webradio metal
La Grosse Radio METAL sur  webradio metal La Grosse Radio sur Twitter  vidéo métal  webzine metal
  • Pas de vacances
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Chronique / Sick of It All - Last Act of Defiance
Sick of It All - Last Act of Defiance
Qu'attendre des vieux héros du Hardcore new-yorkais en 2014 ? La même chose qu'il y a  20 ans : De l'énergie, de la rage, de l'enthousiasme, de la colère, du riff costaud, des choeurs virils et du tempo rapide. Mais le tout exécuté avec professionnalisme et passion, ce qui fait de Sick Of It All une légende.

Hé gamin reviens, c'était pour rire ! Je voulais pas te casser le nez, c'est juste que t'étais là  derrière moi quand j'ai sauté la tête en arrière dans le pit, viens je vais te soigner, dans le hardcore on est tous frères de toute façon. Pleure-pas va, ta mèche de glamouze, elle a à peine bougé. C'est ça aussi de mettre du Sick Of It All dans la sono, je sais pas qui a eu  l'idée de lancer ce nouvel album (disponible chez Century Media dès le 29 septembre  2014) mais c'était une excellente initiative. Je commençais grave à m'ennuyer moi avec tous  ces groupes de miochecore défilant sur scène qui expriment leur mal-être en jouant de la guitare comme s'ils envoyaient un kikoo par SMS.

Hé gamin ? Tu vas où là ? C'est pas le moment d'aller boire un Fanta, écoute-moi ça ! Tu  veux du vrai hardcore p'tit con ? Nan nan nan, pas du Metalcore sponsorisé par Red Bull, ni du Crabcore tout coloré, encore moins du screamocore de p'tits bourgeois en manque de  câlins, là t'as du vrai son de la Grosse Pomme, ça suinte l'embrouille et la survie au milieu de  junkies hostiles et de psychopathes urbains dans des ruelles sordides. Car tu sais gamin, y a  le hardcore et le New York hardcore,  et eux ils sont unis contre le reste du monde. Sick Of  It All c'est ça. Et dès le premier titre de ce  10 ème album du gang mené depuis 1986 par les frères Koller (y a pas plus hardcore comme nom non ?) "Sound the Alarm" on est pris par  le colbac : C'est direct, court et rentre-dedans, pas de pitié, on ne peut pas dire que Sick Of  It All se soit adouci avec l'âge, du pur hardcore new-yorkais, bien dans ta tronche.

Et puis écoute-moi ce son à la fois puissant et limpide, on entend aussi bien les instruments  que la voix de Lou Koller qui crache sa colère mais sait aussi se faire "chantante" par  moments (comme sur "Disconnect You Flesh", "Get Bronx" ou "DNC" par exemple),  Tue Madsen (Heaven Shall Burn, The Haunted) a vraiment fait du bon boulot derrière la  console.

Bon alors sale gosse, tu veux savoir ce que c'est Sick Of It All ?
Déjà c'est de l'énergie et ce Last Act of Defiance  n'en manque pas, les titres sont courts et on  ne se perd pas en bavardages inutiles, c'est aussi de la mosh part tout à fait efficace pour  sauter partout dans le pit, faire des moulinets avec les bras, des sidekicks, du vol plané au  dessus du public ou sauter de la scène. Et puis ces choeurs  fédérateurs, y a pas à dire les  légendes new-yorkaises savent y faire pour donner envie de réunir fans de mardcore,  metalleux, punks, skinheads ou admirateurs de Frank Mickael partout où ils peuvent se  produire. Bon c'est sûr, il n'y a plus grand chose de neuf dans le style de Sick Of It All,  "2061" et "Disconnect Your Flesh" par exemple auraient pu figurer sur l'album culte   Just Take A Look Around  (1992, c'est ça note gamin)  et on ne peut s'empêcher de  penser aussi à Scratch The Surface (l'autre grand classique du groupe sorti il y a déjà 20  ans)  en souriant tout au long des 30 minutes que dure Last Act of Defiance . Mais voilà c'est  tellement bien fait que l'on prend autant de plaisir à écouter ces 14 titres que le groupe  semble en avoir pris à les composer.


Et puis il y a la patte Sick Of It All, le p'tit truc qui semble les différencier des autres combos majeurs du hardcore new-yorkais. Tu vois gamin, à New York tu as les grands  frères teigneux qui te font comprendre qu'il vaut mieux les respecter (Agnostic Front), les,  plus très, jeunes chiens fous (Madball) et les grands anciens disparus (Cro-MagsGorilla Biscuits etc) en maison de retraite ou dans des sectes bouddhistes. Et tu as les  "joyeux" Sick Of It All, oui je mets quand même des guillemets à "joyeux" hein ?  C'est pas du Patrick Sébastien non plus...Mais voilà on sent chez Sick Of It All un côté  festif, un contentement à partager avec son public (exprimé déjà par ces fameux choeurs  soignés). Le groupe de Lou et Pete Koller est aussi pétri d'influences punk anglaises, et c'est  aussi ce côté Street Punk/Oï  qui donne ce côté positif, ainsi "Road Less Traveled" (et  son  slogan "Live your life !" qui va faire un malheur sur scène), "Get Bronx" (et son "Stand Up ! Get Bronx !" digne du meilleur Agnostic Front), "Never Back Down", "Facing The  Abyss", "Beltway Getaway" et l'irrésistible "DNC" (et ses "Oï ! Oï ! Oï !" qui  pourraient figurer sur un titre de Sham 69) ont tout des futurs hymnes scéniques à  partager dans l'unité, comme au bon vieux temps des Hardcore Matinee du CBGB.


.

Et puis gamin, justement cette unité on la retrouve aussi dans le groove délivré par la section  rythmique de Sick Of It All, hé oui le hardcore new-yorkais sait groover, écoute donc cette  complicité entre Craig Setari et Armand Majidri exprimée dans certains passages de  "2061", "Road Less Traveled", "Losing War", "Never Back Down" et "Act Your  Rage". Et puis Pete Koller, quel riffeur quand même, sachant autant séduire les coreux que  les thrashers (« Outgunned » prouve que Sick Of It All peut être méchamment Metal).

Quoi qu'est-ce qu'il y a ? T'aimes pas ? Ah oui y a des trucs un peu moyens, routiniers quoi comme l'espèce d'interlude "Part of History" qui aurait pu être un très bon morceau s'il avait duré plus longtemps ou "Sidelined"» qui sent un peu le pilotage automatique mais bon franchement gamin ce Last Act of Defiance vaut largement l'intégrale de Apporte-moi cet horizon que je m'en mette sur la mèche hein ?Allez arrête de te plaindre que tu en as marre de tout et...Mais ? Il est où le CD que je comptais subtiliser moi-même discrètement ? Hé ! Reviens ! Coure-pas si vite, moi aussi je le veux ce nouvel album de Sick Of It All !


Liste des morceaux :

1.« Sound the Alarm »
2. «2061 »
3. « Road Less Traveled »
4. « Get Bronx »
5. « Part of History »
6. « Losing War »
7. « Never Back Down » 
8. « Facing the Abyss » 
9. « Act Your Rage »
10. « Disconnect Your Flesh »
11. « Beltway Getaway »
12. « Sidelined »
13.« Outgunned »
14. « DNC »

 
Note de la rédaction :
 forum metal
8 / 10
 musique métal
 webradio metal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Sick of it all, live report, Hellfest 2013, Warzone, Clisson, hardcore, Sick of It All au Hellfest 2013
29/06/2013 - Après une première journée au temps incertain mais très prometteuse avec déjà de très bons concerts, c’était au tour des ténors du hardcore new-yorkais Sick of It All de clore le vendredi du Hellfest 2013 sur la Warzone. ...
Lire l'article
Sick of It All - Based on a True Story
17/05/2010 - Le groupe new-yorkais ascène un hard-core sans fioriture, et ce depuis la fin des années 80. C'est avec une énergie peu commune qu'ils se feront une solide réputation, et qu'ils deviendront un peu le symbole, du moins l'un des piliers fondateurs de la NYHC, ...
Lire l'article
Vos commentaires
 écouter radio métal
NOS CHRONIQUES METAL
 webzine metal
NOS INTERVIEWS METAL
 écouter radio métal
NOS LIVE REPORTS METAL
 webzine metal
NOS ACTUS METAL
 vidéo métal
NOS VIDEOS METAL
 forum metal
NOS FLASHBACKS METAL
 vidéo métal
NOS HUMEURS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
radio metal Tout le webzine de la grosse radio
 musique métal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2017