webradio metal
La Grosse Radio METAL sur radio metal La Grosse Radio sur Twitter  écouter radio métal  webzine metal
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Interview / Entretien avec le groupe Ellipse
Entretien avec le groupe Ellipse


Le hardcore français ne s'est jamais aussi bien porté qu'en cette année 2015. A l'aube de la sortie de leur premier album, nous nous sommes entretenus avec le groupe nantais Ellipse. A Nos Traitres sort chez Finisterian Dead End le 12 décembre, et avant la chronique de l'album, on vous propose de découvrir et de vous familiariser avec le groupe !



Hello Ellipse, comment vous sentez-vous à quelques jours de la sortie de votre 1er album ?


Salut ! Et bien écoute, nous sommes à la fois très excités de pouvoir présenter le fruit d'un an de travail acharné et quelque peu inquiets à l'idée de rendre ça enfin public.

Est-ce que vous pouvez vous présenter plus amplement aux lecteurs de La Grosse Radio qui ne vous connaissent pas ?

Nous sommes un groupe de potes jouant ensemble depuis l'adolescence, Ellipse sous sa forme actuelle existe depuis 2008 et Arthur, quant à lui, nous a rejoints il y a un peu plus d'un an. On joue un style que l'on qualifie comme on peut de modern metal, qui est une espèce de mélange de nos influences qui vont de Architects à Periphery en passant par Katatonia et Killswitch Engage.

Vos influences vont du metalcore au melodic hardcore, est-ce que c’est votre passion pour cette scène qui vous a amenés à former Ellipse ? D’ailleurs, chacun, quels sont vos influences principales ?

En effet nos influences se sont largement formées autour du metalcore il y a de ça 7 ans, tout simplement parce que l'on écoutait des groupes tel que Killswitch Engage, Bullet For My Valentine, ce genre de son ! Depuis nos écoutes ont grandement évolué et nous avons incorporé beaucoup d'autres touches parfois plus rock, parfois plus metal, voire parfois post.

Johan a été très branché neo-metal et aujourd'hui s'intéresse beaucoup à la scène djent, ce qui se ressent d'ailleurs dans ce nouvel album, on y retrouve des touches beaucoup plus modernes. Robin quant à lui apporte des sonorités plus organiques et chaleureuses ce qui permet de rééquilibrer les compositions. Florian et Claire viennent plus de la scène punk/hardcore et Arthur a des influences assez variées, limite pop.



Votre premier album s’intitule A Nos Traîtres, pourquoi ce titre ? Et quel est le thème central des paroles ?

On tient vraiment à laisser la libre interprétation des textes à ceux qui prendront le temps de les lire. Concernant le titre de l'album, il comprend un double sens qui est clairement représentatif du thème principal abordé dans ces douze titres, « A Nos Traîtres » / « A Notre Etre ».

L'EP L'Ampleur Du Vide était clairement plus direct dans le sens donné aux textes. L'album quant à lui garde cette écriture très imagée mais autour de thèmes épiques qui ne sont finalement qu'une parade face à un travail introspectif encore plus poussé que sur l'EP. Les « rois », les « couronnes brisées », les « loups », ne sont finalement que des prétextes à des conflits intérieurs.

L’album est découpé en chapitres, est-ce que vous pouvez nous en dire un peu plus sur cette particularité ?

Le chapitrage est plutôt là pour aérer et structurer l'écoute complète de l'album. Ces interludes instrumentaux proposent à l'auditeur des moments d'accalmie lui permettant peut être de mieux raisonner l'album.

Justement, ces interludes contribuent, à mon sens, beaucoup à l’ambiance lourde et prenante de l’album. A l’inverse, un groupe comme Paramore a mis des interludes sur son dernier album qui ne correspondent pas à l’ambiance du reste. Est-ce que c’est vous avez aussi pensé à faire quelque chose de totalement différent ?

Pour nous les interludes étaient une façon de lier les morceaux entre eux et de créer une jolie continuité dans l’album donc faire quelque chose de radicalement différent n’était pas forcément à l’ordre du jour. Cela dit, on a quand même cherché à donner une couleur bien spécifique à ces passages en traitant le son des guitares avec des effets un peu plus aériens, presque aquatiques parfois.

Vous êtes signés chez Finisterian Dead End, comment s’est passée la rencontre avec Laurent (manager du label) ? Pourquoi avoir décidé de signer avec lui et pas ailleurs ?

Laurent nous a vu sur scène lors de notre passage au MetalCorner du Hellfest en 2013, mais c'est réellement lors de la release de Malkavian au Ferrailleur que nous avons eu l'occasion d'échanger sur le projet. Il nous semblait vraiment important d'intégrer un label à taille humaine et le mode de fonctionnement de Laurent correspondait bien à ce que l'on pouvait rechercher.



Est-ce que vous vous sentez plus sereins maintenant que vous avez un label ? En ce qui concerne la promotion et le booking, comment cela se passe ?

Le fait d’avoir un label nous apporte, en la personne de Laurent, une expérience et un recul assez précieux. Beaucoup de points importants et de questions cruciales peuvent être discutées avec lui et son savoir-faire nous apporte beaucoup. Idem en terme de visibilité ou de communication, Finisterian Dead End a un réseau assez développé et nous apporte le petit plus dont on avait besoin pour essayer d’aller plus loin.

Pour le moment, c’est principalement nous qui gérons notre booking mais le label nous permet d’aller toquer aux portes des festivals un peu plus gros en ayant, on espère, un peu plus de chance d’être entendus.

Si j’ai bien lu, vous allez être distribué par Season Of Mist. Est-ce que cela veut dire que l’album sera disponible partout dans le monde ?

Nous n'en sommes pas encore là, la distribution Season Of Mist ne concerne que la France pour le moment ce qui est déjà pas mal. Grâce à Finisterian Dead End nous avons également une distribution en Angleterre via Code 7.

"Ruines" est le premier titre que vous avez partagé sur la toile, pourquoi ce choix ?

Nous avions vraiment le sentiment que ce morceau résumait assez bien le contenu de cet album. Il y a des lignes mélodiques qui restent en tête, des passages hardcore, des passages plus djent et des passages plus atmosphériques. Un joyeux bordel quoi !

Comment se passe la création d’un titre chez Ellipse ? Êtes-vous du genre à jammer, à écrire dans un coin, à avoir une ligne directrice, etc ? Avez-vous un compositeur principal ?

Clairement ce sont Johan et Robin qui apportent la base des compositions, ensuite Florian et Arthur se greffent dessus et en jammant nous essayons de dégager une structure du morceau qui fonctionne. Claire commence à écrire les textes dès que la ligne principale se dégage, chaque mélodie renvoyant à une émotion et à un thème d'écriture. C'est vraiment la musique qui va développer le corps du texte.

Ce qui est assez incroyable à l’écoute d’A Nos Traîtres, c’est à quel point vous semblez avoir de la maturité alors que ce n’est que votre premier album. Comment pourriez-vous expliquer cela ?

(rires) Il faut dire que certains morceaux existent depuis plusieurs années mais qu'ils n'avaient jamais été vraiment concrétisés. Le premier EP nécessitait de faire un choix dans les morceaux qu'on avait et les morceaux restants se sont « bonifiés » avec le temps. "La Gueule Du Loup"  et "La Chute" sont vraiment les deux derniers morceaux qu’on a composés tous ensemble ce qui nous a enfin décidé à mettre en marche l'enregistrement d'un album. En gros on a pris notre temps !

Quels sont les plans d’Ellipse pour 2016 en termes scéniques ? Avez-vous des contacts pour une tournée en Europe par exemple ? Ou des festivals pour l’été prochain ?

L'album n'étant pas encore sorti, nous sommes en plein dans le démarchage de concerts pour 2016 et on espère avoir des retours très bientôt. Concernant une éventuelle tournée européenne, on a déjà suffisamment de travail pour trouver des dates en France, on n’en est pas encore là ! (rires)

Blague à part, on a la date de release party nationale de l’album qui se déroulera le 12 Décembre au Champilambart à Vallet en première partie de Mass Hysteria, The ARRS et Sticky Boys et on fait une mini tournée de Noël avec des dates fin Décembre le 27 à Lille, le 28 à Paris et le 29 à Quimperlé !



Vous avez confié l’artwork à Vincent Fouquet, comment s’est passé la création de cette identité visuelle qui attire inexorablement l’œil ?

Vincent nous a contacté après nous avoir vu au Bloodwave Festival de Saint-Nazaire, il a pensé que notre musique pouvait trouver une résonance avec son travail ce qui s'est révélé assez juste. Nous lui avons envoyé nos textes, le titre de l'album et nous avons beaucoup échangé autour des thèmes abordés. Disons qu'il a eu carte blanche sur l’exécution graphique et nous sommes réellement ravis du résultat.

Parlons maintenant un peu plus de vous. Vous connaissez peut-être le « 25 Questions With » de l’Impericon et bien moi j’aime bien en savoir plus sur vos goûts !

Si vous pouviez faire la première partie d’un groupe, ce serait qui ?


Killswitch Engage, Architects, While She Sleeps ou Gojira.

Si vous pouviez faire découvrir au monde entier un groupe, ce serait qui ?

Vales !

Quel est votre pêché mignon musical ?

Johan : Al Di Meola, Hail The Sun, Baroness, 7horns7eyes, John Coltrane et un peu de bluegrass
Robin : Animals As Leaders en faisant le ménage !
Flo : Bring Me The Horizon
Arthur : Paramore, t.A.T.u.
Claire : The Do, Franky Vincent

Qui est pour vous le frontman/la frontwoman la plus charismatique du metal aujourd’hui ?

C'est compliqué, il y en aurait beaucoup et dans pleins de sous-genres du metal différents... Peut-être Frank Carter en ce qui nous concerne ?

Si vous deviez faire un concept album sur un livre, une mythologie, une série, etc … Ce serait quoi ?

Harry Potter ! (rires)

Quel est le premier concert auquel vous ayez assisté ?

Claire et Flo : Muse
Johan : Tri Yann
Robin : No One Is Innocent
Arthur : Julien Loureau

Quel est le dernier album que vous ayez acheté ?

Claire : Jeanne AddedBe Sensational
Arthur : SepticfleshCommunion
Robin : StinkyAgainst Wind and Tide
Johan : Ibrahim Maalouf et Oxmo PuccinoAu Pays d’Alice
Flo : Bring Me The HorizonThat’s The Spirit

Et la dernière, quels sont vos 5 artistes/groupes favoris de tous les temps ?

Katatonia, Gojira, The Offspring, Queen, Michael Jackson mais la liste pourrait être beaucoup plus longue…

 forum metal
 forum metal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
ellipse, ruines, a nos traitres, finisterian dead end, metalcore, deathcore, new, 2015 Ellipse : nouveau titre en écoute
14/10/2015 - Les Nantais de Ellipse viennent de mettre en ligne un premier extrait "Ruines" qui sera le premier album du combo à venir en décembre, A Nos Traitres.  Signé chez Finisterian Dead End, Ellipse est un quatuor qui va très vite faire parler de lui ...
Lire l'article
Vos commentaires
 vidéo métal
NOS CHRONIQUES METAL
 forum metal
NOS INTERVIEWS METAL
 musique métal
NOS LIVE REPORTS METAL
 webzine metal
NOS ACTUS METAL
 webzine metal
NOS VIDEOS METAL
 musique métal
NOS FLASHBACKS METAL
radio metal
NOS HUMEURS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 webzine metal Tout le webzine de la grosse radio
 écouter radio métal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2017