forum metal
La Grosse Radio METAL sur  webzine metal La Grosse Radio sur Twitter  vidéo métal radio metal
  • KO KO MO live session
  • PODCAST Tournée Supersonic
  • Longueur d'Ondes fête ses 35 ans
  • Hell Session, 2ème édition
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Interview / Arjen Lucassen, tête pensante d'Ayreon
Arjen Lucassen, tête pensante d'Ayreon

[For English readers, please scroll down to find the English version of this interview]



"Chaque projet que je fais possède une part d'Ayreon en lui"



Quelques mois avant la sortie de The Source, le nouvel album d'Ayreon, la Grosse Radio est allée à la rencontre de son maître à penser, Arjen Lucassen. Ensemble, nous avons évoqué l'intégration de cet opus dans la grande saga inventée par le Hollandais en 1995, le rôle de chacun des invités sur cet album ou encore les souvenirs liés aux interventions des regrettés John Wetton et Keith Emerson sur The Theory of Everything. Arjen nous a également parlé du processus de composition de The Source ainsi que des concerts à venir sous le nom d'Ayreon Universe.



Bonjour Arjen et merci de nous accorder cette interview.


C'est normal !

La dernière fois que tu as composé pour un album d'Ayreon, il ne faisait pas partie de la grande saga 
(à priori car avec toi, nous ne sommes jamais sûrs de rien) que tu as créée avec les précédents. Est-ce que ce concept et ces histoires d'aliens t'ont manqués ?

Oui. Avant de faire cet album, j'ai sorti celui de The Gentle Storm. Il s'agissait d'une histoire d'amour, ce qui n'est pas trop mon sujet de prédilection bien sûr ! (rires). Je pense que l'album The Gentle Storm était très féminin. D'abord, il y avait Anneke Van Giersbergen au chant, puis il s'agissait d'une histoire d'amour entre deux personnages qui étaient séparés, le tout sur fond d'histoire hollandaise. Je l'adore, mais cet album d'Ayreon est une réaction à The Gentle Storm. Plus d'histoire d'amour ! Je voulais une histoire très "masculine", et c'est pourquoi cet album est un peu plus heavy et qu'il y a plusieurs chanteurs... il s'agit d'un retour à la bonne vieille science-fiction.

Pourquoi avoir choisi de sortir un prequel à l'histoire des Forever? Tu aurais pu choisir d'écrire une toute nouvelle histoire, comme tu l'as fait pour The Theory of Everything ?

C'est vrai ! En réalité, tout est basé sur l'artwork car j'ai modifié ma façon de procéder. D'habitude, je termine la musique avant de m'attaquer à l'histoire et aux paroles. Et ensuite je commence à chercher l'artwork pour la pochette. Cette fois-ci, j'ai tapé "science-fiction, artwork" dans Google Image et pendant deux ou trois semaines j'ai regardé ce qui sortait. Puis je suis tombé sur les travaux de votre compatriote Yann Souetre. J'ai adoré ce qu'il avait fait sur le thème de la science-fiction et de l'indutriel. Je me suis ensuite demandé comment construire une histoire à partir de cela. Puis j'ai enfin vu l'image qui est aujourd'hui sur la pochette, cette femme sous l'eau. Elle n'avait pas tout à fait cette forme-là à ce moment, il n'y avait pas tous ces tubes attachés...

Cette pochette rappelle beaucoup Matrix...

Oui, j'en ai parlé à Yann à ce propos et il m'a dit qu'il n'avait pas été inspiré par Matrix. Mais oui, c'est vrai que ça y ressemble ! Il m'a envoyé cinq versions différentes de l'image, comprenant plusieurs personnages reliés par des tubes. C'est un concept très connu et utilisé dans la science-fiction. Quand j'ai vu cette image, j'ai pensé "Qu'est-ce qu'il se passerait si l'humanité avait appris à vivre sous l'eau ? Je n'ai jamais montré la race des Forever, ni évoqué ce à quoi ils ressemblent. Ne serait-ce pas cool si les Forevers avait été humains autrefois, quelque part dans la galaxie ?" C'est à cela que The Source se réfère. Il s'agit de la source de l'Humanité. Donc oui, cette image m'a connecté à l'intégralité de la saga.





Pour cette histoire, tu as choisi de retravailler avec des chanteurs qui étaient déjà apparus sur de précédents albums d'Ayreon, comme Floor Jansen, Simon Simons, Hansi Kürsch ou encore Tommy Karevik. Je suppose que cela ne te pose pas de problème qu'un même chanteur puisse avoir deux rôles différents au sein de la saga ?

C'est vrai ! Si je procédais ainsi, cela me limiterait. Je serais obligé de dire "Ok, sur cette partie, ce ne peut être que Floor". A dire vrai, pour Floor, cela colle tout de même puisqu'elle jouait un Forever sur 01011001. Il pourrait s'agir du même rôle. Pour qui cela ne pourrait-il pas fonctionner...? (il réfléchit).

Pour Simone peut-être, car elle jouait une humaine sur 01011001...

Oui, mais comme les humains sont les descendants des Alphas, cela pourrait tout de même marcher... (rires).

Tu as pensé à tout !

Non pas du tout, mais je devrais peut-être dire que c'est le cas ! (rires)

Peut-être que pour Tommy, cela ne fonctionne pas, car il jouait un autre rôle dans The Theory of Everything. Mais peut être qu'un jour tu raccorderas cet album à la saga complète...

Oui, peut-être qu'un jour je le reconnecterai. C'est ce qui est bien avec les histoires de voyage dans le temps, et avec cet univers complet, car c'est facile de relier les choses entre elles. Hansi est aussi un Forever, donc cela fonctionne également. Je ne pense pas consciemment à ce genre de choses. Mais si je devais y songer, je suis sûr que je pourrais tout expliquer ! (rires).


Arjen, Lucassen, Ayreon, The Source, metal, progressif, interview,

A propos des nouveaux vocalistes, tu as choisi de travailler avec Tommy Rodgers. Il est connu pour ses capacités à chanter à la fois avec une voix claire et à la fois en growl avec Between the Buried and Me. Toutefois, sur The Source, il n'utilise que sa voix claire, à l'exception d'"Everybody Dies". Peux-tu nous expliquer ce choix ?

Je l'ai découvert avec son album solo Pulse, sorti sous le nom de Tomas Giles. J'adore cet album, ainsi que le suivant. C'est comme cela que j'ai découvert son travail avec Between the Buried and Me. Je n'ai pas utilisé beaucoup de growl sur cet album, car parfois cela ne s'insère pas bien dans un album. J'adore le growl comme effet vocal, c'est très cool et très puissant et lorsque tu ne l'utilises pas beaucoup, cela le fait particulièrement ressortir. Et puis j'aime beaucoup sa voix claire, il a fournit un superbe travail ! Il s'est beaucoup préparé. Il a enregistré cela de son côté aux Etats-Unis, et a superposé toutes ces voix sur ses parties, comme tu peux l'entendre. Il a mis beaucoup de lui-même et c'est vraiment quelqu'un de bien, de très investi. J'aime beaucoup Tommy et je ne m'attendais pas à cela. Je ne m'attendais même pas à ce qu'il connaisse ma musique lorsque je l'ai contacté sur Twitter !

Mais tu es une star dans le monde du prog...

Je ne sais pas... il y avait bien cet album de Between the Buried and Me, avec un thème proche de The Human Equation et un homme dans le coma (Coma Ecliptic NDLR). Mais je ne sais pas du tout si je suis une de ses sources d'inspiration. D'autre part, Tommy Karevik a eu une idée similaire sur l'album Mercy Falls de Seventh Wonders. Et il m'a juré qu'il n'avait pas piqué l'idée intentionnellement et je le crois ! (rires).

"Everybody Dies" m'a rappelé une chanson de Devin Townsend. As-tu pensé à le contacter pour chanter une nouvelle fois sur tes compositions ?

Je lui ai demandé, mais je n'ai jamais eu de réponse. Mais lui et Michael Mills (Toehider) sont mes deux héros. Pour moi, Devin est quelqu'un qui a changé la musique des dix ou vingt dernières années. Il est si original ! Mais il est comme moi, c'est un égocentrique qui aime tout contrôler et qui ne fait que ses propres projets. J'étais déjà surpris qu'il accepte de faire The Human Equation, car ce n'est pas vraiment son truc. Peut-être qu'il ne le refera plus jamais. Mais oui, tu as raison, "Everybody Dies" est clairement influencé par Devin Townsend.

Et lorsque tu as écris le titre, as-tu songé directement à lui comme chanteur ?

Non. Je ne pense pas à cela lorsque j'écris une chanson. Je l'écris et une fois qu'elle est terminée, je réalise qu'elle a été 
inconsciemment inspirée par d'autres choses. 




Sur "Deathcry of a Race", il y a un passage oriental sur lequel Zaher Zorgati (Myrath) vient poser sa voix. Comment cette idée t'est venue ?

Et bien, il s'agissait d'une intervention de dernière minute, puisqu'il est le dernier chanteur à avoir enregistré. A l'origine, il devait avoir un grand rôle sur cet album. J'ai écouté Myrath et j'ai tout de suite aimé leurs chansons. Ils ont des mélodies très fortes.

J'ai contacté  Zaher et voulais lui donner ce rôle, mais à chaque fois il me disait "Ah, je ne peux pas venir, je suis en tournée, ou je dois faire ceci à Paris". Et cela n'aboutissait pas. Mais je le voulais quand même pour cet album, et au moins il est présent pour cette petite partie. Nous avons cherché sur quel passage de l'album je pouvais le mettre. Il y avait cette partie instrumentale et je lui ai dit "j'ai une petite partie de vingt secondes, peux-tu chanter quelque chose avec un thème oriental? Peut-être un verset de la Bible ? Il s'agit de funérailles et cela doit sonner comme un éloge funèbre. Fais ce que tu veux dessus!". Et juste après sa tournée, il a enregistré ce passage à Paris, m'a donné dix versions différentes et par chance j'ai pu l'incorporer à cet album.

La première chanson que tu as révélée est le titre d'ouverture de l'album. Dans la vidéo qui accompagne ce morceau, tu avoues que l'album est bien plus orienté vers les guitares heavy. Il y a donc des gros riffs, Floor Jansen et Russell Allen. Avais-tu songé initialement à faire un album de Star One ?


Chaque projet que je fais possède une part d'Ayreon en lui. Pour Star One, je mets en avant la facette metal d'Ayreon. Pour Gentle Storm, j'ai pris l'aspect folk et classique d'Ayreon. C'est comme cela que ça fonctionne. Guilt Machine présente plus le côté Pink Floyd de mon travail. Bien sûr si je fais un album de Star One, je dois me limiter pour qu'il n'y ait pas de violons, de flûtes ou de violoncelles. Et j'ai voulu mettre ici ces sonorités et ces parties celtiques et orientales, ce qui, bien sûr, ne convient pas à Star One.

Du coup, c'est difficile pour toi de te concentrer sur un seul aspect lorsque tu composes ?

Les choses viennent naturellement et tout est possible. Si je fais un side projet, je dois me limiter, autrement, cela deviendrait un album d'Ayreon. C'est d'ailleurs la chose la plus difficile à faire. Pour Star One, je procède différemment. Je ne fais que brancher ma guitare et les riffs viennent tout seuls. Et je ne base mes chansons que sur le riffing. J'ai voulu faire cela sur "The Day That The World Breaks Down" pour ce nouvel album, et c'est vrai que cela pourrait être une chanson de Star One.

Sur The Source, on trouve une fois de plus de nombreux instruments acoustiques. Ben Mathot est à nouveau présent au violon, tout comme Maaike Peterse au violoncelle et Jeroen Goossens aux instruments à vent. Ce besoin d'avoir recours aux instruments acoustiques et à un son organique, est-ce une référence aux Forevers et à leur manque d'émotion ?

Oui, tout à fait. Tout tourne toujours autour des émotions humaines et ce même si mes histoires appartiennent à la science-fiction. Je suis plus fan de Star Trek que de Star Wars, même si j'aime beaucoup Star Wars aussi. Mais ce que j'écris ne concerne jamais le Bien contre le Mal. Je préfère me concentrer sur les émotions humaines, comme c'est le cas dans les vieilles séries de Star Trek. Et j'aime ces sons organiques, même si je pense qu'un synthé peut sonner de manière organique au même titre qu'une flûte, notamment lorsque tu utilises les vieux synthés analogiques ou un vrai orgue hammond. Sur ces instruments, tu dois jongler avec les boutons, ce n'est pas des plug-in pré-programmés. Je ne procéderai jamais comme ça, je ne peux pas me l'autoriser. Bien sûr j'utilise des moyens d'enregistrement numériques car c'est plus pratique, mais j'essaye de faire en sorte que cela sonne le plus organique possible.


Et pourtant tu fais référence à 01011001 avec ce rythme à l'opposé des sons organiques, très moderne et industriel à la fin de "March of the Machines"...

Oui, j'ai souhaité terminer l'album avec le début de "Age of Shadows". C'est un lien direct mais je ne veux rien spoiler pour les gens qui ne l'ont pas entendu encore (rires)


Ayreon, Arjen, lucassen, metal, prog, review, the source,

Avec ce préquel et le reste de l'histoire des Forevers, penses-tu que la saga est définitivement terminée?


Et bien...(rires). Il ne pourra plus y avoir de prequel désormais car il n'y a qu'une seule Source. Et j'ai fermé le lien entre The Source et 01011001. Je pourrais peut-être expliquer petit à petit comment les Forevers ont perdu leurs émotions, mais ça pourrait être ennuyeux... Ou je pourrais explorer ce qu'il se passe en 2084 sur Terre. Mais ce serait une histoire très sombre et tournée autour de la politique et ne ressemblerait plus à de la science-fiction. Donc je ne sais pas du tout, je ne pense jamais au futur !



John Wetton et Keith Emerson qui ont joué sur The Theory of Everything sont décédés récemment. Quel souvenir gardes-tu d'eux ?

Je n'ai malheureusement rencontré Keith Emerson qu'une seule fois. Avec Rick Wakeman, il est mon claviériste préféré de tous les temps ! Quand j'ai eu la chance de travailler avec lui, via quelqu'un d'autre, je lui ai demandé d'utiliser ce son qu'il avait sur "Lucky Man", ce son de Moog modulaire. Et il a fait un super boulot ! Je dois avouer qu'il avait déjà des difficultés pour jouer. Je me rappelle avoir vu des vidéos de lui où il essayait de jouer quelque chose et ses mains ne voulaient pas, ce qui le frustrait. Quand je l'ai rencontré aux Prog Award, il ne semblait pas très heureux. Je l'ai remercié pour le travail qu'il avait fait  et lui ai demandé ce qu'il en pensait. Il m'a répondu que c'était bien et très ambitieux. Et je lui ai répondu "je me demande bien de qui je peux tenir ça !". Mais je ne lui ai parlé que quelques minutes.
Pour John Wetton, je suis allé en Angleterre pour enregistrer chez lui. Je n'ai pas eu l'occasion de vraiment le connaître car nous avons pu boucler ses parties vocales en seulement une journée. Mais même si je n'ai pas eu le temps de développer des liens forts avec lui, il était très important et ce qu'il a fait sur "Rendez-vous 6:02" de UK est incroyable. C'était super de le rencontrer et de travailler avec lui.

A propos des musiciens invités, comment les choisis-tu et est-ce différent par rapport à des chanteurs?

Les musiciens invités sont plus faciles à choisir que les chanteurs, je ne sais pas pourquoi... Il le font généralement gratuitement et c'est toujours très amusant. Pour les chanteurs c'est plus compliqué (rires), peut-être en raison de leur égo. Mais ça me va ! Si j'avais un groupe je voudrais un chanteur avec un égo important, autrement il n'y a pas de charisme ! Pour les musiciens, notamment pour Mark Kelly, un fan m'a dit un jour "Savais-tu que Mark est un gros fan de Guilt Machine ?" J'ai cherché sur Google et j'ai vu qu'effectivement il avait cité Guilt Machine dans son top 5. Je l'ai approché pour travailler avec lui et j'ai dit :

-"Salut, je suis Arjen !
- Pardon, qui ? Je ne te connais pas !
- Oui, mais tu connais Guilt Machine.
- Oh oui, c'est mon album favori !
- Et bien c'est moi !" (rires)

C'est comme cela que nous sommes entrés en contact et j'ai découvert par la suite que nous avions le même âge et les mêmes influences musicales. Nous avons bien accroché l'un avec l'autre et quand je lui ai demandé de jouer il a tout de suite répondu favorablement, peu importe à quel point il était occupé avec Marillion  ! Mais il y a tellement d'invités sur cet album, comme Hansi, Tobias, Michael Erikson ou Nils K. Rue qui adorent faire cela et qui m'ont répondu immédiatement de façon positive. Mais dans chaque cas les choses sont différentes.

En septembre prochain il va y avoir un concert d'Ayreon à Tilburg sous le nom d'Ayreon Universe. Cette fois-ci tu y participeras. As-tu accepté de le faire en réponse au succès de The Theater Equation ?

Oui, en effet, car j'ai vu tous ces sourires et ces visages ravis de la part des fans. J'étais derrière la scène, à regarder le public et nous avons rendu les gens heureux. Ça a été le catalyseur pour le faire. Comme si je m'étais dit "Ok, faisons-le, mais de façon encore meilleure ! Faisons le meilleur d'Ayreon, sous la forme d'un énorme show. Prenons au moins huit ou dix chanteurs !". Au final il y en a seize ! (rires)

Cela sortira-t-il en CD/DVD ?

Oui bien sûr ! Nous filmerons deux concerts sur les trois jours.

Merci beaucoup Arjen pour cette interview. Quels sont tes plans désormais ?

Pour l'instant je vais travailler sur Ayreon Universe car cela nécessite beaucoup d'arrangements, une grosse scénographie, de nombreuses répétitions pour que tous les musiciens soient en place, gérer les contrats, les lumières, les visuels... Je vais travailler dessus toute l'année, c'est certain ! Et puis il y aura le DVD. Et dans le même temps je commencerai à réfléchir à ce que sera le prochain projet ! (rires)

Entretien réalisé à Paris le 22 février 2017
Merci à Roger Wessier pour avoir organisé cette interview ainsi qu'à Céline pour la retranscription.




ENGLISH VERSION


"Every project I do is a part of Ayreon, as a focus"

A few month before the release of The Source, the new Ayreon album, La Grosse Radio met its leader, Arjen Lucassen. Together, we talked about the integration of this record into the whole saga he created back in 1995. He also precised the role of each vocalist and recalled some memories about John Wetton and Keith Emerson, who passed away recently, and who worked on The Theory of Everything. Arjen told us his composition secrets and evoked the futur shows he will give under the name Ayreon Universe.


Hello Arjen and thank you for allowing us to do this interview.

Of course !

Last time you composed an Ayreon album, it was (apparently, because with you we are never sure of anything) not a part of the whole sci-fi concept you developped with the previous one. Did you miss those aliens and this concept ?

Yes ! Before this record, I did The Gentle Storm. It was like a love story, which is not my kind of thing of course ! (laught) I think the Gentle Storm was a very feminine album. It had Anneke Van Giersbergen on vocals, it was a love story between two people who were separated, and it has some elements about Dutch History... I love it, but this Ayreon record is a reaction to that album : "No more love story!". I wanted a very « masculine » story, that's why this album is a little bit heavier, it has more singers, and it's back to the good old Sci-Fi !

Why did you choose to do a prequel to the Forever story ? You could choose to write a totally different story, like you did with The Theory of Everything.

Right ! It's based on the arwork. This time I turned it around. Usually I first finish the music, before writing the story and the lyrics. And then I start looking for artwork. This time I chose Sci-fi art on Google images, and during two or three weeks I was exploring some artwork. Then I came across your countryman Yann Souetre. I loved what he did about all those industrial stuff. I was asking myself "how can I build a story around that ?". Then I saw the image of the front cover, the woman under the water. It did'nt have this form yet, it was just an image about the woman without those tubes attached.

It reminds me the Matrix Story !

Yeah ! I asked Yann about that and he said he was not inspired by The Matrix. But yes, of course ! He sent me about five different versions of that image, with people with tubes. It's a well known and used concept in Science-fiction. But anyway, when I saw the image I thought "what if the human being had to learn to live under water ? I never showed the Forever race, and what they look like. Wouldn't it be cool if the Forever were once human, and if we basically descent from another human race, somewhere else in the galaxy ?". That's what the Source refers, it's about the Source of Mankind ! So, yes, somehow that image connected me to the whole story.






For this story you choose to work again with singers that appeared on previous Ayreon album, like Floor Jansen, Simone Simons, Hansi Kürsch or even Tommy Karevik. I assume it's not a problem for you to have the same singer playing different roles in the whole saga ?

That's true ! If I would do that, I would really limit myself. I should say "ok on this part it has to be only Floor!". Actually, Floor still fits because she played a Forever on 01011001. That could be the same part. For who, would it be wrong ?

Simone, maybe, because she played a human being on 01011001.

Yes, but the Human are the descendants of the Alphans...it could still be ok ! (laught).

You though of everything !

No, not at all, but I should say that I though of everything ! (laught)

And maybe Tommy who played on The Theory of Everything ? But maybe one day we could relate it to the whole concept...

Yeah maybe ! One day I'll connect it ! And it's the good thing about time travel and this whole universe because it's easy to connect things. Hansi is also a Forever, so that would fit as well ! I didn't really consciously think about that. But if I'll think about it, I'm sure I could explain it ! (laught)

Arjen, lucassen, ayreon, the source, metal,

About the new singers, on this record you choose Tommy Rodgers. He's know for his ability to sing with his clean voice and for his death metal voice, with Between the Buried and Me. But on the Source, he only uses his clean voice (except on "Everybody Dies!"). Can you explain us that choice ?

Basically, I discovered him from his first solo album, Pulse, released under the name of Tomas Giles. I love that album, and the album after that. Basically that's how I discovered him, and then I went into Between the Buried and Me. I didn’t use more growl because it worked out that way and somehow it didn’t really fit in this album. I like growl as an effect, it’s very cool and powerful, and if you don’t use it often it stands out. And I like his clean voice, he did such a great job ! He prepared so well… he did it on his own, in the United States, he put all this layers on his voice (as you heard)… he really put a lot of himself and he’s such a great guy, so dedicated ! I love that guy, I didn’t expect that. I didn’t even expect him to know my music when I asked him on twitter !

Well, you’re a star in the progressive world…

I don’t know… but of course there was this album of Between the Buried and Me where it was kind of similar to the Human Equation, with the guy in the coma (Coma Ecliptic). But I have no idea if it was an inspiration for him. But then again, Tommy Karevik (Seventh Wonders) has the same idea with the album Mercy Falls, and he swore to me that he really didn’t do that on purpose and I believe him ! (laught).

"Everybody Dies" reminded me a Devin Townsend song. Did you think about asking him to sing again on your record ?

I did ask him, but I never got an answer. But, together with Michael Mills (Toehider), he’s my hero. To me, Devin is someone who changed music in the last ten ou twenty years. He’s so original… but he is like me, a control freak ego-maniac who does his own things. And I was surprised that he did The Human Equation, because it’s really not his thing and maybe he will never do it again. But you are right, « Everybody Dies » is definitely influenced by Devin Townsend.

And did you write the song thinking of him as the singer ?

No, I don’t think deliberately about it when I write a song. I write it, and when it is finished, I realise it may has been inspired by some things inconsciously.





On "Deathcry of a Race", there is a part with an oriental melody and Zaher Zorgati's voice. How this idea came to you ?

Well, he was a last minute addition, the last singer I recorded. Basically, he was going to play a big part on the album… I heard Myrath and I loved their songs, there are such strong melodies. I talk to him and wanted to give him a big part, but each time it was « Ah, I can’t come, I have to record this or this in Paris » and it didn’t work out. But I still wanted him to record at least one little thing. So we had to search on this album where I could put him and there was this instrumental part, so I said : « Well,  you know, I got this little part, it’s just twenty second, can you do something oriental, and take something from the Bible ? It’s about a funeral and it has to be like a elegy. Do whatever you want ! ». And just after he came back from shows he recorded it in Paris, gave me ten different options and luckily I could put him on.

The first song you choose to reveal is the opening track. You said in the video that it was more guitar oriented. So, there are heavy guitar, Floor Jansen and Russel Allen. Did you think at any time that it could be a Star One record ?

Well,every project I do is a part of Ayreon, as a focus. For Star One, I take the metal out of Ayreon. For Gentle Storm, I take the folk and classical part out of Ayreon. That’s the way it works ! Guilt Machine is more the Pink Floyd side of Ayreon. So, of course, it could have turn out to be a Star One record but it would have limited me, because Star One doesn’t have violins, flutes or cellos. And I kept coming out with these sounds and the oriental and celtic stuff, and that doesn’t fit in Star One.

So it’s difficult for you to focus on only one aspect when you compose ?

Yes, because when I do an Ayreon album, things just keep coming and coming and everything is possible. If I do a side project, I have to limit myself, otherwise it would turn into Ayreon. It’s actually harder to do. But for Star One, I do it differently. I just plug in the guitar and I got riffs. And then I base the songs on riffs. I did it on « The Day the Word breaks down » for the new album, which could indeed have been a Star One song. 

On The Source, there are once again many acoustic instruments : Ben Mathot plays violin, Maaike Peterse plays cello, and Jeroen Goossens plays wind instruments. This wish to have organic sounds, is it a reference to the Forever and their lack of emotions ?

Yes, very much. It is always about human motions, even if my story are Science Fiction. I am more a Star Trek kind of guy than a Star Wars kind of guy, even if I do enjoy Star Wars just as much. But what I do is never Good and Bad. I focus on human emotion, like the old Star Trek series. And I like organic sounds, even if I think that synthesizer can be as organic as a flute when you use the old analogic synthesizer or a real Hammond organ. On theses instruments you dial buttons, it’s not just some plug-in you just preset. I would never do that, it doesn’t feel right. Of course, I use digital medium to record because it’s way easier, but I try to sounds as organic as possible.

But in the same time, you choose to make references to the 01011001 record with that industrial rythme at the end of « March of the Machines »…

Yes, I liked ending this album with the beginning of the « Age of Shadows »… it’s a direct link, but I don’t want to give away the ending for people who haven’t listened to it yet (laught).

Arjen, lucassen, metal, prog, ayreon, the source,

So with that prequel and with the whole forever story, do you think the saga is definitly over ?

Well… (laught) There could not be a prequel anymore because this one is The Source. And I closed the link now between The Source and 01011001. I could slowly explain how they lost their emotions but it would be boring… or I could explore what happened in 2084 on Earth for instance. But it would be very dark and political and wouldn’t be Science Fiction anymore. So I have no idea, I really never think about the future !

John Wetton and Keith Emerson who played on the Theory of Everything passed away recently. Can you recall us a memory of them ?

Well, I unfortunately only met Keith Emerson once. Together with Rick Wakeman, he is my absolute favorite keyboard player of all times. When I had the chance to work with him, via someone else, I asked him to have this sound that he used in « Lucky Man », this huge modular Moog square sound. And he did such a great job ! I must say he already had troubles playing. I have images of little movies of him where he was trying to play and his hands didn’t want to, and he seemed unhappy. When I met him at the Prog Awards, he didn’t seem like happy and I thanked him about the work he did and asked him what he thought about it, and he said : « It’s great and very ambitious ! » And I said : « Well, I wonder where I got that from! ». But I only met him briefly and talk with him a few minutes.
For John Wetton, I came to England and recorded him there. I didn’t get to know him so well, because it was just a long day during which he recorded his part. But even if we didn’t develop a personal bond, he was very important, and what he did in « Rendez-vous 6:02 » in UK is amazing. It’s was great to meet him and work with him.

A question about the guest musicians on the record : how do you pick them and is it different from picking guest vocalists ?

Guest musicians are somehow easier to pick, I don’t know why. They usually do it for free and it’s very fun. Singers  are more difficult (laught), maybe because of the ego, but it’s alright ! If I had a band, I would want a singer with an ego, otherwise there is no charisma !
For the musicians, like Mark Kelly for exemple, of Marillion, a fan said to me : « Did you know he was a big Guilt Machine fan ? ». So I googled him and I saw that when he was asked his favorite top 5, his number one was Guilt Machine !!! So I approached him, and said « Hi, I’m Arjen », and he answered : « Huh ? I don’t know you ! » (laught). So I said « Yes, but you know Guilt Machine ! » and Mark said : « Oh my god, yes, that’s my favorite album !!! », « Well, that’s me ! » (laught). That’s how we came in contact, and I found out that we had the same age and the same background in music. I connected with him, so when I ask him to play, he respond immediately, no matter how busy he is with Marillion, because he loves to do it.
But they are many singers on the album, like Hansi and Tobias, Michael Erikson or Nils K. Rue, etc… who love to do it and respond straight away. It’s different in every case.

Next september there will be a Ayreon show in Tilburg, called Ayreon Universe and this time you will participate to it. Did you accept it because of the sucess of The Theater Equation ?

Yes, especially because I saw all the happy faces of the fans. I was behind the stage, looking into the audience, and we made so many people so happy… that was really the catalyst for doing it. Like « Ok, let’s do this, but even better ! Let’s do the best of Ayreon, make it like a huge show ! Let’s get eight or ten singers ! ». Eventually, it’s sixteen ! (laught).

Will it be released on CD/DVD ?

Yes, definitely ! We got to film two shows during the three days.

Well, thank you so much Arjen for this interview ! What are your next plans now ?

For now, I’ll be working on « Ayreon Universe » because there is a lot to arrange, get the whole stage together, rehearse, get the musicians in place, all the contrats, and the lights, the visuals ! I’ll be working on that for sure all year. And then I’ll have to make the DVD… but in the meantime I’ll be thinking about the next projet ! (laught).

Interview made in Paris, the 22th of February, 2017
Thanks to Roger Wessier and Céline for the translation.

 écouter radio métal
 webzine metal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Ayreon, prog, 2017, opéra, Jansen, Labrie, Sammet, Simons, The Source, sortie, new album Ayreon : "Run ! Apocalypse ! Run !"
04/05/2017 - Update 4 du 4 mai 2017 Une lyric vidéo de "Run ! Apocalypse ! Run", titre issu de The Source le nouvel album d'Ayreon sorti le 28 avril dernier, a été mise en ligne. Si ce n'est déjà fait, n'hésitez pas à lire ...
Lire l'article
Ayreon, Universe, Arjen Lucassen, Live, Tilburg, progressive metal, Série de concerts pour Ayreon : Ayreon Universe
24/11/2016 - Alors qu'Arjen Lucassen est en train de travailler sur le successeur de The Theory of Everything, Ayreon vient d'annoncer la tenue de plusieurs concerts en septembre 2017 sous le nom Ayreon Universe.  Les dates du 15 et 16 septembre sont déja complètes mais une ...
Lire l'article
Ayreon, Human Equation, Lucassen, Prog, Rotterdam, Theater equation, Ayreon - The Theater Equation (DVD)
04/08/2016 - En 2004, le géant hollandais Arjen Lucassen venait de sortir The Human Equation, considéré encore aujourd'hui comme l’un des meilleurs albums d’Ayreon par les fans de metal progressif. Narrant une histoire où le personnage principal se retrouve ...
Lire l'article
The Gentle Storm, Ayreon, Stream of Passion, Anneke van Giersbergen, Arjen Lucassen, Garmonbozia, The Gentle Storm (+ Stream of Passion) au Divan du Monde (22.04.2015)
03/05/2015 - In the Valley of the Queens Après avoir participé au concert des Sirens dans cette même salle il y a quelques mois, Anneke Van Giersbergen est de retour au Divan du Monde. La maîtresse de cérémonie (l'affiche du concert indique Anneke presents The ...
Lire l'article
storm, gentle, symphonique, folk, acoustique, organique, diary, arjen, ayreon, gathering, hollande Arjen Lucassen et Anneke van Giesbergen, fondateurs de The Gentle Storm
16/03/2015 - "Si l'album est bien reçu, il y aura une suite !" Quel évènement ce fut à Paris lorsque Arjen Lucassen, convaincu par sa chanteuse Anneke van Giesbergen, décida de sortir de son cocon personnel pour une série de journées promo. ...
Lire l'article
Arjen, Lucassen, Anneke, Giesbergen, Ayreon, 2015, Diary, InsideOut The Gentle Storm - Heart of Amsterdam
27/02/2015 - Le groupe The Gentle Storm, issu du nouveau projet fondé par Anneke van Giesbergen et Arjen Lucassen, nous propose son tout premier vidéo clip. Celui-ci est consacré au morceau "Heart of Amsterdam" qui situe l'histoire dans une Hollande en plein âge ...
Lire l'article
Arjen, Lucassen, Anneke, Giesbergen, Ayreon, 2014 The Gentle Storm : tous les détails du premier album
23/02/2015 - Update du 23 février 2015 Alors qu'Anneke et Arjen Lucassen sont en pleine tournée acoustique, le groupe The Gentle Storm se prépare pour sa série de concerts (sans Arjen) et peaufine les détails du premier opus The Diary prévu le 23 mars. Depuis ...
Lire l'article
progressive, Ayreon, Arjen, Lucassen, InsideOut, Prodigy, equation, unification Ayreon - The Theory of Everything
21/10/2013 - Will we ever understand...? Il y a tant de choses à dire, alors par où commencer ? Par la fin peut-être, à l'image de ces premières paroles ainsi énoncées en préambule. Sur le tableau noir, se dressent quelques équations ...
Lire l'article
progressive, theory, everything, ayreon, arjen, prodigy, prog, concept, inside out Arjen Anthony Lucassen, pour la sortie du nouvel Ayreon
21/10/2013 - "Donnez une chance à cet album !" La sortie d'un nouvel Ayreon est toujours un grand évènement pour les fans de metal/rock progressif. Une nouvelle fois chapeauté par le géant hollandais Arjen Anthony Lucassen, ce nouvel album ...
Lire l'article
progressif, metal, rock, arjen, ayreon, star one, acoustic, space, 2013 Arjen Lucassen annonce un nouveau Ayreon pour 2013
09/10/2012 - Très peu de détails pour l'instant mais... ... tout est dit en vidéo ! Sans paroles, mais avec de la musique, des extraits non chantés donc, et un Arjen Anthony Lucassen plus facétieux que jamais qui nous révèle un nouvel album de Ayreon en ...
Lire l'article
progressive, rock, folk, metal, solo album, ayreon, star one, dutch musician Arjen Anthony Lucassen - Lost in the New Real
16/04/2012 - Don't switch him off ! "Is he alive or just a dream, or only a machine?" Posons-nous cette question quelques instants en regardant la riche carrière d'un homme qui ne cesse jamais d'être inspiré et d'enchaîner les albums sous diverses ...
Lire l'article
space metal, heavy metal, dutch, arjen, arjen lucassen, ayreon, progressive Star One - Victims of the Modern Age
23/10/2010 - Alice, prends ma main... Oublie ce chapelier fou et ce dégénéré de lapin blanc, viens avec moi... Transcende ton esprit, multiplie tes émotions, car le mystère de la musique t'attend. Tes tripes, Alice, tu les sens se contracter en tes entrailles ? ...
Lire l'article
arjen, ayreon, star one, guilt machine, entrevue, dutch Arjen Lucassen, leader du groupe Star One
04/10/2010 - La tant attendu nouvel album Star One, Victims of the Modern Age, sort début novembre chez InsideOut. Pour l'occasion, le génie néerlandais Arjen Lucassen nous accorde une nouvelle interview, un peu moins d'un an après l'entretien que nous avions eu pour ...
Lire l'article
progressive rock, progressive metal, pays-bas, ayreon Guilt Machine - On This Perfect Day
22/09/2009 - Guilt Machine, le nouveau projet rock/metal progressif du talentueux multi-instrumentaliste néerlandais Arjen Lucassen, a sorti son premier album "On This Perfect Day" le 28 août 2009 chez Mascot Records. Un opus très attendu, notamment par les grands fans ...
Lire l'article
Artistes mentionnés :
radio metal Arjen Anthony Lucassen
Arjen Anthony Lucassen (né le 3 avril 1960 à Hilversum) est un auteur, compositeur, chanteur et multi-instrumentiste néerlandais de metal/rock progressif, principalement ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Arjen Anthony Lucassen
 vidéo métal Ayreon
Ayreon est un projet créé par Arjen Anthony Lucassen, multi-instrumentiste néerlandais. Le style musical d'Ayreon provient majoritairement du heavy metal et du rock ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Ayreon
 musique métal Guilt Machine
Guilt Machine est un projet rock/metal fondé en 2009 par le multi-instrumentaliste Arjen Lucassen. Le premier album, On This Perfect Day est sorti fin août 2009, comprenant Jasper Steverlinck ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Guilt Machine
 vidéo métal Star One
Star One est un projet de metal progressif du compositeur Arjen Anthony Lucassen (Ayreon). Le premier album "Space Metal" est sorti en 2002 sous le label Inside Out et contenait de ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Star One
Vos commentaires
 webzine metal
NOS CHRONIQUES METAL
 écouter radio métal
NOS INTERVIEWS METAL
 écouter radio métal
NOS LIVE REPORTS METAL
 webzine metal
NOS ACTUS METAL
 forum metal
NOS VIDEOS METAL
 écouter radio métal
NOS FLASHBACKS METAL
radio metal
NOS HUMEURS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 vidéo métal Tout le webzine de la grosse radio
 musique métal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2017