vidéo métal
La Grosse Radio METAL sur  vidéo métal La Grosse Radio sur Twitter  vidéo métal  webzine metal
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Interview / 10 Grosses questions à Laurent Gisonna de Deficiency
10 Grosses questions à Laurent Gisonna de Deficiency



A l'occasion de la sortie de The Dawn Of Consciousness le 24 mars via Apathia Records, Laurent Gisonna, guitariste et chanteur de Deficiency a accepté de répondre à nos 10 Grosses questions. Quand des français manient aussi bien le thrash metal que leurs ainés, avec une belle pointe de modernité, on veut forcément en savoir plus. 




Comment convaincre quelqu’un d’écouter ta musique de la manière la plus rapide possible, à  l’image des 140 signes de Twitter ?


Laurent (guitare/chant) : Aïe ! Je ne suis pas adepte de tweet... Alors disons :
"DEFICIENCY = Base Thrash Metal + influences modernes nombreuses et variées ! Concept-albums et lives énergiques. ECOUTE !"



Comment fonctionne le groupe lors des sessions de compositions, qui donne les idées principales, qui fait office de médiateur ?

Laurent : En général, je soumets l'essentiel des squelettes des morceaux, voire des titres achevés à l'ensemble du groupe. Chacun y apporte alors ses idées d'arrangement, ses riffs à ajouter et à développer, ou ses désaccords s'il faut supprimer par exemple certains passages. Le titre définitif est bouclé à l'issue de ce travail commun. On ne peut pas vraiment parler de "médiateur" au sein de Deficiency, si un membre du groupe n'est pas d'accord avec l'une ou l'autre des idées, il n'hésite pas à le dire et en général nous abandonnons le projet. Nous parvenons à nous mettre d'accord assez facilement.


L’album complet doit-être une grande fierté pour toi, mais dans quel morceau t’identifies-tu le plus et pourquoi ?

Ah bonne question... Je dirais peut-être "The Post Knowledge Day" car pour moi il s'agit de l'un des titres le plus fort et le plus abouti que j'ai pu écrire. Sa construction me semble progressive et épique, il dégage une grande violence tout en conservant de l'efficacité au niveau du refrain par exemple. De plus, cela faisait longtemps que je souhaitais que ma soeur qui joue de l'alto depuis ses jeunes années intervienne sur un de nos titres, c'est chose faite sur cette introduction symphonique !


Y a-t-il un vers ou une phrase dans les paroles d’une chanson qui te tiennent particulièrement à coeur ? Si oui, pourquoi ?

Encore une fois, je vais citer "The Post Knowledge Day". Voici son refrain : "All that I know... that I follow... that I thought I believed... All that I knew... that I went through... that I thought I was meant to... Everything collapses into me". Au-delà de la place de ces mots dans l'histoire contée dans "The Dawn Of Consciousness", ils montrent que tout peut aller très vite autour de nous, que la vie ne tient qu'à un fil et que ce pourquoi tu te bats, ce que tu aimes plus que tout au monde peut malheureusement disparaître très injustement en une fraction de seconde. Beaucoup de personnes ayant perdu des proches peuvent se reconnaître à travers ces quelques lignes.


Quelles sont vos principales influences lorsque vous composez vos morceaux ?

Je dirais que nous nous retrouvons tous au sein de Deficiency autour de certains groupes comme Metallica, Machine Head, Testament, Soilwork. Après le reste de nos goûts sont très larges, de Symphony X à Gorod, en passant par Ugly Kid Joe, Darkane ou Meshuggah... Inconsciemment, je pense qu'on retrouve un peu de tout cela dans notre musique. Tous les styles de metal ou presque passent dans nos platines.

deficiency, interview, nouvel album, 2017, thrash, france

Est-ce que d’autres sujets hors musique vous inspirent dans vos chansons ?

Les albums de Deficiency, et plus généralement le groupe lui-même n'a pas la vocation de délivrer tel ou tel message, qu'il soit politique, social ou autre. Ce n'est pas que nous n'avons pas d'avis sur ce qui se passe autour de nous, bien au contraire car cela nous amène à réfléchir longuement sur notre condition et la manière dont s'organisent les relations entre les Hommes, ce qui est en partie au coeur du sujet du dernier album. Mais tout simplement nous estimons ne pas avoir à prendre de position ou de dénoncer telle ou telle chose à travers notre musique. Faire réfléchir les gens, leur permettre de s'évader un instant, délivrer une certaine forme de violence, oui, mais uniquement à travers la musique et les émotions qu'elle induit. Les paroles traitent de sujets majoritairement existentiels. La nature humaine est l'objet, pas la manière dont elle s'exprime et prend position dans un rapport de force permanent. Même si on aurait beaucoup de choses à dire, notamment en cette période électorale, on laisse ces débats politiques, sociaux, sociétaires se dérouler dans les médias et - malheureusement j'ai envie de dire - de plus en plus sur les réseaux sociaux et sur internet. Même à titre personnel, nous n'exprimons que très rarement nos opinions propres en public, donc forcément le groupe n'est naturellement pas un vecteur de celles-ci.


Si tu devais écrire et composer un prochain concept album aujourd’hui, quel thème choisirais-tu ? Quelles influences ?

Ah je t'avoue que je ne me suis pas encore penché sur le prochain disque, mais une chose est sûre, il s'agira d'un concept album. Il m'est quasiment impossible d'écrire des textes sans avoir une trame bien précise à suivre.  Ecrire 10 titres sans qu'ils content une histoire et qu'ils soient liés les uns les autres m'est plus difficile que d'avoir un point de départ et d'arrivée au sein d'un concept-album.


Te rappelles-tu quel artiste t’as fait entrer dans le monde du metal ? Ta première idole en somme. 

Bien sûr ! Tout comme Jérôme, Vianney ou Thomas, il s'agit de Metallica. Jérôme et moi-même sommes de grands fans de James Hetfield ! La première guitare neuve que j'ai achetée avec mon argent de poche était une LTD modèle EX, soit la forme Explorer qui est évidemment celle utilisée par leader de Metallica (sauf que la mienne était en bois de cagette). Au-delà de la musique et de sa manière de composer, nous aimons son charisme, son jeu, son personnage. C'est vraiment un grand Monsieur du metal qui sait rester humble et proche de ses fans (sauf concernant le prix des billets pour leur prochaine tournée ! Je sais qu'il n'est pas décisionnaire, mais faut arrêter de déconner ! 115 balles !).


Avec quels groupes / artistes rêverais-tu de tourner ou bien composer un album en commun ?

Difficile à dire. Nous avons déjà réalisé certains rêves en nous produisant avec par exemple Machine Head ou Testament qui sont pour nous des légendes. Si on reste réaliste, en excluant les Metallica et autres mastodontes, j'aimerais beaucoup partager des scènes avec Soilwork par exemple. Composer un album en commun n'est pas vraiment une chose qui fait partie de mes habitudes, encore moins avec des gens que je ne connais pas personnellement, mais peut-être que je m'entendrais bien avec Michaël Romeo! C'est simple, je n'aurais quasiment rien à faire tant le bonhomme est génial dans ses riffs et ses leads! 


Quel est lepremier album que tu as acheté avec ton propre argent ? Et le dernier ?

Alors le premier ça devait être S&M de Metallica. J'ai grandi au moment où les Cd gravés piratés étaient dealés par les quelques personnes disposant d'internet au collège et qui faisaient un peu de business en téléchargeant des albums et les gravant pour les copains. J'ai donc eu beaucoup de Cd gravés copiés durant mes jeunes années, mais ai ensuite eu le virus des originaux. J'ai aujourd'hui une cdthèque correctement fournie.
Le dernier Cd que j'ai acheté est le premier album du groupe alsacien Ophidian Spell intitulé Nux / Hêmera (Death Metal progressif / Symphonique). Ce sont des potes et nous avons partagés quelques scènes il y a peu au début de la tournée pour The Dawn Of Consciousness. Je recommande chaudement qu'on s'y intéresse !

Merci d’avoir répondu à nos questions !

Merci à toi de nous avoir offert cette tribune ! Bonne continuation au webzine !

 écouter radio métal
 webzine metal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
deficiency, thrash, france, album, nouveau, alsace Deficiency propose son nouvel album à prix libre
27/03/2017 - Le groupe de thrash metal français Deficiency vient de sortir son nouvel album The Dawn of Consciousness. La petite particularité de cette sortie est que l'album est disponible en téléchargement à prix libre. A vous de choisir la somme que vous ...
Lire l'article
Suicidal Angels, thrash, metal, Divide and Conquer, Dr Living Dead, Angelus Apatrida Suicidal Angels (+ Dr.Living Dead!, Angelus Apatrida et Deficiency) au Glazart le ...
29/03/2015 - Conquête et thrash   Un an après leur dernière venue à Paris, les Grecs de Suicidal Angels ont décidé de remettre le couvert au Glazart, la même salle qui les avait accueillis. Cette fois-ci, les thrashers viennent avec un plateau ...
Lire l'article
death, thrash, moderne, français, lorraine, entretien Jérôme Meichelbeck, guitariste de Deficiency
05/02/2014 - *Entretien réalisé par M'Sieur Seb* C’est avec un excellent nouvel opus sous le bras que le groupe Lorrain DEFICIENCY se décide à battre le pavé. En effet, le bien nommé « The Prodigal Child » ne manquera pas de surprendre ...
Lire l'article
deficiency, the prodigal child, trivium, metallica, disturbed, thrash, old school, metalcore Deficiency - The Prodigal Child
25/10/2013 - Fort d’un premier album State Of Disillusion paru il y a déjà deux ans de cela, Laurent, Vianney, Anthony et Jérôme, les quatre jeunes Alsaciens de Deficiency viennent de remettre le couvert avec leur nouveau bébé The Prodigal Child, sorti il y a ...
Lire l'article
Vos commentaires
 forum metal
NOS CHRONIQUES METAL
 webzine metal
NOS INTERVIEWS METAL
 vidéo métal
NOS LIVE REPORTS METAL
radio metal
NOS ACTUS METAL
 musique métal
NOS VIDEOS METAL
 webzine metal
NOS FLASHBACKS METAL
 forum metal
NOS HUMEURS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 vidéo métal Tout le webzine de la grosse radio
 écouter radio métal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2017