webradio metal
La Grosse Radio METAL sur  forum metal La Grosse Radio sur Twitter  forum metal  écouter radio métal
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Live report / Stick To Your Guns (+ Stray From The Path + Counterparts + Wolf Down) à la Flèche d'Or (13.02.16)
Stick To Your Guns (+ Stray From The Path + Counterparts + Wolf Down) à la Flèche d'Or (13.02.16)




Lorsqu'une affiche s'offre Stick To Your Guns, Stray From The Path, Counterparts et Wolf Down dans une même soirée, on ne pouvait que s'emballer face à cette idée. Comprenant la crème de la crème, ce qui se fait de mieux en ce moment dans le milieu hardcore, tous les incrédients étaient réunis pour une soirée grandiose, qui a tenu toutes ses promesses. Ou presque.




Wolf Down


Face à une salle presque vide, les Allemands de Wolf Down entrent sur scène dans les coups de 19h. Ici, on a affaire à une formation des plus classiques que ne renierait pas Bane (que le chanteur arborde avec son t-shirt). Le son est propre, les musiciens en place et le frontman ne se laisse pas démonter par la foule peu réceptive. Quelques présents, cependant, jouent le jeu et mosh timidement.


Après le départ de leur chanteuse intiale, Larissa, Wolf Down avait sorti un EP sympa mais pas réellement convaincant. C'est alors une bonne surprise auquel on a affaire, les Allemands se débrouillant plutôt pas mal. Plus encore, la communication a su passer avec le public, notamment après des propos plutôt engagés politiquement ("Fuck Front National, Fuck Lepen"). Leur set se conclue par leur fameux "Stray From The Path", et après 25 minutes de performance, on se dit qu'on ne serait pas contre les revoir prochainement.


 

Counterparts


On comprend que les choses sérieuses commencent lorsque Counterparts rentre en scène. Loin d'être la première fois que les Canadiens viennent en France, leur fanbase ici n'est plus à démontrer et l'on constate qu'une partie de l'auditoire est venue pour eux. "Stillborn" retentit et déjà la foule se déchaine.

Le son différe selon l'emplacement, et si cela est un fait avéré pour de nombreuses salles, il est d'autant plus véridique à la Flèche d'Or. Au premier rang, le son est brouillon et la voix de Brendan Murphy est étouffée, à peine perceptible. Il faut donc aller du côté des mosheurs pour constater de la pleine sonorité qu'offre la salle.
 

Pourtant, le temps passe vite. Beaucoup trop vite. Un titre comme "The Disconnect" est un plaisir à jouer pour le guitariste Jesse Doreen tant son instrument est mis en avant ce soir. On y retrouve tout le côté mélodique de leur musique.

Comme une nouvelle habitude qu'on adore prendre, les premières notes de "Burn" retentissent. Un morceau reprit en coeur par le public présent, tant le tube a rencontré un vif succès et démontrant une nouvelle fois combien Tragedy Will Find Us est devenu un album référence de ces dernières années dans la sphère du hardcore mélodique. Les membres quittent la scène, laissant seuls Jesse Doreen et le batteur Kelly Bilan conclure tout en douceur le morceau.

Loin d'être décevant, on a tout de même connu un Counterparts en meilleur forme. Sans doute dû à une setlist trop courte (et peut être pas la plus judicieuse) et à une qualité de son offert par le salle ne leur permettant pas de livrer la prestation de l'année. Mais cela n'entache rien à la performance des Canadiens qui, une nouvelle fois, étaient dans les coeurs de la foule.


 

Stray From The Path



Il est peut être petit mais ô combien il est charismatique. Voilà comment on pourrait qualifier le chanteur Drew de Stray From The Path. Dès les premières notes de "The New Gods", le frontman va et vient, prenant pleinement la scène pour lui. Les titres s'enchaînent, on a pas vraiment le temps de souffler.

Ceux qui ont déjà vu Stray From The Path savent qu'un titre comme "Badge And A Bullet", à l'intro si reconnaissable, peut s'avérer moins puissant en live qu'en studio. Ici, il n'en est rien. Le son de guitare de Thomas Williams est irréprochable et délivre une force impressionnante, allant de paire avec l'énergie ambiante de la salle.

C'est une grande partie de leur dernier album, Subliminal Criminals, qui est jouée ce soir. On pourrait peut être reprocher cela au natif de Long Island, avec l'absence de titre comme "Damien" ou "Mad Girl". Mais en même temps, cela ne serait pas judicieux tant les sons du dernier opus sont implacables en live. Par exemple, l'enchainement "Shots Fired"/"Snap" envoie sans commune mesure.


Mais le point d'orgue de cette prestation arrive au moment des premières notes de "Black Friday", un des meilleurs morceaux du groupe. Le célèbre "You Can't Buy Me I'm Not For Sale" est hurlé à l'unisson par le frontman et son public, et ce dernier se livre à une bataille sans nom dans le pit.

Les Américains terminent sur "First World Problem Child", un des tubes de leur nouvel effort. Drew assure les deux parties de la chanson, allant même à l'encontre de la foule en montant sur des membres du public. Une audience au rendez-vous, car sans elle la prestation n'aurait pas été aussi belle. Car l'adhésion était déjà totale avant même le début du show et elle le sera encore plus après. Sans doute une des meilleures prestations données par Stray From The Path dans une salle parisienne. Un groupe qui mériterait sans aucun problème d'être en tête d'affiche sur une prochaine tournée.

Setlist :
The New Gods
Outbreak
Badge & A Bullet Pt. II
D.I.E.P.I.G
Eavesdropper
Shots Fired
Snap
Black Friday
Badge & A Bullet
First World Problem Child



 

 

Stick To Your Guns
 


Sous les acclamations d'un public déjà bien chauffé, Stick To Your Guns rentre sur la scène de la Flèche d'Or. Le public ne se fait pas attendre pour lancer les hostilités lorsque débute le set des Américains.

Des circles pit, des mosh. Tout le cocktail habituel d'un concert de hardcore est ici réuni, et cela renforce le plaisir du groupe a jouer devant une foule gonflée à bloc. Jesse Barnett ne flanchi pas et reste juste. Tout comme Chris Rawson qui assure la guitare et les choeurs sans problème. On comprend alors que la justesse est au rendez-vous.


Et cela fait du bien de revoir Stick To Your Guns en grande forme, après un concert moyen donné l'année dernière au Glazart (encore une fois en grande partie dû à un son n'allant pas en leur faveur...). Ici, les conditions sont réunies pour offrir une prestation digne de ce nom. Et c'est ce à quoi l'on a affaire.

Venu défendre leur nouvel opus, on ne compte pourtant que cinq chansons de Disobedient. N'ayant pas fait l'unanimité, ces morceaux sont pourtant d'une réelle puissance en live. Un titre comme "What Choice Did You Give Us ?" est pourtant un véritable hymne, qui jouit d'un Jesse Barnett solide et d'une foule en délire, qui reprend en coeur ce morceau sans aucune peine.

Le groupe reste en grand partie attaché à l'album Diamond et cela se ressent dans la setlist du groupe. Mais comment leur en vouloir, dans un sens, tant cet album est un condensé de tubes ? "We Still Believe" ou encore "Such Pain" sont donc au rendez-vous.


Stick To Your Guns quitte la scène, le temps de se faire désirer quelques minutes par le public, avant de remonter pour deux derniers morceaux. "Diamond", puis "Amber" pour conclure, et voilà que se termine le set des Californiens, nous laissant un petit goût amer. Trop court. Voilà ce qui nous vient directement en tête après la prestation des Américains. Ils ont joué un peu plus d'une heure, alors que l'on aurait pu s'attendre à plus.

Et où est passé un titre comme "The Crown", pourtant un des tubes de Disobedient ? On pourrait également regretter l'absence d'anciens morceaux, comme "Wolves At The Door" ou "Enough Is Enough". Oui, Diamond est le meilleur album de Stick To Your Guns, mais leurs autres efforts ne sont pas en reste et on est quelque peu déçu de ce manque de variation.

Globalement, les natifs de Californie ont livré un show digne de leur rang, propre, sans fautes. Beaucoup plus juste que lors de leur dernière venue, ils effacent donc ce souvenir. Pourtant, une nouvelle fois, on pourrait leur tenir rigueur de ce set un peu court, qui aurait pu et surtout dû se voir compléter de quelques morceaux supplémentaires. Mais cela ne gâche pas la fête, qui fut belle en ce 13 février 2016, avec quatre groupes qui ont répondu présent.

Setlist : 
It Starts With Me
Against Them All
Empty Heads
Bringing You Down
I Choose Nothing
We Still Believe
Nothing You Can Do To Me
The Bond
What Choice Did You Give Us ?
Such Pain
D(I am)ond
Nobody
Diamond 
Amber


 

Photos : © Emilie Cuer 
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.
 musique métal
radio metal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Stick To Your Guns, Counterparts, Wolf Down, Hardcore Stick to Your Guns : retour à Paris en février
26/11/2015 - Après un dernier passage au Glazart en mai dernier, les Américains de Stick To Your Guns reviennent dans la capitale pour une date qui va s'annoncer des plus marquantes. L'un des groupes les plus influents de la scène hardcore actuelle passe pour une date unique ...
Lire l'article
counterparts, senses fail, capsize, paris, live, tour, europe, 2015, hardcore Counterparts (+ Senses Fail et Capsize) au O'Sullivans Backstage By The Mill ...
02/10/2015 - Début de l’automne et début de la période la plus chargée de l’année en termes de concert. Ce soir, nous nous rendons au O’Sullivans Backstage by the Mill pour assister à un plateau typé hardcore avec chacun ses ...
Lire l'article
counterparts, tragedy will find us, new, album, 2015, pure noise records Counterparts - Tragedy Will Find Us
19/08/2015 - "Lifeless, I am dragging me down. Hollow, I’m left to fend for myself." 2 ans après un The Difference Between Hell and Home de très haute facture, les canadiens de Counterparts sont de retour avec Tragedy Will Find Us, un nouvel opus très noir ...
Lire l'article
architects, la maroquinerie, stray from the path, northlane Architects (+ Stray From The Path) à La Maroquinerie (16.04.2014)
03/05/2014 - La Maroquinerie nous a offert, le 16 avril dernier, un condensé de métal moderne et trois groupes phares du genre avec les australiens de Northlane, Stray From The Path et Architects en tête d'affiche.  Les anglais nous reviennent avec Lost Forever // Lost ...
Lire l'article
Vos commentaires
 vidéo métal
NOS CHRONIQUES METAL
 écouter radio métal
NOS INTERVIEWS METAL
radio metal
NOS LIVE REPORTS METAL
 musique métal
NOS ACTUS METAL
radio metal
NOS VIDEOS METAL
 écouter radio métal
NOS FLASHBACKS METAL
 musique métal
NOS HUMEURS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 webzine metal Tout le webzine de la grosse radio
 webradio metal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2017