webzine metal
La Grosse Radio METAL sur radio metal La Grosse Radio sur Twitter  webzine metal  vidéo métal
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Live report / Hellfest 2016 : tops et flops
Hellfest 2016 : tops et flops

Soyons honnêtes d'entrée : globalement, on a adoré ce Hellfest, comme c'est maintenant le cas depuis plusieurs éditions. Le festival est maintenant rôdé à l'extrême d'un point de vue logistique, comme en témoigne par exemple le fait assez incroyable qu'aucun retard ne soit à déplorer sur les 159 concerts qui s'y sont déroulés en 2016. Certaines critiques reviennent tout de même de façon récurrente, comme l'augmentation de l'affluence, ou bien la qualité du son sur certaines scènes : retour sur ces ressentis, positifs comme négatifs, à travers les avis de chacun des membres de notre équipe présente sur place.



Axwellica :

"Le Hellfest a été pour moi l'occasion de découvrir de nombreux groupes que je ne connaissais pas, ou bien très peu. Mais ce fut aussi l'occasion de voir, sur scène, des formations que je rêvais de voir comme Megadeth ou Testament. Le Hellfest est sûrement à l'heure actuelle le festival de musique extrême le plus complet qui existe, on en trouve pour tous les goûts et les couleurs, dans un maximum de styles possible. Comme depuis plusieurs années, c'est un réel plaisir de se retrouver là-bas, à Clisson, pour passer quatre jours dans un monde complètement différent de celui que l'on connaît habituellement. Il n'y a certainement aucun autre lieu comparable à celui-ci dans le domaine, surtout avec toute l'énergie dont fait preuve l'équipe du Hellfest pour satisfaire au mieux ses festivaliers, le tout dans un cadre absolument magnifique.

Pour cette année, le seul réel regret se trouve dans le son de certaines scènes. Sur les Mainstages, une bonne quantité de concerts ont été beaucoup moins prenants que prévu à cause d'une basse / grosse caisse prenant le dessus sur tous les autres instruments. Quelques soucis à régler et on espère ainsi que l'édition 2017 du festival se trouvera être la meilleure éditon que le Hellfest n'ait jamais connu."


Top 5 :
1) Refused
2) Bad Religion
3) Gojira
4) Megadeth
5) August Burns Red

Flop 4 :
1) Anthrax (bon concert mais mauvais son)
2) Testament (excellent concert mais son affreux)
3) Tremonti (bon concert mais son désastreux)
4) Tarja 

Born666 :

"Le rendez-vous incontournable des fans de metal en tous genres est toujours un moment que j’attends avec impatience et ce dès la fin d’une édition où j’enclenche le compte à rebours à 365 jours chaque année et ce depuis plus de 10 ans…

Cette année a encore été une très belle édition, avec des belles améliorations comme la refonte de la Warzone, la statue de Lemmy où je me suis recueilli et des nouvelles décorations qui font que le Hellfest reste et restera dans le temps le plus beau festival d’Europe au succès croissant. Le revers de la médaille c’est la difficulté d’approcher des Mainstage dès que les têtes d’affiche commencent à monter sur scène. Attention, la jauge est pleine…"


Top 5 :
1) Taake
2) Primordial
3) MGLA
4) Black Sabbath
5) Rammstein

Flop 1 :
1) Jane’s Addiction


Karnogal :

"Festival pour les uns, institution pour les autres, parc d'attraction pour les incompris, dix ans après sa création, on trouve de tout et toutes les raisons sont bonnes pour se rendre au Hellfest. Ayant eu l'occasion d'assister à la toute première édition en 2006, je ne peux qu'être impressionné par l'incroyable évolution qu'a connu l'événement. Je me souviens encore de ces fameux "trve" qui parlaient d'un festival "mort né" qui ne connaitrait pas la moindre once de médiatisation.  Doit-on parlementer pendant 5h pour démontrer qu'ils avaient tort ? Non. Et on rigolera discrètement lorsque l'on sait que ce sont les mêmes qui disent qu'aujourd'hui le HF est un événement "mainstream".

Bref pour moi en dix ans, le Hellfest est devenu un rendez-vous incontournable pour tout amateur de metal. Si sur le plan de la programmation cette édition 2016 était un cran en dessous de celle de l'année dernière, on ne peut que saluer l'organisation pour avoir ramené deux légendes qui vont tirer leur révérence: Twisted Sister et Black Sabbath. Pouvait-on également imaginer voir Rammstein et son show que l'on m'a décrit comme monumental? Beaucoup de grands noms à voir ou revoir, mais aussi beaucoup de belles découvertes comme l'événement sait en offrir.  Seul véritable déception et frustration pour ma part: Black Sabbath et l'impossibilité totale d'assister à ce concert dans des conditions convenables. Lorsque l'on a des concerts à couvrir pour son webzine, on ne peut malheureusement se positionner avec quatre heures d'avance. Mais pour le reste, c'était du tout bon!"


Top 5 :
1) Grand Magus
2) Disturbed
3) Torche
4) Sacred Reich
5) Amon Amarth

Flop 3 :
1) Black Sabbath
2) Mass Hysteria
3) Volbeat


Kharnall :

"Pour mon septième Hellfest, j’ai eu la chance de le faire au sein du staff de La Grosse Radio et pour la première fois, j’ai pu voir tous les groupes que j’avais notés sur ma liste. Cette cuvée m’a permis de voir pour la première fois Havok, qui se hisse désormais dans mon top 10 des meilleurs groupes de thrash metal. Leur concert était démentiel et plein d’énergie, c’est bien simple, c’est l’un des rares groupes actuels à envoyer autant avec des riffs simples mais ultra efficaces et une voix à crever le plafond. J’ai aussi renoué avec Municipal Waste, que j’ai boudé pendant des années à cause de leur coté hardcore. Leur concert était si bon, et les gaillards ont tellement l'air d’aimer sincèrement ce qu’il font, que j’ai décidé de me repencher  sur leur discographie.

Au niveau des sujets qui fâchent je ne peut pas ne pas parler du son vraiment trop fort sous les tentes : j’y ai passé la plupart du festival et souvent c’était un supplice à entendre. La palme revenant à Testament, qui même avec des bouchons de qualité était absolument catastrophique aussi bien pour le public que pour les musiciens (souvenez vous de Chuck Billy qui faisait la balance durant le concert !) . Il est clair qu’il y a encore beaucoup de choses à améliorer, mais les évolutions sont tout de même notables. La Warzone, par exemple, est vraiment agréable, les toilettes sèches et propres sont bienvenues : finies les expéditions dans les vignes ! Cette année je n’ai pas eu à faire de choix déchirants grâce à un running order mieux géré. C’est pour toutes ces choses que ce Hellfest 2016 est pour moi le meilleur depuis que j’y vais.

Longue vie au Hellfest et à l’année prochaine !"


Top 5 :
1) Havok
2) Slayer
3) Municipal Waste
4) Nashville Pussy (le morceau "I'm So High", un grand moment !)
5) Megadeth / Black Sabbath / Gojira

Flop 4 :
1) Le son sur l’Altar et la Temple !
2) Testament ( excellent concert, son déplorable)
3) Aucune gestion du sol dans les camping après la pluie.
4) Trop de monde, un cauchemar pour se déplacer d’un point à un autre quand des groupes connus jouent en Mainstage.


Lionel/Born 666 :


"Le rendez-vous incontournable des fans de metal en tous genre est toujours un moment que j’attends avec impatience et ce dès la fin d’une édition où j’enclenche le compte à rebours à 365 jours chaque année et ce depuis plus de 10 ans…

Cette année a encore été une très belle édition, avec des belles améliorations comme la refonte de la Warzone, la statue de Lemmy où je me suis recueilli et des nouvelles décorations qui font que le Hellfest reste et restera dans le temps comme le plus beau festival d’Europe au succès croissant. Le revers de la médaille c’est la difficulté d’approcher des Mainstage dès que les têtes d’affiche commencent à monter sur scène. Attention, la jauge est pleine…"



Top 5 :
1) Taake
2) Primordial
3) MGLA
4) Black Sabbath
5) Rammstein

Flop 1 :
1) Jane’s Addiction



Maxallica :

"Onzième édition du Hellfest et troisième pour ma part. Une semaine après le Download Festival, c'est dans des conditions au final optimales que nous posons nos affaires sur Clisson pour trois jours de metal, hardcore, punk et hard rock. L'affiche était encore une fois dantesque de complémentarité, de gros noms et de belles découvertes. Musicalement, je retiendrai - parce que c'est ma scène - la Mainstage 2 du samedi ainsi que la Warzone avec des concerts fabuleux de Walls Of Jericho, Heaven Shall Burn, The Amity Affliction, August Burns Red, Harm's Way, etc.. Et mon concert favori du week-end : Bring Me the Horizon qui a tordu le cou à toutes les critiques négatives en envoyant des tubes à la pelle grâce à un son énorme et surtout un public en feu. Quel plaisir aussi de voir pour la première fois en terre clissonnaise les superstars que sont Rammstein, un show dont je garderai des souvenirs jusqu'à mes vieux jours. Quelques déceptions notamment avec une setlist vraiment mauvaise de Tarja, une hype que je ne comprends pas pour Sixx:A.M. ou une prestation sans relief de Dark Funeral.

Il y avait beaucoup de monde encore cette année mais les critiques sur le fait de devoir être loin sur les concerts des Mainstages m'énervera toujours autant. En passant sur les côtés, il est ultra facile d'être dans les dix premiers rangs de quasiment tous les concerts. A bon entendeur ! Un grand merci à l'équipe du Hellfest pour cette nouvelle Warzone absolument magnifique, très clairement le plus bel espace du festival qui donne un cachet incroyable à ce lieu.

A l'année prochaine Clisson"

Top 5 :
1) Bring Me the Horizon
2) Rammstein
3) Walls Of Jericho
4) The Amity Affliction
5) Blind Guardian

Flop 3 :
1) Tarja
2) Dark Funeral
3) Sixx:A.M.



Nidhal :

Top 5 :
1) Mass Hysteria
2) Gojira
3) Rammstein
4) Black Sabbath
5) Twisted Sister

Flop 3 :
Rien à déclarer il en faut pour tous les goûts ... et quand un concert n'était pas ma came je ne restais pas (de toute façon je courais partout !).


Petite lune :

"Alors que la nostalgie a du mal à mettre les voiles, c’est l’heure du bilan. Mais alors, ce cru 2016 ? Bonne cuvée, ou déception ?

Plusieurs aménagements à souligner cette année, en bien, comme en moins bien. Coup de cœur pour la nouvelle Warzone entièrement repensée, un accès facilité, enfin une très, très belle nouveauté, qui ne rend les concerts que plus agréables. Impossible de bouder son plaisir sur ce point ! N’ayant personnellement jamais mis les pieds à la Warzone avant cette année, la faute aux styles y étant représentés (les goûts, les couleurs, m’voyez ?), mais connaissant par ailleurs la configuration de cette scène, je ne peux que féliciter ce changement. On en viendrait presque à y pprécier la programmation, et on se surprend même à sourire à l’idée de se rendre à ladite scène. Qui l’eut cru…

Parmi ces nouveautés, il y en a, hélas, dont il m’est particulièrement difficile de comprendre l’utilité. Une tyrolienne installée au-dessus des Mainstage ? Mais, pourquoi ? Ah, ces éternels râleurs… En outre, un point noir subsiste, au fil des années : la foule, toujours trop importante pour la taille du festival. La « faute » à un succès fou et un engouement toujours plus fort… Impressionnant. Il serait pourtant judicieux de travailler sur ce point ; agrandir, repenser l’aménagement du site, ou bien, plus simplement, revoir à la baisse le nombre d’entrées sur les trois jours et ce, pour le confort et le bien-être des festivaliers.

Il n’y a, certes, pas de festival parfait, et le Hellfest ne l’est pas. Pourtant, c’est indéniable, il s’agit de l’un des meilleurs.  Avec une programmation toujours plus pointue et éclectique, tout le monde y trouve son compte, puisqu’il y en a tout simplement… pour tous les goûts ! Cette année, quelques formations sortant quelque peu de la sphère Metal (avec un grand « M » !) se sont révélées être de véritables pépites. En tête, le groupe Vintage Trouble, mêlant rock, soul et blues. Enfin, en quelques mots ? Le Hellfest, une valeur sûre, la certitude de passer des moments inoubliables, de s’évader, de s’éclater, de rêver, de découvrir, de partager et de sortir de son train-train quotidien, le temps de quelques jours. Ce que l’on ne peut nier, c’est avant tout la qualité de l’affiche, constante, comprenant des groupes rares, qui méritent que l’on s’intéresse à eux, et puis, son éternel lot de très belles surprises.

Encore une excellente édition. Allez, vite, 2017 ! A l’année prochaine !"


Top 5 :
1) Empyrium 
2) Dropkick Murphys 
3) Vintage Trouble 
4) Le Bal des Enragés 
5) Hatebreed

Flop 3 :
1) Behexen 
2) Lecherous Gaze 
3) Cruachan 



Régis :

"Dur de se renouveller après plus de dix ans dans le paysage des festivals de metal ! Et pourtant le Hellfest y arrive par petites touches incrémentales. Cette année, c'est notamment la toute nouvelle zone centrée autpour de la Warzone qui a été au centre de toutes les attentions, avec un rendu absolument excellent ! Un énorme travail abattu pour un résultat dépassant toutes nos espérances. Et une statue de Lemmy démesurée qui aura marqué tous les esprits.

Bémol en revanche sur l'affluence, qui a été souligné par la plupart de mes collègues déjà : ce qui a mis le mieux en lumière ce souci, c'est la prestation de Rammstein. Tranquillement attablé sous l'Altar pour regarder Testament en petit comité, j'ai toutefois tenté une petite incursion en Mainstage 1 pour un titre : impossible d'avancer plus loin que le célèbre arbre Hellfest, du jamais vu ! Une revue à la baisse de la jauge serait donc la bienvenue, malgré des annonces récurrentes à ce sujet qui ne semblent pas franchement respectées dans les faits.

Une fois de plus, je félicite la logistique du festival, tant du point de vue de l'accueil de la presse, que des groupes : des infrastructures exceptionnelles et uniques, et surtout, soulignons-le, absolument aucun retard sur aucun des 159 concerts programmés. Du grand art !

Quelques soucis au niveau des files d'attente aux portes de l'enfer, mais on peut difficilement le reprocher à l'organisation, qui oeuvrait dans un contexte sécuritaire délicat. Une suggestion tout de même : ouvrir une ou plusieurs files exclusives aux demoiselles éviterait à nos gentes dames de poireauter alors que les agent de sécurité femmes ont les mains vides, faute de "proies".


Mais globalement, le plaisir est toujours au rendez-vous, et je serai là à coup sûr en 2017, pour ce rendez-vous immanquable de mon calendrier : merci le Hellfest, à l'année prochaien !

Top 5 :
1) Municipal Waste (du circle pit à gogo pour un show éprouvant et sans temps mort)
2) Twisted Sister (des adieux en grande pompes, avec un bel hommage à Lemmy et des hits à la pelle)
3) Testament (ambiance intimiste sous la tente, alors que tout le monde se presse devant Rammstein : un régal !)
4) Sixx:A.M. (des gros titres qui son interprétés avec classe et force sur scène)
5) Bad Religion (retour en adolescence !)

Flop 3 :
1) Volbeat (une énergie et une spontanéité en chute libre par rapport aux dernières années)
2) Ghost (un show survendu comme unique et grandiose, et trop d'attentes non satisfaites !)
3) Shinedown (un set plus adapté aux petites scènes qu'aux grandes Mainstages, cf le Download parisien)



Tfaaon :

"Que dire sur ce Hellfest 2016 ? Un certain nombre de changements, en bien, mais malheureusement aussi en mal. Il y avait aussi une chose sur laquelle on aurait aimé avoir un changement : la prise de risque dans l'affiche. D'année en année, les affiches se ressemblent, et malgré quelques belles exclusivités, on a vraiment l'impression que les programmateurs jouent la carte de la sûreté pour être certains d'afficher complet. On ne peut pas leur en vouloir là-dessus, mais on peut gager que cette volonté pourrait être en accord avec un peu plus d'inventivité dans la programmation, comme l'étaient les plus anciennes éditions du Hellfest.

Cette année, il y avait manifestement trop de monde pour la capacité du site, rendant certains concerts impraticables/invivables. (cf : Gojira en mode Iron Maiden) Ajoutons à cela un son plus que brouillon sur la plupart des scènes, et le bilan devient préoccupant, alors qu'un bon signal avait été donné en 2015 avec les nouveaux aménagements de l'Altar et de la Temple. L'agrandissement de la Warzone est presque la seule vraie amélioration de ce cru 2016, et encore pas totalement parfait, puisqu'elle laisse beaucoup trop entendre les Mainstage sur le fond.

La part des efforts de l'équipe consacrée à l'entertainment divisera aussi : veut-on d'une grande roue, d'une tyrolienne et d'un énième feu d'artifice dans un événement censé être focalisé sur la musique ? Au lecteur de juger. Toujours est-il que ce sont les groupes qui, sans surprise, ont sauvé ce Hellfest avec un certain nombre de concerts d'anthologie. En ce recentrant là dessus, le festival se redirigerait vers les axes de son succès. Mais il y a de quoi avoir quelques doutes sur le fait que le Hellfest fasse machine arrière."


Top 5 :
1) Puscifer
2) Earth
3) Magma
4) Enslaved
5) Sunn o)))


Flop 3 :
1) L'augmentation du nombre de festivaliers par jour. Et donc la gestion des flux sur le site.
2) Goatsnake
3) le son sur la Temple/Altar à quelques rares exceptions.



Thomas Orlanth :

"Super Hellfest, mais trop de monde pour les têtes d'affiche ! D'un autre côté, la Hellcity prend forme humaine !"

Top 3 :
1) Taake
2) Cruachan
3) Moonsorrow



Watchmaker :

"Une nouvelle édition du Hellfest vient de s’achever. Et une fois de plus elle aura tenu toutes ses promesses. Tous les festivaliers garderont certainement pendant longtemps en tête le très bel hommage rendu à Lemmy Kilmister au cours de cette édition, tout comme les nombreux concerts d’artistes qui venaient à Clisson pour la première fois. Malgré une affluence record, particulièrement difficile à supporter le vendredi pendant le concert de Rammstein, il n’y a rien à redire sur l’organisation de l’événement, qui plus est étant donné le contexte tendu dans lequel s’est déroulée cette onzième édition.

Mais sans plus attendre, passons aux concerts marquants et aux déceptions musicales de ces trois jours. Megadeth a transformé l’essai d’un excellent album avec Dystopia et a prouvé que Kiko Loureiro avait su redonner un vent de fraicheur au thrash du combo. Et si les deux autres représentants du Big 4 n’ont pas démérité, aucun n’est arrivé à ce niveau. Les Suédois de Ghost, malgré un concert trop court et surtout survendu comme spécial, ont montré qu’ils pouvaient totalement revendiquer le statut de tête d’affiche.

Glenn Hughes est venu enchanter la Mainstage 1 le samedi après midi et a délivré une version hors-norme de "Mistreated", enterrant au passage tous ses concurrents rescapés de l’époque, Gillan et Coverdale en tête. Avec un titre, tout était dit. Sadist nous avait convaincu l’année dernière avec Hyaena, c’est désormais chose faite également en live où la prestation des Italiens n’est pas passée inaperçue. Enfin, le show de Rammstein, malgré l’affluence et son côté millimétrique était un grand moment, l’un de ceux auquel il faut assister au moins une fois dans sa vie.
Myrkur et Undead Prophecies ont également été de belles découvertes et montrent que dès le matin la programmation du Hellfest recèle de belles pépites. Du côté des déceptions, Tarja remporte la palme haut la main avec un set mou et surtout des compositions plates et sans âme. Comme quoi, il ne suffit pas d’avoir une belle voix pour monter un groupe. Drowned n’a pas assuré non plus, trop autocentrés et oubliant qu’ils avaient un public devant eux. Enfin, DragonForce n’a pas brillé non plus, la faute surtout à des soucis techniques et un son récalcitrant.

On espère que l’année 2017 proposera une affiche aussi réussie avec une affluence un peu moindre, ce serait parfait."


Top 5 :
1) Megadeth
2) Ghost
3) Glenn Hughes
4) Sadist
5) Rammstein

Flop 3 :
1) Tarja
2) Drowned
3) DragonForce



Vyuuse :

"Une nouvelle édition du Hellfest qui s'achève, après trois jours éprouvants, mais ô combien réjouissants. Les petits plats ont encore une fois été mis dans les grands, avec de beaux souvenirs de concerts qui ne sont pas prêts de partir de ma mémoire. En grand fan de heavy kitsch, je n'ai pas pu m'empêcher de mettre King Diamond en première position. Avec une prestation au poil, un show visuel travaillé et mon album préféré de lui, Abigail, joué en entier, je ne pouvais qu'applaudir. Toujours prêt à faire battre mon coeur de fan de heavy metal, Grand Magus a encore une fois servi une prestation juste et monstrueuse, pleine de classiques et avec ce qu'il faut de classe. En troisième position, je note la dernière date française des hardos de Twisted Sister, qui ont su remettre des vieilleries dans leur set, des classiques, et même des surprises, avec l'apparition de Phil Campbell pour une reprise divine de "Born to Raise Hell". Le thrash ne pouvait pas non plus ne pas apparaître dans mon top, et ce sont les Américains de Sacred Reich qui ont décroché la timbale, avec un set carré et efficace. Enfin, avoir revu Foreigner cinq ans après leur venue au Palais des Sports (Paris) m'a mis du baume au coeur, avec un groupe rodé qui se met un public extrême (ou moins) dans la poche en un claquement de clavier.

D'autres groupes ont évidemment attiré mon attention, avec Sadist que j'ai découvert avec délectation, Gütterdammerung avec un concept original et déroutant qui, s'il n'a pas mis tout le monde d'accord, m'a convaincu, Glenn Hughes, dont la voix n'en finit pas de m'impressionner, Blind Guardian, que je n'avais pas vu depuis 6 ans et qui me fait toujours autant d'effet, ou encore Black Sabbath, qui tire sa révérence avec classe.

Tout n'était malheureusement pas parfait. En grande déception, je noterais Abbath. Si le son et les soucis techniques ne l'ont pas aidé, on regrettera une piètre prestation, riche en pains et approximations. Ensuite, je pointerais Anthrax du doigt, notamment à cause d'une setlist décevante et d'une prestation en roue libre, même si Joey Belladonna se montre toujours aussi charismatique sur scène. Enfin, si j'étais heureux de voir Loudness sur scène, j'ai regretté de voir les tempos de certains de mes morceaux préférés ralentis. Une moindre déception, mais qui aime bien châtie bien.

Si le Hellfest est rôdé en termes d'organisation et que l'accueil force le respect, on peut regretter une augmentation de la jauge des festivaliers (60 000 par jour en comptant les invités) sans que le site fût agrandi. Si certaines erreurs ont été corrigées (notamment l'accès à la Warzone), la gestion de l'espace et la circulation des festivaliers sont des points à revoir à l'avenir.

Quoi qu'il en soit, longue vie au Hellfest et à l'année prochaine !"


Top 5 :
1) King Diamond
2) Grand Magus
3) Twisted Sister
4) Sacred Reich
5) Foreigner

Flop 3 :
1) Abbath
2) Anthrax
3) Loudness



Xhantiax :

"Alors que la réputation de l’évènement n’est plus à faire j’ai enfin pu cette année me faire ma propre idée sur ce qu’est réellement le Hellfest. Au final, l’organisation est assez impressionnante et on devine l’impressionnant boulot fait en amont pour que ces presque 100.000 personnes puissent cohabiter sur le même terrain l’espace d’un week-end. Une programmation aussi variée et pointue c’est rare et c’est à elle seule une bonne raison de venir, en faisant abstraction du décorum sans doute un peu dispensable.

Pour les points négatifs, je pense que mes collègues ont tous soulevé le problème de la foule trop nombreuse et de la mise en son des concerts. Je rajouterai qu’avec la hype régnant autour du festival, le public semble changer et moins se tourner vers les scènes spécialisées. On a vu de nombreuses fois l’Altar ou la Temple à moitié vide pour des groupes tout de même assez renommés (Katatonia, Insomnium…) alors que les Mainstages débordaient bien trop souvent. En espérant que cette tendance s’estompe et que l’affluence entre les scènes se rééquilibre. 
En tout cas, au vu de la qualité de l’affiche et de l’organisation, il n’y a aucune raison de ne pas revenir prendre sa dose annuelle de metal, quelle que soit la forme sous laquelle vous aimez cette musique."


Top :
1) Dropkick Murphys
2) Heaven Shall Burn
3) Insomnium
4) Rammstein
5) Primordial

Flop 3 :
1) L’annulation d’Architects
2) Fleshgod Apocalypse
3) Brodequin
 musique métal
 musique métal
COMMENTER CET ARTICLE
Vos commentaires
 webzine metal
NOS CHRONIQUES METAL
 vidéo métal
NOS INTERVIEWS METAL
 forum metal
NOS LIVE REPORTS METAL
 webzine metal
NOS ACTUS METAL
 webradio metal
NOS VIDEOS METAL
 webzine metal
NOS FLASHBACKS METAL
 webradio metal
NOS HUMEURS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 écouter radio métal Tout le webzine de la grosse radio
 musique métal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2017