musique métal
La Grosse Radio METAL sur  webradio metal La Grosse Radio sur Twitter  webradio metal  vidéo métal
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Live report / LA Events Fest à Châlons-en-Champagne (25.03.2017)
LA Events Fest à Châlons-en-Champagne (25.03.2017)



Pour sa première édition, le LA Events Fest a mis les petits plats dans les grands, réunissant pas moins de huit formations diverses et variées, dont les vétérans de la NWOBHM, Chariot, ainsi que les Japonaises de Galmet, rares dans nos contrées. C'est dans la petite salle du Contrepoint à Châlons-en-Champagne que les amateurs de gros son ont pu se régaler au cours d'une journée riche en décibels avec des artistes underground mais bourrés de talent.



Undead


Premier combo à fouler les planches du Contrepoint, Undead assure aujourd'hui le second concert de son existence. Pourtant, le quintet qui propose un death metal teinté de thrash semble déjà rodé à l'exercice. A l'écoute des compositions d'Undead, les noms de Loudblast et Massacra viennent immédiatement en tête, le groupe parvenant à proposer un death old school redoutable, à travers des titres variés.

Undead, metal, LA Events, Fest, chalons,


Les différents morceaux interprétés par les Troyens sont en effet basés sur le riffing et les martèlements de double-pédale de Raph (batterie) tandis que Fafa (chant) propose un chant à mi-chemin entre growls et hurlements. D'ailleurs, si le public est encore peu nombreux en ce milieu d'après-midi, cela n'altère en rien l'envie du groupe que l'on sent mobile sur scène et impliqué dans son set. Tout juste pourrait-on reprocher un léger manque de communication de la part du leader entre les titres, mais cela viendra naturellement lorsque le combo aura acquis encore plus d'expérience scénique.

Undead, metal, chalons, contrepoint, la events, fest,

Avec un set d'une demi-heure, la prestation d'Undead semble presque trop courte, un gage de qualité en somme. Il ne tarde de voir ce que les Troyens nous proposeront dans le futur en terme de sortie studio, mais l'épreuve du live semble bel et bien validée.



Spoiler



Changement de registre et d'ambiance avec les Britanniques de Spoiler. Venus du comté d'Essex au nord-est de Londres, la musique du combo évoque d'avantage le sud des Etats-Unis qu'une formation d'outre-Manche. En effet, Spoiler puise son inspiration dans les riffs gras et pêchus d'un Down et d'un Black Label Society, quelque part entre stoner et sludge, le tout avec une sacrée dose de groove, amenée par la basse de Mike Smith et la batterie de Mark Shurtey.

Côté chant, Ryan Cosans paraît très jeune et pourtant sa voix est celle d'un vieux briscard de la route qui semble avoir déjà été trop exposée au cocktail tabac/alcool pour sonner aussi rauque. Micro en main, le jeune vocaliste est impérial, malgré un jeu de scène presque nonchalant. De plus, la barrière de la langue ne facilite pas les échanges entre le combo et le public entre les titres.

Spoiler, Essex, band, stoner, sludge, metal,

La musique de Spoiler fait invariablement taper du pied avec son côté bluesy très prononcé. Toutefois, les spectateurs ne peuvent que constater une légère dégradation des conditions sonores en fin de set, avec une batterie bien trop forte, ainsi qu'une trop grosse dose de reverb dans le micro. En résultent des backing vocals totalement inaudibles, ce qui est dommage tant Billy Byford et Andrew Belson (guitares) mettent de l'entrain pour scander les paroles.

Mais les Britanniques ont tout de même recueilli des applaudissements bien mérités et ont su se faire une place de choix sur le plateau du LA Events Fest.



Tankrust


Alors que la formation parisienne avait fait forte impression il y a quelques mois en première partie de Loudblast au Petit Bain, il nous tardait de les revoir avec un temps de jeu plus conséquent. D'autant plus que le concert donné ce soir n'est autre que le dernier de la formation sous ce line-up, Garth (guitare) s'apprêtant en effet à quitter le groupe pour raisons professionnelles. Et pour l'occasion, Kootoh (chant) et ses compères veulent marquer les esprits à travers une prestation survoltée. Dès le début du set, le vocaliste s'empare d'un mégaphone avant de se mettre à hurler dans le micro. A voir le jeu de scène du chanteur, casquette vissée sur la tête et sautant partout telle  une pile électrique, on comprends mieux son utilisation d'un micro sans fil.

Tankrust, metal, live report, La Events, Fest, Chalons,

D'autant plus que pour motiver les troupes dans le public, qui assiste relativement calmement au set des Parisiens, Kootoh descend dans la fosse et commence à démarrer des circles-pits qui resteront malheureusement timides. Pourtant les musiciens donnent tout sur scène et des titres tels que "Barbarians" sont taillés pour le live et permettent à Jules (basse) et Will (guitare) de bien investir tout l'espace disponible.

Tankrust, Metal, Chalons, La Events, Fest, death metal,

Oscillant entre death metal et hardcore, c'est pourtant la première facette du groupe qui est la plus intéressante, lorsque Kootoh fait preuve d'une palette vocale versatile entre pig-squeals et growl. Et malgré toutes les qualités de Tankrust en live comme sur le papier, le public a du mal à s'impliquer dans le set, certainement décontenancé par l'aspect monolithique et brut des compositions.

Dommage, d'autant plus que les Parisiens n'ont pas à rougir de leur prestation, bourrée d'énergie et d'implication.




Overdrivers



Avec Overdrivers, le public châlonnais va toutefois retrouver de la voix et s'investir à fond. En effet, le quatuor propose un hard rock à l'australienne et les ombres d'Airbourne, Rose Tattoo et AC/DC ne peuvent que planer au-dessus de la scène.

En effet, Overdrivers, érige le rock n' roll en étendard, suinte la bière et le groove, semble avoir été élevé aux sonorités vintage du cocktail Gibson/Marshall et reprend tous les gimmicks de ses glorieux aînés. Autant dire qu'il s'agit de la formule parfaite pour se laisser emporter dans ce concert, surtout lorsqu'Anthony Clay (lead guitare) monte sur les retours ou descend dans le public pour assurer ses soli.

Overdrivers, hard rock, troyes, chalons, live, metal,


C'est bien simple, on en oublie totalement que le groupe est originaire de Troyes, tant le mimétisme avec les groupes australiens est travaillé et l'exercice de la scène parfaitement rodé. Dans le public, il n'en faut pas plus pour que les spectateurs se laissent aller, certains allant même jusqu'à danser.

Overdrivers, hard rock, chalons, metal, france, troyes,

Avec une telle prestation live, le public ne peut rester de marbre et réserve un accueil des plus chaleureux à Overdrivers, réclamant même un rappel qui sera accordé malgré le timing serré. Au cours de son set d'un quarantaine de minutes, le quatuor a prouvé que la relève du rock n' roll pouvait aussi venir de France.



Embryonic Cells


Nouveau changement d'ambiance avec la montée sur scène d'Embryonic Cells, les vétérans du black metal made in France. Le quatuor mené par Max Beaulieu (chant/guitare) et Pierre le Pape (claviers, également leader de Melted Space) est venu présenter son nouveau line-up, puisque Pierre Touzanne (basse) assure sa première date avec le combo.

Embryonic Cells, black metal, chalons, la events fest,


Ce concert donne également au groupe l'occasion de présenter en avant-première de nouveaux titres issus du quatrième album à venir, actuellement en cours d'enregistrement et de les tester sur scène. Brisons le suspense dès à présent, Embryonic Cells aura délivré un concert parfait, puissant et efficace, avec des titres originaux. En effet, si Max et ses compagnons de route semblent au premier abord officier dans un black metal classique, l'apport du clavier de Pierre Le Pape est non négligeable, apportant des nuances éthérées et renforçant l'ambiance sombre de la musique, proche d'un Emperor ou d'un Vredehammer. C'est notamment le cas sur "Across The Mountain", un nouveau titre sur lequel la voix du leader est déchirante, ce dernier s'appropriant totalement ses textes et exprimant toute la noirceur de son art.

Embryonic Cells, metal, chalons, la events, black metal,

Pour terminer son set, Embryonic Cells se lance dans un titre désormais incontournable de sa discographie, "Azathoth", bien aidé par le public qui scande le refrain, appelant par la même occasion le célèbre Grand Ancien né de l'imaginaire de H.P. Lovecraft. Le quatuor a réussi son pari, celui de proposer une musique prenante, sombre et pourtant fédératrice. Il nous tarde de poser une oreille sur le prochain opus de la formation, l'avant-gout du live ayant titillé notre curiosité.

Setlist Embryonic Cells :

Never Let you Fall
I Burn with Life
By Fire
Across the Mountain
Azathoth



Galmet


Aucun doute, Galmet semble attendu ce soir lorsque l'on voit que quelques instants avant la montée sur scène des Japonaises, le public est bien plus compact que pour les groupes précédents. Difficile de dire au premier abord si c'est avant tout de la curiosité ou un réel attrait pour la musique de Galmet qui provoque cet effet. Toujours est-il qu'à l'issue de leur set de cinquante minute, les sémillantes Japonaises auront fait forte impression.

Galmet, metal, death metal, japan, live, report, La Events,

Dès le souncheck qui s'attarde en raison notamment des problèmes de langue entre les musiciennes et la régie, le public est déjà prêt à en découdre. Et quand le set démarre, les premiers moshpits de la soirée sont de mise. Il faut dire qu'avec son style oscillant entre le death mélodique d'Arch Enemy et les formations de J-Pop, Galmet propose une musique particulièrement entraînante et taillée pour le live. Entre les morceaux, les efforts de Mikki (chant) pour communiquer avec le public lui confère également une sympathie indéniable. La vocaliste, par ailleurs très en voix, tente par tous les moyens de réciter sa phrase de présentation du groupe, se rabattant même sur son téléphone portable pour traduire en français "Nous sommes Galmet et nous venons du Japon".

Galmet, Mikki, metal, death, japan, live report,


Et lorsque les musiciennes se lancent dans l'interprétation de leurs titres, on ne peut que constater que le son est excellent et que chacune maîtrise son instrument à la perfection. Si le mélange des genre pouvait conférer sur le papier un certain aspect kitsch, sur scène il en est autrement et tout le monde se laisse prendre au jeu. Lorsque Ruki et Ayano (guitare) complètent le chant de Mikki avec des hurlements rageurs en guise de backing vocals, on se rend compte que les musiciennes sont totalement impliquées dans leur set.

Galmet, japan, metal, death, girls, la events, live report,


D'ailleurs, la bonne ambiance aidant, le set file à vitesse grand V et il est rapidement temps de dire au revoir au cinq musiciennes. Galmet est rare dans nos contrées, mais le concert donné ce soir aura donné envie de revoir rapidement les Japonaises, si possible en festival puisque leur musique fédératrice ferait mouche à coup sûr dans ce contexte.




Shoeilager


Malgré le grand nombre de formations qui se sont déjà produites, la fatigue ne se fait pas ressentir au moment où Shoeilager entre en piste. En effet, le quatuor est bien connu du public châlonnais, certains spectateurs arborant fièrement t-shirts ou casquettes à l'effigie des musiciens. Shoeilager officie depuis 17 ans dans un heavy metal relativement classique mais propose la particularité de chanter ses compositions en français. A notre grand regret cependant, il nous sera difficile de discerner les textes de Fred, le chant étant couvert par les riffs de guitare pendant une bonne partie du set (un micro récalcitrant pousse d'ailleurs le chanteur à faire une petite pause le temps d'en changer).

Shoeilager, heavy metal, troyes, live, report, La Events,

De son côté, Raph (guitare) semble totalement dans son élément sur scène, jouant avec les photographes et le public, tout en envoyant des riffs plutôt bien écrits et des soli rock n' roll. C'est simple, sur scène comme dans le public tout le monde arbore un large sourire, bien aidé en cela par les plaisanteries du leader entre les morceaux (notamment envers son ingé-son).

Shoeilager, la events, fest, chalons, heavy metal,

Avec cinquante minutes de set, Shoeilager dégage une belle dose d'énergie, prend du plaisir et reçoit à l'évidence un accueil chaleureux plus que mérité.



Chariot

Vétérans de la scène NWOBHM, Chariot est venu à Châlons avec l'envie de faire revivre les années 80 au public qui ne les a pas connus à cette époque. Les Britanniques, emmenés par le charismatique Pete Franklin, recueillent immédiatement toute la sympathie du public. En effet, en vieux routards des circuits metal, on sent que le quatuor sait comment se mettre une audience dans la poche, et ce en dépit de l'heure tardive.

Faisant l'effet d'une Delorean, "When the Moon Shines" nous propulse plus de trente ans en arrière, lorsque le style musical du combo était à son apogée. On retrouve tous les éléments du genre, à commencer par les twin guitars de Paul Lane et Pete Franklin et les rythmiques heavy du duo Jeff Braithwaite (batterie) / John Smith (basse). Ce dernier en profite d'ailleurs pour investir tout l'espace de la scène, jouant avec les objectifs des photographes, tandis que le leader fait preuve d'une facétie typiquement britannique entre les morceaux.

Chariot, metal, NWOBHM, band, live, report, chalons, LA Events,

Avec près d'une heure et demie de temps de jeu, Chariot balaye l'ensemble de sa discographie, faisant toutefois la part belle à son premier opus, The Warrior, dont le titre éponyme est particulièrement bien accueilli par le public, qui reprend en choeur le refrain avec Pete Franklin.

L'intensité du concert ne baisse à aucun moment et l'on se demande pourquoi le groupe n'a jamais obtenu le succès escompté, étant donné que la prestation du quatuor est irréprochable et que les titres sont de qualité.

Chariot, LA Events, fest, chalons, NWOBHM, band, live, report

Au final, c'est un ensemble de classique qui vient clore le concert des Britanniques, et Franklin en profite pour remercier chaleureusement son public et lui donner rendez-vous, bière en main au stand de merchandising pour terminer la soirée.

Cette première édition du LA Events Fest a donc été une réussite totale, proposant une affiche variée mais toujours de qualité. On ne peut que saluer une telle initiative et l'on espère que de nombreuses autres éditions suivront.

Setlist Chariot :

When The Moon Shines
To The Extreme
Behind the Wire
What Have We Become
Demons and Angels
Rock My World
Screams the Night
Run with the Pack
Warriors
Vigilante
Love or Leave Me
Hell

Chariot, live report, la events, fest, metal,

Un grand merci à Ludovic Antoine et LA Events.
Photographies : © Watchmaker 2017
Toute reproduction interdite sans autorisation du photographe
 vidéo métal
 forum metal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
LA events, fest, chalons en champagne, metal, chariot, LA Events Fest à Chalons-en-Champagne
04/03/2017 - Fidèle représentant de la NWOBHM depuis 1983, Chariot sera de passage en France dans le cadre du LA Events Fest, un festival organisé à Châlons-en-Champagne le 25 mars prochain. Outre Chariot qui tiendra la place de tête d'affiche, ...
Lire l'article
embryonic cells, troyes, sylak, black-thrash claviers, the dread sentence, pierre le pape, melted space, concert Le groupe Embryonic Cells au Sylak 2012
19/09/2012 -   Interview du groupe Embryonic Cells (black/thrash "claviéresque") au Sylak 2012... Par : LeBoucherSlave Photos : Carmella C'est à leur sortie de scène après un sympathique set de milieu d'après-midi que nous ...
Lire l'article
embryonic cells, the dread sentence, axiis music, black seas, before the storm, melted space, black épique français, black/thrash symphonique Embryonic Cells - The Dread Sentence
27/05/2012 - Les pièces 'underground' « premier-choix » du Boucher (part I) ... Vous le savez, La Grosse Radio n'est pas là que pour vous rendre compte des « grosses » sorties de l'actualité métallique internationale du moment, mais ...
Lire l'article
Melted Space, Pierre Le Pape, From the Past, Wormfood, Embryonic Cells, Ayreon, Totentanz Productions, metal opera, Melted Space - From the Past
29/03/2012 - Disponible le 30 mars 2012 A fright at the opera... On a coutume de dire, à raison, que les Français sont des râleurs. Et dans le domaine des Arts et de la Culture ces derniers sont bien souvent les premiers à trouver que l'herbe est plus verte chez le ...
Lire l'article
Artiste mentionné :
 musique métal Embryonic Cells
Embryonic Cells est un groupe de black/death metal français originaire de Troyes.
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Embryonic Cells
Vos commentaires
 vidéo métal
NOS CHRONIQUES METAL
 forum metal
NOS INTERVIEWS METAL
 écouter radio métal
NOS LIVE REPORTS METAL
 forum metal
NOS ACTUS METAL
 vidéo métal
NOS VIDEOS METAL
 webradio metal
NOS FLASHBACKS METAL
 webzine metal
NOS HUMEURS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 vidéo métal Tout le webzine de la grosse radio
 vidéo métal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2017