webradio metal
La Grosse Radio METAL sur  vidéo métal La Grosse Radio sur Twitter radio metal  écouter radio métal
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Live report / Festival de Chair et d'Acier : 2ème jour (03.05.2014)
Festival de Chair et d'Acier : 2ème jour (03.05.2014)



 



Festival de Chair et d'Acier à Mâcon
2ème journée - 2 mai 2014





Après une nuit tranquille, une petite visite de la ville en compagnie de quelques amis en armures viking et un rapide repas, nous voilà de retour sur le site vers 14h à l'ouverture de la fête médiévale.

Le principe du Festival de Chair et d'Acier est la conjonction de concerts de métal sur deux soirées et d'une fête médiévale.

Tout se passe dans la cour pavée de La cave à musique. Le site convient parfaitement à un festival médiéval car une fois passé le portail de l'entrée, on se retrouve coupé de la ville par des bâtiments en pierre.

Sur le site du festival se croisent les métalleux, qui profitent de l'animation en attendant les concerts, et les familles venues pour l'occasion. De nombreux visiteurs sont même venus costumés et participent ainsi à l'animation de manière passive.
 


La troupe de La Maisnie du Chevalier Bragon est là pour nous parler et nous faire la démonstration des différents aspects du combat médiéval. Cette troupe d'évocation médiévale et féerique puise essentiellement son inspiration dans les univers médiévaux, du seigneur des anneaux et dans le monde de Conan le barbare.

Leurs combattants nous montrent les aspects artistiques et martiaux du combat à l'épée et au bâton. Les puristes pourront même apprécier les démonstrations d'AMHE (arts martiaux historiques européens) avec le combat à la dague d'après le manuscrit du maître escrimeur Liechtenauer.
 


Les fauconniers de Légende d'Oisel nous font admirer leurs rapaces et initient ceux qui le désirent à l'art de la fauconnerie. Leur hibou grand duc a, en particulier, beaucoup de succès.
 


Entre les animations, le conteur Arfhêll le lutin parcourt le festival et nous parle du monde magique duquel il vient, créant une attraction ambulante pour les enfants, mais aussi les adultes.
 


De nombreux commerçants sont là et nous proposent des articles médiévaux tel l'hydromel, les cornes à boires et les bourses en cuir. Mais on trouve aussi des articles venant des univers fantastiques tel les statues d'elfes et les talismans magiques.

En somme, un agréable moyen d'attendre le concert du soir ou de se remettre de celui de la veille.
 

--------------------------------------------


Barbarian Pipe Band:

Après une journée passée à flâner sur le marché médiéval, la seconde partie du festival commence enfin. Cette soirée sera plus centrée sur la musique folk et débute avec les cornemuses de Barbarian Pipe Band.
 


Ce groupe italien fondé en 2001 est plus habitué aux fêtes de reconstitutions historiques qu'aux concerts de métal. En effet, leur musique n'est pas du métal à proprement parlé, mais est définie par les membres du groupe comme étant de l'Extreme Folk.

Au final les métalleux leurs réservent un bon accueil, à plus forte raison parce que nombre d'entre eux les ont déjà croisés sur des festivals médiévaux.
 


C'est donc avec impatience que nous attendons les cornemuses géantes et les percussions des barbarians.

Le premier morceau introduit parfaitement leur set. Avec son rythme lent et sa montée progressive en puissance, nous avons l'impression de nous préparer au combat dans la salle. La pression monte petit à petit.

Par la suite, avec leurs rythmiques rapides et leur puissance de jeu, les barbarians nous mènent sur les champs de bataille, épée à la main. Quoi de mieux qu'une cornemuse pour commencer les pogos ?

Les barbarians eux mêmes définissent leur instrument favori comme une arme, une arme de folie furieuse. Mais leur jeu est aussi festif, à l'exemple du morceau In Taberna, où le groupe ajoute le chant aux instruments.
 


On ne voit pas le temps passer en présence de ces cinq italiens, et de leur musique qui mêle allègrement les sonorités archaïques et les rythmes plus modernes. La cornemuse reste en définitive un instrument totalement métal !
 

Onnogenos

--------------------------------------------



Sangdragon:

Après la furie festive des barbares italiens, le ton est tout de suite plus solennel. La scène se peuple de moines encapuchonnés qui formeront les chœurs, pendant que les musicien arrivent.
On sent tout de suite que le concert risque d'être exceptionnel.

Exceptionnel, il l'est déjà avant même de commencer, puisqu'il s'agit de la première représentation de la trilogie Daemonium-Akhenaton-Sangdragon sur une scène !
 


Ce projet est quasi-mythique dans le paysage métallique français et prend ses racines dans les années 90. Je ne vais pas m'appesantir davantage sur l'histoire du groupe, qui mériterait à elle seule un article entier, d'autant plus que son fondateur, Vincent Urbain, est revenu dessus dans l'interview qu'il nous a accordé à l'occasion, et que vous pourrez lire très prochainement sur le webzine de la Grosse Radio.

Ce qu'il faut surtout comprendre, c'est que le concert de ce soir est un vieux projet qui trouve enfin un aboutissement. Cela signifie aussi que nombreux étaient les spectateurs qui attendaient cet événement et que le groupe a donc tout préparé pour que cela reste gravé dans les mémoires.
La mise en scène a donc particulièrement été soignée, et lorsqu'Alison Forest, portant un lourd grimoire vient entonner un chant aux consonances mystiques, l'effet est garanti.

La musique de Sangdragon est complexe, et va bien au-delà du black/death dont elle est issue. Les éléments symphoniques et même rituels sont bien présents, le tout dans une lourdeur et une grandeur épique digne d'un power metal sous testostérone !

Traduire sur scène une musique qui a été pensée par un homme orchestre/musicien de studio, demande une certaine maîtrise.
 


Aucun doute, les membres de Sangdragon dominent parfaitement leur art et leur représentation s'envole rapidement vers les hauteurs que seuls les dragons atteignent.

J'avoue avoir vu beaucoup de groupes qui, pour les besoins du show, aiment intégrer une chanteuse "lyrique" parce que c'est quand même très classe, n'est-ce pas ? Et bien souvent, la dite chanteuse fait ce qu'elle peut avec une voix souvent décevante au final. C'est tout le contraire avec Alison Forest, qui m'a fait une très bonne impression et apporte une véritable dimension aérienne et mystique à une musique qui s'y prêtait déjà bien. Bref, une excellente prestation de sa part, qu'il faut souligner !
 


Le concert alternent les passages plus violents avec des atmosphères mettant en scène certains titres. Par exemple, sur In The Circle of Wizards, Vincent trace réellement à la craie un cercle permettant d'invoquer un esprit du feu, qui apparaitra et exécutera une longue danse du feu.

De même, sur Winged Blade, le chanteur démontre également qu'il sait manier une épée et n'hésite pas à faire quelques moulinés sur scène. On sent qu'il est dans son élément et au vu de la thématique de la chanson, l'effet est évidemment fantastique !
 


Le concert se termine d'une bien belle manière, avec le très acoustique, mais néanmoins puissant Father of all Kings se terminant par un chœur a capella chanté par  tout le groupe.

J'avoue que je me perd un peu dans les superlatifs, mais cela fait bien longtemps que je n'ai plus eu une si agréable surprise ! Inutile de préciser que les fans venus en nombre dans une salle remplie ont appréciés et partagent certainement mon impatience d'écouter le futur album de Sangdragon !
 


Setlist:

1. Waterborn
2. Front Of Steel
3. The Serpent's Wheel (The Seven Gates)
4. Deep Dark - Descent
5. In The Circle Of Wizards
6. --- Dance Of Fire ---
7. Daemonium / Back To Dust / Silent Plague
8. Finale Battle ( Against Your Dark Side )
9. Winged Blade
10. Father Of All Kings
 

--------------------------------------------



Belenos:

Après une petite interruption permettant de se réhydrater joyeusement, on retourne dans un univers et une musique plus sombre avec les vétérans du black/celtic metal bretons de Belenos.

Le set débute avec un retour aux origines, avec Dernière Rencontre qui date de l'époque de l'excellent Errances Oniriques.

Le groupe se délecte dans une musique froide et sombre, et la scène reste bien souvent plongée dans la  pénombre.
 


La musique de Belenos est certainement la plus violente de la soirée, mais s'illustre aussi par de nombreux passages lents, qui bien qu'attachés aux thématiques morbides et glacées typiques du black metal, ont leurs personnalités propres et hypnotiques et ne consistent pas seulement en un déferlement de violence sur un rythme effréné de la batterie. Et je ne parle pas seulement des titres pesants comme l'excellent Gorsedd qui emporte la participation du public !
 


Dans une soirée déjà pleine de superlatifs, rajoutons également les termes "magnifiques" et "exceptionnels" d'un Belenos visiblement en forme ce soir. Pendant qu'on parle d'exception, notons la présence sur scène de David Foulon, l'ancien bassiste du début des années 2000 du groupe, qui visiblement apprécie la soirée tout autant que ses comparses et le public !
 


Enfin, le titre inédit D'an Usvert donne un aperçu rassurant sur la prochaine production du groupe.

Belenos confirme sa place de valeur sûre de la scène française.


Setlist:

1. Dernière Rencontre
2. L'ombre du Chaos
3. Terre de Brume
4. Gorsedd
5. Morfondu
6.Tal Ifern
7. D'an Usvert
8. L'antre Noir
9. Par Belenos
 

--------------------------------------------



Arkona:

Déjà minuit passé, et après une soirée qui a déjà connu de nombreux moments forts et aurait déjà amplement mérité de rester gravée dans les souvenirs des spectateurs, il reste encore un dernier détail : la tête d'affiche venue de Russie.
 


Les organisateurs de la soirée ont fait fort en faisant venir Arkona pour la seule date française de leur tournée et comme le disait Masha lors de l'interview qu'elle et Sergei nous ont accordé un peu plus tôt dans l'après-midi, elle se donne toujours à fond devant le public français.

Effectivement, je rajouterais même qu'elle se donne sûrement à fond à chacun de ses concerts car je pense qu'elle ne comprend pas la demi-mesure !

Quand le groupe entre sur scène et tourne le dos au public pendant la musique d'introduction, la salle est déjà bouillonnante et le murs peinent à contenir le public, heureusement qu'on peut gagner un peu de place en écrasant son voisin !

Le coup de départ est donné et Masha explose comme à son habitude avant de bouger frénétiquement sur scène dans tous les sens.
 


Comment décrire ce concert sans, encore une fois, piocher dans la sémantique des superlatifs !

Si la soirée était déjà jusqu'à présent exceptionnelle, comment ne pas remarquer la grande présence sur scène de la louve ?

Sa maîtrise vocale, alternant les growls les plus bestiaux avec un chant clair et poétique me font parfois me demander si elle a réellement conscience de ce qui se passe autour d'elle tant elle semble parfois plus proche d'une transe mystique que d'un show !

Heureusement qu'elle revient parmi nous de temps à autres entre les morceaux, et s'adresse au public qui festoie en continu.
 


Je parle de la figure emblématique du groupe, mais ça serait ignorer les autres musiciens. Sergei Lazar partage, certes d'une manière plus posée à la guitare (mais peut-on vraiment parler de "manière posée" lorsqu'on parle des rythmiques vivaces des compositions du groupe ?) les moments intenses de quasi transe de son épouse, où son regard se perd au loin.

De même, Vladimir Volk alterne headbang, danse et instruments traditionnels avec brio. La partie rythmique du groupe est certes plus statique, mais accompli avec efficacité son office.

La rage fait place à la fin du concert au plaisir et au bonheur. En effet, rien de tel qu'une thérapie scénique telle qu'Arkona sait le faire pour détendre le public. Imaginez un wall of death sur Arkona dans une Cave à Musiques pleine à craquer et vous n'aurez qu'un petit aperçu de l'ambiance de ce soir.
 


Les nombreux tubes du groupes s'enchainent, avec tous les morceaux obligatoirement présents comme Goi, Rode, Goi !, Stenka na Stenku, Pamiat ou Yarilo pour ne citer que ceux-là, mais fait également une place honorable aux morceaux du dernier album tels que Yav' et le très émouvant Serbia par exemple.
 


Je n'ai plus aucun doute à ce sujet, la meilleure ambiance se retrouve en mélangeant une affiche de qualité à un public festif dans un bel endroit pas trop grand mais bien rempli.

Ce soir, à la Cave à Musiques, tous les ingrédients étaient réunis et le résultat fût....Exceptionnel !
Vivement la prochaine édition du Festival de Chair et d'Acier !
 


Setlist:
1.Yav
2. Ot Serdtsa k Nebu
3. Goi, Rode, Goi!
4. Serbia
5. Zakliatie
6. Na Strazhe Novikh Let
7. Slav'sja, Rus'!
8. Zov Pustikh Dereven
9. Skvoz' Tuman Vekov
10. Pamiat
11. Maslenitsa
12. Stenka na Stenku
13. Yarilo
14. Kupala i Kostroma

Thomas Orlanth




Textes: Onnogenos & Thomas Orlanth

Photos: © 2014 Thomas Orlanth  - Vous pouvez retrouver d'autres photos du festival sur le site internet: www.thomasorlanth.com

Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.

 vidéo métal
radio metal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Festival de Chair et d'Acier, Mâcon, Arkona, Vildhjarta, Belenos, Sangdragon, Hypno5e, Psygnosis, Scarred Festival de Chair et d'Acier le 2 et 3 mai 2014 avec Arkona et Vildhjarta
30/04/2014 - EDIT de la news du 20/02/2014: Mise à jour de l'affiche 30/04/2014: Ajout du running order définitif. La Cave à Musique à Mâcon acceuillera le premier Festival de Chair et d'Acier les 2, 3 et 4 mai prochain, au lendemain de la fête du ...
Lire l'article
Festival de Chair et d'Acier, Mâcon, Arkona, Vildhjarta, Wake Up Dead, Belenos, Sangdragon, Hypno5e, Psygnosis Will Hien de Wake Up Dead, association organisatrice du Festival de Chair et d'Acier
26/04/2014 - Voir un festival surgir au milieu de la Bourgogne, avec non seulement une très belle affiche, tant locale qu'internationale, ne pouvait que nous surprendre agréablement, mais aussi nous laisser quelques interrogations. Cela mérite quelques explications ...
Lire l'article
Arkona, Masha Scream, Russie, Napalm Records, Folk Metal, Pagan Metal Arkona - Yav
25/04/2014 - Au fur et à mesure des réalisations, la réputation du combo russe Arkona croît. L'icône Masha Scream, capitaine de la barque depuis maintenant plus de dix longues années, n'est pas étrangère à ce phénomène. Mais ...
Lire l'article
Belenos, celtic black metal, Bretagne, Motocultor 2013, Kornog Loïc Cellier de Belenos au Motocultor 2013
24/08/2013 - C'est en cette après-midi de la première journée du Motocultor édition 2013 que Loic Cellier, frontman de Belenos nous accorde une interview, autour d'une bonne petite bière bretonne. Le groupe vient de jouer il y a à peine un peu plus ...
Lire l'article
Cernunnos Pagan Fest, folk, pagan, Corvus Corax, Menhir, Belenos, Waylander Cernunnos Pagan Fest VI (24.02.2013)
07/03/2013 - Cernunnos Pagan Fest VI 24 février 2013 à La Machine du Moulin Rouge - Paris par Lionel/Born 666 et Thomas Orlanth   L'édition de cette année est née d'une collaboration entre Les acteurs de l'Ombre, Sigma Music Event ...
Lire l'article
Incantation, Stille Volk, Inquisition, Eths, Immolation, KMFDM, Arkona, Trepalium Motocultor 2012 - 1er jour (vendredi 17 août 2011)
12/09/2012 - Live Report du MOTOCULTOR FESTIVAL à Theix (54) du 17 au 19 Août 2012 - Jour 1 - Vendredi Live Reports : Katarz, Meta Lias et Thomas Orlanth Photos : Thomas Orlanth et Yog La Mer, les mouettes, les galettes... la Bretagne nous fait toujours autant rêver. ...
Lire l'article
Belenos, pagan metal, celtic metal, Hellfest 2012, Temple Belenos au Hellfest 2012
07/07/2012 - Belenos au Hellfest 2012 Vendredi 15 juin, 12:15– Temple Le soleil est haut dans le ciel lorsque je rentre dans la grande tente noire où se trouve le Temple. Mes yeux sont encore rougis par le manque de sommeil et terminent à peine un long processus ...
Lire l'article
Arkona, Russe, Pagan Metal, Foire à la Saucisse, Bal Musette, Folk, Folk Metal, Metal Symphonique, Napalm Records Arkona - Slovo
03/09/2011 - 2011, année du retour de beaucoup de grands groupes et artistes, des sorties attendues, tous styles de metal confondus. Entre Alice Cooper, Pain, Within Temptation, Arch Enemy, Falkenbach, Ghost Brigade, Morbid Angel, Dream Theater, Rhapsody of Fire, Leaves' Eyes, Black Country ...
Lire l'article
Arkona, Folk Metal, Russe, Metal, Stenka Na Stenku, Napalm Records Arkona - Stenka Na Stenku
02/06/2011 - Aujourd'hui, c'est la folie, c'est l'heure de la pause taverne et de la fête pagan avec les russes d'Arkona ! Prenez votre vodka, vos tenues folkloriques et allez rejoindre la farandole de l'un des porte-étendard du genre ! Le combo de l'est sévit ...
Lire l'article
Arkona, Russie, Pagan Metal, Napalm Records Arkona - Goi, Rode, Goi!
31/01/2010 - Le doux bruissement des vagues … Si calme et reposant. Irruption soudaine d'un riff puissant surplombant ce bruit de vagues, auquel viennent s'ajouter divers instruments folks. Puis survient enfin le chant de la belle Masha, chanteuse du groupe. C'est de cette ...
Lire l'article
Vos commentaires
 vidéo métal
NOS CHRONIQUES METAL
radio metal
NOS INTERVIEWS METAL
 forum metal
NOS LIVE REPORTS METAL
 écouter radio métal
NOS ACTUS METAL
 webzine metal
NOS VIDEOS METAL
 webzine metal
NOS FLASHBACKS METAL
 vidéo métal
NOS HUMEURS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 musique métal Tout le webzine de la grosse radio
 webzine metal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2017