forum reggae
La Grosse Radio REGGAE sur  webzine reggae La Grosse Radio sur Twitter  forum reggae  forum reggae
  • Pas de vacances
La Grosse Radio / Reggae / Webzine reggae / Chronique / Jahneration - Jahneration
Jahneration - Jahneration
Après trois ans d’attente à nous faire découvrir petit à petit des morceaux croustillants tels que "No Want" ou encore "Reload" extrait de leur nouvel album, les Jahneration reviennent sur le devant de la scène avec leur album du même nom : Jahneration ; le fruit de plus d'un an de travail.

Sur cet album nous pouvons retrouver Naâman en featuring sur le morceau "Control Your Tempa", l’artiste auprès duquel ils se sont fait connaitre il y a de cela cinq ans avec leur collaboration sur "Me Nah Fed Up".
Cependant, ce n’est pas le seul featuring que l’on retrouve sur cet album. En effet, on y retrouve également Dean Fraser sur le morceau "Come Aboard", DJ Nix’on sur "Not Like Them" et Meta Dia sur le titre "Lift Us High".

Lors de l’écoute de cet album, on peut de suite constater le fait que le jeune duo s’inspire de différentes influences musicales et que par la même occasion ils nous montrent donc que oui, ils savent faire autre chose que du Reggae/Hip-hop comme nous avons pu le voir jusqu’à présent.

Certes, faire un essai de la sorte dès le premier album est quelque chose d’ambitieux mais ce n’est pas pour déplaire. En effet, avant la première écoute et comme je vous l’avais annoncé par le biais de l’actu annonçant la sortie de l’album, cette diversité était prévue et pourtant elle est surprenante. J’ai beau être une amatrice de reggae, c’est avec plaisir que j’ai pu retrouver des touches de dubstep en plus du hip-hop et du reggae que nous leur connaissions déjà.
On redécouvre donc Théo et Ogach sur des flows différents de ce que nous avons pu écouter par le passé mais qu’ils manient tout aussi bien.

Jahneration


 Il y a cinq morceaux qui m’ont marqués plus que les autres sur cet album, ce sont : "Badminds", "Deh Ya", "On the Way", "Lift Us High" et "One Day". Je vous présenterai ces morceaux et mon ressenti en ce qui les concernent selon l’ordre d’apparition qu’ils ont sur l’album.


       TRACKLIST

     01 - Runaway
     02 - Badminds
     03 - Come Aboard ft. Dean Fraser
     04 - Control Your Tempa ft. Naâman
     05 - No Want
     06 - Deh Ya
     07 - Not Like Them ft. Dj Nix’on
     08 - On The Way
     09 - Reload
     10 - Lift Us High ft. Meta Dia
     11 - One Day

JAHNERATION

©Baptiste Cazaubon

 

L’album commence avec le morceau très entrainant qu’est "Runaway". A l’écoute, ici nous pouvons constater que l’on reste très proche du style que nous connaissons déjà aux Jahneration et que nous pouvons retrouver au travers de "Lighters", "Going Under" ou encore "Make Them Fall". On commence donc une entrée tout en douceur dans leur univers à travers un morceau qui fait voyager.


"Badminds" est le morceau que le groupe a choisi de nous faire découvrir en avant première, c’est donc celui-ci qui a attiré premièrement mon attention. Le sujet traite une thématique incontournable du reggae : les mauvaises langues. Cependant ce morceau a de l'intérêt à mes yeux non pas par le sujet traité mais car on y ressent déjà une certaine différence dans la musicalité, peut-être bien une maturité qu’ils n’avaient pas. Le rythme est plus rapide, plus entrainant qu’auparavant. 


 


"If you dont hear no badmind talking, sing bambalibambambam
If you don't hear and keep on shining, sing bambalibambam
If you don't hear no badmind talking, sing bambalibambambam
Let's take it higher, and turn to fire"

 

"Come Aboard" se situe en troisième position de cet album et nous introduit un peu plus dans l’univers des deux jeunes hommes. On reste tout de même dans une influence très reggae, cependant ici aussi la maturité du groupe se fait sentir et on s’éloigne peu à peu des morceaux qu’on a pu leur connaitre auparavant. En effet, il s’agit d’une chanson d’amour déclarée au reggae, et le duo nous invite à monter à bord de cette incroyable histoire qui mêle l’amour au reggae. C’est également un morceau qui me fait dire que le grain de voix d’Ogach s’associe particulièrement bien au grain de voix très spécial de Théo, ce qui fait la spécificité de ce groupe.


"Reggae you're my only one"


Dès les premières notes  du refrain nous pouvons reconnaitre le flow bien spécifique du prodige du reggae sur "Control Your Tempa". Il fallait bien entendu s’attendre à voir Naâman partager un morceau sur le premier album des Jah étant donné qu’il est à leur côté et les soutient depuis le début de cette aventure qui a été lancée comme je l’ai indiqué précédemment grâce à "Me Nah fed Up". C’est alors avec plaisir que nous pouvons les écouter à nouveau partager un moment musical, sur un morceau qui cette fois-ci s’apparente beaucoup plus à du Reggae/Hip-hop.
 




"Naâman and Jahneration come again"


Celle-ci, vous la connaissez déjà, il s’agit de "No Want". On l’a découvert il y a de çà neuf mois accompagnée d’un clip qui illustre le jeune duo en studio et dans les rues parisiennes. Un morceau entrainant aux paroles conscientes qui donnent envie de les suivre d’un pas dansant dans les rues qu’ils parcourent.
 


 "No no no no, we no want it
Dem wanna bring us down without a warning
But we keep holding on
My youth just carry on your fight
Keep on shining on your light"

 

Mettez une pincée de Jahneration, une pincée de reggae, une pincée de dubstep et vous obtiendrez "Deh Ya" le sixième morceau de l’album ; soit la combinaison parfaite à mes yeux.
"Deh Ya" nous fait alors littéralement plonger dans l’univers du duo et illustre d’ailleurs à merveille la diversité d’influences du groupe puisque le refrain est teinté comme vous avec pu le remarquer : de dubstep. En effet la dubstep est un style muscial très en vogue depuis quelques années, il est donc naturel que les deux jeunes hommes y fassent un clin d’oeil. Ce qui appuient d’autant plus l’image dynamique et créative que nous avons des deux chanteurs. Ce titre nous montre également qu’ils peuvent s’adresser à tous, ce qui leur permet donc de toucher un public large.


 

"Cah we deh ya, we stay ya, we nah go run way
We no fraid what dem say, we nah change our on way we a
Original, playing sounds from the future we
No chemical tun it up ruff and louder"


Passons à "Not Like Them" qui pour sa part est un titre totalement tinté de Hip-Hop, dans lequel vous l'aurez comprit de par son titre transparent Ogach et Théo nous font part du fait qu'ils ne soient pas comme les autres chanteurs. Nous retrouvons d'ailleurs DJ Nix'On sur ce morceau, ce qui appuie encore plus sur la touche Hip-Hop que nous y trouvons.

"On the Way" contrairement aux morceaux cités précédemment est complètement reggae, et fait quelque peu penser au morceau "The Answer" qui a aidé à leur succès (car oui, ce succès n’est pas exclusivement dû à ce cher Naâman). Au fur et à mesure de l’écoute, on constate donc que malgré leur jeune âge, les deux jeunes hommes ont un certain recul sur la vie, et le monde et qu’ils ont décidé de partager ces paroles conscientes par le biais de la musique. J’appuierai ce propos plus précisément un peu plus loin avec l’aide d’une chanson qui l’illustre encore mieux que celle-ci.

Passons maintenant à "Reload" ; c’est ce morceau qui a servi à débuter la promotion de leur album et nous pouvons l’entendre depuis maintenant 4 mois sur les ondes de La Grosse Radio. En effet, personne n’est passé à côté de ce titre et notamment du clip qui a été tourné en Inde. Dans une précédente interview menée par Zopelartisto, nous avions pu apprendre que Théo avait écrit ce morceau au Cambodge et que cette chanson était destinée à l’album des Dub Addiction, cependant à son retour en France il a choisi de la retravailler avec son acolyte Ogach et le reste de la team. Ce qui a donné le "Reload" que nous connaissons aujourd’hui, un appel à l’aventure.
 


"Reload, man haffi reload
Make the gunshots boss like the thunder ina storm
Reload, man haffi reload
'Cause the army a March on a real rocky road
Reload, man haffi reload
Make the gunshots boss like the thunder ina storm
Reload ! Reload now, reload !"


"Lift Us High" a été réalisé auprès de Meta Dia. Un morceau très doux aux paroles prônant l’amour comme Théo nous le chante si bien : "Love is the key for our humanity" qui complètent les paroles de Meta qui nous dit "love will lift us high" soit "l’amour nous soulèvera". Un message qui résonne dans la situation actuelle de notre pays où amour et partage devraient être les directrices principales de nos vies pour apaiser nos âmes.
 

"Love will lift us high on the alpha wave
Share a loaf of bread, look and create
U got the option
Lift us high, love will lift us high
Love will lift us high on the alpha wave
Share a loaf of bread, look and create
Uve got a choice to make
Lift us high, love will lift us high"


Et le meilleur pour la fin : "One Day". Ce titre m’a marqué dès la première écoute car il ressemble fortement à une chanson que j’adore : "Someday", de Flipsyde. Venons-en aux faits, hormis cette ressemblance, cette chanson m’a marqué pour autre chose ; ses paroles. On y retrouve un texte engagé et des paroles pleines d’espoir. Comme je vous l'ai écrit précédemment, malgrè leur jeune âge, Théo et Ogach font preuve d'une grande maturité quant à leur manière de voir le monde, et ce morceau en est la preuve. En effet, ici ils évoquent un futur meilleur pour l’Homme mais pas que, ils dénoncent également la guerre dans plusieurs pays tels que l'Irak, le Liban, la Sirie ou encore le Congo. Ils clôturent donc leur album avec un message fort qui marque les esprits.
 

"One day the world will turn right
No more crying, no more fussing and fight yes
One day, one day
One day the future will be bright
Obscurity will fade away so we can see the light
One day, one day"



Jahneration Photo3
 

Mais leur avis à eux sur leurs morceaux, qu’en est-il ? Et bien nous allons le voir dès à présent, car je suis allée leur poser la question, et j'ai d'ailleurs pu constater avec joie que mon avis sur certains de leurs morceaux était très similaire au leur.

Commençons par le commencement : pourquoi ont-ils nommé leur album Jahneration ?

Tout simplement car cela est une invitation à entrer dans l'univers des Jahneration, et à observer leur vision du reggae. Cet album représente toute cette aventure qu'ils vivent depuis un an et demi avec leurs musiciens. Ils ont commencé à vivre cette aventure à fond d'un point de vue professionnel, ils y mettent toute leur énergie et tout leur amour. Ils ont voulu présenter cet album au titre éponyme de leur nom avec une couverture où on les voit tous les deux. Le côté Hip-Hop de Ogach et le côté reggae de Théo, une seule partie de leur visage à chacun qui appuit le fait qu'ils se complètent et ne forment qu'un. 


L'album s'ouvre sur "Runaway" qui est pour eux la métaphore d'une grande ville incarnant le temps et dans laquelle nous sommes prisonniers. Ce sont des paroles reflétant la réflexion des deux chanteurs sur le temps. Ce morceau est d'ailleurs considéré par leur proches comme celui les reflétant le plus, car il faut savoir qu'il a totalement était produit par ce cher Ogach, et qui décrit donc particulièrement l'univers de Jahneration.

Venons-en à "Badminds". Au travers de ce morceau ils ont bien évidemment traité le sujet des, comme ils l'ont si bien dit, "haters". Un sujet qui est malheureusement commun à tout le monde, mais à travers ces paroles, les Jah vous disent de ne pas s'attarder sur ce genre de personnes et de continuer votre vie.
Ce morceau a été premièrement produit par Théo sur son iPad (et oui), pour ensuite être reprit par Ogach où celui-ci a autosamplé un morceau roots et y a ajouté sa voix. Car c'est bien lui que nous entendons chantonner "sing bambalibambambam". Nous pouvons d'ailleurs retrouver une fin plus énervée et plus rock qu'habituellement comme ils ont pu me le préciser.

Pour "Come Aboard" il est ici clairement question d'une invitation à voyager avec eux, à travers un hymne dédié à la musique reggae. Nous pouvons retrouver Dean Fraser, le saxophoniste le plus connu de Jamaïque sur ce morceau. En effet, il a collaboré sur des milliers de prods depuis Bob Marley, ce qui n'est pas rien. Ils ont eu la chance de le croiser dans le cadre du Summer Vibration Festival Dean Fraser est venu les féliciter après leur show, c'était donc une évidence pour eux de l'avoir sur ce morceau.

"Control Your Tempa" avec Naâman est également un featuring qui semblait évident pour le duo car ils ont clairement pu marquer le début de leur aventure grâce à leur collaboration quelques années auparavant. On retrouve donc un morceau où Théo et Ogach jouent les badmans du reggae, et où Naâman comme à son habitude est là pour calmer et ajouter une touche de sagesse au morceau. Un titre à deux visages et à prendre au second degré.

Quant à "No Want" ici, il n'est pas question de second degré. En effet, il est question de notre génération et des tentations qui nous entourent. Vous l'aurez comprit, "No Want" est un message qui nous averti contre les méfaits de la drogue, car comme ils me l'ont si bien dit, nous sommes jeunes et nous avons encore beaucoup de choses à découvrir. Il serait donc bien dommage de se perdre dans ce genre de choses.

Passons donc au morceau qui en suprendra plus d'un car il est à influence dubstep. Il s'agit de "Deh Ya", un morceau qui comme ils le disent est très égotrip car il parle du duo que forme Théo et Ogach. Pour l'anecdote il faut savoir que ce morceau est le plus vieux de l'album car il a été entièrement produit par Ogach il y a de cela trois ans et a été remixé pour donner celui que vous allez bientôt pouvoir écouter.

Le septième morceau "Not Like Them" est un morceau complétement Hip-Hop, où nous pouvons retrouver DJ Nix'On qui appuie bien cet aspect de par sa participation. Ce morceau évoque le fait que de nos jours les rappeurs ne transmettent plus de messages à travers leurs chansons, c'est pourquoi le duo a voulu rappeler qu'ils n'étaient pas comme tous ces rappeurs, qu'ils cherchaient justement à faire leur musique et à apporter des valeurs à travers celle-ci. Ils essaient d'être vrais et souhaitent donc que leur public en fasse de même. Encore une fois, c'est une entière production signé Ogach que nous trouvons là et qui reprend les codes du Hip-Hop des années 90. 

Valentin Campagnie

©Valentin Campagnie


"On the Way" vous l'avez sûrement déjà entendu car cela fait un an qu'ils l'interprètent sur scène. C'est un morceau qui parle d'avancer dans la vie quoi qu'il arrive, de se souvenir d'où l'on vient et de rester authentique. Nous pouvons y retrouver une dimension spirituelle qui se sent dans la rythmique du morceau. Le résumé de ce morceau en une phrase selon Théo est : "Quoi qu'il arrive, si tu es sur le bon chemin tout va s'éclairer".

Si vous avez lu l'article de Zop sur le morceau "Reload" vous savez déjà de quoi il est question ici, mais un récapitulatif de ce qu'en pensent ces deux jeunes hommes ne fait pas de mal ! En effet, "Reload" est un morceau sorti il y a quatre mois et parle du fait de se recharger personnellement. C'est donc pour cela qu'il a été tourné en Inde, car le groupe y a trouvé un endroit qui les a reboosté à bloc. Mais ce qui n'a pas été dit auparavant c'est que ce morceau est un "recut" du "We Nah Bow Riddim" de Manudigital.

"Lift Us High" est l'un des derniers morceaux qu'ils ont enregistré, et ils en sont fiers. Nous pouvons y retrouver la participation de Meta Dia, que Théo avait pu rencontrer au Kaloo Bang Festival à La Réunion il y a de ça deux ans. Ils s'étaient dit qu'ils feraient un morceau ensemble, et ils l'ont fait.
Le fruit d'une collaboration qui nous offre donc des paroles pleines d'amour car l'Amour est présent dans tout et nous devons faire de notre mieux pour le répandre partout comme ils ont pu me l'indiquer. Nous avons ici un message de paix, d'amour et d'harmonie. Ce qui a permis au duo de se dévoiler un peu plus sur cette part de leur personnalité. Ils le décrivent comme un morceau vrai, simple et spontané car il a été écrit et enregistré le même jour. A noter ici que c'est bien le seul morceau de l'album où la prod n'a pas été effectuée par Jahneration, mais bien par Sundyata. Nous pouvons également retrouver Mary May pour les chœurs, que vous avez sûrement dû entendre auparavant aux côtés de Naâman.

Et pour finir nous avons "One Day" qui ouvre sur un autre style car nous y avons des paroles beaucoup plus profondes. Ogach l'a écrit sur le thème des guerres et plus particulièrement des attentats. Ici, ils nous parlent de choses graves sur un ton d'espoir ; nous avons deux couplets aux paroles conscientes qui sont allégés par le refrain aux paroles dites "naïves" par les deux artistes car elles représentent leur souhait de voir les choses s'arranger. Ils ont été très touchés par les attentats de novembre 2015, plus particulièrement en tant que parisiens car nous avons tous eu des pertes dans notre cercle social suite à cela. Ils ressentaient donc le besoin d'en parler, c'est d'ailleurs le morceau favoris d'Ogach car il mélange bien le côté digital et le côté band, puiqu'ils ont commencés la production à deux et l'ont terminés avec le groupe. C'est un morceau qui lui parle et qu'il a constamment l'impression de découvrir.


Avec cette perle qu’est Jahneration, le duo parvint donc à imposer son style tout en douceur.

A écouter, et ré-écouter sans modération !
 

Jahneration Tour


            JAHNERATION TOUR

    26.11 | PARIS (75) - ZÉNITH + DUB INC
    30.11 | TOULOUSE (31) - CONNEXION LIVE
    02.12 | BORDEAUX (33) - ROCK SCHOOL BARBEY
    03.12 | ANGERS (49) - L’ENTREPÔT (SOUND SYSTEM)
    08.12 | CHOLET (49) - BAR’OUF
    09.12 | NIORT (79) - CAMJI
    10.12 | LIMOGES (87) - LA FOURMI
    21.01 | PARIS (75) - NOUVEAU CASINO

C
ette dernière date n'est pas à louper, ils vous réservent de grosses surprises !

 musique reggae
 forum reggae
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Jahneration, Ovastand, Zenith, Interview, Rouen Reggae Town XXL Jahneration - Interview Vidéo
04/11/2016 - C'est à l'occasion de leur passage au Rouen Reggae Town XXl, grosse soirée organisée par Volume dans le Zénith de Rouen en juillet dernier que nous avons pu rencontrer Jahneration. Nous avons profité d'une après-midi entre les balances ...
Lire l'article
Jahneration, Vidéo, Reload, Single, Prochain Album Jahneration - Reload
04/07/2016 - Le duo du groupe Jahneration débute la promotion de leur prochain album. En effet, Théo et Ogach, les deux chanteurs, mettent en valeur la sortie du single "Reload". Ce single fera partie de leur futur projet. Un morceau mis en images grâce à leur ...
Lire l'article
Jahneration,No Want,Ovastand records, reggae, Jahneration - Single No Want
20/01/2016 - Les parisiens de Jahneration, au reggae new roots teinté de hip hop, nous apporte aujourd'hui un single illustré par un clip. Ce titre "No Want" est dans la même veine que savent si bien produire les deux chanteurs du groupe Théo et Ogach dans une ...
Lire l'article
Artistes mentionnés :
 webzine reggae Jahneration
Jahneration est un groupe de Reggae/Hip-Hop formé en 2009 en banlieue Parisienne. Anciennement composé de 8 musiciens, la formation s'est réduite en 2013 aux deux ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Jahneration
 vidéo reggae Naaman
Le prodige normand du reggae n'en finit plus de séduire ! L'énergie communicative de Naâman, sa joie de vivre et de partager sa musique positive ont rapidement conquis ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Naaman
 webzine reggae Sundyata
Si la politique africaine de l'Europe ne fait pas franchement sourire, les échanges culturels entre les deux continents n'ont pourtant jamais été si fertiles. ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Sundyata
Label mentionné :
Vos commentaires
 webradio reggae
NOS CHRONIQUES REGGAE
 écouter radio reggae
NOS INTERVIEWS REGGAE
 vidéo reggae
NOS LIVE REPORTS REGGAE
 webradio reggae
NOS ACTUS REGGAE
 webzine reggae
NOS VIDEOS REGGAE
 webradio reggae
NOS FLASHBACKS REGGAE
 forum reggae
NOS GROSSES SELECTIONSS REGGAE
Les Newsletters
Les flux RSS
 vidéo reggae Tout le webzine de la grosse radio
radio reggae Le webzine REGGAE
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2017