musique reggae
La Grosse Radio REGGAE sur  webzine reggae La Grosse Radio sur Twitter  webradio reggae  webzine reggae
  • Tournée Supersonic
La Grosse Radio / Reggae / Webzine reggae / Interview / David Hinds de Steel Pulse au Cap Festival
David Hinds de Steel Pulse au Cap Festival

Sur la route entre Montpellier et Le Vibal, Steel Pulse en fond sonore, je n'arrive pas à réaliser que dans moins de deux heures, je converserais avec Monsieur David Hinds de Steel Pulse.
Pour vous faire un topo, même si il n'est plus à faire, Steel Pulse, groupe de Birmingham,c'est des milliers d'albums vendus à travers le monde, c'est aussi les grammy awards, l'investigation contre le racisme en Angleterre, c'est un message fort................un monument !! au même titre que Big Ben!!

A peine arrivée dans ce super festival dans l'Aveyron qui propose le must des musiques actuelles, me voilà accueillie à bras ouverts (et le mot est faible) par Amlak Tafari, le nouveau bassiste du groupe (depuis 2005). Nous visitons les 2 scènes de ce festival qui entre nous promet d'être lourd, lourd, lourd!!

 Ca y est on m'appelle, David m'attend dans le coin presse ( pince moi je rêve). Conférence de presse avec 2 journalistes locaux qui ne semblaient pas beaucoup vouloir intervenir. Qu'à cela ne tienne, j'ai pas mal de trucs à lui demander moi à David , je laisse tomber mes notes et décide de la jouer au feeling.

On prends contact gentiment avec des formules de courtoisie , David est assis tranquillement dans un fauteuil confortable, avec une déguaine, dont lui seul à le secret ( avec sa casquette surmesure pour contenir ces légendaires locks)


k: Salut David , comment allez vous ?

DH: Bien, je me sens bien, il y a de bonnes vibrations ici!

k: Je sais que beaucoup de personnes vous ont sans doute posé cette question, mais on aimerait tous savoir si vous préparez un nouvel album (6 ans qu'on attend tout de même!!)?

DH: Oui je sais, nous sommes au milieu de l'enregistrement d'un album, mais comme nous n'avons pas notre propre studio, nous enregistrons dans différents endroits: Jamaïque, Martinique, USA, Angleterre. Certains instruments sont enregistrés dans le studio de Tuff gong, c'est là qu'on peut trouver le meilleur son pour la batterie, les cuivres, et puis ce studio a une histoire,  les backing vocals sont enregistrés à New york ainsi que d'autres instruments, le vocal lead a été enregistré en Martinique, en Angleterre entre autre...


k: En fait , vous avez pris le meilleur de chaque pays?

DH: Ben , on voulait pas vraiment que ça se passe comme ça mais les choses se sont faites de cette manière, alors.......

k: Cela fait longtemps que vous êtes sur la scène Rastafari, Quel est le message réccurent que vous souhaitez avant tout transmettre à votre public?

 

DH: Notre message parlera toujours de relations harmonieuses,
D'être attentif à notre propre environnement ( dans le sens entourage et politique du terme),
D'être attentif à « qui met la pression à qui ».  Il y a les riches, il y a les pauvres, il y a ce qui ont et il y a ceux qui n'ont pas, il y a toujours des reponsables de ça.  On doit soutenir ceux qui n'ont rien vis à vis de ceux qui ont tout car le système utilise la violence policière pour séparer les deux.Voilà ce que j'ai envie d'entendre et de chanter dans ma musique.

Ktoo & David Hinds



 

k: Ça vous fait quoi à vous de venir jouer dans ce petit endroit en pleine campagne (Le Vibal doit compter environ 200 habitants en période de crue)?  

DH: Au début ça a été une surprise, surtout pour le reste de la bande. Nous allions de grandes villes en grandes villes et découvrions tous les divertissements qu'une ville peut avoir et nous tombons ici dans un hôtel de campagne avec des meubles de l'ancien temps.
Mais après le deuxième jour, nous découvrons de bonnes vibes, de l'hospitalité, de la chaleur humaine. (Big up aux Aveyronnais!!)
Et nous avons compris, que c'était un moment pour nous, pour décompresser, vivre un moment différent, apprécier la vibe.  Donc, tranquille (et il le dit en français!)

k: Vous donnez tournez beaucoup, allez de ville en ville, comment faîtes vous pour garder votre contact à la nature?

DH:Il y a toujours un équilibre à préserver. J'ai passé beaucoup de temps en Martinique, et c'est un endroit très tranquille, où la nature est très présente, et comme je sors souvent, je vois beaucoup de nature quand je suis là bas, le soleil ne m'affecte plus.


K: Et si on vous donnait le choix de vivre en Aveyron ou à Paris?

DH: Ben en fait dans mon cœur je suis un vrai urbain, par exemple en Jamaïque , tout le monde veut aller à la plage et à la rivière, pendant que  je suis à Kingston où il y a beaucoup de divertissements (cinéma, clubs...). La ville c'est l'activité, la campagne c'est la créativité.
J'ai remarqué ces dernières années que quand j'étais en Martinique, j'avais de nouvelles idées et je suis beaucoup plus créatif je pense.
C'est différent de la ville où tu dois penser aux factures, penser à traverser correctement la route, faire attention aux vols de sacs, tu dois penser à tous les trucs qui te préoccupent en ville.
En opposition à la campagne, où tu choisis ce sur quoi tu vas focaliser ton attention.

K: Alors où habitez vous réellement?

DH: Je vis partout dans le monde, je ne vis plus en Angleterre, je suis très souvent à New York, je suis très souvent dans les Antilles françaises, en Angleterre et aussi en Jamaïque, j'ai des amis un peu partout chez qui je peux dormir.
C'est une chouette vie, j'ai rencontré de nouveaux amis et de bons endroits mais dans la réalité, ça demande beaucoup d'heures de vols, d'attente dans les aéroports,  de  taxi et ça fatigue le corps.
(En fait David Hinds habite officiellement en Martinique!! Cocorico!!)


k: Vous aimez beaucoup la scène et parcourir le monde?

DH: Oui et parfois c'est beaucoup de désagrément , ici, on rencontre beaucoup de mouches par exemple!! (rires, private joke car au cas où vous le sauriez pas, il y a pas mal de mouches en Aveyron,,)
Mais quand je reviens et que je revois des amis que j'avais perdu de vue en Angleterre, il ya tellement de routine dans leur vie, ils ont le même train train chaque jour, je remercie la vie d'avoir cette opportunité de vivre dans différents endroits, rencontrer différentes personnes, avoir différentes expériences, je comprend alors comment le monde pourrait aller mieux et mieux fonctionner.
Par exemple aujourd'hui, j'ai vu à la TV deux femmes russes du groupe punk PUSSY RIOT  qui étaient emprisonné pour avoir critiqué l'église, je n'ai pas tout compris à ce qu'elles ont fait exactement( télé française), mais ce que j'ai compris c'est qu'elles protestaient sur le fait du pouvoir de l'Eglise sur la société de nos jours, cela illustre bien l'hypocrisie venant de l'Eglise car elle represente le système maintenant et le système représente l'église.
A l'age d' internet  maintenant nous pouvons voir que les gens se révoltent petit à petit et réalisent qu'ils ont plus de pouvoir que ce qu'ils croyaient. Et maintenant avec ce qu'il s'est passé avec Khadafi et Moubarak symboles de la dictatures au moyent Orient, c'est quand ils ont perdu leur pouvoir parce que les gens ont vu que le peuple pouvait se révolter, ils se sont dit : nous aussi nous pouvons le faire!! Je pense que c'est une très bonne chose que les gens réalisent qu'ils ont plus de pouvoir que ce qu'on leur a fait croire. Je sais que en ce moment la Syrie est dans la tourmente et que des personnes perdent leur vie pour la liberté, c'est très fort ce qu'il se passe, même si c'est dommage que ça se passe de cette façon.

J'aimerais tellement que les gens respecte et comprenne la vie de chacun;
 

k: Avez vous vu durant vos différents voyages, les différentes manifestations à travers le monde ( les indignés?)

DH: Oui, il y a l'Espagne , la Colombie, le Chili,et ce quil vient de se passer en Islande (le peuple a mis le nez dans le gouvernement ), cela illustre bien que les gens sont en train de prendre en main leur propres destinée. Et je pense que c'est une très bonne chose.

k:Vous êtes ici à Cap Festival , un festival de musiques actuelles, ou beaucoup de styles sont mélangés, préférez vous ce genre de Festival ou les Festival uniquement reggae?

DH: Pour moi, j'aime bien les festivals reggae, mais ceux que je préfère sont ceux qui ne sont pas uniquement reggae, avec différents type de public.
J'aime chanter devant des gens qui normalement n'aime pas le reggae, et j'aime bien relever le challenge de leur faire découvrir Steel Pulse et d'apprécier.
Nous étions à un festival pour l'anniversaire des Grateful Dead, il y avait du rock, du blues, différentes types de musique. Et quand nous avons joué, nous avons apporté une vibe différente qui a fait parlé les gens. J'adore quand les gens découvrent Steel Pulse par hasard et ce disent
«  Voyons quel show va nous donner ce groupe » et qu'ils apprécient vraiment.
J'aime qu'on dise « Je n'aime pas le reggae, mais je vous aime bien les gars ».


k: Avez vous déjà collaboré avec des chanteurs français?

DH: Non pas encore mais j'ai des projets dans ce sens, notamment avec des artistes Martiniquais.
J'ai collaboré dans le temps avec des personnes francophone comme Tikken Jah Fakoli par exemple ( dernier album).  Nous sommes très ouvert à ce genre de choses.

k: Vous habitez tous dans différents lieux, comment faites vous pour vous retrouver pour des répétitions par exemple? ( les membres du groupe vivent à New York, Kingston, UK, Martinique)

DH: C'est très difficile mais nous y arrivons.
Oui surtout quand nous venons de faire une tournée, nous nous réunissions pour voir ensemble ce qui allait et ce qui n'allait pas , les améliorations à apporter.

k: Avez vous des projets de featuring?

DH:Oui il y a des titres qui sont sur le point d'être enregistrés (mais il ne nous en dira pas plus), cela implique un travail un peu plus soutenu, et une organisation différente, mais ça vaut le coup , les partages sont intéressants.


Merci beaucoup David pour votre gentillesse et le temps passé avec vous (et je pèse mes mots).


Le soir même j'ai assisté au concert , et j'ai été agréablement surprise par leur investissement dans un petit concert de 500 personnes, des vrais professionnels, un concert transcendantal dans un lieu qui l'est tout autant!!!

Longue vie à Steel Pulse et Longue vie au Cap festival ( spécial thanks à Arnaud et Simon)



 
 webradio reggae
radio reggae
COMMENTER CET ARTICLE
Vos commentaires
 vidéo reggae
NOS CHRONIQUES REGGAE
 musique reggae
NOS INTERVIEWS REGGAE
 musique reggae
NOS LIVE REPORTS REGGAE
 webzine reggae
NOS ACTUS REGGAE
 vidéo reggae
NOS VIDEOS REGGAE
 webradio reggae
NOS FLASHBACKS REGGAE
 webzine reggae
NOS GROSSES SELECTIONSS REGGAE
Les Newsletters
Les flux RSS
 webzine reggae Tout le webzine de la grosse radio
 forum reggae Le webzine REGGAE
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2017