écouter radio métal
La Grosse Radio METAL sur  webradio metal La Grosse Radio sur Twitter  webzine metal  vidéo métal
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Chronique / Moonspell - Extinct
Moonspell - Extinct


Extinct ! Enfin !

Sans présager de la conclusion de cette chronique que je ne fais que commencer ici, Moonspell est tout sauf en voie d'extinction.

Visuellement, la pochette est très réussie, avec ce magnifique buste humain digne des musées. Notez au passage qu'elle a été réalisée par Spiros Antoniou de Septic Flesh (avec qui le groupe part d'ailleurs en tournée ce printemps).

 

Certes, les fans de la première heure (dont j'avoue faire partie) qui regrettent toujours avec une certaine nostalgie les majestueux Wolfheart et Irreligious, ont subi la déception du changement de style avec Sin/Pecado, et encore davantage avec le très expérimental The Butterfly Effect. Suit une période de nostalgie, avec des compilations et divers projets parallèles de Fernando Ribeiro (recueil de poèmes, B.O. de film...).

Le dernier album en date, Alpha Noir/Omega White (2012) illustre bien la dualité des influences, entre la puissance des origines et les influences gothiques voire atmosphériques.

Bien sûr, le public s'est transformé tout au long de cette évolution, mais nombreux sont ceux qui n'attendent quasiment plus que le rappel lors des concerts, au moment où le groupe joue enfin "Alma Matar" et "Full Moon Madness" ! En rajoutant peut être un petit "Opium" ou "Vampiria" durant le show pour combler tout le monde.

Bref, s'il y a certainement des fans qui préfèrent grandement les sonorités atmosphériques et expérimentales de Moonspell, fait est que leurs meilleurs morceaux commencent à dater et proviennent davantage de leurs racines.
 

(Moonspell au Hellfest 2013)

 

Alors qu'en est-il de ce dernier opus au titre peu optimiste ?

J'avoue que je l'attendais au détour. J'avais souvenir de quelques très bons concerts, notamment celui joué lors du Hellfest 2013, alors que la lune était pleine dans le ciel, où l'on voyait bien qu'ils n'avaient pas perdu la hargne des débuts.

Alors que donne la cuvée 2015 du sang maudit des enfants du Loup ?

Disons le tout de suite, ce fût plutôt une bonne surprise. Ils semblent avoir réussi à revenir un peu au son d'origine, tout en continuant leur petit bonhomme de chemin.

Voyons donc le détail des pistes grises d'Extinct...

Le morceau d'ouverture, "Breathe (Until we are no more)" met immédiatement l'ambiance, avec la voix chaude et claire de Fernando, des riffs mélodieux, et... Une accélération tout en growl ! Génial !!! Mais non... On revient bien vite à un son plus proche du gothic metal que du black/death.

OK, j'ai un sacré parti pris, mais je reconnais tout de même que le mélange est plaisant. Le rythme est souvent soutenu et le morceau dégage une atmosphère tout à fait caractéristique du groupe.
Rien de neuf sous la lune, mais de l'efficacité et de la qualité !
 


Le titre qui a été choisi pour représenter l'album, "Extinct" augmente encore davantage cette sensation de "valeur sûre" représentative de Moonspell. Le growl alterne encore une fois avec une voix claire et sombre, dans une mixture pouvant à la fois passer à la radio et faire fuir les intégristes de tout bord.

"Medusalem" nous entraîne dans une atmosphère plus orientale savamment dosée. Aucun doute pour moi qu'on entendra régulièrement ce titre lors des concerts, car il a tout pour plaire: du rythme, de la mélodie, une atmosphère ! En passant, on notera la présence de Yossi Sassi, (ex-Orphaned Land) jouant de l'instrument traditionnel ici.

Après trois titres relativement pêchus, nous revenons à quelque chose de plus léger avec "Domina", qui frôle la ballade, avec des chœurs et tout ce qu'il faut pour être entonné par un public charmé.

"The Last of Us", qui avait été présenté au public comme avant-goût à cet album, est en ce qui me concerne une chanson d'une banalité affligeante.

Heureusement que la déception n'est que de courte durée, car "Malignia" ressort les bons vieux riffs lourds et l'ambiance pesante, le tout agrémenté d'un superbe refrain. C'est peut-être mon morceau favori de l'album.

"Funeral Bloom" et "Dying Breed" ne me paraissent pas révolutionnaires. D'honnêtes titres, qui seront sans doute bien vite oubliés, noyés dans la masse des grandes œuvres du groupe !

"The Future Is Dark" exprime la facette gothique du groupe en oubliant (trop?) le son de la guitare saturée au profit de sonorités plus électroniques. Mais il en faut pour tous les goûts, n'est-ce pas ?

Enfin, Therion termine l'album avec une très jolie chansonnette en français. Heu.. Ther.. Moonspell, excusez-moi. Je voulais dire: Moonspell conclut avec "La Baphomette", une ballade d'ambiance café-concert au piano, qui, contrairement aux titres présents sur l'excellent Les Fleurs du Mal de Therion auquel j'ai immédiatement pensé dès la première écoute, ne semble pas être une reprise.

A l'écoute d'Extinct, on peut dire que Moonspell n'est certainement pas sur le chemin de l'extinction ! Il reste donc un peu d'espoir dans leur monde de noirceur...



Sortie le 6/03/2015 chez Napalm Records.


Playlist:
1. Breathe (Until We Are No More) (5:33)
2. Extinct (4:42)
3. Medusalem (5:06)
4. Domina (5:09)
5. The Last of Us (3:26)
6. Malignia (5:06)
7. Funeral Bloom (4:10)
8. A Dying Breed (4:29)
9. The Future Is Dark (5:09)
10. La Baphomette (2:49)
Durée totale: 45 minutes.
 

Thomas Orlanth
 

Photos du concert au Hellfest : © 2013 Thomas Orlanth  - site internet: www.thomasorlanth.com
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.
 

Note de la rédaction :
 forum metal
8 / 10
 webradio metal
radio metal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Moonspell, Septicflesh, Death, Metal, Trabendo, Tour, France Moonspell et SepticFlesh : quatre dates françaises au printemps 2015
08/10/2014 - Au printemps 2015 une très belle affiche réunissant deux grosses pointures du metal venant d’Europe du sud débarque en France pour une tournée au nom évocateur : Road to Extinction Tour 2015 part 1 Au programme les portugais de Moonspell, toujours ...
Lire l'article
Yossi Sassi, Orphaned Land, Desert Butterflies, rock, oriental, Melting Clocks Yossi Sassi - Desert Butterflies
21/07/2014 - Yossi Sassi prend son envol   Quelques mois après avoir quitté le groupe de metal dont il était le principal compositeur, Orphaned Land, Yossi Sassi sort son deuxième album solo, intitulé Desert Butterflies. Toujours dans cette veine rock oriental aux ...
Lire l'article
Orphaned Land, Yossi Sassi, départ, carrière solo, All is One Yossi Sassi quitte Orphaned Land
07/01/2014 - Coup de théâtre ! Le groupe Israëlien est désormais orphelin de son guitariste, compositeur et membre fondateur. Dans un communiqué, Yossi Sassi s'explique sur ce choix, alors qu'Orphaned Land semblait plus populaire que jamais et malgré le ...
Lire l'article
Motocultor, Therion, Exodus, Orange Goblin, Metal, festival Motocultor 2013 : jour 3 (18.08.2013)
31/08/2013 - Motocultor 2013 – Dimanche 18 Août   Les festivaliers se préparent désormais à assister à la dernière journée du Motocultor 2013. Loin d'être bougons ou fatigués, les metalleux sont prêts à donner tout ...
Lire l'article
Moonspell, Hellfest 2013, Portugal, Altar Moonspell au Hellfest 2013
13/07/2013 - Dimanche 23 juin - 20h40 - Altar Ce soir, c'est la pleine lune sur Clisson. Ce soir, c'est la dernière soirée du Hellfest 2013 qui s'annonce. Ce soir, Moonspell est sur scène. Non pas un Moonspell en mode ...
Lire l'article
gothic, doom, heavy, portugais, ribeiro, alpha noir Moonspell au Sziget 2012
20/09/2012 - *Live Report réalisé par notre collaborateur Mr. Jack*     Il est presque 17h et c'est sous une chaleur étouffante que Moonspell s'apprête à monter sur scène.     Le show débute par une musique d'intro ...
Lire l'article
Moonspell, Alpha Noir, Omega White, Lickanthrope, Napalm Records, Night Eternal, Fernando Ribeiro, portugal Moonspell - Alpha Noir / Omega White
27/04/2012 - « Moon/Spell » Ah, Moonspell... La fierté de la scène metal portugaise. Sans cesse en quête de nouveaux horizons musicaux, le groupe a divagué entre gothique, electro, death et symphonique pendant 23 ans ! Aujourd'hui, 27 avril 2012, le ...
Lire l'article
Vos commentaires
 musique métal
NOS CHRONIQUES METAL
 webzine metal
NOS INTERVIEWS METAL
 webzine metal
NOS LIVE REPORTS METAL
 webzine metal
NOS ACTUS METAL
 webradio metal
NOS VIDEOS METAL
 musique métal
NOS FLASHBACKS METAL
 webzine metal
NOS HUMEURS METAL
 vidéo métal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 musique métal Tout le webzine de la grosse radio
 écouter radio métal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2018