radio metal
La Grosse Radio METAL sur  webradio metal La Grosse Radio sur Twitter  forum metal  webzine metal  webzine metal
  • Les dernières tentations de Zebra
  • Tangerine
  • Gros clips
  • Contrebande 2020
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Chronique / Mercyless - Pathetic Divinity
Mercyless - Pathetic Divinity
Alors que Mercyless est souvent cité comme l’un des pionniers du death metal français aux côtés de Loudblast, Massacra, Crusher et autres Agressor, le groupe de Max Otero (chant/guitare) a connu plusieurs années de split au cours des années 2000 avant de revenir en force avec Unholy Black Splendor en 2011. Pathetic Divinity est donc le deuxième opus post-reformation du quatuor et montre un groupe au visage encore différent. En effet, Stéphane Viard, guitariste de Mercyless depuis les débuts du groupe, a été forcé de céder sa place pour soucis de santé, remplacé par Gauthier Merklen, frère de l’actuel bassiste.

Pour autant, le co-fondateur du groupe n’a pas totalement disparu des radars puisqu’il signe quelques compositions sur ce nouvel album (« « Christianist » et « How Deep Is Your Hate »), ainsi qu’un solo de guitare sur « Christianist ». Malgré ce changement de line-up, Mercyless n’a pas perdu sa rage et signe avec Pathetic Divinity un album aussi agressif qu’Abject Offering en son temps. C’est en effet le nom du premier album du groupe, désormais référence dans le genre, qui nous vient en tête à l’écoute des neufs pistes qui composent cet opus.

Mercyless, Max Otero, Pathetic Divinity, Review, Interview,

Comme Abject Offering, Mercyless fait le choix d’un album plutôt court (34 minutes au compteur), mais qui présente des titres voués à devenir de futurs classiques de la formation (« My Name is Legion », « How Deep is Your Hate » et son intro presque doom). A l’image de l’artwork et des titres, le leader de Mercyless est toujours aussi remonté contre les dogmes en place et balance un chant rageur et ravageur dès l’ouverture éponyme. Ses acolytes sont également bien mis en avant, notamment le nouveau venu à la six-corde, dont les soli sur « Left to Rot » ou « My Name is Legion » évoquent tantôt Trey Azagthoth (Morbid Angel), tantôt Alex Hellid (Entombed). De même, on apprécie d’entendre une batterie au son naturel, sans pour autant sacrifier la puissance de frappe de Laurent Michalak (« Eucharistic Adoration », « Liturgiae »).




La violence des riffs et des compositions (« A Representation of Darkness ») est bien soulignée par une production à l’image des meilleurs opus du genre, brute et organique, qui met en avant le riffing efficace des titres (« Left to Rot », dont le titre rappelle Obituary, est un modèle du genre). Si certains titres sortent du lot comme « My Name is Legion » (et ses nappes de claviers discrètes sur le refrain), l’ensemble est tout de même très cohérent et homogène, prouvant ainsi la grande qualité de l’œuvre toute entière. Technique sans l’être à outrance, les titres misent principalement sur l’efficacité et le chant habité et brut de décoffrage de Max Otero, qui signe là l’un de ses meilleures prestations derrière le micro (« Exhort the Heretic », « Eucharistic Adoration »).

Mercyless, Pathetic Divinity, Metal, Death, Max Otero,

Enfin, en optant pour un format plutôt court, Mercyless propose un album que l’on a envie de réécouter et que l’on peut assimiler aisément, à mille lieues des formations qui profitent du format CD pour faire du remplissage. Finalement, le seul reproche que l’on puisse faire à cet album, c’est de sortir en 2016, alors qu’il aurait pu aisément être élevé au rang de classique s’il était sorti près de 20 ans plus tôt. Mais devant une telle collection de bons titres, on ne peut que saluer le travail du quatuor, qui signe là son meilleur opus depuis Abject Offering, 25 ans plus tôt.
Note de la rédaction :
 webzine metal
9 / 10
radio metal
 webradio metal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Hellfest, Mercyless, Death, Metal, Altar Mercyless au Helflest 2014
30/06/2014 - Samedi : Altar, 11h Ouverture brutale Le premier groupe à fouler la scène de l’Altar en cette deuxième journée de festival est Mercyless, groupe de death metal français qui écume les scènes depuis 1987. Pas d’effet de style ou ...
Lire l'article
mercyless, unholy black splendor, abject offerings, death metal culte, france Mercyless - Unholy Black Splendor
14/01/2014 - "Chauds", nos Mercy ! ... « EN-FIN ! » C'est ce qu'ont dû se dire les pionniers du death français Mercyless lorsque cette nouvelle déflagration sonore a fini par atterrir dans les bacs à l'automne de l'année ...
Lire l'article
mercyless, unholy black splendor, trendkill recordings, retour, come-back, nouvel album, death metal culte, france Mercyless : nouvel album repoussé en septembre
28/05/2013 - [EDIT DE LA NEWS DU 09/04 : nouvelle date de sortie + infos] EN-FIN !... On l'attendait de pied ferme, depuis la reformation du groupe en 2011 et les concerts mémorables donnés ensuite à travers l'Hexagone (dont le fameux PMFF en début ...
Lire l'article
Paris France Metal Festival 5, thrash, death, Loudblast, Agressor, Aggressive Agricultor, Mercyless, 6:33 & Arno Strobl Paris Metal France Festival 5 : 1er jour (vendredi 11 janvier 2013)
20/01/2013 - Le cinquième et dernier volet de la saga du Paris Metal France Festival s’est ouvert d’une manière magistrale ce vendredi 11 janvier 2013 avec une soirée très orientée thrash metal. L’affiche était alléchante et regroupait ...
Lire l'article
Vos commentaires
 webradio metal
NOS CHRONIQUES METAL
 écouter radio métal
NOS INTERVIEWS METAL
 musique métal
NOS LIVE REPORTS METAL
 webradio metal
NOS ACTUS METAL
 webzine metal
NOS VIDEOS METAL
 écouter radio métal
NOS FLASHBACKS METAL
 forum metal
NOS HUMEURS METAL
 vidéo métal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 musique métal Tout le webzine de la grosse radio
 webzine metal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2020