radio metal
La Grosse Radio METAL sur  webzine metal La Grosse Radio sur Twitter  forum metal  musique métal
  • Contrebande 2018
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Chronique / Converge - The Dusk in Us
Converge - The Dusk in Us

Oyez, oyez, le Converge nouveau est arrivé ! C’est toujours un petit événement de retrouver une nouvelle sortie des légendes du hardcore chaotique surtout après une attente inhabituelle de cinq ans depuis All We Love We Leave Behind. Bien teasé par un petit EP sorti en milieu d’année, Converge ne revient pas pour faire de la figuration et ce petit nouveau témoigne d’un groupe qui a encore beaucoup à dire malgré ses 27 ans de carrière.



Pourtant l’opener « A Single Tear » a de quoi faire peur au fan. Pas que le titre soit particulièrement mauvais mais il est un single presque trop propret avec son break à la Gojira, loin de la folie à laquelle le groupe nous a habitué. On y retrouve néanmoins tout ce qui fait le sel de Converge avec ces leads hypnotiques de Kurt Ballou et la batterie de Ben Koller plus folle que jamais. La suite va rassurer tout le monde avec un enchaînement de banderilles toutes plus destructrices les unes que les autres.



Les deux claires satisfactions de l’album, ce sont donc bien Kurt Ballou et Ben Koller. Le premier ne semble jamais en panne de nouvelles idées géniales et on le sent plus libre que jamais pour les exprimer en laissant de plus en plus de côté le carcan hardcore. Le second quant à lui continue de martyriser ses futs avec toujours plus de violence, ajoutant également des plans dont lui seul à le secret.

Puisque l’on évoque les musiciens, il est intéressant de voir les influences inattendues qui surgissent ici et là au fil de l’album. Dès le deuxième titre « Eye of the Quarrel », on a la furieuse impression d’être en train d’écouter un titre de Deathspell Omega comme « Abscission »  et c’est d’autant plus intéressant à observer que le black metal dissonant des Français a plus de lien avec le hardcore de Converge qu’on aurait pu le penser. Autre influence étonnante, l’excellente conclusion "Reptilian" et son riff stoner ne ferait pas tâche sur un album de Monolord. Comme quoi Converge continue de se diversifier avec l’âge.


converge, the dusk in us, 2017, review, french

Niveau chant, Jacob Bannon a bien élargi sa palette de chant clair avec toujours ce chant aigu plaintif que l’on connait mais aussi des passages plus graves où l’on a du mal à le reconnaitre. Complétez le tableau avec ses cris déchirants habituels, vous avez là de quoi faire sur les trois quart-d’heure d’écoute, même si l’âge perturbe forcément la qualité de la prestation laquelle n’a plus rien à voir avec la glorieuse époque de Jane Doe.

Comme on en a désormais l’habitude, l’album est coupé en deux par un titre plus long et plus posé, « The Dusk In Us » qui ravira les fans du Converge plus progressif. Pour ceux préférant les bons vieux titres bourrins, pas d’inquiétude puisque les Américains nous ravissent avec la doublette « Broken By Lights » - « Cannibals », trois minutes dont on ressort bien essoufflé en fin d’album.



Vous l’aurez compris, peu de titres sont à jeter sur The Dusk In Us. Certes, « Wildlife » est plus que poussif et « Thousands Of Miles Between Us » manque un peu d’intérêt mais dans l’ensemble le niveau reste très élevé. Mais la plus grosse déception reste de ne pas voir « Eve » sorti il y a quelques mois figurer sur cet album. Probablement l’un des meilleurs titres de Converge depuis bien longtemps, il se serait parfaitement intégré à l’ensemble avec ses riffs sludge et les lignes de basse folles de Nate Newton. Un choix discutable donc.

Au final, ce neuvième opus de Converge n’atteint pas le niveau de son prédécesseur mais reste une très honorable pièce à la discographie quasi sans-faute des Américains. Peut-être manque-t-il un morceau phare et marquant comme l’était « All We Love We Leave Behind » mais rien de honteux pour autant. Il nous tarde en tout cas déjà de voir ces nouveaux titres en live et ça tombe bien puisque Converge sillonnera une nouvelle fois intensément les routes européennes en 2018.

Note de la rédaction :
 écouter radio métal
7 / 10
 webradio metal
 musique métal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Converge, Gorguts, Havok, Revocation, Trabendo, thrash, death, mathcore, metal, Converge (+Havok + Gorguts + Revocation) au Trabendo (25.08.2017)
09/09/2017 - En cette fin de période estivale et afin de se remettre tout doucement dans le bain d'une nouvelle saison de concerts en club, c'est vers le Trabendo qu'il fallait se diriger. En effet, en ce vendredi soir, un plateau ô combien éclectique et alléchant ...
Lire l'article
converger, hellfest,2016, warzone Converge au Hellfest 2016
26/07/2016 - Vendredi - 22h40 - Warzone C’est entre deux concerts de thrash que je me retrouve hors de mon quartier général qu’est l’Altar pour aller voir le groupe de punk hardcore Converge. N’étant clairement pas adepte du hardcore, je me retrouve donc ...
Lire l'article
converge, concert, all we love we leave behind, martyrdod, okkultokrati, Converge à La Maroquinerie (03.08.2014)
02/09/2014 - La maroquinerie s'est  transformée en boucherie ce 3 août dernier, pour qui sait ce que donne un live de Converge, rien d'étonnant. Effectivement, les américains sont restés fidèles à eux-même, enragés et ...
Lire l'article
Artiste mentionné :
 webzine metal Converge
Converge est un groupe bostonien de punk hardcore. Mais on ne peut pas affirmer que Converge joue du punk hardcore pur ; en fait leur style propre ne correspond à aucun genre ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Converge
Vos commentaires
 écouter radio métal
NOS CHRONIQUES METAL
radio metal
NOS INTERVIEWS METAL
 webzine metal
NOS LIVE REPORTS METAL
 vidéo métal
NOS ACTUS METAL
 forum metal
NOS VIDEOS METAL
 webradio metal
NOS FLASHBACKS METAL
 musique métal
NOS HUMEURS METAL
 vidéo métal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 webradio metal Tout le webzine de la grosse radio
 vidéo métal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2018