forum metal
La Grosse Radio METAL sur  webzine metal La Grosse Radio sur Twitter  webradio metal  vidéo métal
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Chronique / Drakkar - Cold Winter's Night
Drakkar - Cold Winter's Night

Trois ans après leur album Run With The Wolf, le groupe de power metal Drakkar revient avec un nouvel EP sorti le 27 avril dernier via My Kingdom Music. En effet, en dépit d'une volonté de se renouveler et de donner plus d'ampleur à leur musique metal épique en y ajoutant un peu de thrash américain ou du hard rock des années soixante-dix, les Italiens ont effectué la traversée du désert pendant quelques années. Sur une pente ascendante depuis 2010, Cold Winter's Night sera-t-il dans la continuité de ce come back?

 

Drakkar (à ne pas confondre avec son homonyme Belge) garde le style power metal qu'il a adopté depuis sa formation en 1995, et ce malgré les difficultés que le groupe a rencontrées. Loin de se laisser abattre, il revient avec un mélange de power metal traditionnel et de heavy mélodique.

A la première écoute, le moins que l'on puisse dire c'est que Drakkar reste dans un style éminemment speed/power mélodique, toutefois les compos sont également marquées par un genre plus heavy metal. On se situe entre Razorblade God (2002) inspiré par un style américain beaucoup plus thrash, et Gemini paru en 2000 qui constituait alors une belle découverte du genre en matière de power. 


Drakkar, Cold Winter's Night, power metal, italian, my kingdom music, nouvel album, 2018


Les guitares sont tantôt très heavy comme dans le morceau live "Invincible", ou dans "Leviathan Rising (Death From The Depths - part 1)", et tantôt plus mélodiques avec "Cold Winter's Night".

Le son du synthé, très typé seventies, omniprésent quelle que soit la piste, n'est pas sans rappeler les influences de leurs comparses HammerFall ou Rhapsody. Rythmique rapide et énergique, la cadence est entraînante. Quant à la ligne de chant elle est maîtrisée. On reste dans un timbre clair mais pas haut-perché. En fin de compte, l'ensemble est sympathique, c'est accrocheur, et on a envie de faire partie de cette épopée qui nous est contée. Mais si la proposition est engageante, la suite du voyage sera une désillusion.

En effet, la première déconvenue est de nature vocale. On sent que Dave Dell'Orto cherche la puissance dans ses cordes vocales au moment d'entonner les refrains mais l'ampleur voulue n'est pas toujours au rendez-vous. Par exemple, sur "Black Sails" on a la sensation d'un pétard mouillé dont la mèche se serait éteinte trop vite... C'est dommage parce que le refrain est plutôt catchy mais cette envolée étouffée dans l'oeuf nuira à l'ensemble du morceau. La musique en soi n'est pas désagréable mais il nous tarde de passer à la suivante. 

"Leviathan Rising" sera moins décevante, cependant le dépaysement n'est pas total. Energique et punchy, la musique reste malgré tout un peu trop linéaire. Un montée en crescendo aurait peut-être fait la différence... En tout cas il ne manque pas grand chose pour que cette chanson nous transporte réellement. 




Face à ces constats, on est déçu, d'autant plus que le premier titre se veut prometteur : "Cold Winter's Night" réunit tous les critères du bon morceau de power. Batterie régulière et montant en puissance dans le refrain, guitares rapides, passages plus lents au cours desquels le clavier accompagne la voix qui se fait lyrique, musique aux accents épiques, courte partie instrumentale qui ne gâche rien, bref une recette simple mais réussie. C'est la chanson réellement digne d'intérêt de cet opus car le reste a malheureusement un goût frustrant de déjà vu.

Tout groupe de power qui se respecte doit faire preuve de puissance et s'adresser avec intensité à son public pour soulever le coeur des guerriers. Or, si on perçoit la bonne volonté de Drakkar, le résultat n'y est pas. Une certaine mollesse se dénote de l'ensemble de l'album, et les refrains, bien que plaisants, semblent avoir été empruntés, laissant une impression de contre-façon insipide...

En fait contrairement à son intitulé cet album manque de fraîcheur. On a la sensation d'être en présence de titres prémachés et préchauffés. Les amoureux du genre ne trouveront pas désagréable cette écoute mais iront chercher le piment et le frisson ailleurs.

Seule "Cold Winter's Night" sauve cette réalisation médiocre en montrant que Drakkar reste un groupe avec de bons musiciens techniquement parlant et qui peut réserver de belles surprises. Car ce n'est pas sur la technique que le bât blesse mais sur le ressenti et l'amplitude des morceaux. Ceci étant, sur un EP de quatre titres (et un bonus constitué par la reprise de Rainbow In The Dark de Dio), on pourrait considérer qu'un quart de réussi ce n'est pas mal. Cependant il est indéniable qu'on attend plus des Italiens qui sont dans le milieu depuis plus de vingt ans.  
 

Cold Winter's Night de Drakkar sorti le 27 avril 2017 via My Kingdom Music :

1. Cold Winter's Night
2. Black Sails 
3. Leviathan Rising (Death From The Depths - part 1)
4. Invincible (live) (bonus-track of the digipackCD and digital edition)
+ sur l'édition limitée en vinyl, chanson bonus : reprise de Rainbow In The Dark de Dio
Note de la rédaction :
 écouter radio métal
4 / 10
 webzine metal
 écouter radio métal
COMMENTER CET ARTICLE
Vos commentaires
 musique métal
NOS CHRONIQUES METAL
 webradio metal
NOS INTERVIEWS METAL
radio metal
NOS LIVE REPORTS METAL
 vidéo métal
NOS ACTUS METAL
 forum metal
NOS VIDEOS METAL
radio metal
NOS FLASHBACKS METAL
 musique métal
NOS HUMEURS METAL
 webzine metal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 webzine metal Tout le webzine de la grosse radio
 webradio metal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2018