webzine metal
La Grosse Radio METAL sur radio metal La Grosse Radio sur Twitter  webzine metal  forum metal  webzine metal
  • Gros clips
  • Zebra Podcast LDTDZ
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Chronique / Atreyu - In Our Wake
Atreyu - In Our Wake
Mercredi 17 Octobre 2018 à 19h30, by Aude d



Formé en 1998 à Orange County, Atreyu a réussi à s’imposer comme un des piliers du metalcore, et à ne pas se montrer trop redondant au fil de ses albums. Alors que vient de sortir son sixième album, In Our Wake, le quintette a la délicat tâche de réussir à évoluer tout en restant fidèle à ses fondamentaux.




Atreyu sait faire du metalcore, ce n’est plus à prouver, il a une collection de hits de ce genre suffisamment étendue : "Storm to Pass", "Lonely", "Falling Down"… Il serait d’ailleurs réducteur de confiner le groupe à ce seul genre, car il a aussi expérimenté le post-hardcore et le punk, entre autres. A ce stade de sa carrière, deux écueils guettent le groupe : se replier sur ce qu’il a déjà fait et se répéter, ou vouloir s’ouvrir au public le plus large possible et se noyer dans l’insipide.

Globalement, le groupe évite à la fois Charybde et Scilla. In Our Wake ne sent pas le réchauffé, à part sur quelques morceaux, et plusieurs titres montrent que le groupe a pris des risques au regard de sa discographie. Mais en même temps, le quintette ne se renie pas, les éléments metalcore et post hardcore sont bien présents, même s’il faut reconnaître qu’il s’agit probablement de l’album le moins énervé d’Atreyu, et que quelques titres sont un peu mou.
 


Après "In our Wake", titre d’ouverture éponyme et premier single très accrocheur, le groupe présente d’abord ses titres plutôt aventureux. "House of Gold" détonne ainsi complètement dans la discographie d’Atreyu, avec une tonalité romantique et assez mélodramatique qui pourrait rapidement basculer dans le cliché, mais reste au final sur le fil d’une émotion poignante et le refrain tout en chant clair imprègne facilement les esprits. Si l’union du scream d’Alex Varkatzas et du chant clair du batteur Brandon Saller fonctionnent bien sur tous les morceaux, elle prend ici une résonnance particulière.

"The Time Is Now" s’offre des chœurs qu’on croirait presque conçus par des Fall Out Boy qui auraient appris à faire de la musique puissante. La rythmique à la fois lourde et dansante qui met en avant le batteur Saller et le bassiste Marc McKnight sur les couplets va en tous cas très bien au groupe. Sur ses deux titres, Saller montre qu’il sait varier de registre vocal. "Blind, Deaf and Dumb" semble quant à lui sorti d’un opus d’Hollywood Undead, avec son chant scandé vénère en introduction et son air de rap metal, et les riffs de guitare y sont particulièrement bien sentis.
 


Au rayon back to basics, "Nothing will ever Change" est l’un des morceaux les plus énervés du combo, où Varkatzas s’en donne à cœur joie dans les screams et où Dan Jacobs et Travis Miguel rivalisent de technique dans les soli de guitare, revenant au son reconnaissable du groupe.

Mais dans la seconde moitié de l’album, Atreyu faiblit sur plusieurs morceaux, proposant des intros intéressantes avant de délivrer des morceaux bien faits mais sans vrai relief. "Terrified" se veut la preuve que le groupe peut composer des morceaux mid-tempos, mais si les parties électroniques du début retiennent l’attention, le reste est assez mou et cliché, même si Brandon Saller y démontre une relative puissance vocale. "Safety Pin", lui, nous met en joie avec une introduction acérée avant de laisser la place à un couplet et surtout un refrain plus quelconque, du genre un peu énervé mais pas trop pour ne pas faire peur aux voisins.
 


Certains titres relèvent cependant le niveau, tel l’assemblage réussi de couplet screamé et de refrain chanté presque emo de "Into the Open", le chant scandé de "Paper Castle" ou le morceau de clôture plus progressif de "Super Hero", qui fait même intervenir des cuivres.

Sur cet opus, le groupe est au final un peu court pour revendiquer un chef d’œuvre, mais il réalise une première moitié d’album brillante et une seconde convenable. Ses prises de risque sont pour la plupart couronnées de succès, et confirment qu’Atreyu est toujours un groupe avec lequel il faut compter en 2018.


Tracklist
1 In Our Wake 03:13
2 House Of Gold 03:58
3 The Time Is Now 03:19
4 Nothing Will Ever Change 03:55
5 Blind Deaf & Dumb 03:08
6 Terrified 04:09
7 Safety Pin 03:09
8 Into The Open 03:56
9 Paper Castle 03:01
10 No Control 03:38
11 Anger Left Behind 03:23
12 Super Hero 06:25

Sorti le 12 octobre chez Spinefarm Records.

Plus d'infos sur le groupe.

Note de la rédaction :
 musique métal
7 / 10
 forum metal
 webradio metal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
atreyu, nouvel album, in our wake, metalcore Nouvel album en vue pour Atreyu
04/09/2018 - Le groupe sortira son nouvel opus, In Our Wake le 12 octobre prochain. Le groupe de metalcore américain Atreyu, actif depuis une vingtaine d'années, va sortir In Our Wake cet automne chez Search & Destroy/ Spinefarm Records. Selon le groupe, la réalisation ...
Lire l'article
Artiste mentionné :
 vidéo métal Atreyu
Atreyu est un groupe de metalcore venu tout droit de Orange County en Californie.
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Atreyu
Vos commentaires
 vidéo métal
NOS CHRONIQUES METAL
 webzine metal
NOS INTERVIEWS METAL
 webradio metal
NOS LIVE REPORTS METAL
 forum metal
NOS ACTUS METAL
 musique métal
NOS VIDEOS METAL
 webzine metal
NOS FLASHBACKS METAL
radio metal
NOS HUMEURS METAL
 webzine metal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 vidéo métal Tout le webzine de la grosse radio
 vidéo métal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2021