radio metal
La Grosse Radio METAL sur  écouter radio métal La Grosse Radio sur Twitter  écouter radio métal  musique métal  webradio metal
  • Gros clips
  • Contrebande
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Chronique / Delain - Apocalypse & Chill
Delain - Apocalypse & Chill
Les Néerlandais de Delain ont dévoilé vendredi dernier leur nouvel album intitulé Apocalypse & Chill. Le groupe de rock-metal symphonique sort ainsi le successeur de Mooonbathers après quatre ans d’attente. Suite à une tournée européenne très réussie il y’a de cela un mois, ainsi qu'un EP prometteur l'année dernière, le résultat est-il à la hauteur pour la bande de Charlotte Wessels et de Martijn Westerholt ? En un mot, c'est un grand oui ! 




Ce qu’on peut dire à la première écoute de l’album, c’est que Delain reste fidèle à ce qu’il sait faire de mieux : mélanger une musique pop très dansante avec des riffs très heavy tout en y incorporant une dimension épique propre au metal symphonique, transmise notamment par Martijn Westerholt, l’ancien claviériste de Within Temptation. En fait, on a peut-être là l’album de maturité pour le groupe avec Apocalypse & Chill, car les deux extrêmes musicaux n’ont peut-être jamais été aussi présents sur cet album : tel est ce doux mélange entre pop à la cool, et un son rock metal épique et brutal.

La première chanson, "One second" est d’ailleurs une entrée des plus réussies. La phrase « It just takes one second to fall in love » chantée par Charlotte Wessels est à l’image d’un album qui veut nous faire adhérer au plus vite à la recette pop metal de Delain.


Surtout, ce qui marque après plusieurs écoutes dans cet album, c’est qu’il donne vraiment le sourire. Il saura très certainement satisfaire les sportifs mélomanes en manque de motivation avec des tubes très dansants aux structures intéressantes comme "We Had Everything", "To Live Is To Die", ou encore "Chemical Redemption". Sur ce derinier, on notera notamment un son assez électronique, accompagné de riffs simples et efficaces qui n’est pas sans rappeler des influences de metal industriel. Ce morceau est clairement un des deux coups de cœurs de l’album : une douce alchimie à la Delain des plus efficaces.

On remarquera également des passages très heavy, et plus agressifs dans certains morceaux comme "Burning Bridges" ou encore "Let’s Dance", qui n’a d’ailleurs rien à voir avec un morceau de David Bowie. Mais des morceaux plus calmes et apaisants sont aussi présents comme avec les parties très mélancoliques de « Creatures » et surtout le très réussi « Ghost House Heart » qui permet à Charlotte Wessels de faire preuve d’une technicité au chant et de transmettre des émotions sur fond de violons.


Néanmoins, trois morceaux feront office de ventre mou sur cet album avec "Vengeance", morceau sur lequel le chanteur de Beast in Black, Yannis Papadopoulos, n’apportera pas grand-chose, ou "Legions of Loss", qui n’est qu’une copie plutôt plate d’un morceau générique de Delain. Et ne parlons pas de « Masters of Destiny », un vu et revu du dernier EP. Comme s’il fallait mettre un morceau qui avait bien marché pour combler un peu les cinquantes minutes de l'album…

Mais pour finir, il fallait bien parler du final de l’album qui s’est voulu très épique et symphonique. The "Greatest Escape" a ce petit quelque chose de cinématographique, porté par de la musique à la limite de l'opéra. C’est un morceau d’une pure beauté qui permet très clairement de s’évader. Mais comment ne pas évoquer aussi le dernier morceau "Combustion" : une pure pépite instrumentale qui laisse la part du gâteau aux instrumentistes du groupe. On y note notamment l'influence du guitariste Timo Summers, avec des parties solos et des shreds qui font penser à du Dream Theater, sans oublier le riff binaire ultra efficace à la Meshuggah. D’ailleurs le titre du morceau n’est sûrement pas anodin… Pour ceux qui auront vu l’allusion !





Malgré quelques morceaux encore un peu génériques « à la Delain », le groupe a su nous surprendre en poussant dans ses extrêmes pop metal, tout en y incorporant des éléments très symphoniques et épiques. Le résultat est là : Apocalpyse & Chill est une des premières belles surprises musicales de cette année 2020.

Morceaux inratables: “Chemical Redemption” “The Greatest Escape”, “Combustion”


Tracklist
1. "One Second" 3:37
2. "We Had Everything" 4:08
3. "Chemical Redemption" 4:39
4. "Burning Bridges" 4:14
5. "Vengeance" 4:52
6. "To Live Is to Die" 3:47
7. "Let's Dance" 4:07
8. "Creatures" 3:39
9. "Ghost House Heart" 2:59
10. "Masters of Destiny" 4:53
11. "Legions of the Lost" 5:17
12. "The Greatest Escape" 4:26
13. "Combustion" 5:25

Apocalypse & Chill, disponible depuis le 7 février chez Napalm Records.
Note de la rédaction :
radio metal
8 / 10
 musique métal
 forum metal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
delain, ep, chronique, hunter's moon, live Delain - Hunter's Moon
06/03/2019 - Après la parution de Moonbathers en 2016 et une énorme tournée mondiale ces trois dernières années, Delain nous reviennt en ce début d'année avec un petit cadeau, en attendant de retourner en studio pour enregistrer son sixième album ...
Lire l'article
Artiste mentionné :
 webzine metal Delain
Delain est un groupe de metal symphonique néerlandais fondé en 2002 par l'ancien pianiste de Within Temptation, Martijn Westerholt avec la ravissante Charlotte Wessels au chant.
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Delain
Vos commentaires
 webzine metal
NOS CHRONIQUES METAL
 musique métal
NOS INTERVIEWS METAL
 webradio metal
NOS LIVE REPORTS METAL
 webradio metal
NOS ACTUS METAL
radio metal
NOS VIDEOS METAL
 écouter radio métal
NOS FLASHBACKS METAL
 écouter radio métal
NOS HUMEURS METAL
 webzine metal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 musique métal Tout le webzine de la grosse radio
 webradio metal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2021