webzine metal
La Grosse Radio METAL sur  vidéo métal La Grosse Radio sur Twitter  écouter radio métal  webradio metal  webzine metal
  • Les dernières tentations de Zebra
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Chronique / Heaven Shall Burn - Of Truth And Sacrifice
Heaven Shall Burn - Of Truth And Sacrifice
C’est non pas un album, mais un double album que nous offre Heaven Shall Burn. Reprenant le même schéma que ses prédécesseurs, tels que Iconoclast (2008) ou Wanderer (2016), Of Truth And Sacrifice est un dyptique qui comporte deux volets : la vérité, et le sacrifice. Après une pause sans concert et sans album depuis quelques années, cet opus sera-t-il doublement à la hauteur des attentes des fans ?

Heaven Shall Burn, Of Truth And Sacrifice, Century Media Records, chronique, 2020


A l'écoute des premiers morceaux, rien de nouveau sous le soleil : double pédale omniprésente, chant death un poil trop monocorde, petit fond mélodique...Fidèle à sa réputation,  tout en conservant un côté mélodique, il n'y a rien à redire sur le groupe en termes de brutalité. Tant au niveau du chant que de la musique, tout y est : la double pédale, les riffs caractéristiques de Maik Weichert et Alexander Dietz, sans oublier la voix spécifique de Marcus Bischoff.

Les fans du genre apprécieront, mais pour l'auditeur qui souhaiterait un son frais, il faudra repasser...On est clairement dans la même veine que le double album Iconoclast. Et pour cause même la punchline « we are the final resistance » que l'on entend dans "Thoughts And Prayers" renvoie direcement à la première partie de ce double album de 2008. Et c'est un enchainement monotone et régulier qui commence avec une succession de chansons axées sur des riffs death bien lourds à la sauce froide nordique, ponctués de growls qui se recoupent avec des hurlements stridents...

Alors qu'on commence à piquer du nez, on se réveille avec "Expatriate": intro calme et mélodique au piano, enfin un peu de douceur! Exit le volet brutal, on passe dans un registre très mélancolique et lyrique avec un piano accompagné de violons. Choix déjà observé dans les albums précédents du groupe, mais petite particularité : le chant se fait en allemand. On aurait pu croire qu'il s'agissait un morceau instrumental, que nenni. La voix raisonne en fond, elle nous parait lointaine… Le chant scandé sur le rythme du violon nous fait très vite parvenir son message engagé, comme une complainte rap dénonciatrice. Plus le rythme est rapide et le timbre déchiré, plus les violons se font intenses. Ce petit passage d’accalmie sera de courte durée et on repart de plus belle avec le chant growlé.



Après la lourdeur du bloc des premiers titres où on est à fond tout le temps, on n'est pas mécontent de ce petit temps temps pour respirer. Mais cela ne durera pas, avec "What War Means" et "Terminate The Unconcern" on repart de plus belle dans le deathcore bien brutal :  ça blaste ça blaste, la voix gutturale envahit nos oreilles. On est de nouveau dans les codes du deathcore, prévisibles à souhait, sans surprise. Toutefois, cela reste très bien ficelé et efficace. Puis on termine ce premier volet avec une note positive grâce à l'outro "The Ashes Of My Enemies". Les violons très appréciés se font entendre et ce titre instrumental nous amène vers du symphonique, ce qui n'est pas pour déplaire.

Après la première partie Of Truth plutôt fade, la deuxième Of Sacrifice pourra peut-être nous surprendre ?

L'espoir est permis puisqu'avec "Children Of A Lesser God", on est davantage dans le metalcore : guitares plus épiques à l'unisson, davantage de caisse claire, moins de double pédale. On est content de ce changement, cependant en soi on reste, encore une fois, dans les bases du style. Du metalcore classique déjà entendu et ré-entendu... Un petit passage instrumental ralenti et mélodique viendra nuancer ce titre.

Et soudain, après avoir attendu une claque après plus de quarante minutes d'écoute, on est enfin frappé en pleine poire. La deuxième piste "La Résistance" est plus que déroutante ! Dès l'introduction, on comprend qu'on a changé de crémerie. On bascule dans l'indus-dark-électro : orchestrations électroniques, un clavier type synthé, mais quel changement radical ! Les riffs accrocheurs, et la voix féminine en fonds venant chanter en français nous assènent le coup ultime dans un esprit rebel et engagé avec des paroles sans équivoque: « tant que nos yeux pourront voir ils chercheront de l’espoir. Tu ne me briseras jamais tant que je respirerai je serrerai les poings ». Voilà un titre qui va en dérouter plus d'un, et qui ramène de l'espoir face à la prévisibilité de cet album.

La suite de cette deuxième partie ressemble au schéma de la première : nuée de riffs assassins et massifs, double pédale pachydermique, variations entre chant hurlé, crié, et les growls, pour finir par la dernière piste plus calme. "Weakness Leaving My Heart" constitue l'apogée de Of Truth And Sacrifice, un espoir après un vent de désolation.

Très long, on pense écouter un morceau instrumental, mais vers les deux tiers du titre, on enchaine sur une partie qui tabasse l'oreille. Plutôt que de terminer sur un morceau divisé en deux volets de style opposés, sans transition, il aurait non seulement été intéressant de prévoir une jonction entre les deux, ou encore d'ajouter un titre intermédiaire.



Pour résumer,  les connaisseurs pourront constater que le groupe n’a pas vraiment changé son fusil d’épaule. Peu de bouleversements dans le style hybride death-metalcore. Quelques variantes avec des passages comportant plus d'orchestrations, ou certaines pistes dans un registre plus orienté vers le mélodique ou le core. Mais la voix est rarement nuancée : ça crie et ça reste monocore. Heureusement, la force de ce groupe réside dans ses paroles engagées. Les Allemands ont voulu dénoncer l'hypocrisie de la «vérité» à l'ère moderne, qu'elle soit diffusée sur les médias sociaux ou par les dirigeants du monde libre, est insupportable à voir.  Pour corriger le tir dénoncé dans Of Truth, un «sacrifice» sera nécessaire pour garantir la victoire sur le déclin de l'humanité.

En réalité, si musicalement il n'y a pas de quoi casser trois pattes à un canard, le message délivré n'en demeure pas moins pertinent. Heaven Shall Burn dénonce ces personnes qui sacrifient la vérité et préfèrent l'ignorance afin que leur quotidien n'en soit pas affecté. Les Allemands pointent non seulement du doigt ceux qui préfèrent croire au mensonge pour continuer une existence aveugle dans la nescience, mais ils s'insurgent également contre ceux qui sont élevés dans cette cécité. Faire le choix de ne pas voir est révoltant, mais le plus écoeurant est peut-être de constater qu'il ne s'agit pas d'un choix, mais bien d'un conséquence de l'éducation donnée dans cette société où la vérité ne cesse d'être grimée.

Aussi, face à l'absence de contraste des chansons de Of Truth and Sacrifice, certains titres sortent du lot parmi lesquelles  "La Résistance" qui est une véritable pépite originale. Ou encore, "Thoughts And Prayers" qui est un morceau sans faute, exécuté d'une main de maître. Mais il est dommage que, dans l'ensemble, les pistes ne marquent pas l'esprit de l'auditeur, et se fondent dans une écoute linéaire. Le véritable intérêt de ce double album résulte du message dénonciateur de la dégénérescence du genre humain.

Il n'en demeure pas moins que, face à ce bloc de titres de plus d'une heure et demi, bien trop homogène, on aimerait bien qu'Heaven Shall Burn change un peu le menu qui n'a pas vraiment varié depuis plus de dix ans. Il faut savoir se renouveler pour continuer de susciter l'intérêt de son public qui commence à se lasser.



Heaven Shall Burn "Of Truth And Sacrifice" - sortie le 20 mars 2020 via Century Media Records
Tracklist :


I. Of Truth :
01. March Of Retribution
02. Thoughts And Prayers
03. Eradicate
04. Protector
05. Übermacht
06. My Heart And The Ocean
07. Expatriate
08. What War Means
09. Terminate The Unconcern
10. The Ashes Of My Enemies

II. Of Sacrifice :
01. Children Of A Lesser God
02. La Résistance
03. The Sorrows Of Victory
04. Stateless
05. Tirpitz
06. Truther
07. Critical Mass
08. Eagles Among Vultures
09. Weakness Leaving My Hea
r
Note de la rédaction :
 vidéo métal
6 / 10
 vidéo métal
 webradio metal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
nuclear blast, metal blade records, fearless records, unfd, the final tour, paris, live, 2018 Heaven Shall Burn (+ August Burns Red - Whitechapel - In Hearts Wake) à La Machine ...
18/04/2018 - C'est un sacré plateau qui nous est offert ce soir à La Machine du Moulin Rouge avec pas moins de quatre groupes ayant une aura internationale dans des styles un peu différents. Nous allons naviguer entre metalcore (In Hearts Wake et August Burns Red) et deathcore ...
Lire l'article
tour, europe, august burns red, whitechapel, in hearts wake, metalcore, deathcore, europe, paris, france, 2018 Grosse tournée à venir pour Heaven Shall Burn
11/09/2017 - Les Allemands de Heaven Shall Burn viennent d'annoncer une grosse tournée européenne pour le début de l'année 2018 et nous aurons la chance d'avoir deux passages dans l'hexagone à Toulouse ainsi qu'à Paris. Intitulé Tour ...
Lire l'article
korn, hellyeah, heaven shall burn, live, paris, france, 2017, zénith, nu, neo, metal KoЯn (+ Heaven Shall Burn & Hellyeah) au Zénith de Paris (20.03.2017)
28/03/2017 - KoЯn à Paris ? C'est devenu un rendez-vous annuel depuis quelques temps, et un vrai plaisir depuis que le groupe est de retour au sommet de son art. Pour cette date parisienne, unique en France, ce sont Hellyeah et - choix étrange - Heaven Shall Burn qui ouvrent les ...
Lire l'article
metalcore, lyon, ninkasi, 2017, allemagne, weimar Changement de première partie pour le concert de Heaven Shall Burn à Lyon
14/03/2017 - Update du 14 mars 2017 :  Deep In Hate devait assurer la première partie de Heaven Shall Burn pour ce concert lyonnais le 19 mars. Mais des changements viennent d'avoir lieu et ce sera finalement le combo de blackcore local, In Arkadia, qui assurera cette ...
Lire l'article
marcus bischoff, allemagne, metalcore, century media, 2016 Heaven Shall Burn - Wanderer
14/09/2016 - Cela faisait trois ans qu’Heaven Shall Burn ne nous avait rien donné à nous mettre sous la dent. Au sommet de leur popularité chez eux en Allemagne, le groupe qui oscille entre metalcore et death mélodique a pris son temps, tournant dans tous les plus gros ...
Lire l'article
heaven shall burn, europe, france, tour, live, 2016, deathcore Heaven Shall Burn au Hellfest 2016
13/07/2016 - Dimanche, 22h35 – Warzone   Notre périple au Hellfest approche de sa fin mais avant de tirer notre révérence à cette édition 2016, il nous reste notamment un arrêt à faire à la Warzone pour y voir les Allemands de Heaven ...
Lire l'article
Heaven Shall Burn, Hypocrisy, Lyon, Concert, 2013, death melodique, deathcore Heaven Shall Burn sera à Lyon en Novembre
22/07/2013 - Heaven Shall Burn, la bande de Marcus Bischoff, se produira le 25 Novembre 2013 à la salle du Kao de Lyon. L'occasion pour le groupe allemand de venir défendre Veto, le dernier opus sorti il y a quelques mois (exactement le 22 Avril - voir lien vers la chronique en bas de ...
Lire l'article
Heaven Shall Burn, Veto, Centure Media Records, metalcore Heaven Shall Burn - Veto
22/04/2013 - Oh putain 3 ans, ralalalala 3 ans que la bande de Marcus Bischoff n'avait pas pondu un album, la chose est désormais réglé avec Veto qui sort ce 22 avril 2013.  A en voir la pochette qui était visible depuis déjà quelques mois, on se demande ...
Lire l'article
Heaven Shall Burn - Invictus
25/05/2010 - Mai 2010 sonne les retrouvailles avec le quintette allemand de metalcore/deathcore Heaven Shall Burn. Ils signent leur nouvel album « Invictus » chez Century Media.   On retrouve avec plaisir la voix de Markus Bischoff sur cet album. Son chant impeccable se ...
Lire l'article
Vos commentaires
 webzine metal
NOS CHRONIQUES METAL
 webradio metal
NOS INTERVIEWS METAL
 webzine metal
NOS LIVE REPORTS METAL
 webzine metal
NOS ACTUS METAL
 webradio metal
NOS VIDEOS METAL
 webradio metal
NOS FLASHBACKS METAL
 webzine metal
NOS HUMEURS METAL
radio metal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 webradio metal Tout le webzine de la grosse radio
 écouter radio métal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2020