webzine metal
La Grosse Radio METAL sur  musique métal La Grosse Radio sur Twitter  musique métal radio metal  vidéo métal
  • Saga Punk Bangkok
  • Pas de vacances 2020
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Chronique / Silverstein - A Beautiful Place To Drown
Silverstein - A Beautiful Place To Drown

Silverstein, c'est vingt ans de carrière, une place solidement ancrée dans le milieu post-hardcore dont le groupe est l'un des pionniers. Mais qu'est-ce que Silverstein aujourd'hui ? Si la formation est célèbre pour ses deux premiers albums, et notamment les internationalement connus "My Heroine" et "Smile in Your Sleep", Silverstein est loin de faire partie de la vague actuelle. C'est de nature plutôt curieuse que nous avons pris connaissance de son neuvième effort, A Beautiful Place To Drown. Alors, relique du passé ou bien groupe qui en a encore sous la pédale ? 


Le moins que l'on puisse dire, c'est que la formation canadienne a fait fort. Avec des teasing raccoleurs, Silverstein a attiré notre attention à travers deus singles entraînant et plein de promesses. Et autant le dire tout de suite : les duos sont le choix gagnant de cet album. 

Entre "Bad Habits" avec Intervals, "Burn It Down" avec Caleb Shomo et "Infinite" avec Aaron Gillepsie, le groupe s'entoure à la fois du renouveau du metalcore -Beartooth- et d'un des membres des pionniers du genre -Underoath. Ce sont indéniablement les morceaux les plus accrocheurs et réussis de ce nouvel opus.
 


L'album commence sur les chapeaux de roues. Pour autant, le tout manque de variétés. La recette marche, mais difficile de reconnaître une chanson parmi d'autres hormis les featuring qui ont le mérite d'être perceptible grâce à leur invité, justement.

Néanmoins, on louera le fait que Silverstein évolue avec son temps. Sans faire mieux que les autres, il s'inscrit dans la continuité des groupes de post-hardcore/metalcore nord-américains actuels.

"All On Me" est peut-être le seul morceau qui détonne et surprend un peu. Avec des paroles répétées telle une prière "So Let Me Know If It’s Over", des éléments électroniques et un solo de saxophone, le groupe sort de sa zone de confort. Et c'est quelque chose à louer !
 


"Say Yes" ou encore "Take What You Give" -avec Simple Plan- se rapprochent plus du pop punk. La période emo de Silverstein nous semble bien loin dans ces moments-là.

Dans l'ensemble, Silverstein livre un album cohérent, porté par trois morceaux au dessus du lot. Malgré tout, l'écoute est agréable. Sans être marquant, la formation américaine livre un opus qui plaira surement aux aficionados du genre.


Tracklist :

1. Bad Habits (feat Intervals)
2. Burn It Down (feat Caleb Shomo from Beartooth)
3. Where Are You
4. Infinite (feat Aaron Gillepsie from Underoath)
5. Shape Shift
6. All On Me
7. Madness (feat Princess Nokia)
8. Say Yes!
9. Stop
10. September 14th
11. Coming Down
12. Take What You Give (feat Simple Plan)

Sortie le 6 mars 2020 chez UNFD.
Note de la rédaction :
radio metal
6 / 10
 webradio metal
 webradio metal
COMMENTER CET ARTICLE
Vos commentaires
 musique métal
NOS CHRONIQUES METAL
 webzine metal
NOS INTERVIEWS METAL
 vidéo métal
NOS LIVE REPORTS METAL
radio metal
NOS ACTUS METAL
 webzine metal
NOS VIDEOS METAL
 écouter radio métal
NOS FLASHBACKS METAL
radio metal
NOS HUMEURS METAL
 webzine metal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 webzine metal Tout le webzine de la grosse radio
 webzine metal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2020