radio metal
La Grosse Radio METAL sur  forum metal La Grosse Radio sur Twitter  webradio metal  forum metal  webradio metal
  • Francofans 85
  • Contrebande 2020
  • Gros clips
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Chronique / Benighted - Obscene Repressed
Benighted - Obscene Repressed



Plus de vingt ans de carrière et toujours fourré dans les entrailles d’un death grind qu’il continue à triturer comme un gamin. Voici comment on pourrait résumer simplement Benighted à l’approche de leur neuvième album, Obscene Repressed. Jusqu’à maintenant, le groupe poursuivait sa route sans jamais décevoir. Est-ce que ce nouvel album va déroger à la règle ? Elements de réponses ci-dessous !



Si vous cherchez un peu de finesse dans ce monde qui va à vau-l’eau, changez de galette, ce n’est pas ici que vous trouverez du répit. Le hurlement dégueulé de Julien Truchan dès le morceau éponyme annonce la couleur : tout ici ne sera que folie, tripes et horreur noyées dans un déluge de notes. 

Pour ceux qui ne connaîtrait pas encore Benighted, leur style nage en plein death metal, mâtiné d’une grosse louche de grindcore. Quelques rares accalmies de tempo sont à noter, mais celles-ci sont là non pas pour calmer le jeu mais pour provoquer le pit de la meilleure des manières dans l’espoir des lives à venir.



On ressent, à l’instar de Necrobreed leur précédent opus, quelques touches hardcore dans les riffs, disséminées ici et là pour une musique toute portée sur l’efficacité. Ainsi des morceaux comme "Smoke Through The Skull", "Nails" et son breakdown noté d’une mention "bon pour le live" ou encore "Implore The Negative", font preuve d’une vibe parfois hardcore ultra efficace. Sur le dernier morceau cité, on retrouve d’ailleurs Jamey Jasta, toujours présent en 2020 pour poser sa voix quand il s’agit d’apparaître sur un bon album.

Malgré les invités, malgré un torrent de riffs et de blast beat qui pourraient rendre le disque inaudible, tout est parfaitement clair et efficace. On ne peut que remercier l’excellente production de Kristian Kohle qui fait encore un travail admirable sur le rendu du disque. La production est un véritable rouleau compresseur, mais suffisamment aérée pour laisser parler tous les instruments, de la basse de Pierre Arnoux aux roulements déflagrateurs du "nouveau venu" Kevin Paradis à la batterie. On peut ainsi se délecter en même temps du jeu tout en délicatesse – une erreur d’adjectif s’est certainement glissée ici – de Fabien Desgardins et Emmanuel Dalle sans rien perdre du jeu des autres musiciens.

Et au vu du déferlement de violence qui s’abat sur cet album, on peut dire que ce n’est pas une mince affaire. Surtout quand le tout est surplombé de la prestation, encore une fois incroyable, d’un Julien Truchan habité. Celui-ci continue, plus de deux décennies après leurs débuts, d’enchaîner growls, pig squeals et hurlements avec une décontraction et une facilité presque écoeurante. Seul membre encore présent des débuts de l’aventure Benighted, celui-ci est encore une fois la grosse plus-value de son groupe. Vous pensez que la voix se ternit avec l’âge ? Ecoutez "The Starving Beast" et ses changements incessants pour comprendre que "beugler dans un micro" demande un grand talent.



Et comment ne pas finir sans mentionner les deux bizarreries de l’album ? "Muzzle" est ainsi un morceau épique, au milieu duquel se glisse une coupure faite d’un jazz poisseux et quasi dansant qui encore une fois devrait engendrer de bons moments sur scène. La deuxième surprise se trouve dans les bonus avec une reprise de "Get This" de Slipknot. Mais oui Slipknot, vous savez, le groupe qu’il est bon de décrier parce que vous comprenez ma bonne dame, ils sont connus. En l’occurrence, pas de foutage de gueule de la part de Benighted qui transforme la déjà violente composition en véritable morceau de bravoure grindcore.

Dans la catégorie des groupes qui ne décoivent jamais, Benighted est l’un de nos fiers représentants. Obscene Repressed ne change pas une formule bien établie, mais cela on en a cure. Gras, sanglant, technique et entêtant, le neuvième album de la bande à Truchan continue de montrer à quel point celle-ci est tranchante. Enchainement de riffs à vous ruiner la nuque qui prendra toute sa saveur en live, Obscene Repressed est encore une réussite dans la discographie sans faute des Français.

Benighted - Obscene Repressed sorti le 10 avril chez Season Of Mist

Tracklist :

1. Obscene Repressed
2. Nails
3. Brutus
4. The Starving Beast
5. Smoke Through The Skull
6. Implore The Negative
7. Muzzle
8. Casual Piece Of Meat
9. Scarecrow
10. Mom, I Love You The Wrong Way
11. Undivided Dismemberment
12. Bound To Facial Plague

Bonus track : 
13. The Rope
14. Get This

Note de la rédaction :
 forum metal
9 / 10
 écouter radio métal
 écouter radio métal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
benighted, heksen, brutal, death, old school, metal, anniversaire, concert, 2019 Benighted (+ Heksen), La Puce à l'Oreille, Riom (27/04/2019)
06/06/2019 - C'était soirée full metal sur Clermont-Ferrand en ce 27 avril. La Coopérative de Mai accueillait Battle Beast et Arion pour une soirée sous le signe de heavy et du power. Pourtant, malgré cette affiche très alléchante, notre choix s'est ...
Lire l'article
Chaulnes Metalfest 2019, Morpain, Putrid Offal, GanG, ADX, Misanthrope, Benighted Chaulnes Metalfest 2019 (20.04.2019)
17/05/2019 - L’édition 2019 du festival picard a été un succès aussi bien pour ce qui concerne la fréquentation que l’organisation. Oubliés les soucis des années précédentes, ADX, Misanthrope, Benighted et d’autres groupes ...
Lire l'article
aborted, crytopsy, benighted, cytotoxin, hell over europe tour II, mediatone, brutal, death, metal, concert, 2018 Aborted (+ Crytopsy + Benighted + Cytotoxin), Le CCO, Villeurbanne (11/11/18)
04/03/2019 - Du gruik, du gruik, du gruik et encore du gruik ! C'était ce que nous avions au programme ce dimanche 11 novembre au CCO Pierre Lachaize de Villeurbanne. Quatre combos majeurs de la scène brutal death en la personne de Cytotoxin, Benighted, Crytopsy et Aborted étaient ...
Lire l'article
benighted, dogs always bite harder than their master, season of mist, brutal, death, metal, video, 2018 Benighted - Dogs Always Bite Harder Than Their Master
12/10/2018 - Et de deux ! C'est maintenant deux des trois nouveaux morceaux de ce dernier EP de Benighted qui sont portés à notre connaissance. Après la vidéo de "Martyr", nous avons désormais la chance de nous faire péter les tympans avec "Dogs ...
Lire l'article
Benighted, Julien Truchan, Necrobreed, Interview, death metal, grind, Season of Mist Julien Truchan, chanteur de Benighted
06/03/2017 - « Necrobreed est notre premier film d’horreur auditif ! » Quelques instants avant le début du concert de Benighted à Paris, nous nous sommes entretenus avec Julien Truchan, vocaliste de la formation et désormais seul membre d’origine du groupe ...
Lire l'article
benighted, necrobreed, french, death metal, 2017 Benighted - Necrobreed
17/02/2017 -   Trois ans après Carnivore Sublime qui regorgeait de pépites toutes plus brutales les unes que les autres, Benighted, fleuron de la scène brutal death française effectue son retour en fanfare avec Necrobreed.   Trois années se sont ...
Lire l'article
Artiste mentionné :
 écouter radio métal Benighted
Benighted est un groupe de Brutal Death Metal français formé à Saint-Étienne en mai 1998 et actuellement signé chez Season of Mist.
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Benighted
Label mentionné :
Vos commentaires
 webzine metal
NOS CHRONIQUES METAL
 vidéo métal
NOS INTERVIEWS METAL
 webradio metal
NOS LIVE REPORTS METAL
 forum metal
NOS ACTUS METAL
radio metal
NOS VIDEOS METAL
 forum metal
NOS FLASHBACKS METAL
 écouter radio métal
NOS HUMEURS METAL
 forum metal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 forum metal Tout le webzine de la grosse radio
 webzine metal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2020