musique métal
La Grosse Radio METAL sur  vidéo métal La Grosse Radio sur Twitter  vidéo métal radio metal  webzine metal
  • Les dernières tentations de Zebra
  • Gros clips
  • Contrebande 2020
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Chronique / Stardust - Highway to Heartbreak
Stardust - Highway to Heartbreak

Le tout jeune groupe d'AOR Stardust nous propose son premier album en cette fin d'année 2020. Adam Stewart (chant), Ben Martin (basse), Dave Legrand (claviers), Facey (guitare) et Tim Keeley (batterie), fraichement arrivés au sein du label Frontiers Music, s'offrent un premier opus très soigné ! De l'artwork jusqu'aux arrangements, nous découvrons de belles idées pour la plupart exécutées avec brio. Décryptage d'un premier essai..



Stardust est le petit nouveau hongrois de la scène underground européenne. Oeuvrant dans le genre AOR (qui pour précision signifie Adult Oriented Rock) au sein de la scène metal, Highway to Heartbreak fait suite à un premier EP publié indépendamment et très bien accueilli par le public.Les titres sont d’une évidente fraicheur. Le morceau d’ouverture "Runaway" en est un exemple parfait. Une grosse intro de claviers bien typés électro entre le heavy et le power metal donnent immédiatement le ton et procurent une certaine satisfaction. Ce titre lui-même rappelle le très bon "Runaway" de Bon Jovi. Les claviers sont extrêmement présents dans le genre, ils déterminent la plupart du temps l’ambiance du titre. C'est très présent sur cet album, notamment avec "Bullet to my heart" ou encore "2nd hand love", qui bénéficient qui plus est d’excellents solos de guitare. Les riffs rock accompagnés d’une voix souvent punk (comme par exemple sur "Perfect obsession" ou plus flagrant encore sur "Shout it out") laissent penser que le groupe veut sortir des sentiers battus et proposer autre chose.





Côté voix, la ponctuation est agréable et colle parfaitement à chaque morceau, des ballades jusqu'aux titres plus agressifs, Adam Stewart s’en sort très bien. Apportant du groove sur "Bullet to my heart", il est aussi percutant sur "Eye to eye". Ce morceau retient particulièrement l'attention par son ambiance et son break. Le duo batterie / claviers amenant gentiment un pur solo de guitare rock nous satisfait malgré un riff principal des plus simplistes. Il ressort beaucoup d’énergie de cet album et il surprend même dès le second titre par une reprise de Pat Benatar. "Heartbreaker" résonne immédiatement et fait surgir de bonnes émotions. Il s’agit d’une agréable reprise bien qu’elle soit un poil moins percutante que l’originale !





D’un autre côté, il y a toutefois certaines lourdeurs dont on se passerait volontiers ! La guitare acoustique est appréciable mais lorsqu’elle sert uniquement à alléger un titre déjà très pauvre comme "Perfect obsession" nous ne pouvons laisser passer. L’intro ultra convenue est décevante et aucune émotion ne se dégage de ce titre digne d’un montage à l’eau de rose d’un mauvais film sentimental.. Les ballades tombent inexorablement dans le cliché. Et ce n’est pas "Cant’ stop loving you" qui nous contredira. La reverb sur la batterie est pourtant amusante et nous ramène dans l’ambiance des années 80 mais c’est bien loin de suffire. En commençant par le titre en lui-même déjà tellement usité jusqu’à l’os, puis par les accords répétitifs, et par un refrain d’une platitude déconcertante. Un bon point seulement pour le solo de guitare qui ne mérite pas un tel titre !

Le comble, c’est qu’après nous avoir proposé la lune et montré les étoiles, Highway to heabreak, passe aussi par des moments d’ennui et ne se termine absolument pas comme il a commencé. Et pour cause, "The river is rollin’.." propose un rock de poussins entre un Aerosmith fatigué et un Danger Danger en manque d’inspiration. Le constat est le même jusqu’au solo de guitare qui relève quelque peu le niveau.

Enfin, Stardust propose un bon album mais manque indubitablement d’équilibre. Avec moins de titres (moins de ballades surtout) et un meilleur ajustement des morceaux, le sentiment aurait été tout autre. Au lieu de cela, le groupe oscille entre bonnes compositions, avec beaucoup d’énergie, de talent et de percussion, mais également de nombreux moments faisant l'effet d'une lassitude extrêmeme. Les instrumentales mid-tempo et ballades tombent dans la banalité  sans proposer quoi que ce soit de risqué ou même de différent. Un premier essai prometteur mais qui laisse aussi apparaitre des doutes sur la formation. Affaire à suivre...



Tracklist:

01 - Runaway
02 - Heartbreaker
03 - Bullet To My Heart
04 - Perfect Obsession
05 - 2Nd Hand Love
06 - Shout It Out
07 - Can't Stop Loving You
08 - Eye To Eye
09 - Hey Mother
10 - Blue Jeans Eyes (Bonus Track)
11 - The River Is Rollin '

Sortie le 09/10/2020 chez Frontiers Music S.R.L
Note de la rédaction :
 forum metal
6 / 10
 webzine metal
 webradio metal
COMMENTER CET ARTICLE
Vos commentaires
 écouter radio métal
NOS CHRONIQUES METAL
radio metal
NOS INTERVIEWS METAL
 webradio metal
NOS LIVE REPORTS METAL
 webzine metal
NOS ACTUS METAL
radio metal
NOS VIDEOS METAL
 écouter radio métal
NOS FLASHBACKS METAL
 vidéo métal
NOS HUMEURS METAL
 webzine metal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
radio metal Tout le webzine de la grosse radio
 musique métal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2020