webradio metal
La Grosse Radio METAL sur  webzine metal La Grosse Radio sur Twitter  webradio metal  webradio metal radio metal
  • Zebra Podcast LDTDZ
  • Gros clips
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Chronique / One Morning Left - Hyperactive
One Morning Left - Hyperactive
Après cinq ans de pause, les Finlandais reviennent avec un nouvel album intitulé Hyperactive. Ayant changé de line-up et après ce petit temps d’absence, cet album va-t-il marquer un tournant dans la musique de One Morning Left ?



Dans l’ensemble, on retrouve les enchaînements électros mettant en avant un synthé ultra kitsch, couplés aux refrains typiques du metalcore. Chant screamé alternant avec une voix claire presque féminine, riffs énervés sur des guitares saturées, le combo musical fonctionne, mais ne révolutionne pas cette association sonore que l’on retrouve dans les compositions de ses comparses Eskimo Callboy, ou encore Asking Alexandria.


One Morning Left va toutefois plus loin dans l’aspect électronique avec certains titres qui comportent des sons semblant tout droit sortis d’un jeu vidéo pixelisé, à l’instar de "Drowned God" ou "Hyperactive". L’auditeur peut même retrouver une pointe de hard rock des années 80, notamment à l’écoute de "Sinners Are Winners". Ce morceau est l’un des titres-phares de cet album, il a clairement tout pour gagner nos cœurs : refrain catchy, rythme entraînant, sonorités électro dansantes, chant metalcore énergique contrastant avec les vocalises aigües de Leevi Luoto, chœurs à l’unisson qui se retiennent sans peine pour être scandés d’une même voix, tout y est. C’est en entendant ce type de réalisation qu’on comprend pourquoi le groupe a conquis de nombreux fans avec cet amalgame de genres.


"Ruthless Resistance" reste dans cette veine à la sauce 80’s où le metalcore s’efface pour laisser place au hard rock, frisant le hard FM.  Les synthés empruntés à la vague wave font défiler les couleurs criardes des années 80 pour nous donner la pêche. Parallèlement, la puissance de la voix de Mika Lahti nous laisse bouche bée. Le registre est léger, sans pour autant tomber dans le grotesque. Les musiciens font preuve d’une belle technique dans leurs compositions propres et carrées.

Mais les Finlandais ne brillent pas seulement par leur habileté et leur maîtrise, c’est avant-tout par ce savant mélange des genres qu’ils arrivent à éveiller notre curiosité et susciter notre intérêt. On connaissait l’électro-core, toutefois One Morning Left va plus loin dans les nuances. "Creatvres" présentera même un petit côté épique propre au power metal, notamment avec les soli de guitares aux envolées lyriques et une voix mélodique sur un chant grandiloquent. La surprise est également au rendez-vous à l'écoute de "Worry Less, Dance more" avec sa partie groovy et fuzzy qui interloque de prime abord, au point se demander pourquoi ce son de type guinguette est venu s’immiscer dans ce morceau.  Cependant, passé l'étonnement, force est de constater que ça fonctionne plutôt bien. Défi relevé haut la main !


D’autres morceaux renouent avec la tendance metalcore. On sort du lyrique et du côté dansant pour un rythme plus énervé et un chant agressif donnant envie d’aller taper du pied plutôt que de remuer le popotin. On peut citer "Downfall", ou encore "Live Laugh Love" et son « fuck you » calé entre deux refrains aussi énergiques qu’offensifs, le tout clôturé par un bon growl et une mosh part des plus appréciables. C’est l’heure de la bagarre !

En alternant ces chansons aussi diverses que surprenantes, One Morning Left montre le niveau de sa performance. On passe d’une musique kitsch et dansante à des morceaux plus lourds, faisant preuve de plus de brutalité mais tout aussi engageants. D’autant que l’enchaînement se fait sans transition, ce qui apporte un petit côté étourdissant qui n’est pas déplaisant.


Avec Hyperactive, le groupe reste fidèle à ses inspirations retro/electro en passant par le heavy et le hard rock des 80’s . One Morning Left a clairement envie de s’agiter et de nous faire danser. Dans une ambiance fun sans tomber dans la ringardise, le groupe apporte de la gaieté et une énergie débordante qui sont les bienvenues en cette période marquée par le manque de concerts.

Entre les passages  lourds et agressifs contrastant avec les parties plus légères et enjouées, Hyperactive constitue un bel équilibre des styles moins incompatibles qu’il n’y paraît. La première écoute peut déconcerter, mais vous serez vite séduits par ce coktail musical détonnant. Le successeur de Metalcore Superstars (2016) est entraînant, vintage, marquant la réussite du groupe qui a affiné l’electrocore, genre malheureusement peu pris au sérieux et qui, pourtant, recèle des variantes diverses et subtiles.

One Morning Left, Hyperactive, nouvel album, 2021, metalcore, electrocore, Arising Empire

One Morning -  Hyperactive Tracklist - sortie le 21 mai 2021 via Arising Empire
01. Ruby Dragon
02. Neon Highway
03. Sinners Are Winners
04. Drowned God
05. Creatvres
06. Live Laugh Love
07. Ruthless Resistance
08. Downfall
09. Worry Less, Dance more
10. Hyperactive
Note de la rédaction :
 vidéo métal
8 / 10
 musique métal
 webradio metal
COMMENTER CET ARTICLE
Vos commentaires
radio metal
NOS CHRONIQUES METAL
 musique métal
NOS INTERVIEWS METAL
 musique métal
NOS LIVE REPORTS METAL
 écouter radio métal
NOS ACTUS METAL
 écouter radio métal
NOS VIDEOS METAL
radio metal
NOS FLASHBACKS METAL
 webradio metal
NOS HUMEURS METAL
 musique métal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 musique métal Tout le webzine de la grosse radio
 musique métal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2021