vidéo métal
La Grosse Radio METAL sur  forum metal La Grosse Radio sur Twitter  webradio metal  webzine metal  écouter radio métal
  • Zebra Podcast LDTDZ
  • Gros clips
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Interview / Andreas Kisser, guitariste de Sepultura
Andreas Kisser, guitariste de Sepultura

"Sepultura a survécu pendant 30 années très mouvementées"
 

Sepultura a profité de son passage au Motocultor pour célébrer ses 30 ans d'existence. En cette occasion, La Grosse Radio s'est entretenue avec Andreas Kisser, guitariste et tête pensante du groupe. Sans nouvel album à promouvoir, le thrasher en a profité pour offrir une rétrospective de sa carrière, présentant les bons et les mauvais moments avec honnêteté et lucidité.


Bonjour Andreas et merci de nous accorder cette interview. Vous êtes actuellement en tournée pour célébrer les 30 ans de Sepultura, qu'est-ce que ça fait ?


Ca fait du bien. C'est le bon moment pour Sepultura de faire ça, vu qu'on est en tournée depuis deux ans pour The Mediator between Head and Hands must be the Heart.  C'est un album fort, avec un line-up uni, du coup le groupe est dans un excellent état pour célébrer un tel anniversaire et ressortir les titres plus anciens. Mais nous ne célébrons pas de réussite personnelle, nous jouons aussi des chansons de 1985, il n'y a que Paulo [basse] qui est resté de cette période. Nous célébrons l'ensemble de l'époque pour satisfaire chaque fan de Sepultura. Ils sont très différents, entre ceux qui aiment, ceux qui détestent… [rires] Sans eux, nous ne serions pas là, donc nous avons une setlist variée où nous piochons dans toutes les époques pour plaire à chacun. Je les respecte tous, sans forcément être d'accord avec tout le monde, mais ils sont libres.

Puisque nous sommes dans les anniversaires, comptez-vous faire quelque chose pour les 20 ans de Roots l'année prochaine ?

Nous allons plutôt fêter la sortie d'un nouvel album ! C'est un de nos albums les plus importants et il a eu un grand impact sur la scène. C'est bien que les gens continuent d'en parler aujourd'hui, nous en jouons toujours un peu. C'est un privilège d'avoir participé à ce projet. Après être sorti du Brésil en 1989 pour tourner avec Sodom, nous avons tout fait pour rendre Sepultura le plus original possible, en utilisant nos racines musicales. Ces influences ont explosé avec Roots. Il pourrait y avoir des possibilités l'année prochaine. Nous avons déjà joué Arise et Chaos AD en entier, faire Roots en entier serait un sacré challenge, mais rien n'est prévu pour le moment.

Andreas Kisser Sepultura

Vous aviez aussi fait une tournée spéciale en Europe en 2011, avec que des morceaux de Beneath the Remains, Arise et Chaos AD. Quels souvenirs en as-tu ?

C'était une tournée intéressante, le souci est que cela n'a pas été fait au bon moment. Kairos venait de sortir et nous avons manqué une période importante pour le promouvoir. Mais, en même temps, c'était la première tournée avec Eloy Casagrande, donc c'était bien de le roder sur une setlist atypique, pour, par la suite, avoir plus de choix dans notre répertoire. Et nous avons adoré jouer avec nos amis d'Exodus, Destruction et Heathen.

Du coup, comment est l'ambiance avec Eloy, maintenant qu'il est dans le groupe depuis quatre ans ?

Il est plus jeune, mais a déjà beaucoup d'expérience. Il a commencé à jouer à huit ans et a gagné plusieurs concours de musiciens, il a tourné avec André Matos… Quand il est arrivé, il était prêt, comme une machine prête à attaquer ! Il prend soin de lui, d'autant qu'il est dans un groupe qui tourne En plus, Sepultura est la musique qu'il aime jouer, avec laquelle il peut le mieux s'exprimer. Il a aussi apporté beaucoup de possibilités à notre musique.

Quand tu es entré dans Sepultura en 1987, pensais-tu y rester aussi longtemps ?

Je ne pensais pas à ça quand je suis entré dans le groupe. Si Sepultura a survécu et tenu aussi longtemps, c'est parce que nous vivons le moment présent. Bien sûr, nous travaillons dur. Quand je suis entré dans le groupe, ils avaient déjà un rythme soutenu, à répéter tous les jours, à s'accrocher à une époque où c'était difficile de se produire en concert et à s'investir en tant que musiciens. Et nous y voilà ! C'est une belle histoire, un groupe qui commence au Brésil, qui sort de l'Amérique du Sud, et nous avons rencontré tellement de gens, pas seulement dans la musique, mais aussi dans le domaine du sport ou de la politique.

Comment Sepultura t'a changé en tant que musicien ?

Le Brésil est un pays très porté sur la musique et la guitare est une importante partie de l'héritage qu'on a, notamment avec la bossa nova. J'ai commencé avec la guitare acoustique et je pratique toujours un peu la guitare classique quand je peux. Mais la guitare électrique n'était jamais bien loin et je cherchais à faire comme mes idoles : Judas Priest, Black Sabbath, Randy Rhoads, Dio, Iron Maiden… Toutes ces icones du heavy metal, avant que je ne me porte vers le metal plus extrême, avec Kreator, Destruction, Venom, Metallica, Slayer… Puis, en voyageant avec Sepultura, nous avons voyagé et découvert d'autres musiciens, avec des instruments que je n'avais jamais vu auparavant. C'est un privilège de pouvoir visiter le Maroc ou l'Afrique du Sud et explorer de nouveaux univers musicaux. La musique te permet de te rapprocher de la vérité, tu as plein de possibilités d'y arriver. J'ai eu plusieurs mentors, pendant des périodes très courtes, pour apprendre de nouvelles techniques et continuer d'évoluer musicalement.

Parlant d'évolution, avez-vous commencé à vous pencher sur un éventuel nouvel album ?

Nous sommes au tout début du processus, même s'il nous reste encore quelques concerts d'ici la fin de l'année. Nous avons quelques idées et quelques riffs par ci par là, mais il faut maintenant qu'on organise tout ça. Avant cela, il faut qu'on trouve des idées de titres de chansons, pour construire un genre de concept, pour savoir pourquoi on sort ça. Nous avons plein de possibilités devant nous, mais j'apprécie cet instant d'incertitude que nous vivons en ce moment ! [rires]

Andreas Kisser Sepultura

Quel est ton meilleur souvenir dans Sepultura ?

Heureusement pour nous, nous avons plein de bons souvenirs, aussi bien dans la musique que dans les rencontres. Il y a eu cette tournée avec Pantera aux États-Unis en 1994, c'était pendant la coupe du monde, un soir nous avions vu la finale contre l'Italie et joué dans une grosse salle à guichet fermé. Il y avait une partie de ma famille avec moi, Pantera est entré en scène avec un t-shirt du Brésil pour fêter ça, Chaos AD était en train de gagner en succès, c'était un grand moment de notre carrière.

Quelle est la chose la plus importante que tu as apprise au cours de ta carrière?

Il faut que tu sois honnête avec toi-même, avec ta musique, avec ce que tu écris dans tes paroles, avec ce que tu dis dans tes interviews… Tu dois défendre une idée en laquelle tu crois vraiment, quelles que soient les tendances du moment et ce que les autres pensent. C'est comme ça que tu pourras survivre aux nouvelles technologies, etc. Sepultura a survécu pendant 30 années très mouvementées, et je ne parle même pas des changements à l'intérieur du groupe, mais des transitions du vinyle au CD, puis au Minidisc, puis au MP3, et les politiques de revenus des artistes ont aussi changé avec tout ça, mais nous sommes toujours là. Nous avons choisi de faire face à nos problèmes, plutôt que tenter de les dissimuler et de tromper nos fans. Ce fut une route difficile, surtout quand Max [Cavalera, ex-chanteur-guitariste] a quitté le groupe, cela nous a pris un certain temps pour reconstruire le groupe, mais nous en sommes ressortis encore plus forts.

Du coup, y a-t-il eu des moments où vous avez pensé à raccrocher ?

Oui, bien sûr, c'est naturel d'y penser quand les choses vont mal. Quand Max a quitté le groupe, nous étions au sommet de notre carrière, nous jouions dans des arènes en Europe, Roots était un album-phare à l'époque, nous avions plein de concerts prévus au Japon, en Australie, en Amérique du Sud… Nous étions prêts à tout conquérir ! Et Max est parti à ce moment précis, nous avions dû annuler plein de concerts, et le label est resté du côté de Max. C'était une période très difficile, on ne savait pas ce qu'on allait faire, on n'était plus que trois, Igor [Cavalera, ex-batteur] était resté avec nous, c'était très important, mais nous avions dû trouver d'autres managers, d'autres producteurs… Un moment, nous avions pensé à tout laisser tomber, changer de nom, ou alors vendre des hot dogs sur la plage ! [rires] Nous avons pris entre sept et huit mois pour trouver un nouveau chanteur, reconstruire le groupe, écouter différentes opinions de différentes sources et se mettre les idées en ordre avant de prendre une décision. Il y a eu des mauvaises passes, mais tu peux en tirer du positif. Quand une porte se ferme, dix autres s'ouvrent. Dans l'ensemble, nous sommes contents de ces 30 ans de carrière et des choix que nous avons fait. 



 

Photos : ©2015 Thomas Orlanth
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.

 webradio metal
radio metal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Soulfly, Max, Cavalera, Archangel, Thrash, Metal, Sepultura, Prophecy Soulfly - Archangel
10/08/2015 - Album salvateur   Malgré un début et un milieu de carrière lumineux, il fut malheureux de voir Soulfly s'embourber dans des albums de qualité inférieure à partir de 2010. Les voir remonter la pente d'un coup était difficilement ...
Lire l'article
Soulfly, Max, Cavalera, Atchangel, Thrash, Metal, Sepultura, Prophecy Max Cavalera, leader de Soulfly
10/08/2015 - "J'ai vraiment vendu mon âme au metal !"   Max Cavalera est un homme très occupé. Avec trois groupes à son actif, le thrasher enchaîne les sorties et nous parle maintenant d'Archangel, 10e album de Soulfly. Nouveau concept et nouvelle ...
Lire l'article
Max Cavalera, Cavalera Conspiracy, Hellfest, Thrash, Metal, Sepultura Max Cavalera de Cavalera Conspiracy
14/07/2015 - "Cavalera Conspiracy est la suite de l'aventure Sepultura."   Quelques instants avant son concert avec Cavalera Conspiracy au Hellfest, Max Cavalera, guitariste et chanteur, a pu délivrer quelques mots à La Grosse Radio. Il a délivré ses ...
Lire l'article
Sepultura, Soulfly, Cavalera Conspiracy, Napalm Records, Thrash-metal Cavalera Conspiracy - Pandemonium
28/10/2014 - L’association des frères CAVALERA aura toujours de l’effet sur les plus nostalgiques d’entre nous, ceux qui ont connu et vécu pleinement les heures de gloire de SEPULTURA, lorsque celui-ci sortit les mythiques Beneath the remains, Arise, Chaos A.D et le tribal ...
Lire l'article
Hellfest, Sepultura, Thrash, Metal, Kisser, Green Sepultura au Hellfest 2014
27/06/2014 - Vendredi : 19h50, Mainstage 2 Retour au thrash sale Après l’interlude Trivium, il est temps de revenir au gros son sale et aux voix torturées. Dans ce rôle, Sepultura colle parfaitement à l’affaire. Quatre ans après son dernier passage au ...
Lire l'article
Sepultura, Mediator, Andreas Kisser, Derrick Green, thrash, metal, Trabendo Sepultura (+ Legion of the Damned, Flotsam and Jetsam et Mortillery) au Trabendo ...
14/03/2014 - Sepultura enterre le Trabendo La légende du thrash metal brésilien a une nouvelle fois épaté le public parisien avec un concert d’une puissance et d’une maîtrise rare. Les fans présents ont acclamé le groupe comme un seul homme. ...
Lire l'article
Soulfly, Max, Cavalera, Savages, Thrash, Metal, Sepultura, Prophecy Soulfly à la Maroquinerie (08.03.2014)
14/03/2014 - Thrash tribal   Trois jours après la prestation remarquée de Sepultura au Trabendo, c’est au tour de Max Cavalera, ancien leader du groupe, de passer à Paris avec Soulfly, groupe qu’il mène depuis plus de quinze ans. Le  public fut fervent, ...
Lire l'article
Sepultura, Flotsam & Jetsam, Mortillery, Legion of the Damned, Thrash, Cavalera, Caen Sepultura (+ Legion of the Damned, Flotsam & Jetsam et Mortillery) au Cargo de Caen ...
07/03/2014 - En ce début de mars, c’est une très belle affiche qui nous est proposée au Cargo à Caen, avec pas moins de quatre groupes, pour quatre nationalités différentes représentées. Tous officient dans un style Thrash, avec pour chacun ses ...
Lire l'article
Sepultura, Legion of the Damned, Flotsam & Jetsam, Mortillery, Caen, Le Cargo Sepultura + Flotsam & Jetsam à Caen (le Cargo) le 03 Mars 2014
21/11/2013 - La salle du Cargö à Caen accueillera les mythiques Sepultura le 03 Mars prochain, pour la promotion de leur dernier album The Mediator between the Head and Hands must be the Heart. Ils seront accompagnés des vétérans de Flotsam & Jetsam, groupe connu entre ...
Lire l'article
Sepultura, Mediator, Andreas Kisser, Derrick Green, thrash, metal, Trabendo, Nuclear Blast Sepultura - The Mediator Between Head and Hands Must Be the Heart
31/10/2013 - Coup de médiator concis pour titre à rallonge   Qui suit Sepultura de près est habitué à être concis. Après s’être affranchi de barrières musicales, le groupe brésilien revient à la charge avec un album au ...
Lire l'article
Soulfly, Max, Cavalera, Savages, Thrash, Metal, Sepultura, Prophecy, Nuclear Blast Soulfly - Savages
07/10/2013 - Savages : mieux, mais moyen   Après un basculement vers l’extrême catastrophique avec Enslaved, Soulfly ne pouvait que remonter le niveau. C’est le cas avec Savages, nouvelle offrande du projet de Max Cavalera. Si l’album n’atteint pas le niveau ...
Lire l'article
Soulfly, Max, Cavalera, Savages, Thrash, Metal, Sepultura, Prophecy Max Cavalera, leader de Soulfly
07/10/2013 - "Soulfly m’a sauvé la vie" Max Cavalera, icône du thrash metal depuis les années 1990, a accordé quelques minutes à La Grosse Radio afin de présenter Savages, le prochain album de Soulfly, à propos duquel il est très ...
Lire l'article
Wacken, Sepultura, Udo, Saxon, Volbeat, metal, allemagne, festival Wacken 2012 : Jour 1 (02.08.2012)
04/09/2012 - Wacken Open Air 2012 : Jour 1   Le 2 août était l’occasion pour le le Wacken Open Air de souffler ses 23 bougies. Situé près du petit village de 1800 habitants du même nom, près d’Hambourg au nord de l’Allemagne, le festival ...
Lire l'article
Thrashfest, Mortal Sin, Heathen, Destruction, Exodus, Sepultura, Metal Thrashfest au Bataclan (27.11.2011)
08/12/2011 - Le bataclan soufflé par la déferlante thrash C’était dimanche 27 novembre qu’avait lieu le rendez-vous immanquable des thrashers parisiens : le Thrashfest Classics, qui réunissait en un soir Sepultura, Exodus, Destruction, Heathen et Mortal Sin. Comme ...
Lire l'article
Sepultura, Metal, Thrash, Kairos, Nuclear, Kisser, Brésil, Paris Sepultura au Nouveau Casino (08.08.2011)
11/08/2011 - Sous un ciel gris pâle… …Vous connaissez la suite ! De retour en France, c’est dans un Nouveau Casino plein comme un œuf que les brésiliens ont pu défendre leur dernier opus, Kairos. Force est de constater que, malgré leurs passages ...
Lire l'article
Sepultura, Metal, Thrash, Kairos, Nuclear Blast, Kisser, Brésil Sepultura - Kairos
19/07/2011 - En 2011, Sepultura rugit toujours. Toujours remontés, nos brésiliens ne se démontent pas et luttent toujours. Pourtant, il est relativement ardu d’aborder Kairos, sorti chez Nuclear Blast. Marche arrière ? Avancée ? L’album réunit ...
Lire l'article
Igor Cavalera, Cavalera Conspiracy, Hellfest 2011, thrash metal, Sepultura Igor Cavalera (Cavalera Conspiracy) au Hellfest 2011
30/06/2011 - Par Vyuuse, Born666 et Katarz Vyuuse (V) : Bonjour Igor. Ce n'est pas la première fois que vous jouez au Hellfest, puisque vous étiez venus en 2008. Comment as-tu vu le festival évoluer depuis lors ? C'est assez difficile à dire puisque nous venons ...
Lire l'article
thrash metal, metal, sepultura, soulfly, cavalera, max, speed metal Max Cavalera, pour son projet Cavalera Conspiracy
24/02/2011 - Le second album du groupe/projet Cavalera Conspiracy sortira le 28 mars prochain chez Roadrunner Records. Pour l'occasion, nous avons eu la chance de pouvoir discuter quelques instants avec Max Cavalera, ancien frontman de Sepultura, une véritable légende de la scène ...
Lire l'article
thrash metal, brésilien, légende, spv Sepultura - A-Lex (2009)
12/03/2009 - "A-Lex" est sorti le 26 Janvier chez Steamhammer/SPV. On le sait bien,  depuis le départ de Max Cavalera, Sepultura n'etait plus que l'ombre du géant du thrash mondial qu'il était au mileu des années 90. On aurait pu croire que le ...
Lire l'article
Artiste mentionné :
 vidéo métal Sepultura
groupe pionners du thrash metal brésilien, formé en 1984 par les frères Cavalera (Max et Igor).
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Sepultura
Vos commentaires
 écouter radio métal
NOS CHRONIQUES METAL
 musique métal
NOS INTERVIEWS METAL
 webzine metal
NOS LIVE REPORTS METAL
radio metal
NOS ACTUS METAL
 forum metal
NOS VIDEOS METAL
 musique métal
NOS FLASHBACKS METAL
 vidéo métal
NOS HUMEURS METAL
 webzine metal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
radio metal Tout le webzine de la grosse radio
 vidéo métal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2021