vidéo métal
La Grosse Radio METAL sur  écouter radio métal La Grosse Radio sur Twitter  musique métal  musique métal  écouter radio métal
  • Gros clips
  • Zebra Podcast LDTDZ
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Interview / Paolo Gregoletto, bassiste de Trivium, au Download Festival 2016
Paolo Gregoletto, bassiste de Trivium, au Download Festival 2016



Trivium était de passage en France à l'occasion du Download Festival. Nous avons pu nous entretenir avec le bassiste de la formation, Paolo Gregoletto, à propos de leur dernier album, Silence in the Snow, et notamment sur son esthétique particulière ainsi que de leur passage au chant clair.






Merci de nous accorder cette interview Paolo. Comment vas-tu ?

Paolo: Bien, on a fait un bon concert. Mais en même temps, on a un sentiment un peu étrange avec tout ce qu'il se passe dans notre ville en ce moment (l'interview se déroule peu après l'annonce de la fusillade à Orlando, ndlr). Mais je suis très heureux d'avoir pu jouer aujourd'hui, ça fait du bien.

Nous n'avons pas eu la chance de vous rencontrer au moment de la sortie de votre dernier album Silence in the Snow. Tu peux nous parler un peu de cet album ?

Paolo: On a commencé à écrire cet album il y a de ça deux ans. On a jeté un oeil à d'anciennes démos qu'on avait pu faire les précédentes année et "Silence in the Snow" était l'une d'entre elles. On a travaillé dessus après notre tournée avec Heaven and Hell. C'est un morceau qu'on avait de côté mais qu'on n'avait pas travaillé pour Shogun. On a commencé à rejouer ce morceau et, petit à petit, avec les modifications qu'on a pu y apporter on a décidé de baser l'ensemble de l'album autour de ce morceau en se concentrant sur le côté mélodique du groupe, plus spécifiquement au niveau du chant. On a toujours de gros riffs mais on s'est dit qu'on voulait laisser la mélodie et les voix porter les morceaux. C'était vraiment un album réfléchi, on en a beaucoup parlé entre nous et c'était un défi pour nous car nous n'avions pas le chant crié mis en avant cette fois-ci. C'est quelque chose qu'on utilisera à nouveau très certainement, mais c'était un bon challenge en tant que compositeurs de voir qu'on était capables de faire des morceaux sans cela. On a fait du mieux que nous pouvions, on est très heureux de cet album, et très contents des retours que nous avons pu avoir. On n'avait jamais été dans un Top 10 en Amérique avant ça, et c'est arrivé pour la première fois avec cet album.

Vous avez modifié vos méthodes d'enregistrement ?

Paolo: A chaque fois qu'on entre en studio on réutilise ce qu'on a appris des albums précédents. On n'essaie pas de repartir de zéro, on fait à partir de ce qu'on a appris, on tire forcément un enseignement de ses erreurs. Travailler avec Michael Baskette était très intéressant, on a beaucoup eu à apprendre avec lui. On essaie à chaque fois de travailler à partir de ce qu'on a déjà fait.

Pourquoi avoir choisi ce titre pour l'album ?

Paolo: La démo avait déjà ce titre, ça date d'il y a sept ou huit ans, et on l'a gardé. Quand on a eu les morceaux et qu'on les a joué ensemble, on s'est rendus compte que ça correspondait bien au titre de la démo, que ce faisait sens de conserver ce titre pour l'album.

Pourquoi avoir privilégié le chant clair sur cet album ?

Paolo: Lorsqu'on a fait la démo on savait déjà qu'il y aurait plus de chant, on s'est concentré là-dessus et au final l'écriture s'est naturellement faite de cette façon. On est également arrivé à un point où nous avions peur pour Matt et sa voix, il a appris que malheureusement, sa façon de crier endommageait ses cordes vocales. C'était très dur pour lui, il a du réapprendre à chanter et changer de méthode pour crier. Ça a bien dû lui prendre deux ans ! C'était un sujet un peu critique du coup. Au moment d'écrire l'album on s'est demandé comment on allait s'organiser. Est-ce qu'il allait de nouveau crier ? Est-ce que Corey devrait le remplacer à ce niveau-là ? Il y a eu pas mal de réflexion à ce sujet. Au final on a décidé d'utiliser un chant puissant, mais sans cri. Après, est ce qu'on utilisera à nouveau le chant crié à l'avenir ? Je pense pouvoir dire que oui, d'une façon certainement différente.  Mais c'était en tout cas une excellente expérience doublée d'un beau challenge.


trivium, paris, hippodrome, 2016, silence in the snow


Tu peux nous parler un peu de l'univers que vous avez créé autour de Silence in the Snow, avec l'artwork et des vidéos ? 

Paolo: On a travaillé avec la même personne pour tout ça, il s'agit  de Jon Paul Douglass, c'est un bon ami à nous. Il a fait toutes les photos et toutes les vidéos. On avait décidé de faire faire des masques. Et il a décidé de les réutiliser pour des photos, et c'est ce qu'on a choisi ensuite pour la pochette de l'album. On a eu quatre masques de réalisés. On a essayé avec différentes couleurs ainsi que différentes teintes de fond. Et au final le blanc sur blanc est celui qui nous a le plus plu. On a voulu intégrer ce nouveau personnage à notre projet, un peu comme la nouvelle personnification de Trivium. On essaie d'utiliser ce crâne au maximum.

Vous avez un nouveau batteur pour cet album, Mat Madiro, a-t-il contribué à l'écriture des morceaux ?

Paolo: C'était en fait très étrange car il a rejoint le groupe un peu à la dernière minute sur une tournée. On a décidé de le garder pour enregistrer l'album, c'était son tout premier enregistrement. Du coup, on a dû lui montrer comment se déroulait le processus d'enregistrement, en essayant de faire parler son côté créatif et d'incorporer ça aux morceaux. Les morceaux étaient déjà écrits, il avait juste à apporter sa patte à la batterie. On a bien travaillé avec lui durant au moins cinq semaines en pré-production.

Comment vois-tu l'évolution du groupe au fil des années ?

Paolo: Je pense qu'au début on était vraiment dans l'énergie et l'intensité. Mais au fur et à mesure on a essayé d'être plus intelligents dans l'écriture de nos morceaux. Je pense que nos débuts avec Ascendancy étaient parfaits, avec des morceaux comme « A Gunshot to the Head of Trepidation », tout en lourdeur et en intensité. On a ensuite réussi à bien travailler cela, à le pousser vers quelque chose de plus progressif. En simplifiant certains aspects et en y ajoutant un côté un peu plus commercial. A mon avis on a réussi à trouver un juste milieu avec des morceaux comme « In Waves » qui pour moi sont des morceaux qui relient parfaitement ces deux mondes totalement différents. Et c'est aussi ce qu'on aime avec notre groupe, c'est qu'on n'a jamais eu à rester d'un côté ou de l'autre, on a pu franchir les barrières.

Quel morceau décrirait le mieux, selon toi, votre nouvelle évolution ?

Paolo: Je ne sais pas, c'est un peu délicat car je pense que plusieurs morceaux pourraient correspondre à cela. « Blind Leading the Blind » pour moi a ce riff qui, même s'il est sur ce nouvel album aurait pu être sur un album plus ancien de Trivium. Mais en même temps il a ce refrain qui n'aurait pas pu être nulle part ailleurs. Pour moi « Until the World Goes Cold » aussi, nous fait entrer dans un autre monde, nous propulse à un autre niveau. C'est important pour moi car on n'a jamais eu vraiment de morceau comme celui ci et finalement les gens semblent y être très réceptifs. Il n'y avait pas de morceaux comme ça sur Vengeance Falls. Et je trouve que pour le coup ça montre bien notre potentiel et jusqu'où nous pouvons aller.



Vous travaillez déjà sur un nouvel album ?

Paolo: Non, rien d'officiel. On va rentrer et jouer, écrire, s'amuser un peu avec ça tous ensemble. Et parfois ce qu'on écrit là ressort sur un album. Tout de suite, on a encore beaucoup de dates à faire suite à la sortie de Silence in the Snow.

Vous n'écrivez pas en tournée ?

Paolo: Non, plus maintenant. On a eu l'habitude de le faire auparavant. On a déjà beaucoup à faire avec les concerts, la promo. Je pense que c'est assez, et je ne pense pas que les idées soient aussi bonnes si on se force à écrire durant ces moments là.

Vous pensez évoluer dans quelle direction pour les prochains albums ? Un retour aux racines ?

Paolo
: Non je ne sais pas. Ce projet, c'est un peu comme un arbre, il grandit, il évolue. On revient à nos racines quand on est mort j'imagine. (rires) On a déjà des idées en tête pour la suite, ça nous motive pas mal pour l'instant. Je pense qu'on a du potentiel pour faire quelque chose qu'on a encore jamais fait pour le prochain album. C'est le but. On doit réussir à réutiliser ce qu'on a déjà fait en y incorporant des éléments nouveaux et en les faisant évoluer ensuite.

Il y a des morceaux qui ont été particulièrement difficiles à mettre en forme sur cet album ?

Paolo: Je pense qu'en lui-même cet album est un véritable challenge pour Matt. Il a dû réapprendre à chanter. Il a dû s'approprier cette nouvelle technique pendant l'enregistrement de Silence in the Snow. Mais l'album entier a demandé beaucoup de travail, les soli, les riffs, tout devait permettre à la mélodie et à la voix de ressortir. Ça nous a fait évoluer. Surtout après avoir joué ça en live.

Vous sentez justement une évolution du groupe en live au fil des années ?

Paolo: Oui, on a un jeu plus resserré. On répète beaucoup avant les concerts, et surtout avant les tournées pour être vraiment sûrs de nous. Ce serait une perte de temps pour les fans de ne pas être au top. J'ai personnellement toujours préféré les groupes meilleurs en live.

Justement, quelles sont tes influences personnelles ?

Paolo: Metallica et Slayer sont les gros groupes qui m'ont vraiment apporté quelque chose quand j'étais plus jeune. Et j'ai élargi mes horizons depuis. J'aime bien aller regarder de nouveaux groupes sur Spotify, chercher des trucs que je ne connais pas et découvrir de nouvelles choses.

Du coup tu vas aller voir Megadeth qui joue en soirée ?

Paolo: J'aimerais bien oui !

Merci beaucoup Paolo de nous accorder un peu de ton temps. Un dernier message pour les lecteurs de La Grosse Radio ?

Paolo: Gardez l'oeil, on va bientôt annoncer une tournée pour le début de l'année prochaine. On revient ! 

 vidéo métal
 webzine metal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
trivium, concert, lyon, france, 2016 Trivium : concert à Lyon le 8 juin
30/03/2016 - Trivium sera de passage à Lyon le 8 juin, l'occasion pour le combo américiain de montrer ce que donne son nouvel opus, Silence in The Snow, en live.  Le nombre de places sera assez limité puisque c'est au Ninkasi Kao que ça se passe. Alors, si vous ...
Lire l'article
paul wandtke, mat madiro, matt heafy, metal, line-up, changement Trivium change (encore) de batteur
08/12/2015 - Arrivé dans le groupe il y a seulement quelques mois, voilà Mat Madiro déjà en instance de départ chez Trivium. Les Floridiens ont rendu public leur séparation amicale avec leur batteur, annonçant également son remplaçant. Il ...
Lire l'article
Metal, 2015, matt heafy, roadrunner records, album Trivium - Silence in the Snow
09/10/2015 - Ah, les fameux changements de style… De quoi bouleverser la vie de plus d’un fan et créer nombre de débats enflammés sur la toile. Pour Trivium, le changement a toujours été quelque chose d’habituel, chaque album différant ...
Lire l'article
Trivium, roadrunner records, silence in the snow, clip, 2015 Trivium - Until the World Goes Cold
28/08/2015 - Toujours en plein teasing de leur nouvel album Silence In The Snow qui sortira le 2 octobre prochain, les floridiens de Trivium dévoilent aujourd'hui un troisième extrait, intitulé "Until the World Goes Cold". Et le moins qu'on puisse dire, c'est que ...
Lire l'article
trivium, silence in the snow, video, clip, new, 2015 Trivium - Silence in the Snow
30/07/2015 - Qui dit nouvel album, dit single. A l'aube de la sortie de Silence in the Snow en octobre prochain (toujours chez Roadrunner Records), les américains de Trivium viennent de mettre en ligne le premier extrait de cet album avec le clip qui va avec. Et c'est le titre ...
Lire l'article
Hellfest, Trivium, Metal, moderne, Vengeance Falls, In Waves, Matt Heafy Trivium au Hellfest 2014
27/06/2014 - Vendredi : 17h50, Mainstage 2 Incursion mélodique dans une journée thrash Après la déferlante thrash/punk sur la Mainstage 2, place au groupe de metal moderne et mélodique Trivium, qui a changé son horaire de passage la veille. Le groupe ...
Lire l'article
trivium, nick, augusto, split, batteur Trivium se sépare de son batteur
08/05/2014 - Nick Augusto, batteur du groupe depuis 2010, quitte Trivium. La nouvelle est tombée par surprise hier soir, en plein milieu de la tournée américaine et à la veille des festivals d'été en Europe. Sur la page Facebook de Trivium, Paolo Gregoletto ...
Lire l'article
chronique, album, chronique album, Trivium, Vengeance Falls, Disturbed, David Draiman, Colin Richardson, Fear Factory, Machine Head, Slipknot, Roadrunner Records, Hellfest Trivium - Vengeance Falls
02/10/2013 - Vengeance Falls est le 6ème opus de Trivium. Il fut confié entre les mains de David Draiman (Disturbed) et le mixage sous la houlette de Colin Richardson (Fear Factory, Slipknot, Machine Head). Autant dire que ce disque s'annonce sous une belle forme. "Brave This ...
Lire l'article
Trivium, Matt Heafy, Vengeance Falls, Brave This Storm, Strife, In Waves, Ascendency Matt Heafy, chanteur et guitariste de Trivium
02/10/2013 - "Vengeance Falls compile les meilleurs éléments de ce qu’on a pu faire tout au long de notre carrière" A l'occasion de la sortie du sixième album de Trivium, Matt Heafy, frontman du groupe, a accordé quelques minutes à La Grosse ...
Lire l'article
Hellfest, 2014, affiche, Carcass, Trivium, Watain, Death, Clisson Hellfest 2014 : premiers groupes annoncés
19/09/2013 - Les organisateurs du festval Hellfest ont annoncé les premiers groupes qui seront présents à l'édition 2014, qui se tiendra les 20, 21 et 22 juin à Clisson (44). Il s'agit de : Trivium - Emperor - Carcass - Watain - Death - Hatebreed - Iced Earth - ...
Lire l'article
the defiled, daggers, metalcore indus, marilyn manson, trivium, modern metal, nuclear blast The Defiled - Daggers
20/08/2013 - Décrit comme un croisement entre Darkane et Pain, les anglais de The Defiled reviennent avec un second album, Daggers, succédant à Grave Times sorti deux ans plus tôt. Et pour l’occasion, leur nouveau label (les british viennent de signer un deal avec Nuclear ...
Lire l'article
thrash moderne, metalcore, vengeance falls, Trivium, roadrunner, nouvel album, octobre Nouvel album de Trivium en octobre !
01/08/2013 - Deux ans que les fans attendaient le successeur du plébiscité In Waves. Qu'ils soient soulagés, puisque le nouvel album des thrasheux modernes/metalcore de Trivium paraîtra le 14 octobre chez Roadrunner Records. Intitulé Vengeance Falls, il a ...
Lire l'article
thrash, moderne, metalcore, Floride, américain, In Waves, Hellfest 2012, Mainstage 2, Trivium Trivium au Hellfest 2012
11/07/2012 - *Live Report rédigé par La Folle Fougère, notre fan pigiste sur place* Dimanche 17 juin, 19h40 - Mainstage 2 Je l'avoue, je ne suis qu'une récente fan de Trivium. Il y a quelques temps encore je disais à mes potes "ouais bof, le metalcore ...
Lire l'article
Trivium, Metal, Roadrunner Records, Metalcore, Waves, Sepultura Trivium - In Waves
15/10/2011 - In Waves : Le talent froid   Trivium, formation de metalcore américaine, vient de sortir son 5e album, In Waves. Fort d'une production claire et d'une certaine maturité d'écriture, le groupe a pondu un album agréable, mais qui pêche par ...
Lire l'article
Artiste mentionné :
 musique métal Trivium
Trivuim est un groupe américain originaire d'Orlando en Floride, formé en 1999 (info facebook officiel du groupe) (fin d'année?). Le groupe à sorti 5 albums en ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Trivium
Vos commentaires
 webradio metal
NOS CHRONIQUES METAL
 webzine metal
NOS INTERVIEWS METAL
 webzine metal
NOS LIVE REPORTS METAL
 écouter radio métal
NOS ACTUS METAL
radio metal
NOS VIDEOS METAL
 webradio metal
NOS FLASHBACKS METAL
 forum metal
NOS HUMEURS METAL
 musique métal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 musique métal Tout le webzine de la grosse radio
 écouter radio métal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2021