webradio metal
La Grosse Radio METAL sur  vidéo métal La Grosse Radio sur Twitter  webradio metal radio metal radio metal
  • Les dernières tentations de Zebra
  • Gros clips
  • Contrebande 2020
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Interview / Entretien avec Andy Tillison, guitariste et chanteur de The Tangent
Entretien avec Andy Tillison, guitariste et chanteur de The Tangent
S'il est bien un groupe qui fait figure d'OVNI dans le petit monde du metal rock progressif en ce moment, c'est bien The Tangent. Evoluant dans un univers bigarré où se côtoient des sonorités diverses qui vont du rock au funk tout en passant par l'électro ou le punk, le groupe d'Andy Tillison prend un malin plaisir à se soustraire aux modes et à perdre l'auditeur dans les méandres d'une musique à la fois complexe mais terriblement accrocheuse... A quelques semaines de la sortie de The Slow Rust Of Forgotten Machinery, nous avons taillé le bout de gras avec ce bon vieil Andy !



Salut Andy ! The Slow Rust Of Forgotten Machinery va sortir dans quelques semaines dans le monde entier via Inside Out Music. Dans quel est état d’esprit êtes-vous dans The Tangent ?

Comme toujours, on se sent un petit peu nerveux quant à la réaction du public avant la sortie d’un album. En effet, The Tangent est un groupe qui prend des risques tant dans la musique que dans les textes, et parfois la prise de risque se paye cher... Tu peux être certain que ta musique sera appréciée si tu sonnes comme Pink Floyd ou Genesis. Or, ce n’est pas notre cas car nous utilisons des sonorités funk, électro ou punk dans nos morceaux, donc les réactions du public à l’écoute de notre musique prog’ sont assez diverses : les uns adorent tandis que les autres hurlent au blasphème !

Que peut-on attendre de The Slow Rust Of Forgotten Machinery ? Comment tu le définirais par rapport au dernier disque en date, A Spark In The Aether ?

Ce nouvel album est plus sombre, plus complexe et comporte des morceaux encore plus longs que ceux qu’on peut retrouver dans A Spark In The Aether. Il y a aussi pas mal de textes qui parlent de politique actuelle avec des thèmes comme ceux qui concernent Marine Lepen, Donald Trump, le Brexit ainsi que la crise des migrants en Europe et ailleurs. Le monde est un lieu dangereux en ce moment, c’est pourquoi nous avons mis sur pied un album tout aussi dangereux. Musicalement, il y a beaucoup de diversité au travers d’un prog rock solide dans lequel les fans s’y retrouveront sans problème, agrémenté de sonorités modernes ainsi que par des plans de jazz et de fusion. Il y a même que partie de rap sur un passage...

Au niveau des textes, on parle des choses d’aujourd’hui car il est important que la musique reflète le monde tel qu’il est. Nous ne sommes plus en 1973, nous sommes en 2017 !

The Tangent


Comment s’est passé le processus de composition de The Slow Rust Of Forgotten Machinery ? Est-ce qu’il y a de la place à l’improvisation dans ta façon de travailler ?
  
La musique de The Tangent est toujours écrite en studio… car c’est là que compose. Nous ne travaillons pas avec du matériel professionnel dernier cri car nous n’avons pas les moyens financiers de nous le permettre. Nous travaillons chez nous avec notre propre matériel. En ce qui me concerne, je pense qu’un ordinateur est un élément essentiel dans le processus de composition, mais je laisse bien évidemment une grande place à l’improvisation. Quand j’improvise, je fais toujours en sorte de m’enregistrer afin de réécouter tout ça et d’éventuellement l’intégrer dans un morceau. C’est pareil pour les textes. Ça fait six ans que j’ai arrêté de les coucher sur papier. Maintenant, je chante comme je le sens : parfois c’est excellent, parfois c’est nul ! J’enregistre donc les bons passages et je retravaille les autres... Les autres musiciens jouent les morceaux que je leur envoie quand j’ai terminé de composer un morceau. Ils jouent comme ils le sentent, je ne leur donne aucune directive. Du coup, on fonctionne comme un vrai groupe et non pas comme un compositeur qui travaille avec des musiciens de session. Je n’ai jamais aimé cette idée... je préfère avoir affaire avec des vrais gens qui ont leurs propres sensibilités !

Il y a deux invités sur ce nouvel album : Boff Whalley de Chumbawamba founder  ainsi que le DJ Matt Farrow ? Comment s’est passé la rencontre avec eux ?

Je connais Boff depuis 1985, c’est un très bon ami et une grande source d’inspiration pour moi. Son groupe, Chumbawamba m’a donné envie d’écrire encore plus sur le monde actuel et sur la politique.
Jusqu’à ce que je le rencontre, je n’écrivais que des chansons d’amour (ce qui était idiot puisqu’à cette époque je n’avais pas beaucoup de petites amies) car je pensais que je ne pouvais faire que ça. Mais dès que j’ai écouté la musique de Chumbawamba qui était totalement différente de tout ce que j’avais connu alors, avec notamment la fusion de la folk avec le punk et l’électro, j’ai eu une révélation. En plus, il y avait des textes anarchistes… C’était génial. Quant à Matt Farrow, c’est un DJ et producteur très talentueux. Bien que son apport à ma musique soit assez limité, il m’a beaucoup influencé en ce qui concerne la production typiquement électro. Il m’a ouvert les yeux sur des nouvelles techniques et des méthodes de travail modernes. J’ai d’ailleurs mis à exécution sa vision des choses dans cet album.

L’artwork de The Slow Rust of Forgotten Machinery est excellent ! Comment en êtes-vous venus à travailler avec Mark Buckingham ?

Tu as raison, l’artwork est superbe ! Nous avons vraiment de la chance d’avoir pu travailler avec Mark Buckingham. En fait, nous avons été surpris d’apprendre que Mark est un fan de The Tangent depuis les débuts du groupe et qu’on lui a vendu nos CD pendant plus de 15 ans. On ne pensait vraiment pas que nous envoyions nos albums à un artiste de BD aussi connu et respecté que lui ! Et quand il nous a demandé s’il pouvait se charger de l’artwork de ce nouvel album, nous lui avons bien entendu dit oui, car la nature de ce disque colle parfaitement au format BD.


Le single "Two Rope Swings" a été diffusé il y a quelques semaines, quel a été le retour du public jusqu’ici ?

En fait, nous avons des fans assez étranges qui sont beaucoup plus calmes que les fans des autres groupes. Je n’ai jamais bien compris pourquoi, mais ça ne me gêne pas du tout, bien au contraire !
De fait, quand on présente quelques chose de nouveau, ils ne s’enflamment pas en criant à qui veut bien l’entendre que "c’est la meilleure musique du monde", ils ne se prennent pas la tête pour savoir si c’était mieux avant ou pas. Quand on poste une vidéo, il n’y a pas des millions de like et autant de commentaires, ce qui est assez étrange vu qu’on vend beaucoup de disques à travers le monde... Ainsi, on a récemment signé plusieurs fois chez Insideout Music et tout porte à croire que ça va être encore le cas dans quelques temps. Ce qui prouve bien que nos ventes sont bonnes sinon on ne serait pas dans le roster de l’un des meilleurs labels du monde en terme de prog rock. Ils ne nous ont pas signés parce qu’il aime ma coupe de cheveux, quand même !

Pour en revenir à "Two Rope Swings", le morceau semble convenir à nos fans et les retours sont très positifs. Ceci étant, on n’encourage pas le public à trop parler de nous autour d’eux. Certains fans d’autres groupes sont vraiment à fond dans ce délire-là, ce qui est génial dans un sens, mais nous, nous pensons que le public doit décider tout seul s’il veut nous écouter ou non. On fait de la musique, on ne crée par une armée de soldats dévolus à notre cause !

The Tangent 2

Est-ce que des dates sont prévues pour promouvoir le nouvel album ? Un passage en France peut-être... ?

Nous avons quelques dates de prévues en Europe et aux USA cette année. En ce qui me concerne, j’adore jouer en France, mais c’est assez dur de rentrer dans nos frais quand on vient chez vous... En effet, les distances à parcourir pour venir sont énormes et la plupart des salles ne sont combles que le vendredi ou le samedi et non pas en semaine.

De plus, une fois sur place, on doit faire des longs trajets pour jouer dans des villes assez éloignées comme Bordeaux ou Lyon car Paris est vraiment trop cher pour qu’on puisse y jouer ! La dernière fois que nous avons joué en France, ça nous a coûté plus cher que ce que nous y avons gagné ! Nous ne sommes pas très riches donc nous devons faire attention aux dates que nous devons faire... J’ai vécu en France pendant de nombreuses années, c’est ma seconde maison... mais même lorsque que je vivais en France, c’était difficile de pouvoir mettre sur pied une petite tournée sur place. En plus, je me suis investi dans pas mal de festivals locaux et on ne m’a jamais proposé d’y jouer. C’est injuste ! Mais bon, je fais avec... Sinon, nous serons au Spirit of 66 à Verviers en Belgique, le 7 septembre.

Que peut-on attendre de The Tangent sur scène ?

Du rock progressif !

Un message pour les lecteurs de La Grosse Radio ?

Oui. En tant que personne qui aime la France, l’art français, les français et la façon de vivre à la française, je voudrais dire que tout le monde au Royaume-Uni n’a pas voté pour quitter l’Union Européenne. En fait, seulement 17 million de personnes ont voté pour... et il y a 70 millions de gens au Royaume-Uni. Je pense que ce vote a été une grosse erreur. Je voudrais dire à vos lecteurs que nous les Britanniques, nous nous sentons EUROPEENS et nous avons toujours cru à l’Europe quoiqu’en dise nos médias populaires. Je parle aussi bien le Français, Je suis un grand fan de Magma, Atoll, Ange et Pulsar. Mon claviériste préféré est Jacques Loussier. À bientôt mes amis, et j'espère que vous aimerez notre album, "la corrosion lente des mécanismes oubliés"...
 vidéo métal
 webradio metal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
The Tangent, A Spark in the Aether, Andy Tillison, Progressive rock, Review, Jazz, InsideOut The Tangent - A Spark in the Aether (The Music That Died Alone Volume 2)
10/04/2015 - The Tangent n’est peut être pas la formation la plus connue de musique progressive, mais elle n’en reste pas moins l’une des plus productives. A l’instar des Flower Kings (dont le leader, un certain Roine Stolt a par ailleurs collaboré aux premiers albums ...
Lire l'article
Andy Tillison, The Tangent, A Spark in the Aether, Review, Interview, prog Andy Tillison, leader de The Tangent
10/04/2015 - A l'occasion de la sortie de A Spark in the Aether, le nouvel album des Anglais de The Tangent, la Grosse Radio s'est entretenue avec le leader du groupe, Andy Tillison, pour une interview en toute simplicité, oscillant entre le français (qu'il maîtrise à ...
Lire l'article
Vos commentaires
 forum metal
NOS CHRONIQUES METAL
 écouter radio métal
NOS INTERVIEWS METAL
 écouter radio métal
NOS LIVE REPORTS METAL
 webzine metal
NOS ACTUS METAL
 webzine metal
NOS VIDEOS METAL
 forum metal
NOS FLASHBACKS METAL
 musique métal
NOS HUMEURS METAL
radio metal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 webradio metal Tout le webzine de la grosse radio
 écouter radio métal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2020