webzine metal
La Grosse Radio METAL sur  webradio metal La Grosse Radio sur Twitter  webzine metal  webzine metal
  • Contrebande 2018
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Interview / Entretien avec les musiciens de Voight-Kampff
Entretien avec les musiciens de Voight-Kampff

Après un deuxième opus qui nous a clairement mis une claque et un concert au Hellfest qui a permis à beaucoup de découvrir Voight-Kampff (et de montrer que le combo pouvait aisément rivaliser avec des formations internationales bien établies), nous avons souhaité poser quelques questions aux Bretons à propos de Substance Rêve. En résulte ce long entretien, avec des musiciens passionnés et passionnants, où tour à tour nous évoquons le processus de composition, l'influence littéraire de Philip K. Dick ou encore le Hellfest.



Bonjour à vous et merci d'accorder cet entretien à La Grosse Radio. Nous sommes ici pour parler de Substance Rêve, votre deuxième album. Le premier, More Human than Human est sorti en 2012, soit six ans auparavant. Pourquoi tout ce temps entre les deux albums et avec plus de recul, quel regard portez vous sur le premier album désormais ? 


Z (basse) : Salut ! Les six ans d'attente entre les deux albums sont dus à diverses raisons. Déjà, nous avons dû faire face à différents changements de line-up qui sont intervenus à des moments délicats comme à la sortie de More Human et durant l'enregistrement de Substance Rêve ce qui nous a demandé un certain temps d' adaptation, de recherches et de travail. Ensuite, l' enregistrement du second album a été un long processus et ne s'est pas fait sans un minimum de ténacité. Nous avons, en réalité, enregistré l'album deux fois, dans deux endroits différents ! A la sortie du premier enregistrement, nous n'étions pas satisfaits de nous et nous avons donc décidé de recommencer tout en gardant ce qui nous convenait de la première session, avec la difficulté de trouver de nouveaux créneaux au vu de la disponibilité de chacun, ce qui, crois-moi, n'a pas été une mince affaire ! Se sont ajoutés aussi à cela divers pépins techniques comme des pannes de matériel en studio qui ont encore entraîné des changements de programme et des reports de dates, une fois de plus, assez conséquents. Une fois l'enregistrement fini, il a fallu démarcher les labels et au moment où nous allions finalement lancer un financement participatif, faute de réponses favorables, Sliptrick nous a fait une proposition que je qualifierais de « dernière minute », que nous avons acceptée avec plaisir ! Au final, nous sommes ravis du résultat et ne regrettons pas du tout nos choix. Les retours très positifs que nous avons depuis la sortie de Substance Rêve, nous confortent dans cette idée. Quant à More Human, il nous aura permis de fouler les scènes de festivals tels que les Hivernautes, le Metal Corner au Hellfest, le Motocultor, les 15 ans de Garmonbozia et le Samaïn Fest et de partager l'affiche avec Coroner, Sadist, Wardruna, Napalm Death, Enslaved, Agressor, Gorod et Loudblast entre autres et aussi d'ouvrir pour Exodus à Paris !! Donc beaucoup de bons souvenirs et de belles rencontres comme avec nos potes doomeux de Barabbas qui ont débouché sur le duo fratricide entre Ramon et leur chanteur Saint Rodolphe sur « La Dernière Rencontre », le morceau de clôture de notre nouvel album.


Voight Kampff, substance rêve, metal, techno-thrash, thrash, interview,


Vous venez récemment de recruter Pyromancer (Architect of Seth, ex-Ghusa) au poste de batteur. Comment votre choix s'est-il porté sur lui ?

Gael (guitare) : Bonjour ! Comme Z l' a mentionné précédemment, Oliv, notre ancien batteur, a décidé d'arrêter l'aventure en cours de mixage. Il a donc fallu chercher un batteur qui serait motivé pour défendre un album auquel il n'avait pas participé, ce qui n 'est pas une chose évidente. Dans un premier temps nous avons cherché autour de Quimper, puis dans le Finistère car comme vous le savez l'éloignement géographique n'est pas une chose facile à gérer dans un groupe de musique, mais nos recherches sont restées infructueuses. Le techno-thrash n 'est plus très à la mode dans la scène actuelle et ce style à la batterie est très exigeant. D'autre part nous sommes dans notre quarantaine, ce qui fait beaucoup de critères qui n'aident pas forcément à trouver. Nous avions fait connaissance avec Pyromancer lors de notre passage au Metal Corner au Hellfest en 2013. Il était venu discuter avec Oliv. Puis par la suite je suis resté en contact avec lui. J'avais acheté l'album d'Architect Of Seth que j' avais beaucoup aimé et nous avions échangé notamment sur les difficultés de trouver un batteur. Fin décembre, je lui ai envoyé notre album pour qu'il l'écoute. Il a visiblement bien accroché et je lui ai demandé s'il était partant pour tenter l'aventure. Nous, on avait la date du Court of chaos de programmée donc un but à moyen terme. On a pas mal échangé, il a dit oui et ça a été notre cadeau de Noël ! Cela nous a relancé et remotivé. Je dois avouer que l'on a été bluffé par le boulot que Pyromancer a abattu pour les deux concerts de mai (la release au Terminus à Rennes et le Court of chaos à Plozevet). Nous avions pu répéter trois fois ensemble ! Bravo à lui pour son sérieux et pour le cœur et le travail qu'il y a mis ! Et surtout ce qui est tout aussi important c'est que humainement ça a bien collé, ce qui n 'est pas évident quand on arrive dans un groupe déjà formé !

Z: C'est un excellent musicien et un mec adorable !! Il nous a rejoints parce qu'il aimait ce que nous faisions et à l'heure où nombre de batteurs se font payer pour jouer dans des groupes on a eu définitivement beaucoup de chance d'être tombés sur un passionné comme lui. Son style colle parfaitement à notre musique et nous sommes ravis de le compter parmi nous !

Les compositions de Substance Rêve sont très complexes et on sent qu'elles ont été maturées longtemps. Avez-vous démarré le processus de composition directement après More Human than Human ?

Z: Tout à fait et certains étaient même déjà composés avant la sortie de More Human. Des morceaux comme « Robotic Warfare », « Memories » ou encore « Genetic Genesis » font partie de notre set list depuis très longtemps déjà ! Dès la sortie du premier album, nous voulions enrichir nos morceaux de passages plus progressifs, plus aériens car à l'écoute de More Human, nous le trouvions un peu trop linéaire à notre goût. Je ne peux pas te dire si nos compos sont complexes mais en tout cas les ambiances y sont plus riches et variées avec un spectre d'influences plus large.

Voight Kampff, metal, pyromancer, live, architect of seth

Gael : Oui et Smats (guitare) a enrichi les compositions de ses influences très variées. Ses solos et lignes mélodiques ainsi que ses introductions et ses arrangements ont beaucoup élargi la palette sonore.

Substance Rêve est le nom d'un recueil de nouvelles de K.Dick, qui comprend entre autres "Le Maître du Haut château", ou encore "Simulacre". L'album est-il directement tiré d'une nouvelle de K. Dick ou bien chaque morceau raconte-il une nouvelle bien distincte l'une de l'autre ?

Ramon (chant) : En effet, Substance Rêve est aussi le nom d'un recueil de nouvelles de K.Dick mais le titre a été choisi par rapport au titre du roman Substance Mort, traduit de l'anglais « A scanner darkly » qui décrit les effets de la drogue « Substance D », D pour Death.  Ayant relu ce roman hallucinant pendant la période d'écriture, le titre d'un morceau m'est venu naturellement en remplaçant la mort par le rêve et ainsi inverser le coté noir du roman en une idée beaucoup plus positive pour faire l'éloge du rêve, cet état de conscience qui peut nous porter très loin.  Ensuite avec le groupe nous avons choisi de prendre le titre de ce morceau pour en faire le titre de l'album...Les morceaux sont essentiellement axés sur les trois personnalités du film Blade Runner que sont, Roy, Tyrell et Deckard, percues de cette facon :

Tyrell, le créateur, l'architecte, l'oppresseur, l'impérial.
Roy représentant la création, la jeunesse, la rébellion, l'énergie luciférienne.
Deckard à l'exécution des ordres, le manipulé et le destructeur de la forme.

Ces trois personnalités sont reliées par le rêve, la substance rêve... chacun ont leur rêve : pour Deckard, il s'agit des rêve implantés, pour Roy le rêve de longévité et pour Tyrell, le rêve de créer, d'avoir le pouvoir de dieu...Concernant la tracklist, voici les thèmes : 

Robotic Warfare porte sur la guerre robotique, automatique... on se rapproche de la nature initiale décidée "robotique" de Roy.

Genetic Genesis, traite du dilemme et de l’ambiguïté des recherches en génétique, ce qui rappelle les  recherches de Tyrell.

Form destroyer, c'est l'idée de détruire dans le but de pouvoir recréer, mourir pour revivre, les chasseur de prime, tuer pour la 'bonne' cause... La destruction dans le sens de Shiva...dans un éternel recommencement... On se rapproche ainsi de Deckard...

Rebellion : la nécessité de rebellion face à l'oppression, la nécessité de changement face au conformisme, la confrontation et l'opposition des contraires créatrice d'existence...on est dans la représentation de la personnalité de Roy (une sorte de suite à "Fires of Orc")

Memories: cette mémoire artificielle implantée pour contrôler le destin de Deckard

Shoulder of Orion est une ode à l'espace intersidéral que l'homme a parcouru pour y construire des colonies.

Fires of orc évoque la personnalité de Roy vue de Tyrell, le créateur

et La Dernière Rencontre, c'est la confrontation entre le créateur et sa créature, le père et le fils...

Voight Kampff, metal, thrash, interview, substance rêve



On sent qu'il y a une vraie cohésion au sein du groupe, notamment entre les deux guitaristes. Malgré des influences assez assumées (Voivod, Vektor, Death, Coroner), vous parvenez à trouver votre propre personnalité. Comment expliquez-vous cela ?

Z : La cohésion dont tu parles vient certainement du fait que nous sommes des amis de longues dates, nous nous connaissons, nous apprécions et prenons beaucoup de plaisir à jouer ensemble. Voight Kampff n'est pas le premier projet que nous avons en commun. Smats, Ramon, moi et Oliv (qui a enregistré les parties de batterie sur l'album) avons joué au siècle dernier dans des groupes de thrash et metalcore de la région rennaise tels que AWOL, Stormcore et Darkseid. Gaël, quant à lui, jouait dans des formations de jazz manouche et avec Smats et son style à la Robert Fripp (King Crimson), ils se complètent à merveille et ce, malgré leurs approches différentes de la guitare. Même si nos références sont certaines, nos influences dépassent le cadre du metal, ce qui explique peut-être, cette personnalité à laquelle tu fais allusion.


Votre oeuvre est malgré tout très complexe. N'avez vous pas peur que cela freine un peu le public, à l'heure où les gens n'écoutent plus un album en entier ?

Z : Pas du tout ! Nous ne faisons pas de la musique pour plaire au plus grand nombre et on ne soucie pas de la façon dont les gens « consomment » la musique ! Nous sommes de la « vieille école » et avons grandi en écoutant des albums qui sont des références pour nous. Si les gens sont devenus fainéants et préfèrent mater des pubs que des longs-métrages, c' est leur problème, pas le mien et c'est un peu la même chose avec la musique. Sur un album, tu as le temps de développer ton sujet et de laisser libre cours à ton imagination et en tant que musicien, je trouve ça beaucoup plus exaltant et stimulant. Notre musique ne s'adresse pas à tout le monde et c'est très bien comme ça. Nous continuerons à procéder comme on l'entend et pas comme les modes l'imposent !

Les compositions comportent toutes de petits détails que l'on ne découvre qu'après plusieurs écoutes (je pense notamment à la partie de guitare nylon dans "Memories" qui intervient à 1:33). Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur le processus de composition ?

Z: Il me semble que nous procédons de façon somme toute très classique, on enregistre chacun nos ébauches à la maison, on se les envoie, on en discute et chacun les bosse chez lui en y ajoutant sa patte avant de les jouer ensemble en répétition et de procéder à quelques modifications ou arrangements. Nous travaillons beaucoup chez nous car, même si la base du groupe est à Quimper, nous sommes éparpillés entre le Finistère, Rennes, Paris et maintenant Caen avec Pyromancer ce qui ne nous permet pas de répéter toutes les semaines. Sur cet album, nous avons tous participé à l'écriture des morceaux ce qui a élargi notre champ d' action et amené des sensibilités différentes. Pour le solo nylon dont tu parles, c'est un petit clin d'oeil à Schuldiner et à la fin de « Crystal Mountain » sur Symbolic.

Voight Kampff, live, metal, thrash, interview, substance rêve

J'ai l'impression que la tracklist a été préparée avec soin, avec notamment les deux interludes ("Return to Genesis" et "Shoulder of Orion") qui tombent à point nommé pour aérer le propos. Comment avez-vous pensé la tracklist ?

Z : Comme une histoire avec tout ce que cela comporte de rythme, de respiration et de cohérence.

Ramon, tu chantes en français sur "La Dernière Rencontre". Pourquoi ce choix ?

Ramon : Depuis longtemps, je cherchais une occasion de chanter en français... je trouvais que ce morceau, qui était a la base un instrumental, s'y prêtait bien et qu'il y avait quelque chose à faire dessus... en parallèle, la découverte de Barabbas, le groupe de doom francais, que nous apprécions  énormément m'a vraiment stimulé... l'idée d'inviter Saint Rodolphe, le chanteur, sur ce morceau était donc devenue inévitable...

A l'heure actuelle, vous êtes pratiquement les seuls en France à jouer ce style de thrash technique et progressif (on pourrait peut-être également mettre Hexecutor dans la même case). Est-ce assumé de votre part de nager à contre-courant ou bien les choses se sont-elles faites sans réfléchir ?

Z: Les deux, mon Capitaine. Les choses se sont faites naturellement et on l'assume complètement !  Nous faisons ce qui nous plaît et ce que nous savons faire sans nous poser plus de questions que ça, si ce n'est sur la qualité des morceaux et le plaisir qu'on a de les jouer. Nous sommes fans du metal comme on le pratiquait dans les années 80/90, c'est donc pour nous tout à fait normal de le jouer de cette façon. Nous sommes tout à fait conscients que le techno-thrash n'est pas le style le plus courant actuellement, mais cela nous importe peu. Nous avons d'ailleurs remarqué que certains pensaient que cette appellation avait un rapport avec l'électro et s'attendaient à entendre un mix entre le metal et la « techno » !! Ils ont dû être déçu !! (rires)

Mathieu Pascal (Gorod) a de nouveau masterisé l'album. Pourquoi avoir de nouveau bossé avec lui ?

Z : On avait été très satisfait de son boulot sur More Human car il n'avait pas dénaturé notre son en respectant notre mix ! C'est un connaisseur, il est très réactif, disponible et reste à l'écoute du groupe tout en donnant son avis. De plus, il est très abordable niveau tarif et vu que nous avons financé l'enregistrement de l' album, on n'a pas hésité à retravailler ensemble et le résultat est à la hauteur de nos espérances. On le recommande vivement ! On le croise de temps en temps au fil des concerts, on a de très bons rapports avec lui et les gars de Gorod.

Pourriez-vous me citer trois groupes et trois albums qui vous sont indispensables et qui vous influencent encore aujourd'hui ?

Z : Death - Symbolic, Coroner - Mental Vortex, Slayer - Reign In Blood, parmi tant d' autres, bien évidemment !

Pyromancer (batterie) : Death - Individual Thought Pattern , Yngwie Malmsteen - Odyssey, Theory in Practice - Colonizing the Sun

Voight Kampff, metal, thrash, live,

Vous avez déjà effectué quelques dates en soutien de Substance Rêve, notamment au Court of Chaos, chez vous en Bretagne et surtout votre date au Hellfest. Comment cela s'est-il passé ? Quelles sont vos projets de dates à venir ?


Z : Le Courts of Chaos reste un excellent souvenir avec un super accueil et d'excellentes conditions sur scène. La Vonologie a d'ores et déjà annoncé une prochaine édition et c'est mérité car ils ont fait du bon boulot. C'était notre deuxième concert avec Pyromancer à la batterie, une semaine après notre release party à Rennes et après de longs mois sans jouer !! On avait hâte de remonter sur scène et de libérer la Substance Rêve. Ces deux concerts nous ont permis de présenter Pyromancer au public et à nos amis et inutile de dire qu'ils l'ont très vite adopté !! Ensuite, on a eu le privilège d' être contacté pour remplacer Origin au Hellfest, le vendredi sur la Altar !! Nous avons été prévenu 15 jours avant et avons dû changer nos emplois du temps afin de préparer cette date dans l'urgence et au final, cela ne nous a pas trop mal réussi !! On a pris un pied monstre sur scène et le public a répondu présent malgré le fait qu'on n'était pas très connu et que nous n'étions pas prévu à la base ! Ce concert restera un moment inoubliable pour nous tous. Nombre de groupes présents ce week end nous ont donné envie de faire de la musique et partager l'affiche avec eux restera un grand souvenir. Nous serons également à l'affiche du festival qu'organise Garmonbozia pour ses 20 ans, le 27 octobre prochain en compagnie de Carcass, Enslaved, Amenra, Bombers, The Great Old Ones, Hexecutor et plein d'autres groupes encore. Suivra logiquement une date à Quimper, à « domicile », au Novomax avec nos amis de Pictured et de Gengis. Nous sommes en train de voir pour d'autres dates mais rien de confirmé à 100% pour l'instant.  (entre temps, le groupe a annoncé qu'il ouvrira pour Voivod sur deux dates en septembre NDLR) D'ailleurs, si en lisant ces lignes quelqu'un est intéressé pour nous faire jouer, il peut nous contacter sur notre page facebook ou par mail (voightkband@gmail.com).

Merci pour vos réponses. Avant de nous quitter, avez-vous un dernier mot pour nos lecteurs ?

Z: N'hésitez pas à venir faire un tour sur nos différentes pages pour vous tenir informé de notre actualité et écouté les extraits disponibles. Vous pouvez également nous contacter pour commander le nouvel album contre 12 euros et profiter des deux superbes illustrations que nous a spécialement réalisées le Pape de la BD de Science-fiction française, Philippe Caza. Il nous reste également quelques exemplaires du premier album pour ceux que ça intéresserait. Merci à toi, et à la Grosse Radio pour l'interview et l'occasion que vous nous donnez de défendre notre nouvel album « Substance Rêve ».

Substrance Rêve déjà disponible chez Sliptrick records
Merci à Voight-Kampff pour l'interview
Photographies : © Childintime 2018
Toute reproduction interdite sans autorisation du photographe

radio metal
 webzine metal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Voivod, Nightrage, Biocancer, tournée, 2018 Voight-Kampff s'ajoute à la tournée de Voivod en France pour deux dates
27/08/2018 - Update du 27 aout 2018 Garmonbozia vient d'annoncer que Voight-Kampff s'ajoute à l'affiche pour les dates parisiennes et nantaises de la tournée. Grande nouvelle, vu la qualité de leur dernier opus, Substance Rêve, et le show que les Bretons ont ...
Lire l'article
Voight-Kampff, Hellfest, Altar, Substance Rêve, live, 2018, Garmonbozia, thrash, death, technical Voight-Kampff au Hellfest 2018
26/08/2018 - Vendredi 22 Juin – Altar – 16h Voight-Kampff (thrash / death technique) Les Maîtres du Haut-Château Remplaçant Origin au pied levé, Voight-Kampff se retrouve avec un gros challenge à assurer en ce premier jour de Hellfest. Le ...
Lire l'article
Voight Kampff, Substance Rêve, Philip K Dick, Sliptrick records, thrash, technique, Voight-Kampff - Substance Rêve
06/06/2018 - En un seul album, le très bon More Human Than Human, Voight-Kampff a su se faire un nom sur la scène thrash underground hexagonale. Et pour cause, avec un concept faisant référence aux écrits de Philip K. Dick, une musique fouillée qui s'inspire ...
Lire l'article
Exodus, Voight-Kampff, Arcania, Divan du Monde, Thrash metal, Garmonbozia, Exodus (+ Voight-Kampff et Arcania) au Divan du Monde (18.05.2015)
22/05/2015 - Environ un an après l'annonce du départ de Rob Dukes et le retour de Steve « Zetro » Souza, les thrasheurs d'Exodus reviennent dans la capitale française. Malgré l'absence de Gary Holt, occupé avec Slayer et remplacé par Kragen ...
Lire l'article
Voight Kampff, thrash metal, Blade Runner, Studio 13, Yvan Le Berre, Mathieu Pascal, Metal Corner, Hellfest, Motocultor, Robot Bleu Groupe, Voight Kampff - More Human Than Human
13/06/2013 - Voight Kampff sort son premier album en autoproduction et une chose est clair est que pour de l'auto l'album a de la gueule un beau digipack avec un livret et tout ce qui va bien avec, on voit que le quintet s'est donné les moyens.  L'artwork est futuriste, on ...
Lire l'article
Vos commentaires
 forum metal
NOS CHRONIQUES METAL
 webradio metal
NOS INTERVIEWS METAL
 webzine metal
NOS LIVE REPORTS METAL
 forum metal
NOS ACTUS METAL
 webzine metal
NOS VIDEOS METAL
 forum metal
NOS FLASHBACKS METAL
radio metal
NOS HUMEURS METAL
 webzine metal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 webzine metal Tout le webzine de la grosse radio
 webzine metal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2018