webzine metal
La Grosse Radio METAL sur  musique métal La Grosse Radio sur Twitter radio metal  forum metal
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Interview / Entretien avec Sharon den Adel, chanteuse de Within Temptation
Entretien avec Sharon den Adel, chanteuse de Within Temptation

C'est dans l'ambiance feutrée d'un hotel que Sharon den Adel, la chanteuse du groupe Within Temptation, nous a reçus pour un entretien à cœur ouvert, la veille de leur concert au Zenith. La figure de proue du groupe néerlandais de metal symphonique a bien sûr évoqué la sortie prochaine de Resist, leur septième opus, tout en s'attardant sur les changements de direction musicale, sa relation avec le public français et d'autres sujets bien plus personnels. Confidences d'une artiste engagée, nostalgique et déterminée.


Sharon, le nouvel album de Within Temptation sort prochainement. Vous venez par ailleurs de commencer une tournée en Europe pour le présenter, avant sa sortie. Comment les choses se présentent-elles, et dans quel état d'esprit le groupe se trouve-t-il ?

En fait, ça va vraiment très bien ! Nous avons commencé la tournée en Russie, puis en Sibérie, et, comme tu viens de le dire, nous sommes maintenant en Europe, avec les premières dates en Scandinavie, puis au Royaume Uni. Dès la première date, nous avons directement joué cinq morceaux du nouvel album, Resist. Ça fait beaucoup, surtout pour un album qui n'est pas encore sorti... en fait on a vu ça comme une sorte de défi. On s'est aussi rappelé de la sortie de Mother Earth où nous avions joué pas mal de morceaux en concert avant la sortie de l'album, et ça s'était toujours bien passé. On ne l'avait jamais refait après parce que souvent les gens qui écrivent des articles sur les albums ne se rendent pas compte de la différence entre des articles sur des morcaux pas encore sortis et l'expérience de les entendre en concert. Si on écrit un article sur des titres qui vont sortir, ça a quelque chose d'officiel, et ça n'intéressera pas les gens, alors que si on joue des morceaux en concert, on peut tester immédiatement quelles chansons « fonctionnent » bien. Ça peut d'ailleurs aider à choisir quels titres vont sortir en single ! Et pour nous, c'est surtout une jolie façon de présenter un album.


Cinq chansons du nouvel album, cela fait effectivement beaucoup de nouveautés dans la setlist...

Oui, c'est beaucoup ! En fait, c'est la moitié de l'album puisqu'il y a dix chansons en tout sur Resist ! [Rires]

within temptation, resist


Parlons du titre de l'album, Resist, et du message : comment prendre cet appel à la résistance, et d'abord à quoi voulez-vous résister ?

Resist, pour moi, c'est un message personnel mais aussi une déclaration politique. Auparavant nous ne parlions pas aussi ouvertement de nos opinions politiques, mais aujourd'hui nous le faisons davantage. Quoique, par le passé, on a écrit des chansons engagées, par exemple le morceau "Deceiver of Fools" [sur l'album Mother Earth, sorti en 2000 NDLR] parle de dictature. Le public chantait les paroles en choeur avec nous sans se douter du sujet de la chanson... ce qui n'est pas grave, bien sûr, chacun a sa propre interprétation des chansons.

Pour revenir au message « politique », c'est toujours avec une visée positive, en espérant que dans le futur, les choses changent vraiment. Eh bien, sans rentrer complètement dans des théories du complot ou des trucs comme ça, pour cet album voilà ce que je me suis dit : j'ai grandi dans les années 1980, et à l'époque j'avais un Commodore 64 avec des disquettes souples... jamais je n'aurais pu imaginer l'importance que tout ça prendrait (les ordinateurs, internet, et toutes ces choses connectées ). À l'heure actuelle, les réseaux sociaux dominent tous les aspects de notre vie, et à chaque fois que tu vas sur internet, tu te retrouves surveillé, traqué, on peut voir tout ce que tu fais et où tu es, pourquoi tu fais telle ou telle chose... toute ma vie peut être surveillée. Cela m'effraie un peu car, certes, nous vivons dans des démocraties, mais quand on voit la vitesse à laquelle les choses peuvent changer avec l'informatique et les communications, ça peut vite devenir difficile d'échapper à des gens qui ne partagent pas nos opinions. Il y a comme un danger. C'est très bien d'utiliser tout ça pour protéger la population, d'ailleurs en France vous avez connu des attentats terribles. Dans ces cas-là, ça peut se comprendre. Mais, d'un autre côté, on ne devrait pas se retrouver privé de ses droits individuels dans le cadre d'une politique de lutte contre d'éventuelles menaces. En France, c'est peut-être différent, mais aux Pays-Bas, par exemple, nous n'avons jamais eu d'attaques terroristes. Evidemment, je souhaite que ça n'arrive jamais, c'est une tragédie pour un pays. Mais pour moi, le respect de la vie privée et des droits individuels, c'est très important. Si un gouvernement limite tout ça, pour de bonnes raisons, mais ne change pas la législation une fois que la menace terroriste est levée, ou alors si le gouvernement suivant, dans le futur, ne revient pas sur ces lois, alors ça devient très facile de surveiller les gens, d'avoir accès à ta vie privée, à tes données... C'est un danger qui nous guette. C'est un peu comme avant la seconde guerre mondiale, beaucoup pensaient que de telles choses ne pourraient jamais arriver, et pourtant... En tout cas, toutes ces choses-là m'intriguent.  

Et puis, sur internet, il y a autre chose qui m'interpelle. Récemment, j'ai acheté un album de Michael Jackson pour mon fils, qui est fan. J'achète ça en ligne, et ensuite, je me retrouve inondée d'offres et de suggestions d'achat liées à Michael Jackson. Tout fonctionne avec des algorithmes. Tu fais une recherche sur un artiste, et plein de pubs pour des artistes associés apparaissent sur ton téléphone. Moi, je ne veux pas être rangée dans des cases, des catégories comme ça. Quand je dis des cases, je veux dire qu'on va me mettre un contenu devant les yeux en le choisissant pour moi. C'est comme pour les infos, les actualités en ligne. Quand j'ouvre un site d'actualités, je veux lire des articles qui m'intéressent, que ce soit sur la politique ou autre chose, mais le problème c'est que quand j'ouvre une nouvelle page ou quand je reviens sur le site, on ne me laisse pas faire ma recherche. On me montre directement les sujets les plus populaires ou suggérés. Si j'avais fait moi-même une recherche, j'aurais pu lire un autre site, avec un point de vue différent. J'aimerais avoir une vision globale de l'actualité, mais des gens décident pour moi ce que je vais voir. Voilà, c'est ça, les algorithmes, que je trouve énervants sur internet. C'est pareil pour les cookies et la confidentialité.



Maintenant c'est vrai que cela devient inévitable. Il faut accepter des cookies partout !

Oui sur tous les sites, maintenant. Y compris sur notre site, d'ailleurs : tu vas sur notre site, tu acceptes les cookies, on t'informe que des entreprises peuvent avoir un accès libre à ton contenu... et c'est comme ça que je peux avoir accès à ton adresse postale, et avec Google je peux voir à quoi ressemble ta maison ! C'est malheureusement la première étape pour envahir nos vies privées. Il y a des choses qui devraient rester privées, comme ton adresse, quel genre de personne tu es, ce que tu aimes... Mais de nos jours, tout le monde accepte les cookies. Sinon, tu ne peux même pas avoir accès à tous ces sites, d'actualité ou autres. Moi, je veux bien payer pour avoir accès à des infos par exemple, mais je ne veux pas des cookies !



C'est donc le message que vous voulez faire passer ?

Oui, en fait on n'essaie pas de changer le monde, non. Nous voulons juste ouvrir un peu les yeux des gens, les sensibiliser, et je pense que le meilleur moyen de le faire c'est de leur parler.

sharon den adel, within temptation, interview

Qu'en est-il de la musique ? Avez-vous cherché à trouver une nouvelle forme de liberté en termes de styles, de genres ?

Within Temptation a toujours été un groupe qui aime l'évolution. Non pas juste changer pour changer, mais parce qu'on ressent comme un besoin. Dans tout processus de développement, il faut une forme d'évolution pour continuer d'exister. Pour le son, c'est la même chose : si ta musique ressemble à celle d'un groupe dépassé, un peu ancien, tu vas vouloir progresser ou évoluer dans ta production. La musique c'est quelque chose d'organique, et j'ai ressenti quelque chose, ce besoin d'évoluer. Après tout, tous les styles évoluent. La mode change. Tout le monde n'est pas d'accord avec ça, mais c'est la vérité !

Quand Hydra, l'album précédent, est sorti, nous étions satisfaits. Mais quand on y repense maintenant, avec le recul, il n'y avait pas la progression musicale qu'on voulait y mettre. Cet album ressemblait plus à un mélange des albums précédents, mais ce n'était pas vraiment du renouveau. Il y a d'ailleurs certaines choses sur Hydra que j'aime, et d'autre que je déteste vraiment … je n'aurais jamais cru dire cela de l'un de nos disques, étant donné qu'on ne sort que des albums dont nous sommes satisfaits à 100%, mais rétrospectivement... Bon, nous ne sommes pas là pour parler de cet album-là !

Pour ce nouvel album, Resist, je suis vraiment très contente car cela ressemble à une vraie progression, une évolution, et ça c'est surtout après avoir fait My Indigo [le projet solo de Sharon, pour lequel elle a sorti un album éponyme en 2016 pendant que Within Temptation était en pause NDLR]. J'ai vécu des moments difficiles sur le plan personnel, et c'est la raison pour laquelle j'ai eu besoin de faire un album solo. Ça m'a permis d'évacuer des choses mais aussi de faire des styles de musique différents, parce que ça correspondait à mon état d'esprit à ce moment-là. J'ai aussi beaucoup appris de ce milieu musical, très différent de ce que j'ai l'habitude de voir avec Within Temptation, une scène très alternative. Là, je ne connaissais rien du tout au milieu musical pour lequel je faisais de la musique. J'ai juste voulu écrire des choses, et c'est comme ça que c'est sorti. Il fallait que je sorte de ma zone de confort pour réussir à écrire des chansons et aller les présenter à un producteur, et tous les deux nous avons dû découvrir un milieu qui nous était inconnu. J'y ai d'ailleurs appris des choses, sur la musique urbaine par exemple, qu'on retrouve dans l'album Resist. Voilà donc la raison du changement. J'ai réussi à retrouver le chemin pour écrire de nouveau de la musique, et en plus à faire des sons qui sonnaient plus 2018-2019 plutôt que 2014 !


Pour Resist, vous avez à nouveau fait appel à différents artistes pour des collaborations : le chanteur belge Jasper Steverlinck, Anders Fridén (chanteur d'In Flames) et Jacoby Shaddix de Papa Roach. Peux-tu nous en dire plus sur ces choix, très différents les uns des autres ?

Alors pour Jacob de Papa Roach … en fait, sur  l'album Resist, il y a un feeling « à l'américaine » sur certaines chansons, notamment pour "The Reckoning", qui est vraiment un titre coup de poing, avec une identité vocale forte. C'est pour ce titre qu'on a fait appel à Jacob. Au départ on n'avait pas prévu de faire chanter un homme sur ce titre. J'avais déjà enregistré ma voix d'ailleurs, donc c'est assez tard qu'on s'est  dit, avec le groupe, que ce serait bien d'entendre une voix masculine. Je me suis dit que s'il y a avait une personne à qui il fallait demander cela, c'était bien le chanteur de Papa Roach, car j'adore leur précédent album, qui est vraiment excellent. Il y a notamment une chanson inspirée par Rage Against the Machine que j'adore vraiment, parce qu'ils disent les choses directement, tu vois, sans utiliser de métaphore ou de choses comme ça. J'ai rencontré Jacob il y a trois ans à un festival de metal. Ce n'est pas dans mes habitudes d'aller voir les artistes pour leur dire que j'aime ce qu'ils font, mais là, on s'est littéralement rentré dedans en backstage, et voilà : « Oh, c'est toi qui es dans Papa Roach ! » « Oh, mais c'est toi qui chantes dans Within Temptation ! » [Rires] On a commencé à discuter, puisque nos loges étaient voisines, et on a longuement parlé de musique et surtout d'art. Trois ans plus tard, quand j'ai décidé de lui demander de collaborer pour un duo, c'était vraiment le meilleur choix.



Tout ça a l'air vraiment facile et spontané.

Exactement, ça a été vraiment facile. Pour Anders, on ne l'avait jamais rencontré, on ne le connaissait pas avant. Mais In Flames, c'est vraiment un groupe qui a commencé en même temps que nous, qui a évolué de même, ils sont européens comme nous, on a souvent partagé des affiches de festivals. J'avais besoin de quelqu'un pour des screams sur la chanson, et je savais que sur ses derniers disques, il avait pas mal expérimenté de choses au niveau vocal, notamment avec des screams, alors on s'est dit pourquoi pas ? Il a tout de suite dit oui, et il a apporté à la chanson exactement ce qu'on attendait de lui : cette tension…


Comme un sentiment d'urgence ?

Exactement, un sentiment d'urgence qui colle très bien à la chanson.


"Raise Your Banner", que tu partages avec Anders, est un titre très heavy.

Oui, c'est vrai. Et surtout, les paroles sont tellement vraies : il faut oser brandir ton drapeau, c'est-à-dire lutter pour tes convictions, mener tes propres batailles tant que tu le peux, et te battre, sans agressivité bien sûr, pour ce que tu considères comme bien et juste. 



Quant à Jasper Steverlinck, je l'ai rencontré sur un plateau d'émission télé. La vérité, c'est que j'ai accepté de participer à cette émission juste parce qu'il était aussi invité ! D'habitude je ne fais pas de télé. J'ai horreur de ça, ce n'est vraiment pas mon truc. Là, je peux faire de la promo ou des interviews parce que moi et mon groupe on a écrit un album. Par contre je n'aime pas être sous les projecteurs. Je sais bien que ça peut sembler fou, ce que je te dis, parce que je suis quand même la chanteuse du groupe, que je suis au centre de la scène quand on fait des concerts, mais autrement je ne suis pas quelqu'un de bavard et je n'aime pas avoir l'attention sur moi. Devant une caméra je ne me sens pas bien, je suis comme paralysée. En plus il y a plein d'émissions que je n'apprécie pas, comme « Holland's Best Talent », ou des choses comme ça. Mais pour cete émission-là, ils m'ont dit à l'avance que les autres invités seraient K's Choice et Jasper du groupe Arid, et je me suis dit « Oh, je les adore ! »


Donc tu as fait une exception pour cette émission-là .

Oui, d'autant plus que c'est une émission musicale, et uniquement musicale. [Emission intitulée "Liefde Voor Muziek", NDLR]. Les invités font des duos, des reprises. J'ai rencontré des gens que je ne connaissais pas, et ça a été une bonne expérience. Le plus sympa, c'est qu'il y a une vraie connection qui est née entre Jasper et moi ce jour-là. On a parlé de musique, il était au piano, on a chanté une chanson de Kate Bush et Peter Gabriel, et nos voix allaient si bien ensemble qu'on s'est dit que collaborer était une évidence. Et en plus, c'est un garçon charmant !

sharon den adel, resist, within temptation, interview, 2018

Qu'en est-il de la thématique assez futuriste des visuels de l'album ? J'ai vu qu'il y avait un esprit très Star Wars sur des photos promo et dans votre premier clip.

Comme je l'ai dit, la thématique c'est le titre de l'album, l'action de résister. La façon de représenter ce thème qui est universel était une question importante. Cela peut être assez ennuyeux de faire ça sur le monde d'aujourd'hui, alors qu'avec une image plutôt futuriste, ça devient plus intéressant, ça fait appel à l'imagination. Par le passé, on a eu des imageries plutôt folkloriques, du genre Braveheart, avec de longs récits épiques... c'était super à l'époque, mais aujourd'hui on veut quelque chose de plus ancré dans la réalité. Le futur, c'est littéralement ce qui va arriver, tu vois. On s'est dit que ça inspirerait plus de choses de présenter cette image-là. Ça coïncide avec le moment où on veut changer l'image du groupe, que ce soit au niveau musical ou visuel … 

within temptation, resist

Demain, vous jouez au Zenith de Paris. Comment voyez-vous ces retrouvailles avec le public français, quatre ans après votre dernier passage en salle dans l'Hexagone ?

Nous sommes vraiment ravis d'être de retour ici, à Paris. Malheureusement, ce n'est que pour un seul concert. Je te dis cela comme ça, rien n'a été décidé encore, on ne sait pas quand ni comment cela va se faire, mais je pense vraiment que la France mérite qu'on revienne y faire des concerts. À chaque tournée qu'on a pu faire dans le passé, il y avait au moins quatre ou cinq dates françaises, et là il n'y a que Paris. C'était difficile avec le planning de la tournée de faire autrement, mais je pense que c'est dommage : la France est tellement grande ! Paris a une position un peu centrale, et on espère que les gens vont pouvoir se déplacer et venir voir le concert demain. En tout cas nous avons vraiment hâte d'y être, parce que vous, les Français, vous n'êtes pas du tout comme les Néerlandais, vous protestez souvent et pour tout ! [Rires] Ah non, mais c'est une très bonne chose ! S'ils sont tous endormis, il faut bien qu'on vienne leur mettre des coups de pieds dans le derrière ! Eh bien c'est la même chose pour la musique : vous êtes passionnés, vous ressentez la musique, et nous on adore ça. Quand on est sur scène, on peut regarder de n'importe quel côté, tout le public vit le concert, l'ambiance est enflammée !


Le public français vous adore aussi ! Il faut dire que vous lui avez manqué. Tu as pris le temps de faire une pause plus personnelle, je suppose que c'était important aussi de prendre du temps pour toi ?

Oui, j'étais épuisée à force de tourner en live, et je ne ressentais plus d'inspiration. C'était très difficile pour moi car j'avais perdu mon grand amour, après ma famille : la musique. Dans ma vie, j'ai toujours été capable d'écrire de la musique, même dans des moments difficiles, mais cette fois, je n'y arrivais vraiment plus. J'étais complètement bloquée. Tu peux appeler ça la crise de la quarantaine, ou un burn-out, je n'en sais rien, mais ça a été vraiment dur. Et c'est là que mon projet My Indigo est né.

Il se passait pas mal de choses dans ma vie : mon père est tombé malade, c'était un cancer, et je n'étais pas beaucoup à la maison étant donné que sa maladie s'est déclarée quand j'étais encore en tournée avec Within Temptation. Ça n'a pas été facile : je voulais qu'il aille dans de bons hopitaux, lui voulait rester près de ma mère, donc il est allé dans l'hopital local, qui n'a pas bien géré les traitements, et tout cela a entraîné des dicussions, des disputes et des tensions. C'est à ce moment-là que j'ai eu une panne d'inspiration, il était impossible pour moi d'écrire de la musique pour exprimer mes émotions. Et puis, j'ai beaucoup repensé à mon enfance et ma jeunesse, à des conflits que j'avais eus avec mon père. C'était un homme adorable, mon héros, et en même temps il était déterminé et très têtu : il voulait tout faire tout seul, pour lui c'était son rôle de papa, il ne voulait donc pas d'aide de la part de sa petite fille. Evidemment, ça a mené à des conflits.

De repenser à tout cela, à mon passé et à mes problèmes de l'époque, ça a été le catalyseur pour My Indigo : j'ai commencé à écrire, influencée par la musique que j'écoutais dans ma jeunesse et aussi par la musique d'aujourd'hui. J'ai eu besoin de faire My Indigo parce que c'était vital pour moi de faire sortir des émotions, de les exprimer, et qu'il m'était impossible de le faire dans le cadre de Within Temptation, parce qu'on ne fait pas de chansons personnelles comme ça.

J'ai aussi réfléchi à mes propres erreurs, je me suis rendu compte que je n'étais pas souvent présente à la maison avec le rythme des tournées, et mon père aussi était très souvent absent quand j'étais enfant. Quand je partais en tournée, c'est lui et ma mère qui s'occupaient de mes enfants, tu vois l'ironie ! C'était sa façon de faire quelque chose de bien à l'époque, mais moi je ne le voyais pas parce que j'étais toujours en colère contre lui.

sharon den adel, interview, within temptation

Tout ce que j'ai compris, avec de l'introspection, je l'ai mis dans My Indigo et ça m'a fait prendre conscience de l'importance de la musique pour moi, pour m'exprimer, et pour avoir une perspective différente sur les choses. J'ai compris aussi que je voulais parler de choses réelles, du monde dans lequel nous vivons. Je veux vraiment m'adresser aux gens. Pas pour leur dire ce qu'il faut faire, non. Je veux juste aider les gens à prendre conscience de certaines choses. Mon but n'est pas de faire de longs discours pour convaincre, loin de là, mais plutôt d'essayer de montrer des choses du doigt, rien de plus. Je crois vraiment dans le pouvoir des gens, en essayant de les rendre plus forts, plus intelligents, plus sages... pas vraiment avec les paroles des chansons, parce que je ne me fais plus d'illusions, je sais que les gens n'écoutent pas vraiment les paroles des chansons. Bon, il y en a quelques-uns qui le font, mais peu ! [Rires]


Dans une chanson, beaucoup de gens entendent ce qu'ils veulent entendre, ou ce qu'ils ont besoin d'entendre.

Oui, c'est vrai. C'est pour ça qu'en interview, comme avec toi, je suis en mesure de te parler du message et du thème des morceaux. Mais je suis incapable de te dire ce que le public va interpréter et garder. Je n'en sais rien !  Et ce n'est pas plus mal ! 



Entretien réalisé à Paris le 15 novembre 2018
Photos ©Arnaud Dionisio. Toute reproduction interdite sans l'autorisation du photographe. 
La sortie de l'album Resist est prévue en février 2019. 

 webzine metal
 forum metal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
within temptation, raise your banner, lyric video, resist, nouvel album, 2019 Nouveau single pour Within Temptation !
20/11/2018 - Les Néerlandais de Within Temptation viennent de dévoiler un second titre issu de leur prochain album, Resist, par le biais d'une lyric video. Ce morceau très mélodique aux paroles engagées, intitulé "Raise Your Banner", est un duo avec ...
Lire l'article
within temptation, sharon del adel, hydra, live, 2016, tour, europe, Within Temptation au Hellfest 2016
07/07/2016 - Samedi, 20h35 - Mainstage 1 Groupe habitué du Hellfest, c'est en ce samedi après-midi que nous nous précipitons sur la Mainstage 1 afin d'assister à la prestation du plus connu des groupes néerlandais : Within Temptation. Le combo de metal ...
Lire l'article
Within Temptation, Sharon Den Adel, Live, Concert, Metal Symphonique, Hydra Within Temptation - Let Us Burn (Live)
20/01/2015 - Beau cadeau de fin d'année pour les fans de Miss Sharon, Within Temptation propose un double CD live enregistré lors de deux concerts différents. Le premier assez récent enregistré à Amsterdam, reprenant la set list de la dernière ...
Lire l'article
within temptation, x-zibit, and we run, hydra, metal symphonique Within Temptation - And We Run (feat. Xzibit)
23/05/2014 - Les néerlandais de Within Temptation viennent de mettre en ligne la vidéo de "And We Run" en duo avec le rappeur américain X-Zibit. "And We Run" qui va servir en tant que 3ème single de l'album après "Paradise (What About ...
Lire l'article
Paris, zénith, within temptation, delain, sharon den adel, Within Temptation (+ Delain) au Zénith de Paris (25.04.2014)
05/05/2014 - Le Zénith de Paris reçoit la fine fleur des groupes à chanteuses en provenance du pays des tulipes et des moulins à vents. Quels souffles vont-ils envoyer ce soir ? Voyons cela avec ce report écrit à 4 mains… Delain (par Maxallica) En ...
Lire l'article
metal, symphonique, pop, Sharon den Adel, Tarja, BMG, Hydra Within Temptation - Hydra
22/01/2014 - Nouveau plaisir coupable ? Ah Within Temptation, ce groupe que les "vrais true metalleux" adorent détester, pas seulement parce que c'est "à chanteuse" (c'est pour certains un critère déjà suffisant pour ne pas aimer, sauf ...
Lire l'article
Within Temptation, Hydra, Sharon, gothic, symphonique, metal, pop, Pays-Bas, Tarja, Xzibit Sharon den Adel, chanteuse de Within Temptation
22/01/2014 - Quelques semaines avant la sortie du sixième album studio intitulé Hydra, la chanteuse du groupe néerlandais Within Temptation s'est invitée deux jours sur Paris pour parler de ce nouvel opus à la presse française. C'est une Sharon den Adel ...
Lire l'article
Within Temptation, Dangerous, Hydra, Howard Jones, clip, single Within Temptation - Dangerous (feat. Howard Jones)
20/12/2013 - En ce vendredi 20 décembre, et un peu plus d'un mois avant la sortie du nouvel album studio intitulé Hydra, Within Temptation nous propose un second extrait sous forme de vidéo clip - quelques semaines après le grand succès remporté par le premier ...
Lire l'article
Within Temptation, Paradise, EP, Sharon, Tarja Turunen, Sony Within Temptation - Paradise (What About Us?) [EP]
27/09/2013 - Aujourd'hui vendredi 27 septembre 2013, c'est le « grand jour » ! Car sort le nouvel EP « Paradise (What About Us?) » de Within Temptation chez Sony/Nuclear Blast, en format digital. Cette « mise en bouche a en fait ...
Lire l'article
within temptation, hellfest Within Temptation au Hellfest 2012
29/06/2012 - Samedi 16 juin, 20h45 - Mainstage 1 Tentation, Tentation ! En ce début de soirée Hellfestienne, l'ambiance est au beau fixe. Sur la Mainstage 2 nous venons d'assister au show d'Edguy et c'est maintenant sur la Mainstage 1 que le public attend la prestation ...
Lire l'article
melodic metal, rock, gothic, pop metal, easy listening, cool, Roadrunner Records Within Temptation - The Unforgiving
15/03/2011 - Voilà une bonne « vieille connaissance »... C'est en fouillant dans les rayonnages de la médiathèque courant 2001 que je suis « tombée » sur Mother Earth et que j'ai ainsi découvert Within Temptation. La ...
Lire l'article
symphonic metal, rock, metal, gothic, sharon den adel, within temptation Robert Westerholt, guitariste de Within Temptation
13/02/2011 - Un des évènements de la scène metal en cette année 2011 : The Unforgiving, 5ème album studio des hollandais de Within Temptation, sortira le 25 mars prochain. On en est encore loin mais il n'est jamais trop tôt d'en parler... Et cela tombe bien ...
Lire l'article
melodic metal, rock, symphonic, hollandais, sharon Sharon den Adel, chanteuse de Within Temptation
21/10/2009 - A 9 jours de la sortie de leur album CD/DVD Live An Acoustic Night at the Theatre (prévue le 30 octobre 2009 chez Roadrunner Records/Sony BMG), la formation néérlandaise de metal symphonique Within Temptation était à Paris représentée par Sharon ...
Lire l'article
Artiste mentionné :
 webzine metal Within Temptation
Groupe néerlandais de metal gothico-symphonique créé en 1996 par le guitariste Robert Westerholt et chanteuse Sharon den Adel et habilement aidée par le bassiste ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Within Temptation
Vos commentaires
 webradio metal
NOS CHRONIQUES METAL
 vidéo métal
NOS INTERVIEWS METAL
 musique métal
NOS LIVE REPORTS METAL
 écouter radio métal
NOS ACTUS METAL
radio metal
NOS VIDEOS METAL
 forum metal
NOS FLASHBACKS METAL
 webzine metal
NOS HUMEURS METAL
 webzine metal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
radio metal Tout le webzine de la grosse radio
 écouter radio métal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2018