forum metal
La Grosse Radio METAL sur  musique métal La Grosse Radio sur Twitter  forum metal  écouter radio métal
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Interview / Lee Wollenschlaeger, chanteur et guitariste de Malevolent Creation
Lee Wollenschlaeger, chanteur et guitariste de Malevolent Creation

2018 aura été une année particulièrement difficile pour Malevolent Creation et ses fans, avec la disparition de son chanteur emblématique Bret Hoffmann. Pourtant, le combo américain de death metal est déjà de retour avec un treizième opus, logiquement intitulé The 13th Beast. Nous avons profité de l'occasion pour poser quelques questions à Lee Wollenschlaeger, le successeur d'Hoffmann au micro. Nous avons pu rendre hommage à ce dernier et en apprendre un peu plus sur le nouveau leader de Malevolent Creation. Entretien en toute simplicité avec un immense fan de son propre groupe.


Bonjour Lee et merci de nous accorder cet entretien.

Merci à toi !

Avant de parler de The 13th Beast, je ne peux pas ne pas évoquer Bret Hoffmann, décédé il y a six mois. Que représentait-il pour toi en tant que chanteur ?

Il était si original ! C'était un très grand vocaliste et personne ne peut le remplacer. Il avait un timbre si unique, un son qui lui était propre. Clairement, personne ne peut le remplacer. C'est pourquoi quand on m'a proposé ce poste, je n'ai jamais imaginé que je remplacerais Bret. J'ai juste tenté de m'inscrire dans la continuité de ce que Malevolent Creation a toujours fait.

Etais-tu anxieux à l'idée de rejoindre le groupe ?

Oui, bien sûr ! J'étais un peu nerveux car j'avais peur de recevoir beaucoup de haine de la part des fans sur le net. Pour la même raison, qui est que personne ne peut prendre réellement la place de Bret. Mais, si la même proposition était faite à toutes les personnes qui m'ont craché dessus, je ne peux pas croire que ces gens la refuseraient ! (rires) C'est pour cela que j'ai juste chercher à donner le meilleur de moi-même, et je pense avoir réussi. Pour l'heure, les gens ont l'air d'apprécier mon travail. Bien sûr, il y a eu des remarques négatives et désobligeantes mais dans l'ensemble, je pense que 98% des retours sont positifs. Et pour cette raison, je ne pourrais pas être plus fier qu'à l'heure actuelle !

Comment es-tu rentré en contact avec Phil Fasciana (seul membre fondateur encore présent dans le groupe NDLR) ?

Je l'ai contacté la première fois via la page facebook de Malevolent Creation. Il cherchait un nouveau chanteur et j'ai répondu à son post. Quatre heures plus tard, il m'a répondu et nous avons échangé par la suite. C'est comme cela que j'ai fini par rejoindre le groupe.




Ce nouvel album de Malevolent Creation est donc le premier avec toi au chant. A-tu composé un peu ou même inclus ta touche personnelle à cet enregistrement ?

Je pense que oui. Sans avoir cherché à copier qui que ce soit, vocalement parlant, j'ai fais ce que j'imaginais être le mieux pour les titres. Et j'ai mis ma personnalité avec un chant agressif mais catchy, tout en insufflant beaucoup de colère. Quand on écoute un album de Malevolent Creation, c'est ce que l'on cherche, quelque chose de puissant et colérique !

A ce sujet, cet album est le successeur direct de Dead Man's Path...Qu'en penses-tu ?

Je ne sais pas. Je pense que cet album résulte tout simplement de l'évolution du son du groupe. Chaque album du groupe est légèrement différent du précédent et marque une nouvelle étape à chaque sortie. Pour moi, ce nouvel opus poursuit cette évolution amorcée depuis les débuts.

En tant que fan du groupe avant d'être le nouveau chanteur, quel est ton album préféré de la discographie de Malevolent Creation ?

C'est comme le bon vin, mes albums préférés sont ceux qui ont le mieux vieillis ! (rires) C'est-à-dire selon moi The Ten Commandments, Eternal et The Will to Kill.

Et lequel as-tu découvert en premier ?

The Ten Commandments évidemment ! (rires) Je suis un vieux fan comme tu peux le voir ! J'écoute ce groupe depuis l'âge de 13 ou 14 ans ! (rires).

Malevolent Creation, interview, The 13th Beast, death metal, century media

Pour l'heure, le line-up actuel n'a donné aucun concert...

Non, c'est vrai !

C'est également la première fois que le chanteur de Malevolent Creation est également à la guitare. Que penses-tu que cela changera dans la dynamique live du groupe ?

Je ne pense pas que cela changera grand chose. Tous les membres du groupe ont une grande expérience de la scène et ce n'est pas comme si les choses allaient être totalement différentes. Nous savons tous que nous devrons donner le meilleur de nous-même sur les planches et c'est ce que nous ferons. Pour moi, la dynamique du groupe n'en sera pas bouleversée, pas le moins du monde.

Comment imagines-tu ta première prestation live avec le groupe ? Notamment le fait d'être confronté directement aux fans ?

Je n'y pense pas vraiment. Si quelqu'un n'est pas content de me voir sur scène, je lui botterai le cul ! (rires) C'est le risque de se produire en live, c'est l'occasion pour les fans de venir te dire en face tout ce qu'ils pensent de toi. Mais je n'imagine pas quelqu'un venir me provoquer gratuitement. Si c'est le cas, ça serait vraiment pathétique, mais cela ne pèse pas du tout sur mes épaules. Et il n'y a rien que je puisse faire si c'est le cas. Si quelqu'un ne m'aime pas, qu'il aille se faire foutre ! (rires)

The 13th Beast est également le treizième album du groupe. Pourquoi rappeler cette longue discographie dans le titre de l'album ?

Quand on a écrit ces titres, il était évident que l'on ferait figurer le nombre treize dans le nom de l'album, car c'est assez symbolique. Nous avons pas mal tâtonné avant de trouver ce titre. Mais il est assez explicite, il signifie que la bête est de retour, pour la treizième fois, cela nous convient bien. Et il définit bien l'aspect brutal et direct des compositions.




Vous avez tourné un clip vidéo pour "Decimated". Pourquoi ce titre en particulier ? C'est un choix du groupe ou du label ?

C'est effectivement Century Media qui a suggéré ce titre pour un clip. Nous avons également choisi de mettre en avant un autre titre avec "Release The Soul". Il devrait être disponible pile au moment de la sortie de l'album.

Le mix et le mastering ont une fois de plus été réalisés par Dan Swanö. Pourquoi ce choix ?

Parce qu'il est tout simplement extraordinaire ! (rires) Il a fait le même travail sur Dead Man's Path et le résultat était excellent. Nous avions envie de faire un album qui sonne old school et puissant à la fois. Et il a su trouver le juste milieu. C'est important pour moi qui aime tant le death old school, c'est exactement le son que je voulais.

L'artwork est également dans cet esprit. Comme pour Dead Man's Path, il a été réalisé par German Latorres. Quelles instructions lui avez-vous données ?

En réalité, j'ai moi-même esquissé les premiers brouillons pour l'artwork. Et Century Media a fait parvenir mes versions à German pour qu'il les perfectionne. C'était globalement la même idée, sauf que le visage a été retravaillé. Et on peut dire qu'il a bien embelli les choses ! (rires)

Malevolent Creation, The 13th Beast, metal, death, interview, Century Media

Mais tu n'as pas été crédité pour l'artwork ?

Non, non car mon esquisse n'a pas vraiment été utilisée. J'ai travaillé sur photoshop pour le design et la peinture numérique. Nous aimions tous l'artwork mais Century Media a suggéré que nous le retravaillions et que nous confions cette tâche à German.

Comme tu nous l'as mentionné, tu aimes la scène death old school. Comment vois-tu la scène actuelle qui s'inscrit pour la plupart dans un revival old school ?

Oui, il y a beaucoup de jeunes groupes qui font revivre ce style et qui s'inspirent en partie de Malevolent Creation et de la scène floridienne en générale. Mais si l'on compare Malevolent Creation à tous les groupes floridiens, la différence vient surtout de nos influences thrash. Ces éléments thrash ont toujours été dans ce groupe. Les nouvelles formations intègrent parfois ces éléments également, et c'est ce qui sonne particulièrement bien.

Malevolent Creation n'a pas joué à Paris depuis 2012, et n'est plus venu en France depuis 2015. Quels sont vos plans pour les mois à venir ?

Nous n'avons pas encore plannifié toutes nos dates, mais c'est certain qu'en 2019 nous allons tourner intensément. J'ai particulièment hâte de jouer à Paris. Je ne sais pas quand cela se fera, mais c'est certain que nous viendrons !

As-tu un dernier mot pour nos lecteurs ?

Si vous aimez The 13th Beast, n'hésitez pas à venir nous voir en live, vous pouvez être certains que nous passerons en Europe cette année ! Merci à toi et à tes lecteurs pour le soutien !

Entretien réalisé par Skype le 19 décembre 2018
Merci à Valérie de Century Media pour nous avoir permis de faire cette interview.
Crédits photographiques : © Droits réservés Century Media

radio metal
 webradio metal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Malevolent Creation, Thrash, death Metal, Hellfest 2011, Rock Hard tent Malevolent Creation au Hellfest 2011
02/07/2011 - Rock Hard Tent – Vendredi 17 juin 2011 – 12h15 Pionniers du Trash / Death Metal avec plus de 15 albums depuis 1987 mais ayant vécu dans l’ombre d’Obituary, de  Kreator ou de Slayer depuis trop longtemps, Malevolent Creation est en terre clissonnaise en ce ...
Lire l'article
Vos commentaires
 webzine metal
NOS CHRONIQUES METAL
 musique métal
NOS INTERVIEWS METAL
 webzine metal
NOS LIVE REPORTS METAL
 musique métal
NOS ACTUS METAL
 musique métal
NOS VIDEOS METAL
 vidéo métal
NOS FLASHBACKS METAL
 musique métal
NOS HUMEURS METAL
 musique métal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 forum metal Tout le webzine de la grosse radio
 webzine metal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2019