webzine metal
La Grosse Radio METAL sur  forum metal La Grosse Radio sur Twitter  webradio metal  forum metal
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Interview / Entretien avec Zaher de Myrath
Entretien avec Zaher de Myrath



Alors que Shehili, nouvel album de Myrath, s'apprête à sortir en ce vendredi 3 mai 2019, nous avons pu nous entretenir avec son chanteur Zaher.






LGR : Bonjour Zaher et bienvenue à Paris! On va directement aborder le sujet de votre prochain album, plus particulièrement de votre intro "Asl" qui est d'une part magnifique et d'autre part beaucoup plus orientale que ce que Myrath a pu faire auparavant, avec l'intro "Jasmin" sur Legacy par exemple.

Zaher : Oui, c'est d'influence soufi [conception mystique et ésotérique de l'islam, ndr] mais maghrébin, ce n'est pas du soufi égyptien, mais plutôt du tunisien.

myrath, zaher, shehili, blasing desert metal, metal oriental, 2019, interview, sana.bsh


LGR : Et ça se ressent ! Du coup on voulait te demander qui sont les chanteurs que vous avez invité sur "Asl" et sur "Mersal" ?

Alors sur "Asl", il s'agit d'un chanteur du spectacle Al ziyara qui signifie "la visite" en français mais la visite des esprits. C'est tout un show en Tunisie qui est très connu et puis sur "Mersal" nous avons collaboré avec Lotfi Bouchnak.



LGR : Mais c'est un très grand chanteur ce monsieur, c'est plutôt incroyable que vous ayez pu collaborer avec lui.

Oui c'est un peu le Frank Sinatra des Arabes en fait. On l'a contacté à travers son fils et Lotfi a écouté les lignes de notre chanson, a apprécié puis a accepté de travailler avec nous.



LGR : Vous avez aussi pu travailler avec l'orchestre symphonique de Tunisie, c'était comment ?

C'était pas facile mais pas difficile non plus. Ils sont très professionnels, c'est-à-dire qu'ils peuvent vous jouer du Bach comme du Beethoven ou alors du charbi et du berbère. Donc c'est des gens très professionnels et on a la chance d'avoir l'un des meilleurs orchestres du monde arabe, ils sont incroyables!



LGR : On a le sentiment que grâce à l'orchestre, Shehili est beaucoup plus oriental que Legacy, à travers les instruments utilisés notamment et on se demande si c'était voulu de la part de Myrath ?

C'est votre impression ?



LGR : Oui !

Et bien tant mieux ! On ne calcule pas ce que l'on veut créér à vrai dire, on ne s'est pas dit qu'on allait faire un album beaucoup plus oriental, en fait c'est sur le feeling. Tous les albums de Myrath sont faits sur le feeling. On se rassemble et on réunit nos idées avec Kévin [producteur depuis Hope en 2007, ndr] qui est le "thermomètre" ou plutôt le juge qui va trancher entre ce qui est bon ou pas bon dans ce que l'on a composé. Et en fin de compte Shehili a été fait avec amour et c'est ce qui compte.



LGR : Néanmoins, il y a moins de chant arabe sur ce nouvel album.

J'en ai marre...

(Rire général)

Évidemment je rigole. S'il y a moins de chant arabe c'est que c'est venu comme ça. Comme j'ai pu le dire auparavant, rien n'est calculé.

Il y a "Mersal" en arabe, c'était d'ailleurs l'un de mes rêves de pouvoir faire un duo avec Lotfi Bouchnak, "Asl" l'intro de l'album et "Lili Twil" qui est une reprise d'une chanson algérienne et berbère des années 80. "Lili Twil" est reprise de manière très américaine et c'est d'ailleurs le coup de cœur de Kévin et Morgan, ce n'est pas ma favorite mais elle a du punch et elle déchire.



LGR : Et alors quelle est ta chanson favorite de Shehili ?

Je dirais "Monster In My Closet". Celle que j'aime le moins par contre c'est "Dance" car elle ressemble énormément à "Believer" (l'un des titres de Legacy), elle est bien mais trop ressemblante à ce dernier titre. Par contre on a eu de très bons retours de la part de nos fans et ça fait plaisir.

Myrath, zaher, shehili, interview, 2019, metal oriental, blazing desert metal, Sana.bsh


LGR : Qu'est-ce que vous avez voulu transmettre à travers ce nouvel album ?

De l'amour pour la musique et de l'amour pour la vie. Il s'agit avant tout d'un message de paix. Shehili n'est pas un album concept mais l'album est bourré de messages positifs. On parle du tout et n'importe quoi. On peut tout simplement comparer ça à une bande de mecs qui vont dans un bar et parlent de tout et n'importe quoi, de politique, de l'amour, de la vie et de nos problèmes tout en étant discrets.



LGR : Mais d'ailleurs comment s'est passé l'enregistrement de votre album ? Car il était supposé sortir en 2018, pour ceux qui était présents à votre dernière tournée, c'est ce que vous aviez annoncé aux fans mais au final il sort...

... Presque en 2020 (gros rire). C'est dur car quand tu signes avec un major, ce sont des pros, ils savent quoi faire et donc on a écouté leur conseil et on a travaillé avec amour sans rien calculer. Un journaliste allemand m'a même dit : "vous avez fait un truc tellement frais, tellement nouveau qu'on sent que vous avez calculé le truc". Je lui ai répondu que si nous avions calculé le truc on aurait pu être les "babymetal" de Tunisie. Myrath mine de rien c'est quinze ans d'histoire. On est avant tout des potes issus d'un garage pourri de Tunisie, on a vraiment galéré et souffert pour être ici. Franchement il y a du travail, du sacrifice et de tout.

Lorsque le père de Malek nous a quittés on s'est dit qu'on était mort, que chacun allait vivre sa vie et Kévin a appelé. Il a appelé pour nous dire qu'il était avec nous, qu'il allait nous enregistrer sans argent car il croyait en nous.



LGR : Il a l'air d'être un vrai pilier pour Myrath.

Ce "connard" nous colle depuis X temps et c'est grâce à lui et au père de Malek qu'on est toujours là. C'est un frère, il a tenu bon sans argent, sans rien du tout et a continué de croire en nous. Il a toujours cru en nous, mais quand même, de là à traverser certaines épreuves avec nous ce sont des choses inoubliables qui ont pu nous mettre les larmes aux yeux.



LGR : C'est beau tout ça, merci Kévin alors !

Ah c'est un frère mais qu'est-ce qu'il nous fait chier ! Enfin c'est son travail au final (rires).



LGR : Le groupe a eu l'occasion de jouer au festival de Sousse en 2017 mais aussi à celui de Carthage, ça vous fait quoi de se dire que Myrath a plus d'impact en Tunisie ?

D'impact en Tunisie, j'ai pas trop l'impression... Mais c'est quand même quelques chose d'important. Lors des festivals, ce qui m'a le plus marqué et fait plaisir c'est de voir des  femmes voilées et des enfants. De voir que l'on peut toucher un public plus vaste et plus divers.



LGR : C'est ce que l'on a pu ressentir lors de votre concert au Trabendo en 2018. Il y avait autant de fans de metal que de fans tunisiens. Ça montre que vous attirez plus de public tunisien même en France. On se souviendra notamment de ton état durant le concert...

(Gros rire)

C'est vrai que j'avais beaucoup bu... Mais j'espère que le concert était tout de même bien?



LGR : Oui, aucune fausse note de ta part.

Ça devait être beaucoup plus drôle également !



Pour ce nouvel album vous vous êtes donnés des surnoms, pourquoi ?

C'est pas vraiment des surnoms, c'est plutôt des phrases comme Morgan qui maîtrise l'eau. C'est plutôt un choix de notre maison de disque et de Kévin. Selon moi c'est une idée originale qui sort de l'ordinaire et qui est beaucoup moins monotone. Myrath a ramené un truc nouveau et frais. Il y a de très bons et gros groupes qui continuent de faire la même chose encore et encore et ce n'est pas ce qu'on l'on a souhaité pour Myrath. Certaines personnes aiment découvrir un nouveau monde et c'est ce que l'on souhaite partager avec le groupe notamment à travers notre nouveau genre par lequel on se décrit. On l'a nommé le "blazing desert metal" et l'on ne retrouve ce style chez personne d'autre que nous et on en est très fiers, car c'est un nouveau style.



LGR : Vous avez des concerts prévus prochainement ?

Pas spécialement. A vrai dire on a le Sweden Rock Festival en juin, le Wacken Opein Air Fest en août puis on compte jouer en septembre à un festival japonais avec une tournée nippone pour quelques dates.



Photos : Sana.Bsh
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.

radio metal
 webzine metal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Myrath, nouveau clip, Born to survive, 2019, blazing desert metal Myrath - Born To Survive
09/04/2019 - Un mois avant la sortie de son prochain album, Myrath dévoile un troisième clip pour le morceau "Born To Survive", de quoi faire patienter les fans. Le clip a été tourné au pays natif du groupe, lors d'une représentation à ...
Lire l'article
Myrath, metal oriental, No Holding Back, nouveau clip, Shehili, 2019 No Holding Back - Myrath
02/03/2019 - Peu de temps après avoir annoncé la sortie oficielle de Shehili, Myrath nous offre une autre vidéo pour la chanson "No Holding Back". On retrouve dans un nouveau clip les membres du groupe entourés par les protagonistes des précédentes ...
Lire l'article
Myrath, metal oriental, Shehili, nouvel album, 2019 Myrath annonce la sortie du nouvel album Shehili
16/02/2019 - Trois ans après Legacy, Myrath annonce enfin la sortie de leur prochain album Shehili pour le 3 mai prochain. Myrath a officiellement annoncé la sortie de Shehili pour le 3 mai prochain. Ce titre tire son nom d’un vent provenant des dunes du Sahara et semble donc être ...
Lire l'article
concert, trabendo, myrath, manigance, metal oriental, heavy metal Myrath + Manigance au Trabendo (08.03.2018)
09/04/2018 - Alors que le groupe prépare un album pour le printemps, Myrath a donné à Paris le coup d’envoi d'une tournée européenne, histoire de tenir les fans au courant de l’avancée des travaux et leur présenter quelques ...
Lire l'article
Hellfest, Myrath, Show 2017, Live Report Myrath au Hellfest 2017
17/07/2017 - Vendredi - 11h40 - Main Stage 2 Les groupes orientaux ne feront pas masse en cette édition 2017. Et c'est justement lorsque l'on apercevra le décor scénique, ou la danseuse venant nous régaler de ses déhanchés orientaux, que l'ambiance ...
Lire l'article
Tunisie, power metal, Café Charbon, Legacy, Dancefloor bastards, Nevers Myrath et Sidilarsen au Café Charbon à Nevers (18.11.2016)
30/11/2016 - Quand deux tournées se croisent au milieu de la France, on obtient une soirée bon enfant avec un public diversifié venu célébrer le culte de la guitare... Ce n'est pas tous les jours que l'on voit une belle affiche à tendance métal ...
Lire l'article
Artiste mentionné :
 webzine metal Myrath
Myrath est un groupe tunisien de metal progressif aux sonorités orientales créé en 2001 à Tunis. Le guitariste Malek Ben Arbia (alors âgé de treize ans) ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Myrath
Vos commentaires
 webradio metal
NOS CHRONIQUES METAL
 webradio metal
NOS INTERVIEWS METAL
radio metal
NOS LIVE REPORTS METAL
radio metal
NOS ACTUS METAL
 vidéo métal
NOS VIDEOS METAL
 webradio metal
NOS FLASHBACKS METAL
 webzine metal
NOS HUMEURS METAL
 musique métal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 écouter radio métal Tout le webzine de la grosse radio
 écouter radio métal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2019