webzine metal
La Grosse Radio METAL sur  webradio metal La Grosse Radio sur Twitter  forum metal  musique métal
  • ETE
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Interview / Luca Turilli, compositeur de Rhapsody of Fire
Luca Turilli, compositeur de Rhapsody of Fire

Le 17 juin 2011 (chez Nuclear Blast) sortira le 8ème LP de Rhapsody of Fire, intitulé From Chaos to Eternity. Plus qu'un album, il s'agit avant tout du brûlot qui conclut la longue saga débutée il y a de cela 14 ans... Le guitariste-compositeur Luca Turilli nous a donc gentiment accordé une entrevue dans laquelle il revient sur plusieurs points, le tout dans la bonhommie et la décontraction la plus totale.


Ju de Melon : Bonjour Luca et merci de répondre à nos questions. Dans quel état d'esprit te trouves-tu quelques jours avant la sortie de ce nouvel album From Chaos to Eternity ?

Luca Turilli : (rires) Tu sais, quand tu attends la sortie de ton nouvel album, souvent tu réfléchis à de nouvelles idées et à de nouveaux morceaux à écrire pour de prochains projets ! Je ne ressens donc pas particulièrement de tension car tu sais une fois écrits, composés et enregistrés, les morceaux sont gravés dans l'éternité et ne sont plus sous mon contrôle. Telle est ma vie ! (rires)


As-tu changé d'approche musicale au moment de composer cet album et quelles émotions as-tu cherché à véhiculer ?

Cet album devait constituer une vraie évolution par rapport à The Frozen Tears of Angels, c'était notre but avec Alex Staropoli car cet opus est la conclusion de notre saga et il se devait donc d'être spécial sur plus d'un point. On l'a vraiment écrit comme s'il était divisé en deux parties... D'abord les 8 premiers titres, plus metal, où nous voulions montrer le côté le plus heavy, le plus "dur" voire violent, de Rhapsody of Fire. Une approche pas forcément éloignée de celle du précédent CD d'ailleurs. Quant à la dernière chanson, "Heroes of the Waterfalls' Kingdom", culminant à près de 20 minutes, elle montre l'approche plus cinématique du groupe. Nous voulions vraiment montrer ces deux facettes du groupe dans cet album ultime. De plus, nous avons aussi voulu laisser une place importante à la narration sur ce dernier morceau afin de conclure l'histoire comme il se doit, avec notamment la dernière apparition de Christopher Lee. Tous ces ingrédients font que cet album constitue quelque chose de spécial pour nous.

Luca Turilli



Globalement, les titres sont-ils composés depuis longtemps ou tout a été réalisé après la sortie de The Frozen Tears of Angels l'an passé ?

Après ces quatre années de pause forcée, si je peux m'exprimer ainsi, nous avons décidé de repartir à zéro et donc d'écrire du tout nouveau matériel. C'est ce qu'on a fait avec The Frozen Tears of Angels. Et nous avons suivi la même marche à suivre avec From Chaos to Eternity, nous avons débuté la composition après la sortie de son prédécesseur. Il y avait cependant deux chansons dont les bases ont été posées en amont il y a quelques années : l'orientée black "Aeons of Raging Darkness" et la ballade en italien "Anima Perdita". Tout le reste a été composé en quelques semaines.


Fabio Lione chante de plus en plus extrême sur cet album, y a-t-il sur ce CD quelques éléments qui auraient pu figurer sur un potentiel Rhapsody in Black ?

Tout à fait, la chanson "Aeons of Raging Darkness" et le titre "Reign of Terror" sur le précédent auraient pu, auraient dû même, figurer sur le projet Rhapsody in Black. C'est un peu ce qui était prévu au départ avec ces morceaux dont les bases étaient écrites il y a quelques temps.


Avant la sortie de l'album, il me semble que tu avais beaucoup misé sur le morceau "Tornado" lors de quelques déclarations. Penses-tu aujourd'hui qu'il s'agit de ton morceau préféré sur cet album ?

Je ne suis plus trop certain de me rappeler si j'ai plus misé sur ce morceau que sur un autre (rires) ! En tout cas chaque morceau sur le disque forme une partie d'un tout, il est important que cet album propose une force et une émotion palpable qui ressort de chacun de ses titres. Par exemple, quand nous avons composé la dernière chanson, nous avions en tête ces parties narratives et le fait que ce serait la dernière fois qu'on entendrait Christopher Lee sur un Rhapsody... Tout ça nous a pris aux tripes, car conclure la saga de cette façon était pour nous une obligation. Je me souviens même avoir lâché quelques larmes au moment où nous avions fini de composer cet opus. Pour en revenir à "Tornado", il est clair qu'il s'agit d'une de mes préférées car elle fait un peu le lien entre le côté metal de cet album et le final plus épique. Une chanson à la fois metal et orchestrale. Elle représente pour moi le mieux ce que l'on peut appeler le "son Rhapsody".


Qualifierais-tu toi même cet album comme le brûlot le plus "progressif" dans l'histoire du groupe ?

Aaaah tu sais, dès qu'on met deux chansons un peu différentes avec des tentatives de changement, on a toujours cette sensation de "progressif" en un sens... Par exemple le début de la chanson "From Chaos to Eternity" présente un aspect différent, même chose pour "Ghosts of Forgotten World" avec ses petites arabesques et sa couleur originale. On pourrait même croire qu'on entend Geoff Tate lorsque Fabio chante le premier couplet ! Cependant non il ne s'agit pas d'un album progressif, il y a quelques éléments sur deux ou trois chansons mais cela reste du Rhapsody of Fire et rien d'autre.


Cet opus referme donc The Dark Secret Saga débutée en 2004 avec Symphony of Enchanted Lands Part II (suite de la Emerald Saga débutée avec Legendary Tales il y a 14 ans), ressens-tu une certaine émotion ?

Oh ça oui, totalement. Comme je te l'ai dit, en mettant en place la dernière chanson, nous avons ressenti des frissons et même presque pleuré sur la fin. Quand tu écoutes ces dernières narrations, la fin est palpable, tout est très explicite... On retrouve tous les grands moments de Rhapsody avec ce côté symphonique, filmique, qui a fait de nous un groupe de "hollywood metal" comme certains nous ont appelé. Du coup, quand on écoute cette dernière chanson, on ressent une énorme émotion... En tant que compositeur je la ressens de manière intense, je ne sais pas comment nos fans percevront les choses mais j'imagine que je ne serai pas le seul à réagir ainsi (rires) ! 14 ans d'une longue histoire prend ainsi fin... c'est tout un pan de notre vie qui s'écroule en quelque sorte.

Luca Turilli Live



Il n'y aura donc pas de 3ème volet, l'histoire semble ici totalement bouclée...

En effet, elle se termine ici. Je sais que nous l'avons "ouverte" une seconde fois avec la saga Dark Secret mais ici c'est bel et bien fini. Tu sais, il s'agit pour nous de notre 10ème album en fait, car on compte les deux EP Rain of a Thousand Flames (2011) et The Cold Embrace of Fear (2010) en tant que tel vu ce qu'ils ont apporté à l'histoire.


Par ailleurs, tout le monde se pose déjà la question, mais à quoi Rhapsody of Fire va ressembler au niveau des paroles après cette saga ? As-tu déjà des idées de nouvelles thématiques ?

En tout cas il n'y aura pas de nouvelle saga, ça c'est certain. Nous avons désormais la possibilité d'étendre notre univers. Bien sûr, Rhapsody sera toujours associé au côté "monde fantastique de l'imaginaire", nous n'abandonnerons pas ces thèmes. Cependant, nous irons certainement plus loin, peut-être ferons-nous des chansons basées sur la mythologie, la science-fiction et le futur, tant que subsiste ce côté cinématique qui fait la particularité de notre musique. Il n'y a désormais plus de limite quant aux paroles qu'on choisira pour la suite.


Y aura-t-il quelques chansons inédites enregistrées pour l'occasion dans le digipack ou l'édition digibook prévue ?

Il y aura au moins une reprise... pas de Manowar cette fois (rires), mais le morceau "Flash of the Blade" d'Iron Maiden. Pour le reste je ne pense pas, mais il y aura plein de belles surprises visuelles.


Un changement de lineup vient d'être opéré avec l'arrivée de Tom Hess à la guitare (qui a d'ailleurs enregistré les rythmiques sur ce nouveau CD). Cela a surpris beaucoup de monde... Pourquoi ce choix ?

C'était un choix très spontané ! Nous nous sommes rencontrés pour la première fois il y a 5 ans environ, il était guitariste dans le groupe américain Holyhell avec qui nous avons tourné en première partie de Manowar. Au fil des shows, nous avons de plus en plus parlé, et nous avons évoqué pas mal de passions communes. De plus, c'était déjà un professeur de guitare assez renommé qui donnait des leçons en ligne, c'est un peu grâce à lui d'ailleurs que j'ai créé mon propre Neoclassical Revelation Guitar Course afin d'enseigner à des gens mon style. Ainsi, entre nous s'est créé une sorte d'amitié mais aussi un lien plus professionnel... En janvier dernier, quand j'ai eu l'idée d'avoir un guitariste rythmique en plus pour les enregistrements afin de me décharger un peu d'un certain poids (car je manque toujours de temps entre les arrangements ou les dernières modifications à apporter à certains morceaux), et surtout parce que nous voulions respecter les délais, je l'ai appelé car nous sommes constamment en contact. A la base, il ne devait pas autant enregistrer, mais nous avons tellement aimé son style que nous l'avons invité à faire encore plus de parties rythmiques mais aussi deux solo (sur les chansons "Ghosts of Forgotten Worlds" et "I Belong to the Star"). Et pourquoi ne pas incorporer Tom dans le lineup afin que plus tard Rhapsody ait des chansons un peu plus différentes car son style n'est pas pareil au mien ? Du coup cela s'est fait, et je suis persuadé que ce sera bénéfique pour nous à l'avenir.


Quid de Dominique Leurquin, continuera-t-il à assurer les shows ou est-ce que Tom Hess le remplacera dans cette configuration ?

Non, pour l'instant il ne fera plus les concerts avec Rhapsody of Fire. Mais tu sais, Dominique est plus que jamais mon ami, et je compte d'autant plus sur lui que j'ai des projets encore plus importants pour lui dans le futur. Vous en saurez plus à ce sujet à la fin de l'été. Jamais je ne pourrai renoncer à Dominique ! (rires)


Puisqu'on parle du live, le retour de Rhapsody of Fire en France cette année a été un franc succès avec deux shows sold out, quels en sont tes souvenirs ?

C'était magique ! Et pourtant, tu ne sais jamais à quoi t'attendre après tant d'années... 10 ans que nous n'avions plus joué en France ou même en Italie ! Tous ces shows étaient sold out et les fans étaient vraiment chaleureux. Nous avons aussi pu jouer dans de nouveaux pays tels que la Pologne ou la Slovaquie ! Beaucoup de chaleur tout au long de cette tournée, j'aimerais encore y être...


Une tournée mondiale est j'imagine déjà en préparation. Quels sont les plans ?

Je pense qu'elle débutera au tout début de l'année 2012. Mais bien sûr avant nous allons jouer dans pas mal de festivals, 6 ou 7 shows cet été et c'est la première fois que nous jouerons dans certains d'entre eux. Ce sera l'occasion de présenter Tom Hess aux fans.

Luca Turilli



Parlons un peu de toi... et de tes projets solo ! Premièrement, doit-on s'attendre à 4ème album de Luca Turilli bientôt avec une approche à la Keeper of the Seven Keys comme tu l'avais déclaré il y a quelques années ?

Je ne peux pas trop donner de détails supplémentaires à ce sujet car nous sommes en train de planifier certaines choses avec ma maison de disque. Mais tu peux facilement imaginer que j'ai hâte, j'ai pas mal de chansons déjà écrites et donc prêtes... Si tout va bien je donnerai quelques nouvelles à ce sujet à la fin de cet été.

Comme pour Dominique...

Par exemple (rires) ! On verra bien, en tout cas il va se passer des choses, je peux te le garantir.

Avec Olaf Hayer toujours au chant ?

Je ne sais pas encore... (rires)


Un second Luca Turilli's Dreamquest est-il également à l'étude ?

Tu sais, là aussi tout est composé depuis longtemps, mais bon nous avons eu certains problèmes sur lesquels je ne vais pas revenir, donc il a fallu attendre. Pour moi, ce projet est hyper important, car c'est exactement le style de musique "alternative" que j'aime jouer en dehors de Rhapsody. Je peux ainsi m'exprimer de différente manière dans un tout autre contexte. J'espère donc que ce second album viendra le jour bientôt, vraiment.


Par contre j'imagine que le projet Rhapsody in Black n'est désormais plus d'actualité...

Oui, c'est définitivement terminé, d'où la présence des deux chansons prévues pour ce projet sur les deux derniers albums. Avec le recul, nous avons pensé que faire un album unique dans ce style ne serait pas une bonne idée, je pense que ça aurait été un peu trop pour nous... (rires)


Une question que j'ai toujours voulu te poser... Serais-tu intéressé par l'élaboration d'un metal opera un jour avec plusieurs chanteurs et musiciens ? Un peu comme Tobias Sammet l'a fait avec Avantasia...

A un moment c'était quelque chose qui faisait partie de mes projets, j'en avais même discuté avec une maison de disque. Mais bon, au final je me suis rendu compte que ce n'était peut-être pas mon truc, je préfère être dans un groupe avec un seul chanteur. De plus, je n'aime pas forcément écouter ce genre de metal, le fait qu'il y ait tout plein de chanteurs me dérange parfois un peu. Il n'y a que Avantasia que j'ai vraiment beaucoup aimé dans le style, Tobias Sammet a réussi quelque chose de fort avec ce projet et a même réussi à amener tout ce beau monde sur scène. Je préfère ces groupes à un chanteur ou une chanteuse comme Nightwish et je préfère donc évoluer dans le même élément. Du coup je ne pense pas revenir sur cette idée...


Musicalement, qu'écoutes-tu le plus en ce moment ?

Oh tu sais de nos jours c'est très difficile, pour moi l'âge d'or du metal est un peu révolu. Mes meilleures années sont 1987-1988-1989 pour être honnête, avec ces groupes comme Crimson Glory ou Helloween. Je me souviens de 1988, c'était fou, chaque mois on avait plein de groupes qui sortaient de très bons albums... De nos jours c'est différent, il y a toujours beaucoup de groupes, plus qu'avant même, mais les sorties de qualité se font rares. Je reste donc sur mes vieux classiques, parfois j'essaye de revenir en arrière voir si je n'ai rien "oublié" de l'époque. Je possède beaucoup de vinyles de ces années. C'était ma passion, de découvrir chaque petit groupe qui apparaissait à l'époque... Aujourd'hui je n'ai plus trop le temps, je reste donc sur les années 80-90s avec aussi des groupes comme Within Temptation par exemple. Sinon, je n'écoute pas que du metal, j'aime aussi les grandes voix comme Céline Dion, en tant que compositeur tu ne peux de toute façon pas te cantonner à un seul style. Dans Rhapsody, il y a beaucoup de référénces extra-metal, que ça soit pop, rock ou électro.


As-tu encore une certaine connexion avec la scène française ? Il y a quelques années tu avais par exemple fait un solo pour le groupe lyonnais Dyslesia...

Ah oui, je me souviens, des gars très sympathiques ! A l'époque j'ai failli même produire un projet du nom de Fairyland, mais depuis ce groupe a fait son chemin et a réussi de très belles choses je trouve. Bien sûr je connais bien Adagio, j'aime beaucoup, il y a aussi Heavenly... Sans oublier l'ami Patrick Rondat pour qui notre bassiste Patrick Guers a joué, c'est un très grand musicien mais aussi quelqu'un de très agréable.

Luca Turilli Paris 2011 (La Grosse Radio)



Merci beaucoup pour cette entrevue, quelques derniers mots pour les fans qui attendent avec impatience ce nouvel album ?

J'espère que vous aimerez vraiment, c'est un album très important pour nous comme vous pouvez l'imaginer ! On espère vite vous donner des nouvelles quant à la prochaine tournée, je pense que d'ici la fin de l'été on en saura plus. Tout sera annoncé sur notre site officiel. Merci à toi en tout cas, c'était un moment très sympathique, et je te dis à bientôt !
 écouter radio métal
 écouter radio métal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
power metal, symphonic metal, évènement, live, concert, rhapsody, elysée montmartre Rhapsody of Fire à Paris (15.02.2011)
19/02/2011 - *Un an quasi jour pour jour après Gamma Ray/Freedom Call/Secret Sphere au Trabendo, retrouvez les tribulations de Tib et Ju de Melon à l'Elysée Montmartre. Au menu : Rhapsody of Fire ! Pour un retour de feu...* Ju : 9 ans. Cela faisait 9 ans que Rhapsody ...
Lire l'article
Rhapsody of Fire - The Cold Embrace of Fear
06/10/2010 - Après leur retour réussi sur le devant de la scène avec The Frozen Tears Of Angels, les italiens de Rhapsody of Fire nous promettaient une future tournée dans le cadre de cette sortie. Et puis, sans que quiconque ne puisse le prévoir, voilà que l'on ...
Lire l'article
Rhapsody of Fire - The Frozen Tears of Angels
12/04/2010 - The Frozen Tears of Angels, le tant attendu nouvel opus des italiens de Rhapsody of Fire après 4 ans de silence forcé, sortira le 30 avril 2010 chez Nuclear Blast. La Grosse Radio Metal vous propose un avant-goût papier à ce CD évènement le temps de ...
Lire l'article
power metal, symphonic metal, rhapsody, luca turilli, nuclear blast Alex Staropoli, claviériste de Rhapsody of Fire
27/03/2010 - Les guerriers italiens de Rhapsody of Fire sont de retour ! 4 ans après l'album "Triumph or Agony" et quelques problèmes légaux, ils nous reviennent avec "The Frozen Tears of Angels" signé chez Nuclear Blast et dont la sortie est prévue ...
Lire l'article
Tib - le Dimanche 5 Juin 2011, à 19h41
pourquoi j'ai l'impression que concernant son projet solo on va encore attendre longtemps avant les premières vrais informations?? ^^
bref, super l'interview sinon, un grand album que ce dernier opus qui va bientot sortir, et d'accord sur la découpe entre les 8 premières chansons et la dernière longue!!!
un grand monsieur ce Turilli!
 webzine metal
Megatof - le Dimanche 5 Juin 2011, à 21h23
bonne interview et vive rhapsody
 webzine metal
Sanguine_sky - le Lundi 6 Juin 2011, à 13h50
Il a l'air bien sympa !
Mais je le trouve aussi trop flou sur ses projets persos. Moi je veux en savoir plus :-/
Sinon c'est bien réalisé, et il semble être assez causant, c'est cool ça ! :-)

Great job ;-)
 forum metal
Ju de melon - le Lundi 6 Juin 2011, à 18h16
En tout cas, d'après son ton et son entrain, l'ami Luca n'a qu'une hâte : sortir les albums de ses deux projets solo ! Ca fait un moment qu'il trépigne le pauvre, et je pense qu'on peut être optimiste quand il dit "more news at the end of the summer"...

... d'ailleurs, m'étonnerait pas que Dominique Leurquin soit le guitariste lead ou rythmique sur ces deux albums.
 écouter radio métal
Pilealkaline - le Mardi 7 Juin 2011, à 00h47
Excellente interview. Etonné d'apprendre que Christopher Lee ne participera plus. Et effectivement, l'intégration in extremis de Tom Hess est un mystère. L'album est plutôt sympa, malgré tout !
 webradio metal
Badriello - le Mercredi 15 Juin 2011, à 18h23
Kurwa, ptak, ślimak.
Awesome interview!
Vos commentaires
 forum metal
NOS CHRONIQUES METAL
 webzine metal
NOS INTERVIEWS METAL
 écouter radio métal
NOS LIVE REPORTS METAL
 écouter radio métal
NOS ACTUS METAL
 musique métal
NOS VIDEOS METAL
radio metal
NOS FLASHBACKS METAL
radio metal
NOS HUMEURS METAL
 webradio metal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 webzine metal Tout le webzine de la grosse radio
 webzine metal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2019