webzine metal
La Grosse Radio METAL sur  forum metal La Grosse Radio sur Twitter  musique métal  forum metal
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Interview / Entretien avec le groupe Sebkha-Chott
Entretien avec le groupe Sebkha-Chott

La Kour Sebkha-Chott m'a, dans sa grâce, accordé une interview (en Français et en Orhelandais) dans laquelle je souhaitais en savoir plus sur son univers en décalage léger, tout comme sa musique, puisque le Nexxxt Epilog est véritablement un album qu'il faut se procurer et écouter longuement pour en apprécier toutes les saveurs. Commencez donc par lire la chronique ici et lorsque vous serez tous haletants, comme des chevaux en rute, vous réaliserez d'autant plus que la lignée Sebkha-Chott ne s'est malheureusement pas encore éteinte. Bien au contraire, ils sont en pleine forme ! A lire cette interview qui "déflore" tout ! 



Katarz : Alors bonjour à vous la Kour Sebkha-Chott. Tout d'abord un grand merci pour cette interview pour la Grosse Radio Metal à l'occasion de la sortie du Nexxxt Epilog qui a énormément plu à la rédaction. Pourriez-vous présenter les membres de la Kour Sebkha Chott à nos auditeurs ?

Tupac Promo : Hey yo ! Ca, c'est mon boulot ! Alors, Sis', pas compliqué :
Devant toi, Wladimir Ohrelianov II, notre Tyran à tous, Maître à Ohreland. A sa droite, Yüla Slipobitch, courtisane, il paraît, biatche, quoi, et chef des armées, parce les biatches ont du pouvoir à Ohreland, et on les respecte avec des faits, pas avec des mots. A la gauche de notre Tyran, son bras droit, Souv Ponky Ponk, le patron des Occuloques, la milice d'Ohreland, et en fait, c'est le bodyguard de notre Tyran, son Kevin Costner (mais en vrai, le Tyran ne ressemble pas trop à Witney Houston)

Wladimir Ohrelianov II : En termes de température anale relevée sous abri, nous avons pris nos distances, dernièrement, c'est vrai.



 



Katarz : Il semblerait d'ailleurs que de neuf membres, il n'en reste plus que trois... est-ce que vous avez fait tomber des têtes ?

Souv'Ponk : Whohohohohow !

Wladimir Ohrelianov II : Des branches tendaient à mourir (la vieillesse est un naufrage), d'autres à se prendre pour des racines, d'autres enfin préféraient bourgeonner ailleurs. On a coupé tout ça, élagage d'urgence, et on a avantageusement remplacé l'organique des bouts anciens par des machines.

Yüla : Humph ! Les machines valent tous les bourgeons d'Amazonie ! Tu devrais essayer, mon ptit chat !!! Humph !!  Humph !!

Tupac Promo  : Low Coast, Nigglah !!!


Katarz : Il y a beaucoup à dire concernant votre tout nouveau bébé : The Nexxxt Epilog et j'ai fait mon travail de journaliste pour le décrire. Vous évoluez dans un style expérimental, totalement extrême, aux confins du Metal, du Free Jazz et des musiques électroniques entre autres. Vos sonorités sont toujours surprenantes, tout comme les rythmiques et vous arrivez à créer une osmose entre musiques électroniques et celles qui ont une âme et une pulsation, comme les musiques Tziganes par exemple. Mais il n'en a pas toujours été ainsi, il semblerait que vous poussiez toujours les expérimentations dans différentes directions... pouvez vous m'indiquer quelle est exactement le message musical et la direction que vous aviez envie de donner à ce dernier opus ?

Wladimir Ohrelianov II : Le message est simple et unique : « la chronologie, c'est de la merde », cet album est un Epilogue parmi d'autres, il n'en est sûrement pas la fin, on conclura autant de fois qu'il le faudra pour être sûr d'avoir tort et d'en finir avec les Temps qui passent.

Sur l'orientation stylistique de la liturgie Ohrelandaise, elle n'a pas réellement changé depuis le début de l'Eternité, et ne devrait pas bouger jusqu'à la fin des Temps et après : nous abhorrons les catégories qui mettent dans des cases qui s'auto-chient les unes les autres. La liturgie Ohrelandaise est donc un ensemble de méthodes, de dogmes et de règles harmoniques et rythmiques et de défiance de règles harmoniques et rythmiques pour empêcher toute catégorisation.

Tupac Promo  : Yes, Sis', c'est compliqué, ça, moi, j'ai trouvé ça dur à comprendre la première fois, mais en fait ça veut dire : « faut toujours qu'ils disent : ça ressemble à machin, machin, machin ou machin, et toi machin tu ressembles à quoi ? » C'est King Ju qui a dit ça sur Terre, mais c'est sûr qu'il l'a dit sous influence Ohrelandaise, c'est sûr. C'est comme quand Zappa il a dit : « Définir ma musique ? Difficile si vous n'aimez pas le couscous », en fait, il voulait parler du couscous dictatoroyal Ohrelandais, qui est très bon, et végétarien, et en plus à la place de la semoule de blé dur, c'est de la semoule de gingembre, alors t'as vu, tu vois ?

Yüla : De la semoule de ??? … Ch'est chûr ac' ton echplicachion on confrend beaucoup mieux...






Katarz : Pouvez-vous me décrire le travail de composition chez Sebkha-Chott ? Comment travaillez vous sur les morceaux ?

Tupac Promo : Super simple : j'appelle Dr Dre pour faire la prod, et généralement il refuse car il tourne un clip pour Eminem. Ca tombe bien, parce qu'il connaît rien à la liturgie Ohrelandaise. Alors à ce moment là, je propose de faire la prod, parce que c'est mon kif, tu vois, et le Tyran me dit « OK, on y va », et là, je monte dans la LowRider tyrannique, à la place du mort, parce que généralement, dans ce cas là, c'est le pilote-automatique-et-gonflable-qui-ressemble-à-Puff-Daddy qui conduit, et le Tyran monte derrière, et Yüla et Souv Ponk, ils montent dans la Ford d'Escorte, et on prend la rue du feu rouge, et on s'arrête au feu rouge, et la Ford d'Escorte elle nous rejoint, hop, sur le côté, et là, hop, Yüla elle me décharge 12 boules de geïsha de gros calibre dans la tronche que ça vide son chargeur pendant que Souv Ponk il décharge (ou l'inverse, je sais plus), et là, je meurs une nouvelle fois.

Wladimir Ohrelianov II : La légende est tenace...

Tupac Promo : Yes Sist' it... it's very true. Et alors, après, je sais pas ce qu'il se passe parce qu'on m'enterre dans le coffre de la LowrRider Tyrannique et quand je ressuscite, la liturgie est prête.

Souv'Ponk : Waaaa'en

Yüla : Eh ohh ! Te décharge pas dans ma semoule, toi !!!


Katarz : Vos rapports sont très drôles sur scène, avec une Yüla Slipobitch déjantée, qui représente la femme allumeuse et débridée, mais que personne ne semble encore avoir déflorée, protégée par Souv' Ponk et que Wladimir regarde avec mépris... Décrivez-vous les uns les autres en quelques mots pour nous donner une meilleure image de vos rapports sur scène...

Wladimir Ohrelianov II : Dis-moi ma petite Katarz, est-ce que tu nous prendrais pour aussi oublieux que celles et ceux qui te lisent ??? On a répondu à cette question tout à l'heure. Ou alors, le temps se joue de toi...
Ceci dit, tu as le sens de l'observation, personne n'a défloré Yüla Slipobitch aussi bien qu'elle même, elle le répète assez souvent.

Yüla : Oui, j'en ai d'ailleurs fait mon métier !! J'invite tout ce qui bouge et tout ce qui aimerait bien bouger à tenter une déflorestation... Mais rien ne bourgeonne jamais. Alors ça fait 10 sacs pour le truc qui bouge ou qui aimerait bien bouger et pis, je tente un autre. Ca fait je ne sais combien de meeting que l'on fait sur Terre sans résultat !!! … Tampis, en attendant, je renfloue mes cuisses...



Katarz : Vous m'avez totalement bluffée au Brutal Assault par votre talent en tant que musiciens, la batterie, la basse, sonnent typiquement jazz, du moins sur le Nexxxt Epilog, quelles formations avez vous suivies pour en arriver à un tel niveau ?

Wladimir Ohrelianov II : Une question bien étonnante, dont je doute qu'elle ait un sens. J'ai bien entendu parfois des légendes selon lesquelles notre Yüla Slipobitch aurait été, est, et sera déformée, et les porteurs de cette rumeur parlent également d'épisiothomie jusqu'à ce qu'on leur coupe la langue. Le tarif pour la presse papier est la vidange intégrale des mines de ton criterium, es-tu sûre de vouloir poursuivre ?

Yüla : Na ! Tu piétinnes, Kat' R Pillar !?


Katarz : Egalement, vous annoncez aux auditeurs qu'il s'agit du dernier Nexxxt Epilog, même s'il est évolutif et l'on a pu voir s'ajouter, sur le site internet http://www.sebkhachott.net un clip pour le titre "Nigla(h) I". Est-ce que ce sera votre dernière contribution à l'humanité avant de vous éclipser de nouveau pour un laps de temps indéfini ? Ou est-ce simplement le dernier d'une série avant de passer à autre chose...

Wladimir Ohrelianov II : Le Ne[XXX]t Epilog est le dernier opus de la liturgie Ohrelandaise, oui, très certainement. Mais la chronologie n'ayant aucun sens à Ohreland, et les Temps étant la dernière chose à laquelle on voudrait se fier, est-ce à dire qu'il n'y en aura plus jamais d'autres, certainement pas, la suite sera fertile et prolixe, prosélyte et protubérante, posterisante dans ton postérieur. Le Ne[XXX]t Epilog est la « fin de la Kour Sebkha-Chott et du monde tel qu'on le connaît »... Craindrais-tu le 21 Décembre (calendrier terrestre) ?


Katarz : Vos messages, qu'ils soient politiques, libertaires ou écologiques sont extrêmement forts.  Vous vous adressez clairement à un public marginal avec une musique si complexe. Ne pensez-vous pas qu'il faille au contraire composer une musique plus facile d'accès pour inculquer les bonnes manières à un plus grand nombre ? Ne pensez-vous pas, en même temps, que le message d'un Skrillex pour la musique ou d'un « Twilight » pour le cinéma est d'une violence inouïe ?

Wladimir Ohrelianov II : Le plus grand nombre ne sera jamais capable de bonnes manières tant qu'il sera le plus grand nombre, et ce d'autant moins qu'il sera le maître, comme dans vos démocraties du plus fort car plus nombreux. Bande de grégaires. L'universalisme est un humanisme, a prétendu l'un de vos libérateurs de Paris à vélo, l'humanisme ne nous intéresse pas, le vélo beaucoup plus.

Quant à "Twilight", je suis personnellement totalement désintéressé des affaires de sexe, alors le triolisme chez les vampires et les loups-garous, ça ne me fait ni chaud ni froid. Mais je constate que l'accouplement inter-espèces – qui est autorisé et encouragé depuis très longtemps à Ohreland, tout comme l'intra-genre, et enfin l'organo-mécanique – l'accouplement inter-espèces, donc, progresse, peut-être un jour, les terrestres sortiront de leur consanguinité, alors ? Et si ça se trouve, quand vous ne serez plus frères, vous arrêterez de vous faire la guerre, et que vous éviterez de manger vos lointains cousins ? Pourquoi pas, après tout... Et ce jour là, comme « vous êtes décidément trop nuls, néfastes et dangereux. On repart prendre du matériel et on revient vous péter la gueule ».

Tupac Promo : Moi, le skrillex, j'ai essayé pour allumer Yüla, j'ai juste réussi à me coincer les doigts dans...

Yüla : Maintenant j'ai une cicatrice entre les 2 cuisses !!! Très drôle !





Katarz : Vous vous moquez ouvertement des gens en général et des journalistes en particulier, mais vous avez totalement conscience de la contribution de ces derniers à l'expression libre et à la recherche de la vérité. Toute forme d'expression, notamment musicale (et vous utilisez de nombreux supports libres comme des logiciels libres pour le mixage) se doit de véhiculer cette liberté. Or, tout dans notre société tend vers la fermeture des esprits, la lobotomie des peuples. Puisque vous portez un regard extérieur et cynique sur l'enkylosé peuple Français, quelles sont ses attitudes qui vous agacent le plus ?


Wladimir Ohrelianov II : Nous méprisons l'humain terrestre dans toute sa suffisance, réduire ça au simple peuple français sous prétexte qu'il a une bagnole serait lui faire trop honneur, il est aussi nul et mauvais que les autres, tous. Si, déjà, simplement, par humilité, les humains terrestres dans toute leur suffisance s'arrêtait de tenter d'égaler l'énergie produite par nos centrales à toilettes sèches en utilisant de la matière fissile ou fossile, alors, déjà, il gagnerait quelques galons. Mais ce con d'humain terrestre dans sa toute sa suffisance se sentirait alors obligé d'utiliser ces matières fissiles et fossiles pour aller prouver que ses matières fécales sont meilleures que celle de son voisin. Alors il prendra son gros tank et laissant derrière lui ses fécès d'hydrocarbure, il ira chier son plutonium sur la fosse commune de son voisin le plus moins proche.... Mouais.

Tupac Promo : Mouais....



Katarz : Si je vous dis : « Le changement c'est maintenant ». Que changerait Wladimir Ohrelianov II en premier ?

Souv'Ponk : Yaadaanaawaaya  sé, oh !

Wladimir Ohrelianov II : Maintenant n'existe pas plus qu'hier et aujourd'hui à Ohreland. Ca laisse peu de temps pour un régime Toucan.

Yüla : Par contre, j'ai un créneau entre midi et 2, demain si tu veux...


Katarz : Quel regard portez-vous sur le petit univers du Metal et les métalleux en particulier ? Pensez-vous que ces gens font réellement avancer le monde en bande organisée ou qu'ils ne sont qu'une addition d'individualités fortes qui ne se préoccupent pas réellement de notre avenir « ensemble »?

Wladimir Ohrelianov II : Je n'ai jamais été convaincu par cette idée que secouer la tête d'avant en arrière puisse faire tourner la planète. Et je ne crois pas non plus au fait que les éoliennes la ralentissent par ailleurs, il n'y en a pas assez.

Tupac Promo : L'autre jour, j'ai été au Brutal Assault, et j'ai attendu dans le coffre avec le le-pilote-automatique-gonfable-qui-ressemble-au-Roi-Enok, qui rappe comme un poisson dans l'eau (en faisant des bulles, quoi), et alors, hop, à un moment donné, il a pris le volant, et on a roulé dans les rues de Jaromer avec le LowRider Tyrannique, et alors, ça y est, je commençais à rencontrer du métalleux, et j'allais me faire un avis, et alors on est arrivé à un rond point, et il y a un bus marqué Machine Head + Puff Daddy = Love qui s'est arrêté à notre hauteur, et Dany Filth (qui était dans le bus) a ouvert la fenêtre et m'a craché des lames de rasoirs à la tronche, et je suis mort, une nouvelle fois.

Wladimir Ohrelianov II :  La légende est vivace....

Tupac Promo : Ah ouais, carrément, et alors j'ai jamais réussi à retrouver la virgule de pensée où je m'étais arrêté, alors il a fallu que je recommence depuis le début, et moi, tu me connais, si je pers ma page dans le roman photo d'XYZ – Antoine et Marie, j'abandonnane.

Yüla : Si je peux me faire mettre, je trouve que dans les trucs du genre qui aimeraient bouger et que j'ai eu l’opportunité d'essayer à Jaromer, je trouve le metal un peu froid... Et de ce fameux Brutal Assault, j'en n'en suis pas sortie plus déflorée qu'ailleurs ...


Katarz : Ha ha ! Moi si !! La pornographie a toujours joué un rôle important dans votre oeuvre, pourquoi ?


Tupac Promo : Parce que c'est beau ?

Yüla : Parce que c'est bon !

Wladimir Ohrelianov II  : Parce qu'à Ohreland, ça n'est pas un tabou, et quand ça n'est pas un tabou, c'est un élément libérateur. Quelques actrices comme Ovidie, Katya Kean, Sylvia Saint, et quelques réalisateurs géniaux comme John B. Root ou Frank Zappa l'ont compris et pourraient presque prétendre à la nationalité Ohrelandaise tant ils sont loin de la suffisance humaine terrestre à ce niveau. Et d'ailleurs, s'il fallait encore vous prouver que c'est là la voie de la raison, Ovidie est aussi anti-spéciste, ce qui fait montre de son humilité (presqu'Ohrelandaise, on te dit), et John B. Root écrit également de la littérature pour enfants, ce qui montre que cet homme à le sens de l'avenir, et survivra donc à la chronologie.


Katarz : Quel avenir proche pour Sebkha-Chott ? Avez-vous d'autres projets en cours ? Un DVD par exemple ? Si oui, comment sera-t-il distribué ?

Wladimir Ohrelianov II: Les prochaines oeuvres de la Kour Sebkha-Chott devraient être distribuées suivant le modèle du Ne[XXX]t Epilog. Quand à la forme qu'il prendra, le temps n'est pas encore venu de la dire, mais certaines escales de la Kour Sebkha-Chott ont été captées en images et en son depuis quelques temps, ce qui devrait t'indiquer que cela existera à un moment ou un autre.

Souv'Ponk  : Qhiaaatau wahi kuuutuurrq

Tupac Promo : Moi, dans l'avenir proche, j'envisage de monter à bord du LowRider Tyrannique, sur la fin d'année 2012 (calendrier terrestre) et en Avril 2013 (calendrier terrestre), avec les copains de Zarboth, et j'aimerais bien profiter du paysage, cette fois-ci, sans qu'il y ait quelqu'un qui se pointe sur la gauche à tous les feux rouges, quoi.

Yüla : Et vous avez intérêt à bosser votre sex noise d'ici-là !!!! Pas envie de rester florée une demi-éternité de plus...


Katarz : Pouvez-vous me parler de l'AMMD et des artistes français que l'on peut y trouver ?

Tupac Promo : L'AMMD, c'est des types terrestres vachement cool, presqu'ils seraient Ohrelandais, mais ils ont pas le temps, je crois. Ces types là, c'est des artissss, qui disent, qui s'occupent d'artisss, en fait. Une Coo[r]pérative, quoi ! Bref, en tout cas, dedans, il y a des mecs du genre de Lahfass Karcher, c'est-à-dire vachement meuf, total biatche, quoi, et qui plastique des sculptures, quoi ! Genre il y a un Fontrex, aussi, et un Slip (tu le connais, il fait les artworks des albums, ouais). Et puis, après, hop, il y a du Grand Corvidé, et là, c'est des vieilles, que tellement elles aiment pas les humains terrestres, et tellement elles mangent pas de viande que leur musique est mortelle géniale. Du Walcobilly Pur Flux, ouais. Et puis, il y a ce bonhomme, là, tout bizarre, qui tintinne, tu sais, le Groolot en vrai, et lui, ouh, il brille, mais il est sombre, oh oui. Il est saphonique total, lui, mais purement machine comme onanisme électro, quoi ! Et puis, aussi, il y a ceux qui accompagnent Harold Lloyd dans toutes ses ascensions, et eux, ils ont pas peur du temps, non !


Katarz : S'il y avait un seul mot pour décrire Sebkha-Chott, quel serait-il ?

Wladimir Ohrelianov II : WOII

Souv' Ponk : ...

Tupac Promo : LowRider Tyrannique et Feu Rouge

Yüla : Sainte-Trinité-à-2-doigts-sans-ongle (et bam, le tout lié, ça fait un mot!!)


Katarz : Liberté toujours... exprimez-vous librement à travers cette dernière question :

Wladimir Ohrelianov II : Je me suis exprimé librement dans toutes les autres déjà, alors voici ma question : tu croyais détenir ma liberté ???

Yüla : Là, je préfère vous laisser... J'ai un truc tout froid qui bouge pas sur le feu... Bon courage, Kat Woman !


Katarz : Merci à tous pour l'interview  !
 
 

 musique métal
 écouter radio métal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Sebkha-Chott, Avant Garde, Mr Bungle, Frank Zappa, Jazz, Dubstep Sebkha-Chott - The Nexxxt Epilog
15/10/2012 - Sebkha-Chott   The Nexxxt Epilog « Alors mon petit gratte-papier, tu es surpris que je m'adresse à toi ? Tu te croyais tranquille, intouchable et puis tu jouais les Emile Zola, tu ACCUSES comme ça derrière ton ordinateur, et tu es ...
Lire l'article
Brutal Assault, Kampfar, Vallenfyre, Morgoth, Napalm Death, Amon Amarth, Sebkha-Chott, Machine Head Brutal Assault XVII (8-11 Août 2012, République Tchèque) - 2ème partie
30/08/2012 - Live Report du Brutal Assault 2012 Vendredi 10 Août 2012 Jaromer – République Tchèque   Texte   :  Katarz & Thomas Orlanth Photos :  Thomas Orlanth   La journée du vendredi a commencé à 15 heures. ...
Lire l'article
Artiste mentionné :
 webzine metal SEBKHA-CHOTT
The Next SEBKHA-CHOTT Epilog [Abstract Low-Coast Hip Hop / Concrete Violence / Avant-Porn Mekanik Metal] Ce presque quatuor post-apocalyptique interprète une musique acide, que certains ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de SEBKHA-CHOTT
Vos commentaires
 webradio metal
NOS CHRONIQUES METAL
 webzine metal
NOS INTERVIEWS METAL
radio metal
NOS LIVE REPORTS METAL
 écouter radio métal
NOS ACTUS METAL
 webzine metal
NOS VIDEOS METAL
 webzine metal
NOS FLASHBACKS METAL
 webzine metal
NOS HUMEURS METAL
radio metal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 webradio metal Tout le webzine de la grosse radio
radio metal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2018