radio metal
La Grosse Radio METAL sur  musique métal La Grosse Radio sur Twitter  écouter radio métal  vidéo métal
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Interview / Entretien avec le groupe français XY
Entretien avec le groupe français XY

A l'ocassion de la sortie de MEMORIES/NOW/DREAMS, le quartet nicois de XY a bien voulu accorder une interview à La Grosse Radio Metal, par mail, afin de discuter du groupe, de son actualité, de la tournée aux USA et des difficultés à évoluer en France.

Rencontre en majeure partie avec JL (guitare) avec quelques réponses agrémentées par les autres membres du groupe.




Tout d’abord bonjour à tous et merci d’accorder cette interview à La Grosse Radio ! Commençons par le début, votre groupe existe depuis 2006 mais comment s’est-il formé ? Est-ce que vous avez eu d’autres projets musicaux avant l’aventure XY ?

JL : Hello et merci de ton intérêt pour nous ! Nous avions un groupe de reprises rock/métal pour jouer dans les pubs avec Manu (batteur) et William (chanteur) et je leur ai proposé de commencer à composer (dans le style de Linkin Park au départ), XY est parti de là. Avant cela j'avais un groupe de métal progressif appelé Krysalyd où je faisais chant/guitare.

Joey : Pour ma part, je suis arrivé durant l’été 2011 après un casting. Je jouais dans le groupe Raining Bombs (Rock/Metal).
 


Votre renommée vient, pour le moment, en grande partie de vos covers. Comment se déroule ce processus de création un peu différent de celui de la conception d’un album ? Comment est-ce que vous choisissez les titres ?

JL : Exact ! Nous n'en serions pas là sans les covers. Le processus a évolué : Au départ on a décidé de faire "So Far Away" (d'Avenged Sevenfold) pour le fun et quand on s'est rendu compte du nombre exponentiel de vues on a compris qu'il fallait qu'on continu à faire cela parallèlement aux compos. Maintenant on choisi toujours des morceaux qui nous plaisent mais on essaye de reprendre les titres le plus tôt possible dès leur sortie pour être parmis les premiers visibles sur Youtube. Ce qui n'est pas évident car si on la poste trop tôt certains gros labels la font retirer. C'est un peu la loterie.

Vous avez eu la chance d’être reconnu par M. Shadows (Avenged Sevenfold) lors du concert parisien des américains puis de les rencontrer après le show. Comment cela s’est passé et qu’est-ce que vous avez ressenti ?

JL:  Je pense que c'est le meilleur moment de notre carrière ! On s'est ramené avec une banderole disant qu'on faisait des reprises d'eux en demandant de jouer un morceau comme ils ont fait sur des tournées précédentes avec des fans du public. Nous étions au premier rang (d'ailleurs merci à la team A7X France) et dès qu'ils sont rentrés sur scène on a vu leurs regards se poser de plus en plus pour lire ce qu'on y avait écrit. M. Shadows m'a regardé 2-3 fois en me faisant comprendre qu'il m'avait vu jouer (en mimant la guitare). Il a finalement pris la parole en disant qu'il ne pourrait pas faire monter des gens sur scène car ils sont au début de leur tournée européenne mais qu'ils le feraient une autre fois.

A ce moment là on a baissé la bannière, dépités et il a du le voir. Du coup 1 ou 2 morceaux après il a décidé de parler de nous sur scène et disant qu'il avait acheté notre CD et qu'il aimait ce qu'on fait. A ce moment ça a été assez incroyable et on a mis du temps avant de réaliser. (Au moment où on a vu la vidéo en fait, quelques jours après). Après ce speech, juste avant le rappel, quelqu'un de leur staff est venu nous voir et nous a dit de les rejoindre en backstage après le concert ! Incroyable. On a discuté avec Synyster Gates et M. Shadows et on a halluciné de voir a quel point ils étaient avenants. Les premiers mots de Gates ont été "C'est un honneur de vous rencontrer..." et là on se dit que c'est le monde à l'envers ! Bref, super moment, inoubliable !

En 2011, vous avez été nominé pour le « Hollywood Music in Media Awards » puis vous avez effectué votre 1er concert sur le sol américain en 2013 dans une salle mythique et prestigieuse. Racontez-nous un peu ce que vous avez vécu ?

JL : Pour la nomination, nous n'y sommes pas allés même si on aurait pu mais ça tombait mal et les délais étaient très courts etc. Le concert au "Whisky a Gogo" de Los Angeles était notre première expérience aux USA effectivement. Malheureusement on a ouvert le concert (5 groupes au total) donc il était encore un peu tôt pour qu'il y ai beaucoup de monde ! Mais c'est ce jour là qu'on a compris a quel point on aimait ce pays et qu'on avait envie d'y revenir le plus tôt possible.

Et justement, est-ce que le marché US est votre objectif à court terme ? Pensez-vous qu’il soit plus facile pour vous de percer là-bas (à l’instar de Gojira, Chunk ! No, Captain Chunk ! par exemple) plutôt qu’en France ?

JL : En France, ça me semble difficile pour nous. On n'a même pas le soutien de la scène local mais bon peut être que nous pourrions être surpris à l'avenir ? Mais je pense qu'effectivement notre futur se situe de l'autre coté de l'Atlantique, par exemple notre première tournée est en Mai aux USA.
 


Pour parler de votre actualité, votre nouvel album « MEMORIES/NOW/DREAMS » sort le 21 Avril prochain. Comment s’est passé la gestation de cet opus ?

William : Après la sortie de "Flying" en 2011, on s'est rendu compte qu'on manquait encore un peu de personnalité et d'identité au sein notre composition. On s'est posé un moment, en se demandant ce qu'on aimait vraiment dans la musique, et ce que serait notre prochain album. On voulait quelque chose de plus rentre dedans, plus bourrin, plus moderne et je pense qu'on ce sont les qualificatifs de "MEMORIES/NOW/DREAMS".

La composition de cet opus s'est faite en deux temps, tout d'abord "Rebirth", single sorti au retour de Los Angeles l'année dernière suivi de "Crush you", surement le titre le plus 'expérimental' de l'album mêlant métal, électro et couplet 'hip-hop'. Ensuite ces 5 derniers mois ont vu naitre le reste de l'album. Nous nous sommes enfermés dans notre studio et nous avons composés 26 titres, certain aboutis complètement, mais nous en avons gardés 11, les seuls 11 qui méritaient, à notre sens, de figurer dans cet opus.

Nous en sommes fiers, bien plus que les précédents, nous avons l'impression d'écouter un album plein d'énergie mais aussi d'émotions avec des histoires qui nous touchent personnellement. Un album où l'on prends plaisir à l'écouter et le réécouter même âpres avoir passé des heures, des jours et des mois à l'écrire, l'enregistrer et le mixer. On espère vraiment qu'il va plaire aux fans, on a déjà de bons échos et c'est encouragent !

Vous citez comme référence des groupes comme Avenged Sevenfold, Linkin Park ou encore 30 Seconds To Mars, comment se passe ce mélange d’influence dans vos compositions ? Ce sont des artistes dans des styles différentes, comment faites-vous pour les faire cohabiter ?

William : On écoute beaucoup de choses différentes, et la musique est universelle. Plus que des styles se sont des artistes que l'on écoute et chacun apporte quelque chose qui nous plait. Je peux passer 2 heures à écouter du Eminem et enchainer sur du FFDP sans problème, les deux me procurent une émotion différente et m'apportent musicalement des choses différentes.

Pour les groupes cités dans la question, c'est vrai que ce sont peut-être ceux qu'on retrouvera le plus dans notre composition, et même si 'One Last Stand', par exemple, ne ressemble pas vraiment à du '30 sec to mars' ou du 'Avenged Sevenfold', on peut y retrouver par ci par là des petits passages qui en sont inspirés.

A l’écoute de votre album la 1ère chose qui m’a touché, c’est la diversité des mélodies et d’ambiance. Est-ce que vous pensez que cela vient de vos influences évoqué plus haut ? Par exemple, « Virtual Life » aurait carrément pu être écrite par 30 Seconds To Mars tant dans la mélodie que dans ta voix William.

William : Ah Ah ! Une comparaison à Jared Leto qui fait plaisir ! C'est vrai que notre album traverse plusieurs ambiances et plusieurs émotions. Nous avons essayé de faire un album en 'couleur' et non 'monochrome' pour que l'auditeur ne s'ennuie pas et qu'apres s'être fait un torticolis sur 'Burn it down' il puisse se détendre sur un morceau comme 'It's not to late' ou 'The best is yet to come'.
Nous ne voulions pas d'un album où le premier morceau ressemble aux 10 autres, nous avons cherché à diversifier la chose tout en gardant à l'esprit l'identité et le son du groupe. J'espère que c'est réussit !

JL : C'est vrai que ce morceau est pas mal influencé du "30 Seconds to Mars" récent mais avec quand meme davantage de guitares saturées et un solo.

La chanson « Deathbat » en hommage à Avenged Sevenfold est un des titres phare de cet album. Pourquoi ce choix ? Comment avez-vous décidé d’écrire un titre qu’eux même aurait pu écrire ?

JL : Suite a notre rencontre avec A7X nous avons eu l'idée de leur faire hommage dans un titre. Sachant également qu'une partie de notre public vient de nos reprises d'eux ça nous a paru évident ! Peut-être qu'Avenged Sevenfold l'entendra et appréciera  ! (Si ce n'est déjà fait ?)
 


Comment s’est passé la rencontre avec Shawter (de Dagoba) pour le duo sur « One Last Stand » ?

JL : On l'a rencontré à notre concert à L.A. en 2013, du coup on a un peu discuté et on est resté en contact. Quelques mois plus tard on lui proposait de chanter sur "One Last Stand" et vu qu'il a aimé le morceau on a même décidé d'en faire un clip ! Superbe expérience et c'est un mec vraiment super.
 


Vous partez bientôt en tournée aux USA, comment s’est goupillée cette possibilité ?

JL : Grâce à nos covers d'A7X encore une fois ! Un tourneur nous a contacté en nous demandant si on pouvait faire des concerts "tribute". On lui a répondu que c'était possible mais qu'on voulait également jouer nos morceaux. On a négocié un set de compos et un set de reprises d'Avenged et quelques semaines après les dates se rajoutaient au calendrier!

Et qu’en est-il d’une tournée française ?

JL : Et bien on aimerait, il faut qu'on trouve les gens qui nous donnent cette opportunité ! C'est quand même frustrant de se dire qu'on doit aller chercher ailleurs pour trouver des plans ... Mais on continue toujours à chercher des plans de notre côté, on est pas du genre à attendre que ça nous tombe dessus.

Passons à vous maintenant, apprenons à vous connaître. Citez-moi chacun un album qui a changé votre rapport à la musique !

JL : Ahhhh.. y'en aurait pas qu'un... mais je dirais "Meteora" de Linkin Park, a l'époque où je faisais du prog j'ai compris que l'efficacité me parlait plus que la complexité.

William : Quand j'avais 14 ans j'écoutais du rap français, Shurik'n par exemple et jouait de la variet' italienne à la gratte, jusqu'au jour où un fameux CD de Metallica 'The Black Album' a fini dans mon lecteur. A partir de là, fini la chansonnette à la guitare et place au riffss et arpèges.

Manu : Je dirais « Metropolis Pt.2 Scenes From A Memory » de Dream Theater, je me suis dit à ce moment-là que mon prof de batterie serait Mike Portnoy ! 

Joey : L’album « Rage Against The Machine » du groupe qui en porte le même nom m’a plongé dans l’univers rock, puis ensuite Linkin Park avec leurs 2 premiers albums, cultes pour beaucoup de gens je pense, m’ont donnés des influences bien plus métal. 

Si vous pouviez prendre la place d’un musicien dans un groupe, de qui s’agit-il et de quel groupe ?

JL: Je ne vais pas faire original mais je dirais Synyster Gates d'Avenged Sevenfold (quoique j'aimerais aussi pouvoir jouer avec lui).

William : A une époque j'aurai bien dit James Labrie de Dream Theater mais ils sont un peu trop âgés now (par rapport a moi) et sans Mike portnoy ce n'est plus pareil. Donc pour être original je dirai M. Shadows !

Manu : Contre toute attente je dirais Nick Mason le batteur de Pink Floyd car j’adore jouer ce style de musique, même si Mike Portnoy reste le batteur le plus influant dans mon  jeu !

Joey: De Joey Young d’XY !  Non sans plaisanter je pense a Johnny Christ en premier forcement, étant un grand fan d’A7X. Mais aussi de Tim Commerford des Rage Against The Machine, j’ai toujours pris un certain plaisir à jouer leurs puissants morceaux a la basse.

Si vous pouviez partir en tournée avec 2 autres groupes, quels seraient vos choix ?

JL : (le mec monomaniaque:) Avenged Sevenfold et Linkin Park.
William : Avenged Sevenfold, Linkin Park.
Manu : Avenged Sevenfold et Iron Maiden.
Joey : Five Finger Death Punch et Avenged Sevenfold.

Je vous remercie d’avoir pris le temps de répondre à ces questions et je vous laisse le mot de la fin pour les lecteurs de La Grosse Radio Metal !

JL : Merci à vous, on espère avoir le plaisir de retrouver quelques-uns de nos titres sur votre radio et avoir l'avis des auditeurs ! En attendant d'avoir le plaisir de rencontrer un max de monde à nos concerts en France !
 

 forum metal
 musique métal
COMMENTER CET ARTICLE
Artiste mentionné :
radio metal X-Y
X-Y est un groupe de rock alternatif né, fin 2006, à Nice et qui totalise plus de 300 concerts depuis sa création! Ses sonorités modernes très influencées par la scène U.S. et l'énergie ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de X-Y
Vos commentaires
 webzine metal
NOS CHRONIQUES METAL
 webradio metal
NOS INTERVIEWS METAL
 forum metal
NOS LIVE REPORTS METAL
radio metal
NOS ACTUS METAL
 écouter radio métal
NOS VIDEOS METAL
 vidéo métal
NOS FLASHBACKS METAL
 webradio metal
NOS HUMEURS METAL
 webradio metal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 webzine metal Tout le webzine de la grosse radio
 webzine metal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2018