webzine metal
La Grosse Radio METAL sur  forum metal La Grosse Radio sur Twitter  forum metal  webzine metal
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Interview / Trollmannen et Øyvind Bolt Strönen Johannesen de TrollfesT au Motocultor 2014
Trollmannen et Øyvind Bolt Strönen Johannesen de TrollfesT au Motocultor 2014



Pendant qu'Andréas & Nicolas jouent devant le public du Motocultor (et que je les rate en grande partie), je bénéficie tout de même d'une grosse tranche de rires avec les deux compères, à savoir le chanteur Jostein Austvik alias Trollmannen et le bassiste Øyvind Bolt Strönen Johannesen  de TrollfesT qui se sont prêtés au jeu de l'interview... Ce n'est pas tous jours qu'on peut discuter tranquillement avec des trolls, n'est-ce pas ?
 

---------------------------------------------------------------

 

(TrollfesT au Motocultor 2014, quelques heures après l'interview)



Thomas: Vous avez joué au Hellfest cette année. J'y étais et j'ai vu votre superbe show.

Øyvind Bolt Strönen Johannesen: Merci beaucoup !

Thomas: A ce concert, il y avait vraiment énormément de monde devant la scène, comme si vous étiez des têtes d'affiche, avec beaucoup de personnes qui vous attendaient.

Trollmannen: Je pense que c'est parce qu'il pleuvait. (rires) Ou alors, c'était parce qu'il faisait trop chaud. J'étais un peu sorti ce samedi là, et vue l'heure à laquelle on jouait, je me suis dit qu'il fallait que je trouve un peu d'ombre, et alors j'ai vu la scène du Temple, et je me suis dit "de l'ombre !"
C'était un peu bizarre, mais dans un très très bon sens. Je pense que la foule de ce concert du Hellfest était la plus grande devant laquelle on a jamais joué ! Ou l'une des deux plus grandes, il y avait aussi ce festival en République Tchèque...

Thomas: Le Brutal Assault ?

Trollmannen: Non, le Monsters of Rock, heu non, le Masters of Rock [NB: en 2013]. Il y avait à peu près le même nombre de personnes, mais c'est difficile à dire.

Øyvind Bolt Strönen Johannesen: La capacité de la scène principale du Masters of Rock est d'environ 25 000 personnes donc on a dû joué devant 10/15000 personnes.

Trollmannen: Le Hellfest était vraiment une grosse expérience pour nous.

Øyvind Bolt Strönen Johannesen: Il y avait des gens qui étaient venus à l'avance, et qui nous attendaient.

 



Trollmannen: On a jamais eu 2000 personnes qui nous regardaient juste faire les balances ! Le Hellfest était vraiment chouette, on est resté pendant tout le festival. On a vu quelques concerts la veille et aussi après qu'on ait joué. On s'est balladé à traves le site, on a rencontré des gens, on a vu des spectacles. Pareil le dimanche. A moins que c'était le samedi ?

Tony: Le Hellfest se déroule du vendredi au dimanche.

Trollmannen: Ah oui ! J'étais en congé le lundi, c'est pour ça. C'était vraiment un chouette festival, on a eu du bon temps de dingue en backstage, avec toutes ces légendes du rock qui passaient par là et qui commandait des bières ! On s'est senti comme des adolescentes "Oh Phil Anselmo" !

Thomas: Comme j'étais dans le pit photo avant votre concert, je vous ai vu et vous aviez l'air de vous dire "merde, ça craint, il y a vraiment du monde !"

Trollmannen: Oui, c'est plutôt exact... C'est toujours un peu  bizarre de jouer en festival, vous ne savez jamais s'il y a pas de petits groupes de fans de hard-core, ou bien des gros groupes de gens qui ont déjà entendu parlé de vous, ou bien une masse de gens qui veulent vous essayer. En ce qui me concerne, j'ai toujours pris les concerts en me disant qu'il va y avoir deux personnes et que ça allait être merdique. Comme ça, je ne peux qu'être positivement surpris. Quand j'étais au Hellfest, je me disais putain de bordel, vous vous trompez tous !

Thomas: Ils sont quand même restés !

Trollmannen: Oui je sais, ça c'était vraiment le truc étonnant !
 


Thomas: Vous avez déjà joué en France avant le Hellfest, et j'aimerais bien connaître votre définition du "Papayou" ?
Vous aviez dit sur scène "nous sommes les Papayousters". J'avais compris la référence, mais que connaissez vous sur cela ?


Trollmannen: Je comprends maintenant. On avait une tournée en Europe au début de l'année, et on était en France, à Toulouse. Et quand on jouait, il y avait des gens qui hurlaient entre les chansons "Papayous !" et je me disais "quoi ?", et c'était à nouveau "Papayou !". On avait rien compris, mais après, on a parlé avec notre technicien du son, et il nous a dit que c'était un artiste de variété française.

Thomas: Carlos.

Trollmannen: Oui, Carlos, donc on s'est dit c'est cool ! Ah oui, je voulais vous demander en tant que français, est-ce que la chanson "Papayou" parle de son pénis ?

Thomas: Heu... Heu...No..n..

Trollmannen: Oui ! Ca c'est un oui ! Chaque non si long est un oui !

Thomas: En fait, c'est une chanson pour les enfants...

Trollmannen: C'est encore pire, c'est dégoûtant ! Pour les enfants, doux Jésus !

Thomas: Tout le monde se sait qui est Carlos, mais personne ne se souvient précisément ce qu'il disait dans ses chansons. Quand vous écoutez Carlos, c'est que vous étiez enfant, ou alors bourré !
Vous avez fait une reprise de Britney Spears, pourquoi pas une de Carlos ?


Trollmannen: Chut ! Aucun commentaire.

Øyvind Bolt Strönen Johannesen: Pour le prochain album !

Trollmannen: Quand on jouera ce soir, crie Papayou et regarde ce qui va se passer !

Thomas: Ok, je vais m'en souvenir et je vais le dire à quelques amis criards.
Plus sérieusement, on va parler un peu de linguistique, parce qu'on est tout de même à un festival sérieux !


Trollmannen: Bien sûr. (ils se moquent ensuite de notre accent, et parle de trucs incompréhensibles en rapport avec les baguettes de batteries).

Thomas: J'ai essayé de lire quelques paroles, mais vu que c'est un mélange d'allemand et de norvégien, d'où vient cette idée de mélanger tout ça dans leur langue des trolls (trollspÅk).

Trollmannen: Quand j'ai commencé à chanter, je voulais chanter en allemand parce que cela sonne si maléfique (rires) et aussi parce qu'il y a beaucoup de sons gutturaux dans cette langue. Ca colle super bien avec le metal pour les rythmiques. Du coup, je voulais chanter en allemand, mais je ne peux pas écrire en allemand, je peux à peine comprendre l'allemand quand on me parle. Comme on arrivait pas à écrire les paroles en allemand, on les a écrit en norvégien et quand on avait des problèmes de rythme, on a juste rajouté de l'allemand. Dès qu'on trouvait un mot allemand qui avait à peu près le même sens et qui collait mieux dans la structure rythmique, on le mettait à la place. Bref, c'est né de la nécessité et de la stupidité. C'est étrange, parce que ce sujet revient dans tous les interviews, et quand on l'a décidé, on a dû y consacrer environ dix minutes. "On devrait écrire en allemand parce que c'est maléfique", "ouais !!!", "mais on peut pas écrire en allemand", "on s'en fout, j'ai un dictionnaire, on va l'utiliser", "okay !!!". Problème résolu. J'aurais aimé être un génie des langues qui a créé un nouveau langage pour l'Europe, mais malheureusement, ce n'est pas le cas !




Thomas: Avez-vous des projets particuliers. Vous avez sorti un album cette année, mais est-ce que vous avez un vrai projet, un truc que vous avez jamais pu faire, et que maintenant que vous jouez devant des milliers de personnes, vous vous dites que ça peut se tenter ?

Trollmannen: On a eu plein d'idées dingues durant notre carrière, mais même si on joue devant plus de public et dans des festivals plus grands, cela reste un loisir pour nous. Si on a de la chance, que le nouvel album se vend bien, on sera peut être enfin libéré de nos dettes. Le fait qu'on joue dans des festivals plus gros, augmente notre réputation, donc c'est plus facile d'avoir des invités sur nos enregistrements ou dans nos spectacles.

Øyvind Bolt Strönen Johannesen: Je dois aussi ajouter que les premiers albums se sont fait avec la guitare, la basse et la batterie et c'est tout. Maintenant, on peut avoir quinze musiciens.

Trollmannen: La production des albums s'est grandement améliorée et maintenant, on peut avoir bien plus d'instruments, ce qui est vraiment sympa parce que cela faisait longtemps qu'on voulait faire ça. Si tout se passe bien, on va enregistrer un EP avec un groupe complet de cuivres, avec des tubas, des trombones, des trompettes, des cors. J'avoue que c'est un peu un rêve qui se réalise, car mes premiers pas dans la musique étaient en tant que batteur dans une formation de cuivres. Tu sais, plus tu grossis, plus tes plans grossissent ! Tu prévoies toujours pour la prochaine étape. Si un jour on devient super riche, et qu'on nous donne plein d'argent pour ce qu'on fait déjà...

Øyvind Bolt Strönen Johannesen: On loue un orchestre philharmonique !

Trollmannen: Oui, on engage un orchestre philharmonique ! On aura...

Øyvind Bolt Strönen Johannesen: 600 personnes sur la scène !

Trollmannen: On ira en voyage d'étude dans les Balkans et on cherchera les trésors mystiques régionaux et on les aura pour nos solos.
 


Thomas: Maintenant, en 2014, après près de dix ans, pouvez-vous définir votre groupe en un mot.

Øyvind Bolt Strönen Johannesen: En un seul mot ?

Thomas: Peut-être deux...

Trollmannen: Stupide et impressionnant !

Øyvind Bolt Strönen Johannesen: Non traditionnel.

Thomas: Tu as gagné, tu as réussis à le définir en un seul mot ("untraditional" en anglais) !

Trollmannen: Je suis le parolier, je ne peux pas m'exprimer en moins de quinze mots !

Thomas: Avez-vous quelque chose à dire aux français ?

Trollmannen: Merci !

Thomas: Le coup de répondre en un seul mot, c'était avant.

Trollmannen: Ah merde ! Combien pour celle là ?

Thomas: Merci !

 

Thomas Orlanth



Merci à Thyrd pour l'enregistrement du son lors de l'interview et à Tony & sa copine (désolé pour ma mauvaise mémoire des noms !) pour l'aide à la traduction !

Photos (c) Thomas Orlanth - site internet: www.thomasorlanth.com 

 

 vidéo métal
 webzine metal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Trollfest, folk metal, humour, fête, Hellfest 2014 Trollfest au Hellfest 2014
10/07/2014 -   Samedi 21 juin 2014 - Temple - 14h20-15h05 Alors que Supuration venait de terminer son set d'un tout autre style sur l'Altar, le Temple était déjà plein. Plein à craquer même ! Le public était impatient et scandait ...
Lire l'article
folk, pagan, beer, trollfest, abeille, biere, alcool, fou, délire, noiseart Trollfest - Kaptein Kaos
12/04/2014 - Troll à ma reine ! Si j'étais folle, je le suis encore plus après les moultes écoutes de ce nouvel opus des norvégiens de Trollfest, c'est o-ffi-ciel ! Pour ceux qui l'ignorent, Trollfest est un groupe norvégien de folk metal ...
Lire l'article
Vos commentaires
 musique métal
NOS CHRONIQUES METAL
 webzine metal
NOS INTERVIEWS METAL
 webzine metal
NOS LIVE REPORTS METAL
 webzine metal
NOS ACTUS METAL
 forum metal
NOS VIDEOS METAL
radio metal
NOS FLASHBACKS METAL
 écouter radio métal
NOS HUMEURS METAL
 webzine metal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 musique métal Tout le webzine de la grosse radio
radio metal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2019