radio metal
La Grosse Radio METAL sur radio metal La Grosse Radio sur Twitter  webzine metal radio metal  webzine metal
  • Les dernières tentations de Zebra
  • Tangerine
  • Gros clips
  • Contrebande 2020
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Live report / Amon Amarth (+ Huntress et Savage Messiah) à l'Autre Canal de Nancy (04.02.2015)
Amon Amarth (+ Huntress et Savage Messiah) à l'Autre Canal de Nancy (04.02.2015)


Il y a bien longtemps que Nancy attendait de renouer avec un concert metal d’envergure. La majorité des évènements importants se passant désormais à Metz, il est peu dire que l’annonce d’une date des vikings d’Amon Amarth avait fait frémir toute la communauté metal nancéienne, qui avait coché cette date du 4 février depuis longtemps dans son agenda et ce malgré la concurrence de Korn qui jouait à quelques dizaines de kilomètres. Les suédois étaient accompagnés pour l’occasion de Huntress et de Savage Messiah pour une soirée riche en runes et en bière.


Savage Messiah



Les londoniens de Savage Messiah montent sur scène légèrement en avance et démarrent leur set sur « Iconocaust » devant un parterre plus que clairsemé. Les absents ont toujours tort, et aujourd’hui plus que jamais puisque le groupe délivre une claque monumentale d’entrée au public de l’Autre Canal ! Le style évolue au gré des chansons dans un mélange efficace entre les genres particuliers que sont le thrash, le heavy et surtout le power tandis que la foule qui découvre visiblement le groupe se prend tout de suite au jeu et répond de fort belle manière aux sollicitations du frontman Dave Silver.

Ravi de rencontrer du répondant, ce dernier profite des temps morts pour apostropher le public en français. Charismatique, il n’hésite pas à aller chercher son public du regard jusqu’au balcon tandis que son chant sans fausse note, capable de monter haut dans les aigus est assez impressionnant de maîtrise, un peu comme si Michael Kiske se mettait au thrash.

Savage Messiah, Nancy, metal, l'Autre Canal, 04.02.2015

Ses compères se donnent à fond avec leur jeu de scène hyper bien rodé et leur technique tout bonnement impressionnante, à l’image du bassiste Mira Slama au doigté tellement irréel qu’on lui pardonnera d’un poil trop singer Steve Harris. Le son est excellent, ce qui est plutôt rare pour une première partie de ce genre d’autant plus que cela restera une constante pendant la soirée.

Une bien belle découverte que Savage Messiah qui aura su convaincre une salle qui s’est peu à peu remplie et qui acclame les refrains épiques du groupe. 40 minutes de concert bien vite passée et on retrouvera les anglais du côté du merch à la rencontre de leurs fans.




Huntress


Lorsque les américains d’Huntress montent sur scène, les premiers rangs ont déjà largement eu le temps de débattre de la plastique de la chanteuse Jill Janus. Et les spectateurs de Nancy ne sont pas déçus en voyant arriver la jeune femme, véritable attraction à elle toute seule, avec sa tenue moulante et ses doigts peints en effet veuve noire.

Huntress, metal, Nancy, l'Autre Canal, 04.02.2015

Mais si le plan visuel est réussi, on sent que Huntress a du mal à rentrer dans son set durant les premiers titres, devant un public un peu circonspect, qui chahutera d’ailleurs quelques peu le groupe. Les riffs lorgnent vers le heavy metal saupoudrés parfois de black, mais dès que la double pédale s’arrête, on s’ennuie un peu devant les riffs plutôt pauvres du combo. Dommage car quelques fulgurances viennent émaner les trois quart d’heures de set, à l’image de « Children » ou l’excellente conclusion « Eight Of Swords » qui achève de chauffer le public comme il se doit.

Eli Santana, Huntress, Nancy, Metal, L'Autre Canal

En revanche, sur le plan technique, le groupe assure un show irréprochable avec un son une nouvelle fois très bon. Jill Janus fascine totalement par son jeu de scène et surtout sa voix, capable de passer du scream possédé à une voix heavy des plus efficaces avec une facilité et une maitrise qui forcent l’admiration. Ses camarades sont loin d’être éclipsés par son aura et forment une bande hétéroclite assez improbable, entre le guitariste Eli Santana qui fait le show avec ses poses de guitar hero ultra narcissiques toutes droit sorties de Manowar et le bassiste Ian Alden, qui semble échappé d’un groupe de desert rock.

  Huntress n’aura donc pas réalisé sa meilleure performance lors de cette soirée, mais le groupe reste intéressant ne serait-ce que par sa démarche musicale assez atypique. S’ils auront certes été moins en vue que le groupe précédent, le public au départ peu convaincu finira en acclamant les américain, en attendant le véritable déferlement viking qui s’apprête à s’abattre sur la salle.




Amon Amarth


Etonnamment, lAutre Canal n’a pas fait le plein quand l’intro d’Amon Amarth résonne, même si le public qui a fait le déplacement a apporté avec lui une motivation des plus fortes. Les suédois toujours en tournée pour promouvoir Deceiver Of The Gods (en attendant un petit nouveau qui ne devrait logiquement pas tarder) débutent leur set sur l’imposant « Father Of The Wolf », suivi directement par un « Deceiver Of The Gods » déjà promu classique. Les verres de bière volent, les pogos démarrent instantanément tandis que la salle se transforme doucement mais sûrement en un lieu de fête païenne.

Dès le départ, tous les regards sont évidemment tournés vers un seul homme : Johan Hegg. Le colosse suédois, en plus d’afficher sa bonne humeur habituelle s’amuse de la réactivité des spectateurs et en profite pour nous demander de « libérer le viking qui est en nous ». Son charisme naturel fait la différence et permet d’amuser l’assistance, surtout lorsqu’il s’essaye au français à coups de « voulez-vous heavy metal ? » ou « Putain de merde ! »

Johan Soderberg, Amon Amarth, Nancy, L'Autre Canal, Metal

Sa voix gutturale qui ne faiblit jamais pendant une heure et demie est en tout cas toujours aussi impressionnante et contribue à la puissance des compos de death mélodique épiques d’Amon Amarth. Les musiciens au jeu de scène plus sobre se montrent discrets mais efficaces à l’image de la paire de guitaristes Olavi Mikkonen/Johan Söderberg, toujours aussi carrée et du batteur Fredrik Anderson, pas impressionnant visuellement mais qui assure ses parties avec grande classe, notamment sur l’outro de « Victorious March » rareté issue du premier album Once Sent from the Golden Hall.

Olavi Mikkonen, Amon Amarth, Nancy, L'Autre Canal, metal


Côté setlist justement, pas de grosse surprise puisque les suédois tournent depuis bientôt deux ans avec la même. On a bien sûr droit aux mégas hits que sont « Guardians Of Asgaard », « Twilight Of The Thunder God » ou « War Of The Gods », mais bizarrement ce sont les titres moins connus qui enflamment la salle à l’image de l’infernal « Asator » ou de « Cry Of The Black Birds », moment de communion intense entre le groupe et ses fans. Ces derniers qui s’adonnent sans interruption aux slams et au moshs en tout genre peuvent souffler sur les moins rapides « As Loke Falls » et « The Last Stand Of Frej », qui bénéficient d’un son d’une puissance incroyable. Niveau décorum, exit le drakkar présent sur scène lors des précédentes tournées, le groupe joue la carte du dépouillement en conservant simplement l’immense backdrop aux couleurs du dernier album.

Arrive déjà l’heure du rappel et du traditionnel « The Pursuit Of Vikings » où Johan Hegg demande au public de chanter le refrain le plus fort possible et où un gros wall of death improvisé – le seul de la soirée – se forme. Les cinq membres nous remercient ensuite longuement et chaleureusement tandis que le frontman nous délivre le titre de véritable viking pour avoir survécu à cette soirée.

Johan Hegg, Amon Amarth, L'autre canal, metal, nancy

En bref, que retenir de cette prestation d’Amon Amarth ? Le groupe est toujours maître dans sa demeure sur scène, avec un show musicalement toujours aussi imposant. Attention tout de même à ne pas trop se reposer sur ses lauriers au niveau de la setlist, qui reste quasiment identique de tournée en tournée et qui pourrait finir par lasser les habitués des concerts du groupe. On leur pardonnera ce détail qui n’a pas empêché le public nancéien de passer une soirée excellente, et d’en redemander encore bruyamment lorsque les suédois quittent les planches.


Setlist :

Father of the Wolf
Deceiver of the Gods
Live for the Kill
Varyags of Miklagaard
Asator
For Victory or Death
As Loke Falls
Bleed for Ancient Gods
Death in Fire
The Last Stand of Frej
Guardians of Asgaard
Shape Shifter
Cry of the Black Birds
War of the Gods
Victorious March

Twilight of the Thunder God
The Pursuit of Vikings 



Photos : Clémentine Desloges
 webzine metal
 musique métal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Amon Amarth; Deceiver of the Gods, MEtal, Death, Viking, Johan Hegg Amon Amarth - Deceiver of the Gods
19/09/2014 - Le groupe de death metal suédois Amon Amarth vient de mettre en ligne un nouveau clip, qui met en images le morceau-titre de son dernier album en date, Deceiver of the Gods (2013). On peut notamment y voir des images du film Northmen - A Viking Saga, dans lequel le chanteur du groupe ...
Lire l'article
death, viking, suédois, deceiver, gods, clip, Amon Amarth, wolf Amon Amarth - Father of the Wolf
18/01/2014 - Les fans l'attendaient depuis un petit moment, mais le voici enfin ! Le groupe de death mélodique aux accents vikings Amon Amarth présente enfin le vidéo clip de "Father of the Wolf", extrait de l'album Deceiver of the Gods paru en juin 2013 chez Metal ...
Lire l'article
Savage Messiah, Thrash, Metal, The Fateful Dark, Cross of Babylon, Earache Savage Messiah : nouvel album en mars 2014
12/12/2013 - Le groupe de thrash metal britannique Savage Messiah se prépare à sortir son quatrième album studio le 10 mars 2014 sous le label Earache. Il s'intitule The Fateful Dark. Le groupe a déjà sorti le 11 décembre un premier extrait, "Cross of ...
Lire l'article
Amon Amarth, Olympia, Death, Metal, Carcass, Hell Amon Amarth (+ Carcass et Hell) à l'Olympia (18.11.2013)
21/11/2013 - Amon Amarth grave ses runes à l’Olympia Deux ans et demi après avoir mis le Bataclan à feu et à sang, les vikings suédois reviennent à la charge, cette fois-ci dans une salle plus grande et au fort poids historique, l’Olympia, pour ...
Lire l'article
Amon, Amarth, Hell, Carcass, live, 2013, Bruxelles Amon Amarth (+ Carcass et Hell) à l'Ancienne Belgique de Bruxelles (10.11.13)
21/11/2013 - Très belle affiche que celle proposée ce soir. C’est dans une salle sold-out depuis plusieurs semaines, veille de jour férié aidant, qu’Amon Amarth se produit avec en ouverture, rien de moins que Carcass et Hell ! La très agréable salle ...
Lire l'article
Huntress, Starbound Beast, Heavy Metal, Napalm Records Huntress - Starbound Beast
29/07/2013 - Et un groupe polémique, un ! Huntress ne fait pas l’unanimité. Ce ne sera jamais le cas. L'imagerie de la chanteuse Jill Janus y est pour quelque chose et tant pis pour la qualité musicale du combo américain. Pourtant, sur scène comme avec leur ...
Lire l'article
Amon Amarth, viking, death mélodique, Messiah Marcolin, Johan Hegg Amon Amarth - Deceiver of the Gods
22/06/2013 - Selon la mythologie nordique, Odin s’est pendu durant neuf jours et neuf nuits à Yggdrasil, l’Arbre Cosmique, pour découvrir le secret des Runes. On espère que l’écriture de ce neuvième album des fiers représentants du peuple ...
Lire l'article
Dragonforce, Huntress, Kissin' Dynamite, Tournée, Laiterie, Strasbourg, France Dragonforce (+ Huntress et Kissin' Dynamite) à Strasbourg (23.11.2012)
29/11/2012 - Dragonforce, voilà une formation qui ne laisse pas indifférent. Provoquant les moqueries des uns et l'admiration des autres, ces anglais ont réussis à se bâtir, au fil des années, une image qu'ils défendent depuis quelques temps : ...
Lire l'article
Huntress, Heavy Metal, Thrash Metal, Power Metal, Napalm Records Jill Janus, chanteuse du groupe Huntress
29/11/2012 - Dans le heavy metal, il y a une formation qui commence à se faire connaître : les américains d'Huntress, un véritable phénomène. Il faut dire que le combo est emmené par une chanteuse à la personnalité affirmée et qui ne ...
Lire l'article
Savage Messiah, Thrash Metal, Angleterre, Heathen, Earache Records Savage Messiah - Plague of Conscience
27/01/2012 - Savage Messiah : le thrash sympa   En cette période de revivals en tout genre, la vague de revival thrash bat son plein. A côté des reformations récentes (Death Angel, Heathen…), Savage Messiah joue le groupe de jeunes loups qui regardent leurs ...
Lire l'article
Vos commentaires
 musique métal
NOS CHRONIQUES METAL
 musique métal
NOS INTERVIEWS METAL
radio metal
NOS LIVE REPORTS METAL
 webzine metal
NOS ACTUS METAL
 webzine metal
NOS VIDEOS METAL
radio metal
NOS FLASHBACKS METAL
 vidéo métal
NOS HUMEURS METAL
 webzine metal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 musique métal Tout le webzine de la grosse radio
 webzine metal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2020