radio metal
La Grosse Radio METAL sur  webzine metal La Grosse Radio sur Twitter  webzine metal  webzine metal  webzine metal
  • Zebra Podcast LDTDZ
  • Gros clips
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Live report / Motionless in White au Hellfest 2015
Motionless in White au Hellfest 2015

Samedi, 12h50 - Mainstage 2



 

Un des rares représentants de la scène metalcore lors de ce Hellfest, Motionless In White peut au moins se targuer d’avoir son public qui l’attend de pied ferme, d’autant plus que les Américains ne sont pas des habitués de notre pays. C’est donc une première pour beaucoup.
 

Motionless in White


Backdrop représentant le nom du groupe écrit de manière ensanglantée, le sextet emmené par Chris Motionless (chant) est prêt à en découdre avec les festivaliers. Motionless In White est donc un groupe de metalcore fortement influencé par le gothic metal et surtout le shock rock en ce qui concerne la scène. Maquillé comme le Marilyn Manson de la grande époque, costume horrifique pour Ricky Horror (guitare), tous les éléments sont réunis pour un concert à la fois musical mais aussi visuel.
 

Motionless in White


Avec 3 albums au compteur dont le petit dernier Reincarnate, Motionless In White a de quoi faire. Et pourtant, c’est bien ce dernier qui sera le plus représenté avec 6 des 9 morceaux joués ce jour. Entrant sur "Break The Cycle" puis le morceau éponyme, la sauce prend tout de suite. C’est efficace sans être un cliché du metalcore et surtout les influences Manson, Cradle Of Filth et consorts permettent à la musique de se démarquer. Amateur de breakdowns, rassurez-vous, ils ne vous oublient pas. Au niveau du son, la voix manque de puissance et se retrouve noyé avec les instruments, dommage.
 

Motionless in White


Titre d’ouverture de Reincarnate, "Death March" permet de se rendre compte de la technicité des parties de batterie comparé au reste du troupeau metalcore. "A.M.E.R.I.C.A." est de son côté, une belle critique du voyeurisme américain, un thème bien traité et qui révèle une belle plume de la part du combo. Les morceaux s’enchaînent bien et la mayonnaise semble prendre auprès des festivaliers. Il faut dire que Motionless In White propose une recette efficace avec des refrains à scander, des breaks pour headbanger et une énergie scénique remarquable.
 

Motionless in White


Alors qu’ils auraient pu céder aux samples, le groupe ne jouera pas les morceaux en duo avec Dani Filth (Cradle Of Filth, Devilment), Maria Brink (In This Moment) ou encore Tim Skold (ex-KMFDM, Marilyn Manson) pour se concentrer sur des morceaux ou seul Chris Motionless est derrière le micro. C’est tout à leur honneur.

Après 40 minutes, il est l’heure de se retirer et c’est "Devil’s Night" qui fera office d’au revoir. Motionless In White a réussi son pari en proposant un concert efficace avec des morceaux suffisamment bien construit pour peut-être attirer les non-fans de metalcore.


 

Motionless in White


Setlist:
Break the Cycle
Reincarnate
Generation Lost
Death March
America
Abigail
Unstoppable
Dead as Fuck
Devil's Night


Photos : © 2015 Nidhal Marzouk
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.

 écouter radio métal
 webzine metal
COMMENTER CET ARTICLE
Vos commentaires
 musique métal
NOS CHRONIQUES METAL
 webzine metal
NOS INTERVIEWS METAL
 webzine metal
NOS LIVE REPORTS METAL
 forum metal
NOS ACTUS METAL
radio metal
NOS VIDEOS METAL
 musique métal
NOS FLASHBACKS METAL
 musique métal
NOS HUMEURS METAL
 webradio metal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 musique métal Tout le webzine de la grosse radio
 webradio metal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2021