webzine metal
La Grosse Radio METAL sur  webzine metal La Grosse Radio sur Twitter  webradio metal  webzine metal
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Live report / Haunting the Chapel Festival 2016 : Jour 2 (Destruction + guests)
Haunting the Chapel Festival 2016 : Jour 2 (Destruction + guests)


Haunting The Chapel Festival, deuxième partie. Pour ce deuxième jour, l'affiche accueille la légende du thrash metal allemand Destruction, à la plus grande joie des thrashers venus en nombre. Toujours dans l'écrin de la chapelle des Trinitaires et après la claque reçue la veille par Samael, tout était réuni pour conclure le week-end de concert en beauté avant d’aller enfin goûter à un sommeil bien mérité.


Artefacts
 

Contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser, Artefacts n'est pas un énième groupe de djent passe-partout. Le combo lorrain pratique un metal alternatif moderne assez simple, avec quelques touches progressives et atmosphériques appréciables.

Aidés par un son de bonne qualité, le quintette semble prendre un maximum de plaisir à être sur scène. Malheureusement pour eux, le public encore peu nombreux n'est pas aussi enthousiaste et peine à adhérer à la musique jouée, probablement un peu trop en décalage avec le reste de l'affiche.

Loin de déposer les armes pour si peu, le frontman ne tient pas en place et parcoure la scène de long en large. Son chant est l'un des points forts des compositions du groupe, alternant entre le growl et un chant clair sympathique, bien épaulé par son guitariste dans cette tâche.

Artefatcs, metz, les trinitaires, 2016

Au final, la musique du combo s'avère peu originale mais elle est souvent sauvée par les fines mélodies distillées par la guitare. Pas de djent donc, mais un metal assez progressif et bien ficelé pour qu'on s'y attarde. Une ouverture de soirée de qualité, pour ne pas changer les bonnes habitudes.


Dyssomnia
 

Après un court changement de plateau, les musiciens de Dyssomnia commencent leur set sans même avoir pris le temps de ressortir de scène après leurs derniers réglages. Une entrée sans fioriture à l'image de la musique du combo, un death metal frontal, qu'on croirait tout droit sorti de la Floride des années 90.

Dyssomnia, metz, les trinitaires, 2016

En effet, si la formation se définit elle-même comme du thrash-death, c’est l’aspect death qui prend le dessus en concert, avec un côté plus lent et plus martial. On remarque d'entrée que le niveau sonore est monté d'un cran, mettant bien en avant la basse d’Adrien sans qu'elle écrase le reste des instruments. Un ciment parfait pour le style joué. La paire de guitariste tricote sans discontinuer des riffs et des solos efficaces, parfois harmonisés, le tout sans jamais faire de grosse erreur.

On passe donc un bon moment durant la demi-heure accordée au groupe, même si les titres se ressemblent un peu. Visiblement, Dyssomnia a déjà quelques adeptes dans le public qui n’hésitent pas à lancer le premier petit moshpit de la soirée.

dyssomnia, metz, les trinitaires, 2016

La situation semble ravir le frontman Antoine, qui annonce le tournage d'un clip live sur le titre Confrontation. Blagueur, le chanteur n'hésite pas à introduire le titre "The Voice" par le gimmick de la célèbre émission de télévision.

Après les remerciements d'usages, le groupe quitte la scène sur un "Face Of Mankind" dévastateur, en laissant une impression plutôt positive au néophyte.


Scarred
 

Ce n'est désormais plus une surprise pour grand monde, les concerts de Scarred sont toujours des grands moments. Il faut dire qu'à chaque show, les Luxembourgeois flirtent avec la perfection technique et il est bien difficile de trouver la trace de la moindre petite erreur. Autant dire tout de suite que celui-ci n'a pas fait exception.

scarred, metz, les trinitaires, 2016

Musicalement, le groupe évolue dans un death/thrash metal moderne ponctués de quelques breakdowns, prenant un malin plaisir à briser consciencieusement la nuque du spectateur en mille morceaux. Bien mise en avant dans le mix, c'est la batterie de Laurent qui surplombe l'ensemble avec ses blast beats dévastateurs et ses expressions faciales assez uniques. Le son est un peu brouillon en début de concert mais s'améliorera nettement par la suite.

scarred, metz, les trinitaires, 2016

Le public est au départ un peu frileux, semblant moins connaître le combo que Dyssomnia. Il se réveillera cependant bien par la suite, à la plus grande joie des musiciens. Les riffs des guitaristes et la symétrie quasi-parfaite dans leur geste sont impressionnants visuellement, d'autant qu'en plus de jouer des plans loin d'être simples, ces derniers ne tiennent pas en place et headbanguent en permanence comme si leur vie en dépendait. Au chant, la puissance de la voix de Sacha parachève l’ensemble pour un rendu global simplement titanesque.

scarred, metz, les trinitaires, 2016

Après un temps de jeu conséquent de presque une heure, Scarred remercie chaleureusement Damage Done, l'organisateur de faire bouger la scène metal non seulement en Lorraine mais dans toute la Grande Région. Les Luxembourgeois quittent la scène en ayant une nouvelle fois délivré une belle baffe au public, avant l'arrivée tant attendue de Destruction.


Destruction
 

Au moins, on peut dire que les allemands savent se faire désirer. Au bout d'une attente interminable qui aura vu le linecheck se transformer quasiment en véritables balances, l'intro retentit enfin dans la sono et c'est avec "Curse The Gods" que le power-trio débarque sur scène tambour battant.

Avec une setlist axée sur des titres directs, Schmier et sa bande ont décidé de ne pas laisser une minute de répit aux thrashers messins, ravis d'assister à une leçon de thrash allemand par un groupe du Big Teutonic Four. Le son est plutôt bon, malgré un volume global poussé au maximum et les premiers circle pits ne tardent pas à se déclencher, surtout lorsque c'est Schmier qui en réclame lui-même.

destruction, metz, les trinitaires, 2016


Toujours aussi impressionnant armé de sa fidèle basse Dean, le colosse allemand se déplace entre les trois pieds de micro pour chanter et s'essaye même au français brièvement (bien qu'il le reconnaisse lui-même : "Mon français est merde"). On sent une certaine spontanéité et proximité entre le groupe et son public, en témoigne les nombreux slams, appréciés par les Allemands mais un peu moins par la sécurité.

destruction, metz, les trinitaires, 2016

A la guitare, Mike Sifringer a pris un sacré coup de vieux mais n’a rien perdu de son talent, assurant sans problème tous les riffs et les solos. Seul un problème de micro le forcera à s'arrêter de jouer en plein milieu de "Armagedonnizer", rendant plus audible la ligne de basse de Schmier. Quasi-invisible derrière sa batterie, Vaaver assure quant à lui sans problème malgré un solo comme toujours assez dispensable. Le groupe fait la part belle aux classiques, en particulier à son premier album Infernal Overkill mais n'oublie pas ses titres plus récents en dédicaçant "Carnivore" à toutes les filles de l'assemblée.

Une assemblée qui, on s'en aperçoit au fil du concert, n'est pas si fournie que cela. La relative rareté de Destruction en France n'a pas l'air d'avoir vraiment motivé le public messin. Ceux qui sont venus sont en tout cas des plus motivés, scandant à tout rompre les refrains des tubes que sont "Nailed To The Cross" ou "Invicible Force". On a même droit à « The Damned », reprise improbable des Plasmatics présente sur l’EP Mad Butcher de 1987.

destruction, metz, les trinitaires, 2016


Parti sur les chapeaux de roues, le moshpit se calme tout de même assez rapidement, malgré quelques reprises ponctuelles. Schmier en profite pour demander au public quel titre il aimerait entendre. Malgré l'insistance de certains fans réclamant une reprise de « Ace Of Spades » en hommage à Lemmy (que le groupe a d'ailleurs déjà interprété au Japon au début du mois), c'est « Death Trap » qui sera choisie. Mais on est loin de perdre au change avec ce titre, l'un des plus rapide et dévastateur de toute la discographie de Destruction.

destruction, 2016, les trinitaires, metz


Après un rappel constitué de "Total Desaster" et du classique "The Butcher Strikes Back", le trio tire sa révérence, concluant en beauté ce quatrième Haunting The Chapel Festival. Après tant d’années de carrière Destruction est décidément toujours en pleine forme et on ne peut qu’espérer qu’Under Attack, le prochain album des allemands à paraître en mai confirme cette forme olympique.



Setlist :
Curse The Gods
Thrash Till Death
Nailed To The Cross
Mad Butcher
Armageddonizer
Eternal Ban
Life Without Sense
Release From Agony
Hate Is My Fuel
Carnivore
Drum Solo
Tormentor
The Damned
Invicible Force

Total Desaster
The Butcher Strikes Back



© photos : Clémentine Desloges
 musique métal
 webradio metal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Destruction, Samael, Metz, festival, damage done prod Le Haunting The Chapel Festival de retour à Metz avec Samael et Destruction
14/12/2015 - Le Haunting The Chapel, rendez-vous annuel sur deux jours de l'association lorraine Damage Done Prod sera bien présent pour la quatrième fois en 2016, dans la fameuse chapelle des Trinitaires à Metz. Malgré l'annonce plutôt tardive de la ...
Lire l'article
Fall of Summer, Metal, Festival, Destruction, Mayhem, Sabbat Fall of Summer : Jour 1 (04.09.2015)
13/10/2015 - Fall of Summer : jour 1   C'est parti pour une nouvelle édition du Fall of Summer, permettant aux festivaliers de se rendre compte à quel point le festival s'est maintenu. Toujours avec la Blackwaters et la Sanctuary Stage, les metalleux peuvent avoir une vue ...
Lire l'article
Metallurgicales, metal, festival, Destruction, The Haunted, Crucified Barbara, BlackRain, Supuration Metallurgicales de Denain (07.06.2014)
18/06/2014 - Metallurgie nordiste   Initié par le député-maire Patrick Roy (1957-2011), le festival Les Metallurgicales a pu mettre en place sa sixième édition avec une affiche variée. On retrouve des groupes de death, de thrash ou de glam, old school ou ...
Lire l'article
Festival de Chair et d'Acier, Mâcon, Vildhjarta, Defeat The Earth, Hypno5e, Psygnosis, Scarred Festival de Chair et d'Acier : 1er jour (02.05.2014)
17/05/2014 -   Festival de Chair et d'Acier à Mâcon 1ère journée - 2 mai 2014 - Et si on se faisait un festival ? - Ah oui, sur deux jours, avec un fête médiévale qui dure jusqu'au troisième jour ! - Bonne ...
Lire l'article
Scarred, Gaia/Medea, Klonosphere, Season Of Mist, Jeff Jonas Jeff Jonas, bassiste et compositeur de Scarred
08/05/2013 - Après une dythirambique chronique du nouvel album de Scarred, Gaia/Medea, nous nous devions d'en savoir plus sur cette jeune formation luxembourgeoise et Jeff Jonas, bassiste et compositeur, a accepté de répondre à nos questions. Est-ce que tu peux nous ...
Lire l'article
Scarred, Gaia/Medea, Klonosphere, Season Of Mist, Scarred - Gaia/Medea
08/05/2013 - Quand l'excellence technique cotoie le talent mélodique: Gaia/Medea a tout d'un grand album. En 2013, comme en 2012, la Klonosphere a su offrir son lot d’albums de qualité. Certains ont d’ailleurs particulièrement intéressé ...
Lire l'article
Destruction, Spiritual Genocide, Schmier, thrash, metal, Carnivore, Eternal Devastation Destruction - Spiritual Genocide
03/12/2012 - Destruction : toujours plus fort, toujours plus rageur   Moins de deux ans après leur dernier album, Schmier et sa bande reviennent sur le devant de la scène thrash avec leur dernier missile : Spiritual Genocide. Riffs rageurs, rythmiques apocalyptiques et vocaux ...
Lire l'article
Destruction, Spiritual Genocide, Schmier, thrash, metal, Carnivore, Eternal Devastation Schmier, chanteur et bassiste de Destruction
03/12/2012 - "Nous avons toujours la rage"   A l’occasion de la sortie du nouvel album de Destruction, Spiritual Genocide, Marcel Schrimer, plus connu sous le nom de scène "Schmier", révèle ce qui l’a inspiré pour faire ce disque, donne ses ...
Lire l'article
Destruction, Hellfest, Thrash, Metal, Allemagne, Butcher, Schmier Destruction au Hellfest 2011
05/07/2011 - Destruction se déchaîne sur la Mainstage 2 le samedi à 18h Deux ans après leur dernier passage au Hellfest, les thrashers allemands reviennent pour défendre leur tout nouvel album, Day Of Reckoning, sorti il y a peu chez Nuclear Blast. C’est devant un ...
Lire l'article
Vos commentaires
 vidéo métal
NOS CHRONIQUES METAL
 webradio metal
NOS INTERVIEWS METAL
 vidéo métal
NOS LIVE REPORTS METAL
 forum metal
NOS ACTUS METAL
 vidéo métal
NOS VIDEOS METAL
 musique métal
NOS FLASHBACKS METAL
 écouter radio métal
NOS HUMEURS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 webradio metal Tout le webzine de la grosse radio
 forum metal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2017