radio metal
La Grosse Radio METAL sur radio metal La Grosse Radio sur Twitter  webzine metal  webzine metal
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Live report / Dagoba (+ Bukowski et A.c.o.D) Chez Paulette (11.03.2016)
Dagoba (+ Bukowski et A.c.o.D) Chez Paulette (11.03.2016)

Première date de la tournée concoctée par Metal Obs’, ce concert associant Bukowski et Dagoba en pleine campagne touloise avait de quoi rameuter, malgré la concurrence de Celeste à quelques kilomètres de là. Une affiche d’autant plus intéressante que les deux groupes amis présentent pour la première fois leurs nouvelles sorties, Tales Of The Black Dawn et On The Rocks tous deux sortis l’an dernier chez Verycords. De quoi faire trembler les murs du mythique pub rock Chez Paulette.


A.c.o.D
 

La lourde tâche d’ouvrir la soirée revient aux marseillais d’A.c.o.D. Encore peu connu dans cette partie de la France, le groupe profite de l’invitation de Dagoba à ouvrir la tournée pour tenter d’imposer son death mélodique pendant les courtes trente minutes qui lui sont allouées.

Dans le style, on sent que l’on est très proche de la scène de Göteborg des années 90 avec des riffs que ne renierait pas In Flames période Clayman ou Colony. Rien à dire sur les titres, très solides du point de vue composition. En ce qui concerne le son en revanche, c’est plus compliqué avec des mélodies audibles seulement par intermittences, de quoi faire perdre pas mal de son piquant au set du combo.

a.co.d, chez paulette, concert, live report


Du côté des musiciens, tout le monde fait le boulot plus ou moins bien, mention spéciale à Chris qui envoie sans discontinuer des riffs très intéressants (quand ils sont audibles) et à à la basse. Les titres défilent et on note parfois quelques rythmiques plus violentes, à la frontière d’un Heaven Shall Burn sur « Death Breath » notamment.

Le chant de Fred est la plus grande surprise de ce set. Plus black que death avec parfois un petit côté Steffen Kummerer d’Obscura, le frontman ne faiblit pas vocalement pendant toute la durée du concert. Fortement inspiré par Shawter de Dagoba dans ses invectives au public, il tente régulièrement de motiver les troupes, sans trop de succès début de soirée oblige. Quelques moshs timides émergeront cependant en fin de set.

fred, acod, concert, live report, paulette

Au final il manque un petit quelque chose pour que la prestation d’A.c.oD reste dans les mémoires. Les titres sont bons et bien construits mais aucun ne retient véritablement l’oreille et le set en vient à sa conclusion au bout d’une bonne demi-heure. Les marseillais, poulains de Dagoba auront en tout cas réussi à convaincre une tranche du public sans problème.


Bukowski


Premier gros morceau de la soirée, on ne présente plus le rock à tendance stoner de Bukowski, leur dernier album On The Rocks n’ayant fait que confirmer leur ascension fulgurante. Les parisiens ne débarquent pourtant pas en terrain conquis puisqu’ils n’ont jamais joué chez Paulette et que le public présent en début de set est plus dans l’observation que dans l’action.

Loin de se laisser démonter, le groupe joue comme à son habitude un set carré en démarrant avec le tube « Keep Your Head On », extrait d’Hazardous Creatures. Comme d’habitude également, Julien Dottel à la basse est déchainé dès le début de set et s’égosille dans son micro armé de son langage pour le moins fleuri.

bukowski, chez paulette, live report, 2016

Fred Duquesne est actuellement en tournée avec Mass Hysteria mais son remplaçant Clément (et ses dreads encore plus imposantes) assure ses parties sans aucun problème en headbangant comme un beau diable. On voit difficilement comment le groupe pourrait faire mieux en live, avec des musiciens tous au diapason à l’image de Timon qui martyrise sa batterie pendant les 45 minutes de set. Et que dire de la voix en or de Mathieu Dottel, chaude et rocailleuse qui nous caresse dans le sens du poil avant que son frère ne vienne intervenir de son scream acéré. Et encore, on n’a pas le droit aux titres les plus chargés en émotion comme « Birth » ou « The Midnight Son ».

Axant son set en majorité sur des titres directs, Buko s’autorise néanmoins la classique power ballade « Brothers Forever » mais surtout des incursions bien senties dans le stoner bluesy. « The Smoky Room » ou le break innatendu de « Mysanthropia » sont de belles réussites qui permettent au combo de varier son champ d’action et de montrer un visage tout aussi séduisant que lorsqu’il balance ses gros riffs.

clément, bukowski, chez paulette, live report


Malgré la relative apathie du public, le groupe semble quand même content de l’accueil qu’il reçoit et n’oublie pas de rendre hommage à Paulette, patronne du pub sans qui il serait impossible d’assister à ce genre de concert au milieu de la campagne touloise. Le frontman rend également un hommage sobre et émouvant aux victimes des attentats de novembre en demandant à l’ensemble du public de s’asseoir pour mieux se relever aux premières notes de « Hazardous Creatures ».

On se rend compte que le set de Bukowski est passé à la vitesse de la lumière quand Mathieu nous annonce qu’il ne reste plus que trois chansons. Temps de jeu trop court et setlist frustrante puisque le superbe dernier album n’est représenté que par deux titres et que le génial The Midnight Sons passe à la trappe avec zéro titre joué. On n’aurait pas renié un petit « Hearing Voices » ou « The Scarecrow » mais ce sera vraisemblablement pour la prochaine fois.

mathieu, bukowski, chez paulette, live report

« Car Crasher » et son wall of death finit par réveiller le public, un peu tardivement et Bukowski termine son set sur une reprise d’ « I’m Broken » de Pantera, dans une ambiance qu’il aurait mérité depuis le début. Sans fioriture, le groupe mène toujours ses concerts avec une énergie rock n’ roll authentique qui fait plaisir à voir. Dommage que le public ait peu suivi ce soir, empêchant le grain de folie habituel de leur show de faire son apparition. Peut-être qu’une date en tête d’affiche ne serait pas de trop.

bukowski, chez paulette, concert, public, live report

Setlist :
Keep Your Head On
My Name Is Kozanowski
The Smoky Room
Brothers Forever
Vampire
Mysanthropia
Hazardous Creatures
Car Crasher



Dagoba


Tête d’affiche de la soirée, Dagoba monte sur scène à 22h30 pour 1h15 de furie comme savent si bien la créer les marseillais. Franky Costanza perché derrière sa batterie s’occupe d’haranguer la foule avant que le set ne démarre sur « Eclipsed » du dernier album Tales Of The Black Dawn.

Immédiatement, on constate que le son est excellent et que la motivation des musiciens est toujours au top, malgré les tournées incessantes. Werther et Shawter jouent continuellement avec le public qui se réveille enfin et lance un moshpit digne de ce nom. Seul Z paraît plus en retrait, presque emprunté, en assurant tout de même ses parties de guitare à la perfection.

shawter, dagoba, chez paulette, concert

Les marseillais aiment amener de la théâtralité dans leur show et cette nouvelle tournée ne fait pas exception. Les samples et autres jets de fumée font désormais partie intégrante du concert, au même titre que l’eau que se déversent en abondance les musiciens sur la tête. Dagoba est une machine parfaitement rodée pour les concerts mais arrive tout de même fort heureusement à garder une certaine spontanéité qu’ont perdu un certains nombres de groupes en tournée intensive. Cela fait plaisir à voir.

Z, dagoba, chez paulette, concert

Depuis la sortie de Tales of the Black Dawn, le combo n’a que peu modifié sa setlist et c’est là le gros point noir du set. Pour les habitués, aucune surprise puisqu’on retrouve les classiques « The Great Wonder », « I, Reptile » ou encore « Black Smokers ». Les passages obligés que sont le wall of death de « It’s All About Time » et le circle pit de « The White Guy »  sont toujours là et les titres du nouvel album comme d’éventuelles vieilleries ou surprises ont bien du mal à se glisser dans cette setlist. Le très bon « The Sunset Curse » parvient à tirer son épingle du jeu mais pour le reste, le groupe campe sur ses acquis ce qui est un peu dommage.

Mis à part ce détail, le concert passe plutôt bien. Indéniablement, Shawter est plus avenant que par le passé ce qui rend l’interaction avec le public plus naturelle. Citant Lars Ulrich ou partageant son Jack avec le premier rang, le frontman s’empare même d’un appareil photo en fin de set pour immortaliser lui-même le circle pit final. Franky Costanza de son côté est égal à lui-même. Les salles intimistes comme Chez Paulette sont une bonne occasion pour observer de près son jeu de batterie spectaculaire. On a tendance à s’y habituer mais le batteur est toujours aussi impressionnant, n’affichant aucune faiblesse tout au long du set même sur les titres éprouvant comme « Born Twice ».

franky costanza, dagoba, chez paulette, concert

Dagoba termine son concert sur un « I, Reptile » éprouvant pour les nuques des spectateurs. Après avoir brièvement quitté la scène, le groupe revient accompagné de Julien de Bukowski pour « The Things Within » où le bassiste des parisiens s’en sort avec les honneurs. Rien à dire sur la performance de Dagoba qui confirme encore et toujours son statut d’incontournable sur la scène metal française. Pour les fans en revanche, un renouvellement dans la setlist serait le bienvenu avec pourquoi pas le retour de morceaux de Face The Colossus.

dagoba, chez paulette, concert, 2016, live report


Setlist :
Intro
Eclipsed
The Man You're Not
Black Smokers
When Winter...
Born Twice
Epilogue
The Sunset Curse
It's All About Time
The Great Wonder
I, Reptile

The Things Within
The White Guy (And The Black Ceremony)


Photos : Oeil du Viking Photographie


Merci à HIM Media et à Music For Ever Productions.



 écouter radio métal
 webzine metal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Dagoba, Bukowski, MetalObsTour, Music for Ever, 2016 Dagoba et Bukowski réunis pour le Métal Obs' Tour
19/12/2015 - Les tournées 2016 de Dagoba et Bukowski vont se rejoindre, au printemps, pour au moins trois dates déjà annoncées, dans le cadre du Métal Obs' Tour organisé par  Music For Ever Production,  : - le 11 mars, Chez Paulette- ...
Lire l'article
dagoba, tales of the black dawn, metal, marseille, shawter, indus, groove, moderne Dagoba - Tales of the Black Dawn
24/06/2015 - Le groupe de la cité phocéenne Dagoba est depuis quelques années déjà une valeur sûre de la scène metal hexagonale, mais c’est avec Post Mortem Nihil Est paru en 2013 que le groupe a réellement percé à ...
Lire l'article
behemoth, madball, crucified barbara, dagoba, black bomb a, rise of the north star, bukowski, smash hit combo Rock in Hell Festival à Colmar (04.04.2015)
29/05/2015 - C’est en ce samedi après-midi pluvieux que débute la première édition du Rock In Hell, festival organisé par l’association Live!, avec un programme donnant la part belle aux groupes hexagonaux ainsi que des têtes d’affiche de ...
Lire l'article
power, rock, metal, rocks, verycords, cergy, français, clip Bukowski - The Winter's Masters
27/05/2015 - Vous n'êtes pas sans savoir que Bukowski a sorti son quatrième opus solo, On the Rocks, le 30 mars dernier chez Verycords. Pour fêter cela, les franciliens viennent de mettre en ligne un premier vidéo clip illustrant cet opus. Il s'agit du titre ...
Lire l'article
rock, metal, power, verycords, stoner, heavy, dottel, duquesne, ghost, scarecrow Bukowski - On the Rocks
24/03/2015 - Cocktail survitaminé et sa rondelle de citron On avait quitté Bukowski avec un très probant troisième album, Hazardous Creatures, qui marquait la venue dans le trio d'un quatrième homme très influent car aussi producteur : Fred Duquesne. Un peu ...
Lire l'article
Dagoba au Trabendo, Acyl, Magoa, Lutèce Dagoba (+ Magoa, Acyl et Lutèce) au Trabendo (17.01.2015)
07/02/2015 - C'est au Trabendo, le 17 janvier 2015, qu'a eu lieu le concert tant attendu du groupe Dagoba dont on n'a plus besoin de faire la présentation. Pour accompagner nos petits marseillais préférés, ce sont trois groupes de la région parisienne qui ...
Lire l'article
rock, bagarre, full throttle baby, julien, bukowski, dottel, entretien Julien Dottel, frontman de Full Throttle Baby
26/02/2014 - *Entretien mené par M'sieur Seb* FULL THROTTLE BABY vient de faire paraître un premier EP éponyme efficacement rock n’roll. Cinq titres pour un petit quart d’heure de fureur maltée. Energique et sans prétention, la galette a pour seul ...
Lire l'article
rock, metal, bagarre, Vauréal, Noïd, Bukowski, Carte Blanche, Forum Bukowski (+ Noïd) au Forum de Vauréal (11.10.2013)
14/10/2013 - Bukowski, ou le groupe qu'on voit partout et dont on ne cesse de parler cette année, un peu à l'image de Audrey Horne. Et c'est tant mieux, c'est le genre de combo dont on pourrait causer tous les jours que ça ne nous gênerait pas ! Alors c'est ...
Lire l'article
Artistes mentionnés :
 webzine metal Bukowski
Le power trio Bukowski nous livre un rock aux accents stoner qui sait rester mélodique et tutoie parfois avec la grâce. Tantôt sarcastique tantôt introspective, la ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Bukowski
 webradio metal Dagoba
Dagoba est un groupe français de metal industriel (avec des touches de death) créé en 1997 et originaire de Marseille. Ses influences musicales sont entre autres Pantera, ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Dagoba
Vos commentaires
 forum metal
NOS CHRONIQUES METAL
 vidéo métal
NOS INTERVIEWS METAL
 webradio metal
NOS LIVE REPORTS METAL
 vidéo métal
NOS ACTUS METAL
 forum metal
NOS VIDEOS METAL
 forum metal
NOS FLASHBACKS METAL
 webradio metal
NOS HUMEURS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 musique métal Tout le webzine de la grosse radio
radio metal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2017