webzine metal
La Grosse Radio METAL sur  forum metal La Grosse Radio sur Twitter  musique métal  webradio metal  webzine metal
  • Zebra Podcast LDTDZ
  • Gros clips
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Live report / Longlive Rockfest 2017 : Jour 2
Longlive Rockfest 2017 : Jour 2


Ce deuxième jour du Longlive Rockfest 2017 à Lyon promettait de très belles choses au vu des noms sur l'affiche. Ce qu'on retiendra c'est que la journée a tenu ses promesses et s'est révélée être intense, violente et pleine de bonnes surprises. Le festival phare lyonnais a clairement réussi son coup avec une telle programmation et une belle organisation qui permet d'enchaîner les concert sans que les groupes n'aient le temps de se faire désirer. 
 

 


RESOLVE
 

Le deuxième jour, dont l'ambiance est plus orientée hardcore / metalcore, démarre avec les Lyonnais de Resolve. La différence avec le premier soir se fait sentir assez rapidement puisqu’il y a moitié moins de monde devant la Clubstage pour ce premier concert mais la salle se remplira plus tard dans la journée. Le quatuor français donne tout ce qu’il a pour son premier concert et cela fonctionne puisque, bien que timide au début du set, le public se laisse prendre au jeu au bout de quelques chansons.



Il faut dire que le groupe n’est pas aidé par le son, la guitare est sous mixée pour une batterie trop puissante. Il nous faut attendre plusieurs titres avant que le problème ne soit réglé. Resolve offre tous les titres qu’il a pour le moment, puisque nous vous le rappelons, c’est un groupe tout récent (dont nous vous parlions déjà ici). Avec à peine un an de travail en commun, le résultat est plutôt bon et prometteur. Resolve a déjà tout ce qu’il faut avec de l’énergie à revendre, des titres accrocheurs… Bref Resolve c’est le groupe français à voir en live !




LANDMVRKS
 

Avec un seul album sous le bras et un second en préparation, le deuxième groupe français du jour n’est pas là pour rigoler et a tout à prouver. Dès les premières notes Landmvrks dégage une assurance et une stabilité rares pour un groupe récent. Les Marseillais savent où ils vont et délivrent un set encore plus puissant que Resolve. Florent Salfati est intenable derrière son micro et circule de droite à gauche sur scène avec virulence et sans jamais perdre sa casquette, performance remarquable.

landmvrks, longlive rockfest, 2017, hardcore

Musicalement, le combo de hardcore français n’est pas non plus en reste puisque mis à part le chant excellent de Flo Salfati, les riffs qui l’accompagnent sont d’une rare puissance avec ce son qui est propre à Landmvrks. Une saturation de guitare claquante avec une rythmique basse / batterie qui ne laisse personne indifférent. Autant dire que niveau mosh pits, le public est réellement dedans et se déchaîne alors que ce n’est que le deuxième concert du jour. Nos Français ont du talent, ne manquez pas Landmvrks sur leur prochaine tournée ou vous le regretterez.




SHVPES
 

Lorsque l’on parle de metalcore, harcore ou encore post-hardcore, une multitude de groupes nous viennent en tête. Pourtant Shvpes est en bonne route pour conquérir le public accroché à tous ces styles et devenir une vraie référence. Menés par nul autre que Griffin Dickinson, fils du leader emblématique et charismatique d’Iron Maiden, autant dire que le petit n’a rien à envier au grand. Shvpes doit faire ses preuves aujourd’hui et ne rate pas le coche en commençant le set par “False Teeth”.

shvpes, longlive, lyon, 2017, griffin dickinson

Une belle démonstration de ce que savent faire les Londoniens. Riffs rapides, puissants, mélodiques, grosse basse et surtout une présence scénique menée à la baguette par un Griffin Dickinson surexcité. Au niveau du chant, Shvpes est un mélange un peu particulier comme ce que l’on retrouve par exemple chez Stray From The Path avec un scream aigu hargneux en passant parfois par du chant clair sur les refrains et quelques couplets en rap. Le combo parfait pour un groupe qui l’est tout autant. Inutile de vous préciser que nous sommes réellement bluffés par le quintet que nous sommes déjà pressés de revoir au Hellfest le weekend suivant.

shvpes, longlive, lyon, 2017

Shvpes passe sur ses classiques qui deviendront tôt ou tard des réels tubes, “Skin & Bones”, “Two Minutes of Hate”, “Shapes”. La foule de la Clubstage est en émoi et le leader du combo en profite pour en être le plus proche possible. Heureusement pour le Longlive Rockfest que les têtes d’affiches suivantes sont à la hauteur, sinon Shvpes leur aurait volé la vedette haut la main.





MOTIONLESS IN WHITE
 

Aujourd’hui c’est le groupe américain Motionless in White qui ouvre le bal sur la Mainstage. Avec leur nouvel arrivant, Graveyard Shift, sorti très récemment, leur setlist est composée principalement de titres tirés cet album. Le groupe ira aussi piocher dans ses anciens disques avec des morceaux comme « Abigail », pour les fans “old school” nous dit Chris. Mais aussi « Devil’s night », «Immaculate Misconception» et « Break The Cycle ».



Le set est rythmé par l’énergie du public, mosh pit et wall of death sont de la partie. Sur scène le show est millimétré, les mouvements de chaque musiciens sont synchros, et le bassiste qui a pour habitude de se démarquer ne déroge pas à la règle et se fait un plaisir de grimper sur tous les amplis qui lui tombent sous les pieds. Grosse énergie pour ce concert qui ne pouvait inaugurer la mainstage d’une meilleure manière que ce soit au niveau visuel avec l’identité du groupe mais aussi de la réponse donnée par le public qui était déjà très chaud pour accueillir Motionless in White.





THE DEVIL WEARS PRADA
 

Pour ce set de The Devil Wears Prada le public est déjà opérationnel puisque dès la première chanson, « Daughter », des crowdsurfers font déjà leur apparition. Mike (chant) passe une bonne partie du set à essayer de grimper sur les différentes structures présentes aux abords de la scène. Il faut dire que le groupe occupe bien tout l’espace que lui offre la Clubstage. La scène n’étant pas grande, il n’est pas facile de livrer un show avec beaucoup de mouvements, mais le groupe s’en sort très bien à ce niveau là. Sans compter les nombreux crowdsurfers qui arrivent sur scène avant de ressauter dans la foule.

tdwp, longlive, lyon, 2017

Niveau setlist, The Devil Wears Prada a fait le choix de piocher un peu partout puisque sur les huit titres du set le groupe couvre six albums et EP différents ! Malgré un son un peu brouillon où les basses sont beaucoup trop mises en avant par rapport au reste, le groupe de metalcore américain fait de son mieux pour nous préparer à la claque qui nous attend juste après avec Of Mice & Men sur la scène principale




OF MICE & MEN
 

C’est au tour des Américains de Of Mice & Men d’envahir la scène principale de ce Longlive. Comme pour n’importe quel groupe avec une certaine renommée, cela procure toujours un sentiment étrange de voir un quintet se présenter sur scène en tant que quatuor. Austin Carlile out, Aaron Pauley “in”. Entre guillemets puisque celui qui officiait initialement au sain de Of Mice & Men en tant que bassiste et chanteur de parties claires, s’est juste rajouté une tâche de plus avec le scream.

of mice & men, longlive, lyon, 2017

C’est avec “Bones Exposed”, tirée de Restoring Force (2014) que les Américains ouvrent leur set. A partir de là, comment vous expliquer la gifle monumentale que Of Mice & Men a mis au Transbordeur sans trop s’étendre ? Quarante-cinq minutes de concert, un enchaînement de tubes, une puissance incroyable, le son le plus imposant que nous avons jamais entendu dans cette salle et surtout un Aaron Pauley magistral derrière sa basse et son micro.

of mice & men, longlive, lyon, 2017

Les riffs limite progressifs de “Would You Still Be There” ne nous laissent pas indifférents et même pour un titre composé presque entièrement de chant clair, aucune fausse note n’est à déplorer. Nous avons ensuite droit à deux nouveaux titres enregistrés avec le line-up actuel, “Unbreakable” et "Back To Me" qui se révèlent être des pièces maîtresses du set en live. Sans parler de “Pain” qui en a choqué plus d’un à sa sortie comme single de Cold World (2016), et bien elle est encore plus choquante en concert. Ce côté nu-metal est loin d’être désagréable et se révèle même être le titre le plus imposant de ce concert.

of mice & men, longlive, lyon, 2017

Of Mice & Men propose un show d’une rare intensité, qui ne redescend jamais. Même au niveau des lumières, le spectacle est d’une grande qualité. Félicitation aux Américains qui s’en sortent plus que bien sans leur ancien chanteur qui était pourtant si charismatique. Une des grosses surprises de ce Longlive Rockfest 2017, dont on se souviendra longtemps.

of mice & men, longlive, lyon, 2017





EVERY TIME I DIE
 


Le groupe de metalcore américain Every Time I Die a pour lourde tâche de passer juste après leurs compatriotes de Of Mice & Men. Quarante minutes de show sont à leur disposition pour en faire voir de toutes les couleurs au Longlive. Et l’expression est bien choisie puisque malgré l’obscurité permanente de la Clubstage, Every Time I Die livre un set sous plusieurs teintes différentes avec un metalcore toujours changeant d’une chanson à l’autre.

Pour un set aussi court, l’efficacité de la musique des Américains fait ses preuves puisqu’ils ont le temps d’enchaîner treize chansons toutes plus violentes les unes que les autres. “No Son Of Mine”, “Glitches”, “Ebolarama”, “Decayin’ With The Boys” sont au rendez-vous. Every Time I Die passe par Low Teens (2016), le nouveau venu mais aussi par des titres piochés dans leur discographie variée.

La bande à Keith Buckley et son frère Jordan retourne complètement la petite salle du Transbordeur et même si c’est une habitude lors de leurs concerts, c’est toujours quelque chose de surprenant et incroyable à voir. Prestation amplement réussie pour Every Time I Die.




ARCHITECTS
 


C’est au groupe de Brighton de clôturer le Longlive Rockfest édition 2017. La salle est pleine à craquer quand le groupe apparaît sur scène. Comme à leur habitude depuis le début de la tournée, c’est avec « Nihilist » que Architects ouvrent leur set. Les Anglais étaient sûrement le groupe le plus attendu cette année et ça se ressent dès les premières secondes lorsque le public se met à scander les paroles du premier titre. Le groupe est plus en forme que lors des dernières dates françaises.

architects, longlive, lyon, 2017

Après un show assez vide à Orléans puis une remise en forme au Download Festival France deux jours auparavant, Architects redresse la barre à Lyon. Le show de lumières si caractéristique du groupe est de sortie, le blanc aveuglant et le bleu pétant, offrent un spectacle mémorable. On remarque aussi l’amélioration du son par rapport à leur dernier passage au Transbordeur en première partie de Parkway Drive début 2016.

architects, longlive, lyon, 2017

Avec une setlist principalement basée sur le dernier album en date, nous avons tout de même le droit à quelques anciennes comme «  These Colours don’t Run », « Gravedigger » et « Naysayer ». Sam Carter ne se prive pas de nous faire part de son mécontentement par rapport aux petites quarante-cinq minutes de set qui leur sont imposées. Sur trois prises de parole de sa part, deux font l’objet du temps de jeu et l'une a servi à introduire “Gone With The Wind” avec l’éternel petit discours à propos de Tom, qui ne manque jamais de prendre le public aux tripes. C’est sur ce titre que le groupe clôt cette édition 2017 du Longlive Rockfest, d’une manière très brusque mais tout de même plus que émouvante.

architects, longlive, lyon, 2017


Photographies : Florentine Pautet
Toute reproduction interdite sans l'accord de la photographe.



Merci à Atlernative Live pour la bonne organisation de ce festival qui fait la fierté du public lyonnais ! 

 webzine metal
 webzine metal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Sleeping With Sirens, SWS, interview, post hardcore, longlive, rockfest, lyon Entretien avec Sleeping With Sirens à Lyon (13.06.17)
30/06/2017 - Un peu avant leur passage au Longlive Rockfest à Lyon, c’est tous les membres de Sleeping With Sirens qui nous ont accordé du temps pour une petite interview. Dans les loges, avec 2 ventilateurs pour échapper à la chaleur, les Américains ...
Lire l'article
whist, pop punk, alternatif, lyon, longlive rockfest, 2017 Entretien avec Whist au Longlive Rockfest 2017
26/06/2017 - Lors du Longlive Rockfest 2017 à Lyon, nous avons eu la chance de nous entretenir avec Whist, un jeune groupe lyonnais dont nous avions chroniqué le second EP, Square One (ICI). Cette interview a eu lieu juste après leur passage sur scène. Avec un nouvel EP qui ...
Lire l'article
pierce the veil, longlive, rockfest, jaime preciado, basse, interview, lyon Entretien avec Jaime Preciado de Pierce The Veil
24/06/2017 - C'est dans le tour bus de Pierce The Veil, au frais et à l'abri de la chaleur de Lyon, que nous avons pu nous entretenir avec Jaime Preciado, bassiste du groupe. Les Californiens étaient de retour en France, et toujours en tête d'affiche, cette fois dans le ...
Lire l'article
As It Is, Longlive, Rockfest, Pop, Punk, patty walters, ben langford biss As It Is : Rencontre avec Patty et Benjamin au Longlive Rockfest 2017
19/06/2017 - En pleine tournée des festivals, le groupe de pop/punk As It Is était de passage à Lyon pour le Longlive Rockfest 2017. Avant leur passage sur scène, on a pu s’entretenir avec Patty Walters (chant) et Ben Langford-Biss (guitare et chant). Les deux amis, ...
Lire l'article
longlive rockfest, festival, france, lyon, pop, punk, hardcore, rock, 2016 DOSSIER : Longlive Rockfest 2016
28/05/2016 - Dès les dernières notes de Satanic Surfers sur la Mainstage du Transbordeur de Lyon, on se plaît déjà à rêver de la troisième édition du festival. Passer à deux jours aura été un véritable challenge pour ...
Lire l'article
longlive rockfest, festival, france, lyon, pop, punk, hardcore, rock, 2016 Longlive Rockfest, jour 2 (14.05.16)
28/05/2016 - Après une journée pop-punk le vendredi, le samedi va muscler les choses avec une journée rythmée par le hardcore, les moshpits et par un public bien différent de la veille. Et comme au Hellfest, ce sont les français de Rise Of The Northstar qui ...
Lire l'article
longlive rockfest, festival, france, lyon, pop, punk, hardcore, rock, 2016 Longlive Rockfest, jour 1 (13.05.16)
28/05/2016 - De une journée l'an dernier, le Longlive Rockfest prend du gallon cette année avec une répartition des groupes sur deux jours. Cette première journée fait la part belle au pop-punk avec en tête d'affiche de la journée... Simple Plan ! ...
Lire l'article
ROAM, backbone, pop-punk, interview, longlive rockfest, 2016 Entretien avec ROAM lors du Longlive Rockfest 2016
23/05/2016 - Véritable sensation du pop-punk depuis la sortie de leur premier opus il y a peu, Backbone, le quintet anglais de ROAM en est déjà à son troisième passage en France. A l'occasion du Longlive Rockfest 2016, nous nous sommes entretenus avec ...
Lire l'article
polar, no cure no saviour, metal, hardcore, interview, new, 2016 Entretien avec POLAR. au Longlive Rockfest 2016
23/05/2016 - Alors que leur troisième album, No Cure No Saviour, vient d'attérir dans les bacs et que celui-ci marque une évolution plus metal que hardcore, nous nous sommes entretenus avec le combo britannique de POLAR. en marge de leur concert du Longlive Rockfest. ...
Lire l'article
chunk no captain chunk, fearless records, longlive rockfest, warped tour, vans, hardcore, pop-punk, 2016 Entretien avec le groupe Chunk! No, Captain Chunk au Longlive Rockfest 2016
21/05/2016 - En marge de leur prestation sur la Mainstage du Transbordeur dans le cadre du Longlive Rockfest, nous nous sommes entretenus avec les membres du plus américain des groupes français, Chunk! No, Captain Chunk!. Au programme, une interview détente avec un groupe qui sait ...
Lire l'article
hypno5e, interview, longlive, rockfest, 2016, lyon Entretien avec le groupe Hypno5e au Longlive Rockfest 2016
21/05/2016 - La Grosse Radio était en présence d'Hypno5e, au complet, dans le cadre du Longlive Rockfest à Lyon le samedi 13 mai. Une bonne opportunité d'en apprendre un peu plus sur la façon dont a été écrit Shores Of The Abstract Line, ...
Lire l'article
Vos commentaires
 forum metal
NOS CHRONIQUES METAL
radio metal
NOS INTERVIEWS METAL
 musique métal
NOS LIVE REPORTS METAL
radio metal
NOS ACTUS METAL
 webradio metal
NOS VIDEOS METAL
 webradio metal
NOS FLASHBACKS METAL
 forum metal
NOS HUMEURS METAL
 forum metal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 écouter radio métal Tout le webzine de la grosse radio
 forum metal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2021