webzine metal
La Grosse Radio METAL sur  vidéo métal La Grosse Radio sur Twitter  musique métal  musique métal
  • Contrebande 2018
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Live report / Deficiency (+ Original Sin + Cygonia) à La Charrue (Marmoutier) - (10/02/2018)
Deficiency (+ Original Sin + Cygonia) à La Charrue (Marmoutier) - (10/02/2018)

En creusant un peu, on s'aperçoit rapidement que Strasbourg n'est pas l'épicentre de la production de concert de Metal en Alsace. D'autres villes, plus ou moins grandes, accueillent elles aussi des concerts, et c'est le cas pour Marmoutier, une petite ville à quelques kilomètres de Strasbourg. Ce samedi 10 février, comme souvent, le restaurant « La Charrue » s'est transformé en véritable salle de concert pour recevoir pas moins de trois groupes : Deficiency, Original Sin et Cygonia.



 

Cygonia
 

Ce soir là, c'est Cygonia qui ouvre le bal. Peu de personnes sont présentes pour écouter le groupe de heavy alsacien et l'ambiance qui se dégage est plus celle d'un pub anglais que celle d'un concert. Le show de Cygonia est très « à la bonne franquette », il s'articule autour de reprises et de compositions originales du groupes tirées de leur EP Made of Steel.
 





Malheureusement la formation manque de professionnalisme. Si les compositions sont relativement bien exécutées, les reprises sont clairement à revoir. Les musiciens peinent à jouer ensemble et à maintenir un rythme régulier, ce qui créer une sensation un peu déroutante qui peut s'apparenter à un mal de mer (la reprise d'“Electric Eye“ de Judas Priest a pu faire grincer quelques dents). La double pédale et les soli sont rarement assumés et c'est vraiment dommage vu l'énergie et la bonne humeur que le groupe dégage sur scène. Ils ont malgré tout réussi à chauffer la trentaine de personnes présentes, à faire bouger quelques têtes et à éveiller l'entrain de quelques fans et copains venus pour l'occasion ! 










Original Sin


La mise en bouche est faite, Cygonia laisse place à Original Sin. On passe d'un heavy très NWOBHM à un metalcore des plus classiques.



Première chose à signaler, le groupe maîtrise bien plus son sujet et ne propose que des composition soriginales, majoritairement issues de leur album Bitch Hunter. Leur attitude est bien plus décontractée et une expérience de scène se fait largement ressentir. Le chant du hurleur est contrôlé, les longues tenues et différents point d'orgues sont plus qu'agréables à entendre et se posent tranquillement sur le jeu des musiciens. Le pit commence doucement à se chauffer et à bouger, l'ambiance se pose avant que Deficiency ne viennent planter leur melodic thrash.




Mais plus le concert avance, plus le caractère classique du metalcore d'Original Sin leur fait défaut. Leurs compositions sont facilement oubliables. Elle permettent certes de passer un excellent moment, mais sont loin d'être originales... C'est avec regret que nous constatons qu'Original Sin tombe dans le piège du core sans identité propre.


   

 
Ce sentiment de déjà-vu s'accompagne d'un goût amer lors des refrains, où les back vocals sont rarement justes et alimentent le cliché dans lequel s'enferment le groupe et ses membres. Un bon moment en terme d'ambiance, mais loin de faire l'unanimité auprès des spectateurs et un set rapidement oublié.








Deficiency


Dès les balances, le ton est donné : pour s'accorder, le guitariste soliste de Deficiency reprend avec brio “Bleed“ de Meshuggah. Le show n'a même pas commencé que des indices de qualité se manifestent déjà. Rapidement, un clivage s'instaure entre Deficiency et les groupes précédents. L'alchimie entre les différents musiciens est nettement plus prononcée et ceux-ci proposent un jeu remarquable.


   

Leur melodic thrash dégage une rare virtuosité, tant dans les soli que dans les riffs qui oscillent entre progressif et structure classique du thrash. Le batteur est carré et soutient énormément les guitares dans leur jeu. Les principaux morceaux joués sont issus du dernier album de Deficiency, The Dawn of Consciousness, qui s'avère être un pur produit de puissance en live. Cette puissance vient bien sûr des riffs, mais surtout du chant, à demi-teinte entre clair et guttural. Même en étant malade, le chanteur délivre tout son coffre et toute son énergie. Cette énergie trouve un écho dans le public qui commence à mosher et à slammer dès le premier morceau ! En quelques minutes Deficiency a conquis la centaine de personnes présentes.






Aucun morceau n'est faiblard. Tous les titres joués comportent un tapping ingénieux ou un riff original. Tous les membres sans exception font preuve d'une parfaite technique et maitrise de leur instrument. Deficiency c'est une bête en live qu'il ne faut pas rater si l'occasion se présente !








Merci à MetalEast pour l'accréditation !

Photos: © Valentin Laurent (Hysteria) 2018. 
Toute reproduction interdite sans autorisation du photographe.

 écouter radio métal
 musique métal
COMMENTER CET ARTICLE
Vos commentaires
 webradio metal
NOS CHRONIQUES METAL
 webradio metal
NOS INTERVIEWS METAL
 vidéo métal
NOS LIVE REPORTS METAL
 vidéo métal
NOS ACTUS METAL
 forum metal
NOS VIDEOS METAL
 forum metal
NOS FLASHBACKS METAL
 écouter radio métal
NOS HUMEURS METAL
 webradio metal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 webzine metal Tout le webzine de la grosse radio
radio metal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2018