écouter radio métal
La Grosse Radio METAL sur  écouter radio métal La Grosse Radio sur Twitter  musique métal  écouter radio métal
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Live report / Xtreme Fest 2018 - Jour 3
Xtreme Fest 2018 - Jour 3

Et voilà, c'est déjà le mois d'août et l'Xtreme Fest vient de remettre le couvert pour sa sixième édition sur le parc de loisir de Cap Découverte. Mais cette fois-ci, le festival a décidé de changer son fusil d'épaule en s'étalant sur 4 jours (au lieu de 3) du jeudi 2 au dimanche 5 août. Et comme on pouvait s'y attendre, l'équipe de Pollux Asso a mis les petits plats dans les grands en mettant une grosse affiche sur pied sous l'égide du punk et du hardcore avec Hatebreeed, The Adicts, Millencollin, Terror ou bien Comeback Kid !

En effet, pour cette nouvelle édition, le festival a opté pour le parti pris de revenir à ses primes amourettes punk comme au bon vieux temps du Zguen Fest et de se passer des plateaux metal actuels. Un véritable challenge s'il en est puisque les metalleux n'ont de prime abord pas grand-chose à se mettre sous la dent mis à part les costauds de Municipal Waste, Insanity Alert ou bien Converge. Mais force est de constater que le choix de Pollux Asso a payé puisque les soirées du vendredi et du samedi ont été vite sold out et que le magnifique site de Carmaux a attiré beaucoup monde. Bref, cette nouvelle édition placée sous le signe du soleil et de la chaleur a (encore une fois) tenu toutes ses promesses et permis à l'Xtreme Fest de se créer SA véritable identité ! Retour sur 3 jours de folie…



DIMANCHE 5  AOÛT


SVETLANAS – 11h30 / 12h15 (X Cage)


Après la prestation hallucinante des Svetlanas la veille, nul besoin de dire que beaucoup de monde s'est levé aux aurores (vers 11 heures, quoi) pour aller se rapprocher de la X Cage, la scène du camping placé au milieu d'une cage en ferraille rouillée. Enfermer la terrible Olga dans une cage sous une chaleur déjà étouffante, était-ce une bonne idée ? OUI ! Mille fois oui ! En effet, si le set de Svetlanas du samedi a été mortel, celui-ci sera encore plus puissant tant la terrible Olga va se lâcher à l'intérieur de la cage devant un public en transe qui n'hésitera pas à escalader la structure en fer… jusqu'à la défoncer !




Tout comme la veille, Svetlanas va jouer le même set mais avec une énergie débordante ! Le son est beaucoup plus brut que sur la Zguen Stage et force est de constater que ça colle parfaitement avec l'ambiance du camping brute de décoffrage !

Cette fois encore, Svetlanas confirme tout le bien qu'on pensait du groupe et enfonce le clou. C'est LA découverte de l'Xtreme Fest 2018… sans aucun conteste !

Setlist
Jump
Lose Control
Pussification
Tell Me Why
Put Your Middle Fingers Up
Fucking Retard
Vodka n' Roll
This Is Moscow Not L.A
Don't Do It
Manowar
 

CRISWELL – 13h30 / 14h15 (Plage)


Il fait une chaleur à crever sur le site de Cap Découverte, si bien qu'une bonne partie des festivaliers est allé se rafraîchir du côté de la place pour profiter de la baignade dans le lac. L'occasion était donc idéale pour suivre le concert de Criswell de plus près. Duo folk composé de Brice Criswell et du costaud Mathieu Zuzek de Lame Shot. Installé sous une tonnelle elle-même sous un soleil de plomb, la formation va nous dévoiler des compositions punk folk plutôt accrocheuses et mélodiques qui remporteront les suffrages du public présent à la plage. Un petit moment de calme salvateur avant de remonter sur le site du festival et attaquer les hostilités...


 


THIS IS A STANDOFF – 16h20 / 17h00 (Zguen Stage)


Amis du punk rock mélodique technique, bienvenus ! Pour ce troisième jour de l'Xtreme Fest, ce sont les Canadiens de This Is A Standoff qui ont la lourde charge de lancer les hostilités. Mais ce groupe-là composé de membres de Belvedere et de One Shot Left possède déjà une sacrée expérience scénique en plus d'une technique hors norme. Du coup, le quartet ne va pas avoir de mal à faire venir les festivaliers devant la scène pour lui balancer un punk rock à roulettes plus nerveux et ultra bien pensé.



Et même si on ne peut pas dire que This Is A Standoff verse dans l'originalité, il faut bien avouer que la machine tourne à plein régime et que l'énergie est dégagée est impressionnante. Et les festvaliers ne vont pas s'y tromper et commencer à se lâcher dans le pit. This Is A Standoff vient de donner le coup d'envoi du troisième jour de l'Xtreme Fest et ça ne pouvait pas mieux partir !

Setlist
Better Than All of Us
You Won't Pass
Graveyards
Where I Can't Be Heard
Affliction
Silvio
We're Really Doin' It
The Light Is Still On In Broadmoor
Everything We Take
Face The Sun
There's a Little Lemoncello In All Of Us
Days Go By
Dreambeater
 


MALEVOLENCE – 17h00 / 17h45 (Main Stage)



Après le punk rock à roulettes de This Is Standoff, c'est maintenant au tour des Anglais de Malevolence de poser leurs amplis sur la Main Stage avec leur hardcore metal sur lequel planent les ombres de Biohazard et Hatebreed. Autant le dire tout de suite : Malevolence ne fait pas dans la dentelle et ça, le public de l'Xtreme Fest va vite le savoir. En effet, les p'tits gars de Sheffield vont tailler dans le lard avec des titres bien costauds qui laissent entrevoir des gros riffs qui tâchent sur des rythmiques impeccables.



Et même s'il est clair que Malevolence ne cherche pas à révolutionner le style, il faut bien avouer que l'ensemble tourne bien avec beaucoup de technique et de groove. A ce titre, le vocaliste Alex Taylor est visiblement en grande forme ce soir puisqu'il gratifiera les festivaliers d'un chant puissant et ô combien percutant ! Le frontman invitera même Andrew Neufeld de Comeback Kid à chanter sur "Severed Ties". En l'espace d'environ trois-quart d'heure, les Anglais ont tout dévasté sur leur passage et prouvé que leur sulfureuse réputation outre-manche n'était pas usurpée…


MUTE – 17h45 / 18h30 (Zguen Stage)



La dernière fois que les Canadiens de Mute sont venus dans le sud-ouest c'était à Toulouse dans le petit bar punk de L'Autan c'était en 2009 et le groupe avait mis tout le monde d'accord avec son punk rock mélodique ultra rapide et son batteur / chanteur survolté. Presque 10 ans plus tard, c'est donc un groupe un poil plus âgé qui foule les planches de la Zguen Stage et le moins que l'on puisse dire c'est que Mute n'a rien perdu de sa superbe et de sa fougue ! En effet, à peine leurs amplis branchés, les musiciens vont envoyer du lourd avec leur punk rock technique d'une rare intensité qui rappelle la bonne époque des Satanic Surfers.



Derrière ses fûts, Etienne est toujours aussi monstrueux et délivre des lignes de chants propres plutôt bien exécutées qui vont vite faire bouger l'audience. Il faut dire qu'aux côtés des mélodies puissantes, le duo de gratteux est tout bonnement hallucinant de technicité au travers de soli inspirés, de tappings etc. A la fois techniquement irréprochable et mélodiquement prenant, Mute remporte en un clin d'œil tous les suffrages et quittera la scène sous de copieux applaudissements. Quelle classe !

Setlist
Resistance
Wolf's Den
Strangers Back Again
Fill The Void
Coming Back
The Tempest
Nevermore
The Dagger
Communication
Fading Out
Bates Hostel
To Be With You

RISK IT  ! – 18h30 / 19h15 (Main Stage)



Il est maintenant temps de revenir devant la Main Stage pour le hardcore des Allemands de Risk It !. Evoluant dans un hardcore classique, le groupe déclenche les hostilités avec "Cross To Bear" issu de son dernier album du même nom (sorti en 2016) qui a le mérite de faire bouger le pit à défaut de véritablement le surprendre.



En effet, les teutons sont remarquables d'intensité et démontrent une sacrée expérience scénique. Il faut dire que les gars sont dans le hardcore depuis plus de 10 ans et ça se voit : c'est net et sans bavure. Avec son parti pris de délivrer une musique sans concession et hautement énergique, Risk It ! tape là où ça fait mal ("Restless", "Trapped", "Boiling Point") et déchaîne les ardeurs du public. Un véritable rouleau-compresseur allemand, quoi…


Setlist
Cross To Bear
Distorted Thoughts
Ejected
Set On Fire
Getting Low
Restless
Finish Your Business
Disappear
Trapped
Boiling Point
The Only Thing
Takeover
R+D
Balance Of Power
Baric
Who's Fooling Who ?
 


BAD COP BAD COP – 19h15 / 20h15 (Zguen Stage)



Véritable fer de lance de l'écurie Fat Wreck Chords (le label de Fat Mike de NOFX) et précédé d'une excellent réputation, le groupe féminin Bad Cop Bad Cop était attendu par toute une horde de fans et de curieux. Et le moins que l'on puisse dire c'est que son entrée va être fracassante au son de "I'm Done" qui va faire faire bouger le pit comme un seul homme ! Avec son trio de frontwomen composé des guitaristes Stacey Dee et Jennie Cotteryll ainsi que de la bassiste Linh Le, Bad Cop Bad Cop met vite tout le monde d'accord grâce à un punk rock revendicatif et mélodique bien rentre dedans ("Retrgrade", "Yeah, Yeah, Yeah!").



Avec une alternance de trois chants au travers des différents morceaux (à la façon de L7), le quatuor va vite mettre en place des titres accrocheurs avec des ambiances différentes en fonction de la musicienne qui prend le chant lead (Stacey Dee et Linh He s'occupent des titres bruts de décoffrage tandis que Jennie Cotteryll elle, se charge des morceaux plus calmes). Et le moins que l'on puisse dire c'est que cette alternance s'avère salvatrice dans la mesure où ça permet à Bad Cop Bad Cop de mettre en relief ses compositions qui font grandement penser à Dover ou Bombpops ("Womanarchist", "Alright", "Rodeo", "Amputations"…). Malgré quelques pains ici et là, le groupe fait bien le job et délivre une prestation survoltée en mettant en avant le dernier album, Warriors sorti en 2017 ! Autant dire que le public de l'Xtreme Fest a fortement apprécié cette découverte !


Setlist
I'm Done
Retrograde
Nightmare
Womanarchist
Why Change A Thing ?
Yeah, Yeah, Yeah !
Alright
Broken
Rodeo
Warriors
Amputations
Like, Seriously ?
Cucumber
Asshole
Victoria
Cheers
Support
Wild Me
Sugarlane
 

GET THE SHOT– 20h15 / 21h15 (Main Stage)


Avec leur excellente réputation et leur discours résolument positif et conscient, les Canadiens de Get The Shot étaient attendus au tournant sur le devant de la Main Stage. Et autant dire que le groupe s'est montré à la hauteur de sa réputation tout comme lors de son passage à la Warzone lors du Hellfest 2018. Ainsi, en moins de temps qu'il n'en faut pour mettre nos bouchons d'oreilles, le chanteur J-P est déjà dans la fosse en train de chanter à l'unisson avec le public ! Woah ! Le hardcore de Get The Shot à la sauce thrash est imparable et explose tout.



Devant, le vocaliste est survolté et délivre une prestation sans faille qui met tout le monde d'accord. Le bougre se permettra aussi pas mal de discours entre les morceaux afin de faire entendre son refus du sexisme, de l'homophobie et du racisme. Conquis par la communication de Get The Shot et la musique rentre-dedans des Quebécois, l'audience de l'Xtreme Fest se donnera à fond dans le pit et fera honneur au groupe. Excellent concert !

Setlist
Purgation
Faith Reaper
Hellbringer
Erase The Scum
Demon Stomp
Absolute Sacrifice
Rotting Idols
Blackened Sun
Lynch The Lord
Cold Hearted 


BOOZE & GLORY – 21h15 / 22h15 (Zguen Stage)



C'est lors du Hellfest 2017 que les Londoniens de Booze & Glory avaient fait sensation sur la scène de la Warzone en présentant leur street punk typiquement anglais avec ses rythmiques catchy et ses refrains qui restent dans le cervelet. L'opportunité de les (re)découvrir sur la scène de l'Xtreme Fest a attiré pas mal de monde sur le devant de la barrière pour prendre dans les esgourdes le bon son Oï de la classe ouvrière du Royaume-Uni. Et d'entrée de jeu, Booze & Glory va envoyer son punk rock net et sans bavure sur "Days, Months, Years" et faire monter l'ambiance dans le pit. Il faut dire qu'avec ses compositions qui laissent la part belle aux hymnes fédérateurs et aux riffs assassins, il est difficile de ne pas se retrouver à hurler avec le point en l'air lors des refrains.



De plus, le groupe occupe bien l'espace sur scène à l'image du bassiste Chema Zurita qui délivre une prestation plutôt remarquée. A ses côtés, Mark RSK et Kahan aux guitares se partagent le chant lead sur différents titres ce qui permet à Booze & Glory de distiller des morceaux différents les uns des autres même si les structures possèdent les mêmes ressorts ("Back On Track", "Leave The Kids Alone", "Violence And Fear", "Simple"…). On sent l'influence skinhead dans les titres proposés et force est de constater que les Londoniens réussissent parfaitement à faire chanter le public sur des bombes comme l'excellent "London Skinhead Crew" qui va mettre tout le monde d'accord. On se serait cru dans un pub de West Ham avant un match de foot !


Setlist
Days, Months, Years
Maybe
Back On Track
Leave The Kids Alone
The Time Is Now
Carry On
Violence And Fear
Simple
Blood From A Stone
London Skinhead Crew
Only Fools Get Caught
 


CONVERGE – 22h15 / 23h15 (Main Stage)


Quand Converge monte sur les planches de la Main Stage, on sait qu'on va se prendre une énorme déferlante d'énergie en pleine figure pendant une bonne grosse heure. D'ailleurs dès les premières mesures du gros riff de "Reptilian" enchaîné avec le costaud "Dark Horse", c'est une avalanche de décibels qui nous tombe dessus mise en place par le terrible Kurt Ballou à la gratte et le hurleur en chef Jacob Bannon. Comme on pouvait s'y attendre, le dernier album en date The Dusk In Us va être beaucoup mis à l'honneur ("Arkhipov Calm", "Cannibals", "Under Duress", "Broken By Light"…) mais le groupe aura la bonne idée d'intégrer dans sa setlist des titres plus anciens comme "Eagles Become Vultures", "Drop Out" ou "Heartache" à la plus grande joie des fans. Dans le pit, c'est la guerre et les festivaliers se donnent à fond… sur scène, c'est pareil !



En effet, Jacob Bannon est intenable sur les planches et éructe dans le micro comme un forcené. Mais c'est la section rythmique en acier trempé de Ben Koller (basse) et Nate Newton (batterie) qui focalise toutes les attentions. Ainsi, le duo montre son étonnante maîtrise et met en place une incroyable énergie qui en éclipserait presque ce bon vieux Jacob ! De son côté, Kurt Ballou délivre ses riffs torturés et tortueux d'une remarquable intensité avec énormément de créativité et de technicité ("Trigger", "Eve") qui scotche tout le monde. On sent que le Converge de ce soir est une véritable machine de guerre impossible à arrêter qui compte bien mettre les fans à genoux… et ce sera le cas ! Le groupe clôturera son set comme il l'a démarré sur les puissants "I Can Tell You About The Pain" et le classique "Concubine" qui achèvera tout le monde. Bim !

Setlist
Reptilian
Dark Horse
Aimless Arrow
Under Duress
A Singe Tear
Drop Out
Heartless
Arkhipov Calm
Trigger
Eve
Eye Of The Quarrel
Broken By Light
Melancholia
Heartache
Cannibals
Eagles Become Vultures
Empty Of The Inside
I Can Tell You About The Pain
Concubine
 


MILLENCOLLIN – 23h15 / 00h30 (Zguen Stage)


Vieux briscards de la scène punk rock mélodiques à roulettes, les Suédois de Millencollin sillonnent les scènes du monde entier depuis 1992 et viennent de poser leurs amplis à l'Xtreme Fest après le passage de leurs compères de Satanic Surfers, Lagwagon ou Pennywise quelques années plus tôt au sein de l'Xtreme Fest. Autant dire que les fans sont bel et bien présents sur le devant de la scène et attendent avec impatience le quatuor. Evidemment quand la bande des quatre déboule sur scène, on sent que le poids des années est passé par là, mais l'entame de "Sense & Sensibility" rassure tout le monde : les gars de Millencollin n'ont rien perdu de leur superbe et les morceaux sonnent toujours aussi bien.



La setlist de ce soir va faire un tour d'horizon de l'immense carrière des Suédois et mettre à l'honneur tous les morceaux les plus marquants de la carrière du groupe. Autant dire qu'on va avoir droit à tous les hits qui font du bien par où ça passe comme "Ray", "Olympic", Twenty Two", "Mr. Clean", "Bring Me Home" et bien d'autres. Le public est aux anges et n'hésite pas à reprendre en chœur les paroles à l'unisson avec le quatuor. Un moment qui fait hérisser le poil tellement c'est bon…

Grâce à l'alternance des chants d'Erik, Mathias et Nikolas, Millencollin arrive sans peine à donner pas mal de relief à ses morceaux mélodiques et de maintenir l'attention de l'audience durant tout le set avec une communication de tous les instants jusqu'à un final en apothéose sur la triplette "Farwell My Hell", "No Cigar" et "Black Eye" pour clôturer en beauté un set haut en couleur. Ça donne envie de ressortir son skate tout ça…

Setlist
Sense & Sensibility
Ray
Olympic
Penguins & Polarbears
Fazils Friends
Bring Me Home
Cash Or Clash
Autopilot Mode
The Ballad
Twenty Ywo
True Brew
Lozin Must
Kemp
Pepper
Mr. Clean
Egocentric Man
Fox
Bullion
Duckpond
Farewell My Hell
No Cigar
Black Eye
 

COMEBACK KID – 00h30 / 01h30 (Main Stage)
 


Dernier groupe de la soirée et dernier groupe de cette sixième édition de l'Xtreme Fest 2018, Comeback Kid a la lourde charge de clôturer les hostilités de ces autres jours de folie. Autant dire que les Canadiens vont relever ce challenge haut la main et nous servir un set d'une rare intensité. En effet, comme à son habitude, le groupe va tout défourailler sur son passage avec son hardcore punk explosif. Venu défendre son dernier album en date, Outsider sorti chez Nuclear Blast, Comeback Kid va vite lâcher les chevaux et lancer une véritable guerre dans le pit. Il faut dire que le groupe va distiller pas mal de morceaux classiques comme "Do Yourself A Favor", "All In A Year", ou "Broadcasting…" à côté des nouvaux "Surrender Control", "Somewhere Somehow" et "Absolute" qui passent eux, l'épreuve du live sans aucun problème.




Le costaud Andrew Neufeld mène le set à la baguette avec beaucoup d'intensité et délivre une prestation sans faille, allant chercher le public pour des sing alongs dans une ambiance survoltée. On a beau connaître par cœur les concerts de Comeback Kid au fil du temps, force est de constater que le groupe ne triche jamais et qu'il se donne à fond sur chaque morceau. Ce sera encore le cas ce soir au détour d'un set sans véritable surprise mais qui fait toujours mouche. On atteindra le point d'orgue de la soirée sur le terrible "Wake The Dead" qui mettra le public de la Maison de la Musique à genoux. Comeback Kid a (encore) gagné et clôture de la meilleure des manières ce dernier jour de l'Xtreme Fest. Quelle fessée ! MERCI !


Au final, cette sixième édition de l'Xtreme Fest a tenu toutes ses promesses grâce au parti pris audacieux de ne servir que du hardcore et du punk et de faire l'impasse sur le metal. Le festival a ainsi trouvé sa propre identité tout en gardant son état d'esprit zguen, sincère et artisanal. C'est grâce à des festivals de cet acabit créés par des passionnés que les choses bougent et que des associations indépendantes voient le jour. Merci à Pollux Asso et à tous les bénévoles pour cette nouvelle édition et à l'année prochaine pour l'Xtreme Fest 2019 !

radio metal
 webzine metal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Festival, France, Annonce, Hatebreed, Albi, Tarn Xtreme Fest 2018: première annonce
19/12/2017 - Le (plus vraiment) petit festival d'Albi dévoile une partie de son affiche, et ajoute un quatrième jour de warm up inclus dans le prix du pass 3 jours. C'est Hatebreed, Dead Kennedys, Comeback Kid ou encore Municipal Waste qui composent cette première annonce ...
Lire l'article
Artistes mentionnés :
 webzine metal Converge
Converge est un groupe bostonien de punk hardcore. Mais on ne peut pas affirmer que Converge joue du punk hardcore pur ; en fait leur style propre ne correspond à aucun genre ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Converge
radio metal Millencolin
Millencolin est un groupe de skate-punk formé en octobre 1992 par Erik Ohlsson, Mathias Färm et Nikola Sarcevic à Örebro, en Suède. Fredrik Larzon a rejoint le ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Millencolin
Vos commentaires
 webzine metal
NOS CHRONIQUES METAL
 écouter radio métal
NOS INTERVIEWS METAL
 vidéo métal
NOS LIVE REPORTS METAL
radio metal
NOS ACTUS METAL
 forum metal
NOS VIDEOS METAL
 écouter radio métal
NOS FLASHBACKS METAL
 webradio metal
NOS HUMEURS METAL
radio metal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 écouter radio métal Tout le webzine de la grosse radio
 webzine metal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2018