musique métal
La Grosse Radio METAL sur  musique métal La Grosse Radio sur Twitter  webradio metal  webradio metal
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Live report / Butcher Babies (+ Kobra & The Lotus + Skarlett Riot + Ignea + Asphodelia) – Rock'n'Eat, Lyon (08/10/2018)
Butcher Babies (+ Kobra & The Lotus + Skarlett Riot + Ignea + Asphodelia) – Rock'n'Eat, Lyon (08/10/2018)

Quel parcours du combattant que la programmation de la date lyonnaise de ce Female Metal Voices Tour 2018 ! Initialement prévu à la MJC Ô Totem puis au Blogg, c'est finalement sur le Quai Arloing du 9ème arrondissement au Rock'n'Eat que ce plateau metal féminin se déroula finalement. Nous n'étions pourtant pas le 8 mars, mais c'est une véritable journée de la femme auquel nous avons eu le droit ce 8 octobre dernier dans cette petite salle underground devenue un véritable lieu de culte du rock/metal.




Asphodelia

 

Pas une minute de retard lors de l'ouverture des portes, cinq combos à l'affiche ce soir, l'organisation est d'ores et déjà réglée comme du papier à musique. Nous prenons quand même le temps de redécouvrir ou découvrir pour certains les lieux du tournage du clip de « Despise Your Heroes » de No Return. Ce lieu atypique lyonnais respire le metal dans les moindres détails, on ne peut qu'en féliciter Cédric et Mike pour cela. Seulement 35 petites minutes après notre entrée et c'est déjà l'heure pour Asphodelia d'ouvrir le bal. C'est sur une scène au plus près du public avec en toile de fond le drapé de Scarlett Riot que les quatre italiens font leur arrivée.
 

Asphodelia 1

Peu de monde dans la fosse en ce tout début de soirée (pas plus d'une trentaine de metalheads), Samah présente brièvement le combo et c'est sous le coup des headbangs que « Welcome Apocalypse » ouvre le set. Le chant clair vient contrebalancer totalement les riffs et blasts qui nous plongent dans le metal symphonique du groupe. Relançant sans cesse le pit à grand coup de fists et horns en l'air au rythme du son, Sam prend garde de ne perdre personne en route et ça fonctionne plutôt bien. Avec ses grands gestes harmonieux des bras, elle capte l'attention sur les breakdowns pendant lesquels Ruggero et Gianni y vont chacun leur tour de leur solo.


Asphodelia 2

C'est sans aucun nul doute «Heroes», véritable hit du groupe, qui marque les esprits de tous. La double pédale de Giuseppe claque sur « Alive » et « The Show » qui vient clôturer de la plus belle des manières le passage d'Asphodelia. Premier groupe de metal symphonique de la soirée, c'est après une petite demi heure et un traditionnel selfie d'au revoir avec le public qu'ils quittent la scène et filent tous au merch pour passer du temps avec leur fans, ce qui est toujours appréciable.


Asphodeila 3

Tracklist:

1 – Welcome Apocalypse
2 – Cassandra
3 – Alive
4 – Heroes
5 – Mirror Mirror
6 – Flowers Of Evil
7 – The Show

Line Up:

Samuela "Samah" Fuiani: Chant
Ruggero "Lordian" Doronzo: Guitare
Gianni Colonna: Guitare
Davide Ricciardi: Basse
Giuseppe Centonza: Batterie

Photographies : © Lukas Guidet
Toute reproduction interdite sans autorisation du photographe



Ignea

 

Tout ce petit monde s'active pour débarrasser le matériel d'Asphodelia et installer celui d'Ignea qui est le prochain groupe à suivre. Dmitriy et Xander arrivent sur scène en saroual noir, Helle et Ivan leurs emboîtent le pas tandis qu'Evgeny est le dernier a prendre place avec son clavier. Dès les balances, nous comprenons rapidement que nous allons avoir le droit à un show énorme. Pour ceux qui ne connaissent pas ce combo, les balances de Dmitriy et celle d'Helle mettront tout le monde d'accord. Sa facilitée à passer du chant clair et harmonique au growl puissant et profond est tout simplement hallucinant.


Ignea 1

Dès que les tests son sont terminés, sans même quitter les planches, les cinq protagonistes commencent le set avec « Sputnik », chanson bonus de leur premier album studio The Sign Of Faith. Le niveau monte clairement d'un cran, les headbangs de tous les membres du combo pleuvent sur l'intensité et la puissance des riffs et des blasts d'Ivan, bien calé derrière ses fûts.

Helle est complètement habitée par son chant et n'hésite pas à nous lancer des regards où ses yeux sont exorbités pendant ses séances de growl d'un guttural rarement entendu chez une femme. Les canons de fumée sont de sortie pour la chanson suivante, le son samplé d'Evgeny se fond à la perfection au milieu de celui de ses compagnons d'armes.


Ignea 2

Marquée par la puissance des riffs de Dmitry et quelques apparitions de sons orientaux distillé par Evgeny derrière son synthétiseur, la musique d'Ignea a ce quelque chose d'unique, reconnaissable dès son écoute. L'énorme son qui nous est envoyé sur les intros nous latte littéralement les tympans, les têtes se dévissent sur les headbangs appuyés et Helle nous termine avec son alternance de chant déroutant.  Il est déjà temps de se quitter et c'est avec « Leviathan », le morceau clôturant leur opus, que les cinq ukrainiens nous disent au revoir avant de nous retrouver assez rapidement à leur merch au fond de la salle.
 

Ignea 3

Tracklist:

1 – Sputnik
2 – Alexandria
3 – Queen Dies
4 – Chorne Polumia
5 – Halves Rupture
6 – Alga
7 – Seytanu Akbar
8 - Leviathan

Line Up:

Helle Bogdanova: Chant
Evgeny Zhytnyuk: Chant, Clavier
Xander Kamyshin: Basse
Dmitriy Vinnichenko: Guitare
Ivan Kholmogorov: Batterie

Photographies : © Lukas Guidet
Toute reproduction interdite sans autorisation du photographe



Skarlett Riot


Nous accusons seulement cinq petites minutes de retard, ce qui est plus qu'acceptable à la vue du nombre de combos qui défilent ce soir sur la scène du Rock'n'Eat. Les balances sont rapidement expédiées, Scarlett quitte les planches laissant ses camarades dans la pénombre sous la bande son d'intro qui résonne. « Break » issue de Renegate lance les hostilités. Dès son arrivée Scarlett demande à toute la foule de se rapprocher, les premiers riffs sonnent ainsi que headbangs appuyés qui apparaissent déjà. Le son au chant est légèrement en dessous de celui délivré par les instruments, mais ce petit détail sera rapidement réglé par l'ingé son au top ce soir.


Scarlett Riot 1

Comme Asphodelia, les britanniques tâtent du metal symphonique, le niveau au dessus de leur amis italiens toutefois. Pendant son chant limpide et puissant, la fille au pointes de cheveux bleutées balance ses bras en l'air en harmonie avec le son de sa voix. Les break de toutes les chansons sont marqués par les énormes solos de Danny qui, pied sur le retour son, se met au plus près du premier rang en compagnie de sa chanteuse. Le public est largement mis à contribution, les fists et horns en l'air sont levés sur les intros et les breaks tandis que le chant du premier rang sur « Empty Inside » résonne dans le micro. Carla (Butcher Babies) apparaît bière à la main dans la fosse pendant que Scarlett Riot joue « Calling », la proximité avec les artistes est vraiment le point fort de cette salle.


Scarlett Riot 2

Le même temps de passage est alloué aux britanniques qu'à ceux qui les ont précédés. On aurait bien fait durer le plaisir mais les deux têtes d'affiche approchant de leur heure de passage, les Scarlett Riot doivent bientôt nous quitter. Pour finir en beauté, Scarlett accompagnée de Danny et Martin descendent au milieu du pit pour « Warrior », laissant Luke seul aux toms pour cet ultime assaut. Le final est en totale communion avec le public. Passé le traditionnel selfie de fin de concert prit par Luke lui même, ils quittent les planches à 20h55 laissant la fosse chaude bouillante pour Kobra & The Lotus.


Scarlett Riot 3

Tracklist:

1 – Break
2 – The Storm
3 – Empty Inside
4 – Calling
5 – Voices
6 – Closer
7 – Stand Alone
8 – Woounded
9 - Warrior

Line Up:

Skarlett: Chant, Guitare
Danny: Guitare/Choeurs
Martin Shepherd: Basse/Choeurs
Luke: Batterie

Photographies : © Lukas Guidet
Toute reproduction interdite sans autorisation du photographe



Kobra & The Lotus


Ça y est, le moment fatidique approche ! Le drapé des Scarlett Riot fait place à celui des Kobra & The Lotus reprenant l'artwork de leur dernier album studio en date Prevail II. La scène étant un petit peu plus exiguë qu'a l'accoutumé, les paravent et la plate forme centrale reprenant le même artwork ne seront finalement pas installées. Mais casse la tienne, avec toujours ces cinq petites minutes de retard qui traînent et une courte séance de balance, Marcus entre seul en scène avec une bande son en fond. Il se positionne debout derrière sa batterie, les deux mains posées sur ses cymbales. Jasio, Ronny et Brad le rejoignent avant que Kobra fasse son entrée dès le début de « Losing My Humanity ».


Kobra & The Lotus 1

Avec sa robe noire à brodures dorées, elle fait littéralement le show montant sur la petite plate forme lui faisant face et n'hésitant pas à motiver la foule aux moment opportuns. Le solo de Jasio posé de main de maître sur le break vient terminer cette chanson avant l'ovation totale de la salle. Issue du premier chapitre de Prevail, « TriggerPulse » est enchaînée avec une Kobra déchaînée au chant harmonique et un Marcus martyrisant ses cymbales pour le bonheur de tous. Ce dernier quitte le haut au début de «Specimen X (The Mortal Chamber)», dégoulinant de transpiration, il nous prouve par A+B qu'ils donnent tout en live.


Kobra & The Lotus 2

En communion totale avec sa fanbase, Kobra check le premier rang avant « Light Me Up » qui, avec « Hell On Earth » qui suivra un petit peu plus tard, sera une des dernières chansons issues de Prevail I. Quel ultime solo à deux guitares debout sur la plate forme central énorme, Jasio et Ronny sont vraiment talentueux au niveau technique. « Let Me Love You » est lancé a cappela et repris en cœur par le public, il en est de même pour le refrain de « Hell On Earth » où tout le monde hurle à gorge déployée en accompagnement de la frontwoman.


Kobra & The Lotus 3

Tout le long du set, cette dernière n'hésite pas a nous faire participer au show, nous faisant lever les poings et horns en rythme pour un rendu plus que satisfaisant à ses yeux. Les photographes présent en première ligne en ont aussi pour leur argent, les canadiens prenant le temps de poser tout en nous livrant des riffs tonitruants. Suite au retard en début de soirée, nous n'aurons pas le droit à « Gotham » et « 50 Shades Of Evil » initialement prévues en fin de set. Ce sont donc « Velvet Roses » et « You Don't Know » qui terminent leur passage avant des salutations chaleureuses et un selfie final. Tabernak quel concert !


Kobra & The Lotus 4

Tracklist:

1 – Losing My Humanity
2 – TriggerPulse
3 – Specimen X (The Mortal Chamber)
4 – Light Me Up
5 – Let Me Love You
6 - Hell On Earth
7 – Ribe
8 – My Immortal
9 – Velvet Roses
10 – You Don't Know

Line Up:

Brittany « Kobra » Paige: Chant
Jasio Kulakowski: Guitare
Ronny Gutierrez: Guitare
Brad Kennedy: Basse
Marcus Lee: Batterie

Photographies : © Lukas Guidet
Toute reproduction interdite sans autorisation du photographe



Butcher Babies


Les Kobra & The Lotus se sont dévoués pour la bonne cause, n'hésitant pas a amputer de deux chansons leur setlist d'origine afin que leurs consœurs américaines puissent commencer en temps et en heure. Pas l'ombre de Carla et Heidi sur scène pendant les balances contrairement aux trois autres membres du combo. Le drapé simple et efficace floqué Butcher Babies en blanc sur fond noir est installé, la fête peut commencer. Dans l'escalier menant aux loges, nous pouvons les apercevoir, un dernier cri de guerre est lancé, Henry, Jason et Chase s'installent. Les premières notes de l'intro de « Korova » résonnent, c'est le moment choisi pour les deux chanteuses de faire leur apparition comme des furies.


Butcher Babies 1

C'est le chaos qui règne en plein centre de la fosse. Demandé par Carla en personne, un circle pit (le premier de la soirée) et lancé et ça fait du dégat. Pas le temps de se remettre de cette entrée en matière plus que soudaine, l’enchaînement avec « Burn The Straw Man » est redoutable. Les quelques énervés du pit se lance dans de grands et violents pogos remuant toute la salle du Rock'n'Eat devant une Heidi et une Carla aux anges de cette réceptivité. « Monster Ball » et « The Butcher », toutes deux issues de Take It Like A Man, sont les plus fédératrices du combo californien et à la vue du nombre de personnes qui hurlent et qui se déchaînent dans la salle, on ne peut que le confirmer.


Butcher Babies 2

Les deux autres pistes jouées ce soir et  issues de cette galette que sont « Dead Man Walking » et « Gravemaker » auront pratiquement la même résonance entre les murs du Rock'n'Eat. Pour relancer la machine en fosse, Heidi et Carla ne se privent pas de charger un des metalheads (Jimmy) de retourner littéralement la fosse dès que le rythme reprend. Hormis « Glim Sleeper » et « Magnolia Blvd », le reste du set est réservé à leur dernier opus Lilith. La sensualité est de mise avec les paroles de « Headspin » mais ça ne dure pas car « POMONA (Shit Happens) » et sa brutalité dans les screams, growls mais surtout dans les riffs d'Henry et les blasts de Chase qui prend rapidement le relais.


Butcher Babies 3

Montée sur ressort, Heidi saute dès qu'elle le peut du haut de la plate forme centrale ajoutant du spectacle à la performance vocale qui nous est délivrée. L'intensité est telle que les deux frontwomen s'éclipsent quelques secondes entre chaque chansons afin de reprendre leur souffle, se sécher et se rafraîchir. Après un « Oceana » a rompre les murs, les protagonistes disparaissent tous avant un rappel mémorable. Ce sont notamment « Lilith », la magnifique « Look What We've Done » et enfin «Magnolia Blvd » qui viennent clôturer ce passage marquant des américains à Lyon. La Femme était à l'honneur ce soir nous prouvant qu'à n'importe quel style de metal, une femme peut se cacher derrière et rivaliser voir même dépasser la gente masculine. Merci Mesdames pour ce  très bon moment passé avec vous !


Butcher Babies 4

Tracklist:

1 - Korova
2 - Burn the Straw Man
3 - Monsters Ball
4 - The Butcher
5 - Headspin
6 - Grim Sleeper
7 - The Huntsman
8 - POMONA (Shit Happens)
9 - Dead Man Walking
10 - Gravemaker
11 - Oceana

Rappel:

12 - They're Coming to Take Me Away (Napoleon XIV cover)
13 - Lilith
14 - Look What We've Done
15- Magnolia Blvd.

Line Up:

Heidi Shepherd: Chant
Carla Harvey: Chant
Henry Flury: Guitare
Jason Klein: Basse
Chase Brickenden: Batterie

Photographies : © Lukas Guidet
Toute reproduction interdite sans autorisation du photographe


Merci à Crown Metal Agency ainsi qu'à Napalm Records et Kobra & The Lotus de nous avoir permis de suivre ce Female Metal Voices Tour 2018.

radio metal
 vidéo métal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Kobra And The Lotus, Prevail II, album, 2018 Kobra And The Lotus - Prevail II
10/09/2018 - Mine de rien, les Canadiens de Kobra And The Lotus commencent à se faire connaître d'une part non négligeable d'auditeurs adeptes de heavy. Leurs prestations scéniques énergiques, menées de main de maître par Brittany Paige, n'ont ...
Lire l'article
Kobra, filles, metal, rock, canada, usa Butcher Babies et Kobra and the Lotus en tournée commune
11/06/2018 - Les filles prennent le pouvoir ! Butcher Babies et Kobra and the Lotus annoncent quelques dates en Europe ensemble et la France fait partie de la liste. Vous pourrez retrouver tout ce beau monde à Marseille et Lyon en octobre prochain, avec Skarlett Riot, Ignea et Asphodelia en ...
Lire l'article
kobra and the lotus, privail, tournée, concerts, live, 2018, napalm records Kobra & The Lotus en tournée cet été
10/03/2018 - Retenez bien ces dates : il s'agit des seules où le groupe d'outre-Atlantique Kobra and The Lotus se produira en tête d'affiche. Trois concerts sont prévus en France pour jouer les titres de Privail I sorti le 12 mai dernier, mais aussi pour ...
Lire l'article
butcher babies, lilith, century media, album, neo trash, metal, 2017 Butcher Babies: un troisième opus prévu en octobre
11/09/2017 - Le quintet  neo trash californien emmené depuis sept années par le duo infernal Carla Harvey / Heidi Sheperd sortira son troisième album studio intitulé Lilith. C'est le 27 octobre prochain qu'il sera disponnible via Century Media. Ce lancement tombera ...
Lire l'article
delain, evergrey, kobra and the lotus, charlotte wessels, europe, tour, france, 2016, paris Delain (+ Evergrey - Kobra & The Lotus) à l'Elysée Montmartre (04.11.2016)
09/12/2016 - Un an après son dernier passage dans la capitale dans un Divan du Monde plein à craquer, Delain est de retour dans deux fois plus grand après la sortie de son dernier opus en date, Moonbathers. Dans le cadre de cette tournée, le combo néerlandais a ...
Lire l'article
Concert, Lyon, Metal, Symphonique, Melodique, Ninkasi, tour, europe, 2016 Delain (+ Evergrey & Kobra and the Lotus) – Ninkasi Kao – 31/10/16
14/11/2016 - En cette soirée d’Halloween, les abords du Ninkasi ressemblent à une fête géante. La partie bar et restaurant du bâtiment accueille nombre d’animations pour l’occasion, et quelques personnes dans la file d’attente de la salle du Kao ...
Lire l'article
butcher babies, take it like a man, videoclip, clip, 2015, igniter Butcher Babies - Igniter
22/10/2015 - Les Butcher Babies, que beaucoup ont découvertes au Hellfest 2015, viennent de diffuser leur clip du titre "Igniter", extrait de l'album Take It Like A Man, sorti cet été.  
Lire l'article
butcher babies, hellfest, 2015, mainstage Butcher Babies au Hellfest 2015
02/07/2015 - Samedi, 12h15 - Mainstage 1 "... les Butcher Babies ne sont pas venus au Hellfest pour enfiler des perles : leur son est brutal, et leur set s’avère intense..." La foule est déjà relativement dense devant la Mainstage quelques minutes ...
Lire l'article
Vos commentaires
 forum metal
NOS CHRONIQUES METAL
radio metal
NOS INTERVIEWS METAL
 écouter radio métal
NOS LIVE REPORTS METAL
 webzine metal
NOS ACTUS METAL
 webradio metal
NOS VIDEOS METAL
 webzine metal
NOS FLASHBACKS METAL
 écouter radio métal
NOS HUMEURS METAL
 écouter radio métal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 écouter radio métal Tout le webzine de la grosse radio
 webzine metal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2018