forum metal
La Grosse Radio METAL sur  musique métal La Grosse Radio sur Twitter  forum metal  vidéo métal
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Live report / Judas Priest (+ Disconnected) - Zénith de Paris (27.01.19)
Judas Priest (+ Disconnected) - Zénith de Paris (27.01.19)




Ce n’est autre qu’au Zénith de Paris que la tournée mondiale 2019 de Judas Priest, le Firepower Tour, débute. Rob Halford et ses compères enflammereront le public avec un set d’une heure quarante et quelques autres surprises.







Disconnected

 

Disconnected, modern metal, français, zénith de paris 2019


Quelle ne fut pas notre surprise de voir sortir les jeunes Français de Disconnected pour ouvrir cette merveilleuse soirée en perspective. Proposant un metal moderne, mélodique et aux relents djent, sans liens avec le heavy traditionnel joué par Judas Priest, les musiciens sont souriants, rappelant quasiment entre chaque chanson et ce avec une certaine fraîcheur qu’ils sont « hyper heureux d’être là ». Le chanteur n’hésite pas à remercier Gérard Drouot production pour cette chance incroyable et rappelle à qui veut l’entendre qu’il faut « soutenir la scène française ». Le groupe rentre tout juste de tournée et est conscient de cette occasion qui s’offre à lui de pouvoir ouvrir pour un tel groupe au Zénith de Paris.
 

Disconnected, metal moderne, français, zénith de paris 2019

Le quintette entre sur une intro et alterne les chansons entre passages calmes avec un chant clair de la part du chanteur et passages qui le sont moins où le groupe headbang en rythme. La scène ne contient qu’une petite affiche avec leur logo mais cela ne les empêche pas de se montrer bien présents et communicatifs avec le public. Egalement conscients de la différence musicale entre eux et la tête d’affiche, Disconnected prend son pied et profite de pouvoir jouer devant près de sept mille personnes dont leurs proches qui sont bien présents dans le public (ndlr: c’est une maman très fière de son fils Adrian Martinot, guitariste du groupe, que nous avons croisé dans la file d’attente et elle en a profité pour nous raconter l’historique du groupe).
 

Disconnected, metal moderne, français, zénith de paris 2019

Le jeune groupe, toujours heureux, offre de bons solos notamment sur « Losing Yourself Again » et surprend avec l’intro orientale de « For All Our Sakes ». Ils ne manqueront pas de remercier le public et de prendre une photo souvenir avec la salle avant de quitter la scène.
Ils seront de retour aux côtés de The Raven Age le 1er Avril 2019 à la boule Noire.

 

Disconnected, metal moderne, français, zénith de paris 2019

Setlist:

Intro
Living Incomplete
Blind Faith
Losing Yourself Again
For All Our Sakes
White Colossus

 




Judas Priest



C’est dans la prestigieuse salle du Zénith de Paris (que l’on pourrait presque qualifier de QG du groupe tant les Britanniques s’y sont régulièrement produits au cours de leur carrière) que le Firepower Tour 2019 démarre en ce froid dimanche 27 janvier. Entamée dans la foulée de la sortie de leur album en mars dernier, cette tournée a vu la légende de la New Wave of British Heavy Metal se produire aux USA, en Europe notamment aux principaux festivals européens d’été, avant de se diriger vers l’Indonésie, où le Priest avait clôturé cette première partie de tournée en décembre.

Rappelons que le dernier passage du groupe à Paris remonte à 2015 pour la tournée Redeemer of Souls, album dont l’accueil fut mitigé aussi bien par la critique que par les fans. Mais Firepower a changé la donne, redonnant espoir aux aficionados de heavy metal old school.

Judas Priest, Firepower Tour 2019, zénith de paris, heavy metal

Judas Priest semble ravi de débuter son Firepower Tour 2019 à Paris et c’est tout juste après « War Pigs », classique des Black Sabbath, que le drapeau cachant la scène tombe et dévoile le groupe faisant son entrée sur le titre éponyme du dernier album, « Firepower ». Les harmonies de guitares de « Firepower » font mouches et rappellent à qui en douterait la toute légitimité du Priest comme fer de lance de la scène heavy metal, oui, même en 2019!

Le public bien présent est déjà en feu prêt à accueillir les Britanniques et c’est ensuite au tour de "Running Wild" et "Grinder" de résonner au Zénith de Paris. Ian Hills et Richie Faulkner se rapprochent régulièrement l’un de l’autre pour jouer ensemble tandis que Rob Halford, bien en forme, ne cesse de se balader sur toute la scène et atteint sans difficulté les notes les plus hautes notamment sur « Sinner ».

Non le Priest n’est pas mort après le départ de K.K Downing et si Redeemer of Souls donnait le sentiment que le combo pansait ses plaies, c’est un Judas Priest renaissant de ses cendres que nous accueillons ce soir, comme en atteste l’épique « Rising from Ruins » dont les refrains sont repris en choeur par les fans, jeunes et moins jeunes.
                                                                 Judas Priest, Firepower Tour 2019, zénith de paris, heavy metal

Andy Sneap qui remplace Glenn Tipton à la guitare est quant à lui légèrement en rentrait sur scène. Ce qui est frappant en contraste avec Faulkner qui sourit sans cesse au public, le fait chanter et lance médiators à tout va pour le plus grand bonheur des premiers rangs. Le jeu de guitare de Sneap est tout de même imparable et il le démontre bien sur "Turbo Lover" où le refrain sera repris en chœur par le public.

Judas Priest, Firepower Tour 2019, zénith de paris, heavy metal

Comme à leur habitude les Britanniques présentent une scénographie de grande qualité. En plus du mobilier de scène reprenant le trident, symbole du Priest, nous avons le droit à de nombreuses animations, extraits de clips du groupe, image studios ou illustrations opportunes pour accompagner chaque morceau, conférant davantage de dimension au show. On est en première catégorie aussi bien musicalement qu’au niveau de la production scénique et les spectateurs n'auront le temps de se reposer que sur « Night Comes Down ».

La setlist proposée ce soir-là semble presque parfaite puisque des morceaux inattendus provoquent de grosses surprises chez les vieux fans, « Desert Plains » mais surtout « Killing machine » chanson de l’album éponyme, jouée pour la première fois sur scène depuis 1978! C’est moins une surprise, mais toujours un plaisir de voir Rob débarquer en moto sur « Hell Bent for Leather », avant que Scott Travis entame le début de « Painkiller » à la batterie et que Rob, toujours communicatif avec la foule, lui demande de hurler le titre du morceau.

Judas Priest, Firepower Tour 2019, zénith de paris, heavy metal

Judas Priest, Firepower Tour 2019, zénith de paris, heavy metal

La fin approche et le rappel sur cette soirée arrive avec le moment phare qui vous colle des frissons où Rob Halford entraîne le public à chanter avec lui « The Hellion ». Les chansons « Electric eye » et « Metal gods » prennent la suite avec un chanteur imitant mécaniquement la démarche des robots qui apparaissent à l’écran. Les classiques « Breaking the law » et « Living after midnight » clotûrent la soirée mais ne font que réveiller les fans de toutes générations confondues. Le concert se finit relativement tôt mais le fameux « The Priest will be back » s’affiche sur l’écran géant et nous confirme que le Priest ne semble pas prêt de s’arrêter.

Judas Priest, Firepower Tour 2019, zénith de paris, heavy metal


Setlist:

War Pigs
Firepower
Running wild
Grinder
Sinner
The Ripper
Lightning Strike
Desert plains
No surrender
Turbo Lover
Killing Machine
The Green Manilishi
Night Comes Down
Rising From Ruins
Freewheel Burning
You've Got Another Thing Comin'
Hell Bent for Leather
Painkiller

Encore:

The Hellion
Electric eye
Metal Gods
Breaking the Law
Living After Midgnight

Judas Priest, Firepower Tour 2019, zénith de paris, heavy metal

Judas Priest, Firepower Tour 2019, zénith de paris, heavy metal

Judas Priest, Firepower Tour 2019, zénith de paris, heavy metal

Judas Priest, Firepower Tour 2019, zénith de paris, heavy metal

Judas Priest, Firepower Tour 2019, zénith de paris, heavy metal

Judas Priest, Firepower Tour 2019, zénith de paris, heavy metal

Photos : © 2018 Lionel / Born 666
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.

 musique métal
 forum metal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Judas Priest, Firepomer, heavy metal, new, album, uk Judas Priest – Firepower
08/03/2018 - Pour les anciens, Firepower est un bain de jouvence qui nous ramène loin en arrière à bord d’une DeLorean DMC-12 rutilante entre British Steel et Defenders of the Faith. Pour les plus jeunes, Judas Priest est loin de représenter un groupe de retraités ...
Lire l'article
Judas Priest, Glenn Tipton, Interview, Firepomer, heavy metal, new, album, uk Glenn Tipton, guitariste de Judas Priest
08/03/2018 - Judas Priest sort son dix-neuvième album et on peut dire que les Anglais sont loin de s’être assagis. Ils viennent simplement de sortir avec Firepower l’un de leur meilleur album à ce jour. Glenn Tipton, tout comme Ian Hill, a joué sur tous les albums du ...
Lire l'article
Hellfest 2015, Mainstage 1, heavy metal, judas priest Judas Priest au Hellfest 2015
07/07/2015 - Vendredi, 23:10 – Mainstage 1 The Priest is back !!! et bien back… Un grand rideau noir est accroché sur la scène pendant que le public chante à l’unisson « War Pigs » de Black Sabbath qui est diffusé sur les enceintes, ...
Lire l'article
Judas Priest, Zénith, Five Finger Death Punch, Heavy, Metal, Halford Judas Priest (+ Five Finger Death Punch) au Zénith de Paris (17.06.2015)
18/06/2015 - Le talent forgé dans l'acier   Un an après la sortie de Redeemer of Souls, Judas Priest revient à Paris pour faire vrombir les guitares et montrer qu'ils sont toujours maîtres dans l'art du heavy. Malgré certaines inquiétudes, les ...
Lire l'article
Judas Priest, Redeemer of Souls, Metal, Heavy, Rob Halford, Glen Tipton, Epic Records, Columbia Records Judas Priest - Redeemer of Souls
17/07/2014 - La rédemption attendra   Après avoir signé son épitaphe, Judas Priest demande le salut de son âme. Logique imparable, qui aurait fonctionné si le nouvel album était bon. Les fans avaient de quoi espérer, mais on retrouve un groupe ...
Lire l'article
Judas Priest, Ian Hill, Redeemer of Souls, Heavy, Metal, Halford Ian Hill, bassiste de Judas Priest
17/07/2014 - "Nous sommes un groupe démocratique"   Seul membre fondateur restant dans le groupe, Ian Hill parle du dernier album de Judas Priest, Redeemer of Souls. Il y évoque ce qui a poussé le groupe à le faire, l'apport de Richie Faulkner, nouveau ...
Lire l'article
Artiste mentionné :
 vidéo métal Judas Priest
Groupe de heavy metal originiaire de Birmingham (Angleterre) fondé en 1970. En 1991, ee chanteur Rob Halford quitte le groupe et est remplacé par Tim « Ripper » ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Judas Priest
Vos commentaires
 écouter radio métal
NOS CHRONIQUES METAL
 écouter radio métal
NOS INTERVIEWS METAL
 webradio metal
NOS LIVE REPORTS METAL
 forum metal
NOS ACTUS METAL
 webzine metal
NOS VIDEOS METAL
 musique métal
NOS FLASHBACKS METAL
 webradio metal
NOS HUMEURS METAL
radio metal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
radio metal Tout le webzine de la grosse radio
 forum metal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2019