vidéo métal
La Grosse Radio METAL sur  vidéo métal La Grosse Radio sur Twitter  écouter radio métal  vidéo métal
  • ETE
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Live report / El Moono (+ Eleven Coaster) à la Cantine de Belleville - 04/03/19
El Moono (+ Eleven Coaster) à la Cantine de Belleville - 04/03/19

Ambiance fiévreuse dans la cave de la Cantine de Belleville à Paris, qui accueille le groupe anglais El Moono, jeune formation spécialisée dans le grunge, le math rock et le metal progressif, habituée des petites scènes British et entamant ce soir à Paname sa première tournée européenne. Cette soirée, organisée par Turbine Production, va ravir les quelques amoureux de moshpit bruyant et agité. Le public, peu nombreux mais occupant vite tout l'espace de la petite cave, réserve en effet un bel accueil au groupe émergent et à la première partie : c'est au groupe local Eleven Coaster que revient la tâche d'ouvrir la soirée, grâce à son set pop punk rock énergique et plein d'humour.  

 

Eleven Coaster


Groupe parisien ayant un album à son actif et de nombreuses dates dans des bars de France et de Navarre, le quatuor Eleven Coaster tente de se faire une place dans le minuscule espace de la cave de la Cantine de Belleville. Son rock aux légères tonalités tantôt pop tantôt punk fait mouche dès le début, marqué par le tempo très entraînant imposé par l'excellent batteur, le son plutôt vintage des deux guitares, et le chant riche assuré par Greg (à la basse) et Marc (guitare). Certes, le son n'est pas très bien réglé, on entend peu les voix, trop la basse, mais l'énergie est là, la fraîcheur aussi. Greg saute partout en se mettant en grave danger de taper le plafond ou de heurter ses camarades.

eleven coaster, el moono, la cantine de belleville

Un bon capital sympathie pour le quatuor de rockeurs, doté depuis peu d'un nouveau guitariste et d'un nouveau batteur. Les présentations des petits nouveaux sont l'occasion d'enchaîner quelques blagues graveleuses ou des bons mots avec la petite assemblée entassée à quelques centimètres devant le groupe. Côté son, les morceaux en anglais résonnent souvent comme du rock californien, assez gentil mais très bien exécuté, avec ce charme un peu retro des voix claires en harmonie de Greg et Marc, des refrains entraînants et efficaces, sans cris ni violence. Un morceau en français, "Pan", se démarque vers la fin du set, petit moment de poésie et de mélancolie assez intéressant, preuve que les gars d'Eleven Coaster ont plusieurs cordes à leur arc. C'est après un dernier titre, quelques plaisanteries et des remerciements que la formation achève ce concert dans l'atmosphère plutôt bon enfant de la salle. Même si les Parisiens étaient un peu à la maison ce soir, ils ont su retenir l'attention par leur créativité et leur set efficace. 
 

Retrouvez "Pan" de Eleven Coaster




El Moono


Le groupe El Moono, en place assez rapidement, attend patiemment que le public redescende après une pause (-cigarette?) assez longue, tout en discutant avec les quelques personnes restées dans la cave de la Cantine de Belleville, curieux de comprendre cette coutume parisienne, et peut-être un peu angoissé à l'idée que tout le monde soit parti définitivement après le premier groupe. Il n'en est rien, et après quelques notes de guitares jouées fort, très fort, la petite assemblée revient vite se presser devant les Britanniques qui jouent ce soir leur premier concert en-dehors de Grande Bretagne. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils envoient du lourd, avec un son bien meilleur désormais. C'est parti pour une démonstration de ruptures de rythmes et de riffs endiablés de guitares, les quatre musiciens enchaînant des passages punk, alternatifs et expérimentaux en jouant des larsen et imitant le chant des baleines ! Le chanteur-guitariste Zac lance des cris de rage, porté par la ligne ryhtmique de la batterie et de l'énorme basse de Harry
 

el moono, la cantine de belleville, concert, 2019


Une sorte de phénomène que la formation de Brighton, composée de quatre garçons à l'allure si décontractée, capable pourtant de taper fort avec une maîtrise et une précision bluffantes. Ce contraste se voit également dans l'attitude des musiciens, comme en transe pendant les titres, inspirés, capables de passer tranquillement à des petites touches d'humour British entre les morceaux. Le public ne s'y trompe pas : dans l'espace pourtant réduit de la salle en cave, les pogos s'enchaînent, des bières sont renversées et quelques têtes entrechoquées dès le deuxième titre. 
 

el moono, la cantine de belleville, concert, 2019


Le son d'El Moono, ce math rock tienté de metal alternatif aux relents grunge, impressionne vraiment. On peut dire que côté guitare pour Zac et Jamie, et basse (à six cordes), ça shredde à tout va. Les enchaînements complexes sont maîtrisés à la perfection, tandis qu'Alfie derrière les fûts assène un tempo monstrueux tout en tenant ses baguettes comme avec légèreté. L'excellent titre "Over The Weather", au groove imparable, fait trembler le sous-sol.




Les musiciens, habitués aux petits espaces des bars anglais, bougent et s'agitent dans tous les sens sans jamais se mettre en danger, ce qui est assez incroyable. La fièvre monte très vite, et c'est dans l'euphorie générale qu'ils lancent un circle pit et même un wall of death, probablement le plus petit du monde puisqu'il met en scène six grands gaillards (dont des musiciens d'Eleven Coaster, au premier rang!). Du punk dans l'attitude, du metal dans les chevelures et les gros riffs, du prog et des maths dans les larsens maitrisés, les structures complexes et l'instrumentation moderne et atmosphérique, un peu de Beatles à la sauce grunge en rappel ("we're gonna destroy the Beatles for you guys !") , tels sont les ingrédients de cette soirée qui fleure bon le headbang et qui se termine avec le chanteur qui saute dans le pit avec le public. Alors, certes, il y a un peu de casse, quelques chocs  ou hématomes tellement le plafond était bas, mais à bien y regarder, tous ceux qui émergent de la petite salle en cave ont le sourire aux lèvres. 
 

Setlist El Moono :

- Killing Time
- Screw Loose
- Narcotic
- Catalyst
- Over The Weather
- Aura
- Diaphonised
- Chains
- Helter Skelter (reprise des Beatles

Crédit photographies :  Alexis Somersault - Turbine Production 
 écouter radio métal
 webzine metal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
el moono, grunge, math rock, concert, 2019, la cantine de belleville El Moono en concert à Paris en mars 2019
21/02/2019 - Le jeune quatuor anglais El Moono se lance dans une tournée en headline dans quelques salles européennes. Ils passeront à Paris le 4 mars prochain pour faire découvrir au public français leur son grunge énergique, alternatif teinté de math ...
Lire l'article
Vos commentaires
 vidéo métal
NOS CHRONIQUES METAL
 écouter radio métal
NOS INTERVIEWS METAL
radio metal
NOS LIVE REPORTS METAL
 écouter radio métal
NOS ACTUS METAL
 webradio metal
NOS VIDEOS METAL
 webzine metal
NOS FLASHBACKS METAL
 musique métal
NOS HUMEURS METAL
 écouter radio métal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 webzine metal Tout le webzine de la grosse radio
 webzine metal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2019