webzine metal
La Grosse Radio METAL sur radio metal La Grosse Radio sur Twitter  musique métal  webzine metal
  • ETE
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Live report / 70000 Tons of Metal (31.01.2019 au 04.02.2019) - Jour 2
70000 Tons of Metal (31.01.2019 au 04.02.2019) - Jour 2


C’est une journée marathon qui nous attend. Entre les concerts non-stop, la rencontre avec les artistes, les conférences, les ateliers avec les groupes et la traditionnelle queue interminable au merchandising, on ne peut traîner ni à table ni au lit. Mais personne ne traîne au lit. Personne ne dort. L’interview de Coroner est également prévue aujourd’hui, et oh surprise, celle de Wolf Hoffmann est finalement planifiée également pour l’après-midi.


Sous peine de faire chou blanc au merchandising, il faut rejoindre la file d’attente pour prendre son ticket, les plus courageux ayant passé la nuit à dormir devant les portes. Avec le numéro en poche, on peut suivre l’évolution sur les écrans disposés sur le bateau ainsi qu’en cabine sur une chaîne réservée au festival. Malheureusement, même en prenant nos précautions, la plupart du merch a été dévalisée. A vrai dire, les groupes prévoient peu, voire pas du tout de merch spécial 70000 Tons. Celui du festival est mieux achalandé mais dès le lendemain il sera lui aussi en rupture de stock.

Les paiements sont effectués au moyen du Sea Pass, les espèces et les cartes de crédit ne sont pas acceptées. On peut le lier à une carte de crédit ou l’alimenter en espèces à l’accueil. Ce pass, très pratique, sert pour à peu près tout, de l’ouverture de la cabine, jusqu’au paiement des boissons dans les différents bars, et bien sur le merchandising. Les prix quant à eux, sont relativement standards, depuis trente-cinq dollars pour un T-shirt, jusqu’à soixante-dix dollars parfois pour un sweat pour des articles de bonne qualité.
 


Meet & Greet


Il est évidemment impossible de rencontrer tous les groupes qui nous sont chers, nous optons pour Warbringer, Night Demon et Dark Funeral. Les thrasheux sont joyeux et très disponibles. Jarvis Leatherby s’éclate avec nous. Avec les deux groupes, nous évoquons leurs prochaines dates en Europe et leur ardent souhait de participer au Hellfest.  



Les membres de Dark Funeral, bien que sans fard et tout à fait souriants, restent impressionnants. Tous se prêtent au jeu des photos et dédicaces avec plaisir, d’autant que la plupart des groupes n’attirent pas la foule, étonnamment. A part Kreator l’année dernière pour qui il aura fallu faire la queue pendant plus d’une heure, dans l’ensemble, on arrive facilement à combiner les concerts et les Meet & Greet.


 

Warbringer


La nuit fut courte et le réveil difficile ce matin. Malgré les visages éteints, la salle se remplit doucement dans l’atmosphère feutrée  de la Royal Theater. Dans un long cri strident, John Kevill saisit l’audience et le concert commence sur les chapeaux de roue. Le groupe est très heureux d’être ici et donne tout. Avec leur son puissant et agressif, la machine de guerre assène les titres de Woe to the Vanquished sorti en 2017. Nous avons droit à l’un des titres de l’album en cours de préparation. Le guitariste Chase Becker, qui officie également dans le groupe Exmortus, présent aux 70000 Tons cette année, va lui, donner pas moins de quatre concerts dont deux ce jour-même.

Le deuxième concert, bien que sur la Star Lounge est encore plus fou. La setlist balaye les cinq albums du groupe avec un son étonnamment bon. Le public grimpe sur les tables, surfant pour atterrir sur la micro-scène où John Kevill surplombe le public, touchant presque le plafond. Après ce concert, le groupe passe beaucoup de temps avec les fans électrifiés. On ne veut pas se quitter.



 


Coroner


La pluie a perturbé le planning du jour et malgré une météo pas très rassurante, le concert démarre sur la Pool Deck avec un bon son, à peine perturbé par le vent. Le second concert a lieu à la Royal Theater. Avec ces deux concerts, Coroner déroule l’ensemble de sa carrière, de l’album R.I.P. avec "Reborn Through Hate", Punishement for Decadence avec le fabuleux "Masked Jackal", ou les titres "Die by my Hand", "D.O.A." et "Tunnel of Pain" de l’album No More Color, "Divine Step", "Semtex Revolution", "Metamorphosis" de Mental Vortex ou encore "Internal Conflicts", "Serpent Moves" et "Grin" sur Grin.

La tension est palpable devant ce thrash metal saisissant, de nombreux musiciens d’autres groupes sont là, tous nous prenons dans le ventre la leçon de thrash de haute volée, technique et progressive, délivrée avec froideur et sobriété. En un mot, on s’en prend plein la gueule.

Plus tard, nous retrouvons en interview le trio suisse avec le guitariste Tommy Vetterli (a.k.a. "Tommy T. Baron"), le bassiste Ron Broder (a.k.a "Ron Royce") et le batteur Diego Rapacchietti. Les trois amis sont heureux et détendus, c’est leur seconde venue sur la croisière. Tommy annonce notamment l’entrée en studio en septembre prochain pour l’enregistrement du prochain album.


 

Ensiferum


Ce qu’il y a de rassurant et d’excitant avec Ensiferum, c’est qu’on est toujours certain de participer à une séance de défoulement collectif qui vous laisse trempé jusqu’à l’os. Il faut dire que les deux compères, le guitariste Markus Toivonen et le bassiste Sami Hinkka semblent être remontés à bloc à chaque concert, et ce depuis maintenant quinze ans, et même vingt-cinq pour Markus seul membre d’origine. Comme d’habitude, tous les classiques se succèdent, dont le plus récent, "Two Paths", scandés par le public survolté. Il faut surveiller l’afflux ininterrompu des slammeurs qui déboulent, toutes pompes et autres attributs dehors.

Après le départ de Emmi Silvennoinen aux claviers puis de Netta Skog à l’accordéon, les nappes et instruments folkloriques sont samplés sans véritablement perdre en efficacité. Au contraire, le groupe se resserre autour de Petri Lindroos, le frontman provoquant le public droit dans les yeux avec la délectation de ceux qui sont venus ici pour tout démonter. On aura même droit à un duel de guitares. Ce qu’on aime aussi avec Ensiferum, c’est le public ultra-fidèle et totalement déchainé.


 

Setlist Ensiferum 01.02.19:
From Afar
Token of Time
In My Sword I Trust
One More Magic Potion
Wanderer
Way of the Warrior
Two of Spades
Burning Leaves
Guardians of Fate
Sweet Child O' Mine
Setlist Ensiferum 03.02.19:
For Those About to Fight for Metal
Two Paths
Heathen Horde
Twilight Tavern
Treacherous Gods
Ahti
Lai Lai Hei
Warrior Without a War
Iron
Looking for Freedom

 

 

Rage & the Lingua Mortis Orchestra



Nous assistons à une première mondiale ce soir au Royal Theater avec Rage et Lingua Mortis. Pour fêter ses trente-cinq ans, le groupe allemand de power metal, accompagné d’un orchestre symphonique joue l’album XIII dans son intégralité. Le public, peu nombreux à cette heure, est très ému durant un set de grande qualité avec cependant quelques difficultés pour le groupe et l’orchestre à trouver leurs marques dans cette configuration inhabituelle à laquelle l’orchestre n’est pas préparé.


 

Setlist Rage 01.02.19:
Overture
From the Cradle to the Grave
Days of December
Sign of Heaven
Incomplete
Turn the Page
Heartblood
Over and Over
In Vain
Immortal Sin
Just Alone
Higher Than the Sky
Setlist Rage 02.02.19:
Overture
From the Cradle to the Grave
Days of December
Sign of Heaven
Incomplete
Turn the Page
Heartblood
Over and Over
In Vain
Immortal Sin
Just Alone
Higher Than the Sky


 

Night Demon


Ce deuxième jour aura été le plus long. Le concert de Night Demon est programmé à 4:45 du matin et une mini nuitée s’impose, interrompue par un réveil qui n’aura pas perturbé les compagnes de cabine, toutes absentes au milieu de la nuit. Il semble que personne ne dorme pendant quatre jours et le fait est qu’on s’habitue très bien à faire des micro-siestes de deux à trois heures.

Grosse surprise, il y a du monde sur la Pool Deck malgré une heure de retard engendrée par la pluie de la veille. Jarvis Leatherby envoie un show à tout casser devant un public heureux, conscients de vivre cet instant unique rien que pour eux, alors que le jour se lève et que les côtes de Labadie apparaissent au loin.

Nous retrouvons le groupe au petit-déjeuner au Windjammer. Les trois compères sont plus que sympathiques et Jarvis donne des nouvelles de Cirith Ungol, reformé en 2016 et programmé au Bang Your Head 2019. Night Demon sera de retour en Europe et notamment en France à l’automne, pour une tournée avec Sacred Reich. Nous nous donnons rendez-vous à la Star Lounge pour le deuxième concert, qui sera lui aussi dantesque, magique.

 


 

Setlist Night Demon 01.02.19:
Welcome to the Night
Full Speed Ahead
Ritual
The Howling Man
Black Widow
Dawn Rider
Mastermind
Screams in the Night
The Chalice
Night Demon
 
Setlist Night Demon 03.02.19:
Welcome to the Night
Full Speed Ahead
Curse of the Damned
Hallowed Ground
Heavy Metal Heat
Radar Love
Screams in the Night
The Chalice
Night Demon
War Pigs
Wasted Years

< 1 2 3 4 >

Textes et Photos : SAMM
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.
 vidéo métal
 webzine metal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
70000 Tons, Accept, Coroner, Dark Funeral, The Black Dalhia Murder, Warbringer 70000 Tons of Metal à bord du Independance of the Seas, Caraïbes (31.01.2019 au ...
02/01/2019 - La neuvième édition du 70000 Tons of Metal débute dans moins d'un mois, le 31 Janvier, pour quatre jours. Au départ de Fort-Lauderdale en Floride, The Independance of the Seas embarquera sur la mer des Caraïbes 3000 festivaliers et 60 groupes. 60 groupes ...
Lire l'article
Artistes mentionnés :
Vos commentaires
 webzine metal
NOS CHRONIQUES METAL
 webradio metal
NOS INTERVIEWS METAL
 webradio metal
NOS LIVE REPORTS METAL
 musique métal
NOS ACTUS METAL
 webradio metal
NOS VIDEOS METAL
 écouter radio métal
NOS FLASHBACKS METAL
 musique métal
NOS HUMEURS METAL
 webradio metal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 forum metal Tout le webzine de la grosse radio
 webzine metal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2019