écouter radio métal
La Grosse Radio METAL sur  vidéo métal La Grosse Radio sur Twitter  webradio metal  musique métal
  • ETE
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Live report / 70000 Tons of Metal (31.01.2019 au 04.02.2019) - Jour 4
70000 Tons of Metal (31.01.2019 au 04.02.2019) - Jour 4


Aujourd’hui c’est le Super Metal Sunday, chacun arbore les déguisements les plus improbables et vient participer ou assister au Belly Flop Contest, c’est-à-dire le concours du plus beau plat exécuté à la piscine de la Pool Deck. Puis Jeff Waters anime comme chaque année le All Star Jam, une jam session où se retrouvent ensemble les musiciens de différents groupes pour un cover d’une dizaine de grands classiques du répertoire metal.

 
Avant d’entamer cette longue journée, les valises sont préparées par précaution. L’année dernière, le karaoké nous avait entraînés toute la nuit, engendrant de la précipitation au moment du départ. Il n’y a toujours personne dans la cabine ce matin, les trois compagnes venant du Canada, des Etats-Unis et d’Allemagne auront à peine été aperçues durant ces quatre jours intenses.

Cette cabine intérieure avec quatre couchages aura coûté 985 euros auxquels il faut ajouter 300 euros de merchandising et de boissons. D’autres cabines, plus spacieuses voient le prix grimper jusqu’à 3000 euros. Les festivaliers, au bout de trois années de participation, se voient attribuer le grade de Gold et obtiennent ainsi le privilège de pouvoir réserver leur pass en priorité et à un prix préférentiel. Ajoutez à cela 194 euros pour l’accès à internet (pour trois unités), le coût du vol et les dépenses effectuées à Miami avant et après le fest. Il faut compter en tout un budget minimal de 2500 euros, qui peut doubler suivant les dépenses en merch, en alcool et en restauration.

Nous n'assisterons pas à ces deux événements traditionnels du 70000 Tons car pendant ce temps rejouent Warbringer et Night Demon que nous ne voulons pas rater même s'ils jouent à Star Lounge.
La Star Lounge, habituellement délaissée à cause de sa configuration, où seuls les premiers rangs, peuvent voir les concerts relativement correctement, est le lieu de rassemblement de ce dimanche matin. Beaucoup préfèrent, comme nous, rester ici pour revoir Night Demon et Warbringer, au lieu du traditionnel All Star Jam, qui se déroule à la Royal Theater au même moment. Il faut dire que les artistes et les reprises choisis pour l’occasion semblent moins attractifs que l’année passée.

 

Masacre

 
La dernière journée débute avec le concert des vétérans de Masacre à la Star Lounge. Le groupe colombien de death metal envahit la minuscule scène et Alex Oquendo introduit le titre "La Guerra" par quelques mots, évoquant la guerre en Colombie. C’est la seconde fois que le groupe participe à la croisière et le public de sud-américains, nombreux sur le bateau, déclenche aussitôt un pogo endiablé, pour cette heure matinale, qui fait fuir les photographes, tassés au pied de la scène.


 

Setlist Masacre 31.01.19:  
Brutales masacres
La guerra
Cortejo fúnebre
Slaves of Death
Exodo
Dónde habita el mal
Sepulcros en ruinas
Satanic Peace Aggreement
Death Metal Forever








 


Krisiun


C’est une belle journée pour les amateurs de death et de thrash en ce dimanche de fin de croisière. C’est aussi la dernière possibilité de voir les groupes jouer et même si soixante groupes à l’affiche en quatre jours ne paraissent pas insurmontables, il faudra faire l’impasse sur beaucoup d’entre eux.

Ce ne sera pas le cas de Krisiun, vus une seule fois par le passé, malgré une riche discographie et un nombre de concerts impressionnant. Dans la pénombre de la Royal Theater, Alex Camargo mêle anciens et nouveaux titres dont l'excellent "Scourge Of The Enthroned", avec efficacité et sobriété. Le trio archi-rodé est très prisé de ce côté de l’Atlantique. Max Kolesne est toujours aussi impressionnant à la batterie, son jeu est imparable, c’est de la mécanique haut-de-gramme assenée sans effort apparent. Facile.


 

Setlist Krisiun 01.02.19:  
Kings of Killing
Combustion Inferno
Ravager
Scourge of the Enthroned
Blood Of Lions
Descending Abomination
Slaying Steel
Ways of Barbarism
Vengeance's Revelation
Ace of Spades
Scars of the Hatred
 


Kalmah


Le clou du spectacle aujourd’hui aura été l’intervention d’une dizaine de pikachus géants pendant le concert de Kalmah sur la Pool Deck, allant même jusqu’à se frayer un chemin jusqu’au-devant de la scène pour un joyeux circle-pit. Les musiciens eux-mêmes sont d’humeur taquine. Mais au-delà de l’anecdote, ce tout premier et très attendu concert de Kalmah est un pur bonheur, d’autant que le son est plus que parfait. Plusieurs titres de l’album Palo, sorti en 2018, sont joués sur les deux concerts sans oublier les classiques comme les remarquables "Hades" ou "Heroes to Us", le tout servi avec précision. La mise en place et la qualité du son sont absolument bluffantes. Le public ne s'y trompe pas, concentré malgré les trouble-fête, il n'en perd pas une miette. Reste à espérer que les Finlandais, précurseurs du swamp metal finiront par fouler les terres de nos festivals français.


 

Setlist Kalmah 01.02.19: Setlist Kalmah 03.02.19:
They Will Return
Heritance of Berija
The Groan of Wind
Hollow Heart
Blood Ran Cold
Principle Hero
For The Revolution
The Stalker
Heroes To Us
Hades
Pikemaster
Heroes To Us
Moon of My Nights
Take Me Away
The Evil Kin
The Black Waltz
Seventh Swamphony
Hades

 

 

Gloryhammer


Un court passage à la Star Lounge pour découvrir Gloryhammer est aussi l’occasion de découvrir le public de Gloryhammer : ultra-fans, déchaînés, à la fois hilarants et effrayants, les spectateurs venus en nombre répondent du tac au tac au délire burlesque et théâtral du groupe de power metal écossais. Malheureusement, l’espace réservé aux photographes est plus que réduit, ce qui ne décourage pas le public survolté décidé à slammer jusqu’à la micro-scène déjà bien encombrée. Il faut fuir sous peine de dégâts mais de loin la visibilité est quasi-nulle. Alors direction Onslaught, ce sera forcément beaucoup plus calme !


 

Setlist Gloryhammer 01.02.19: Setlist Gloryhammer 03.02.19:
Infernus Ad Astra
Rise of the Chaos Wizards
Quest for the Hammer of Glory
Goblin King of the Darkstorm Galaxy
Victorious Eagle Warfare
The Hollywood Hootsman
Heroes (Of Dundee)
Universe on Fire
Angus McFife
Song played from tape
The National Anthem Of Unst
Anstruther's Dark Prophecy
The Unicorn Invasion of Dundee
Legend of the Astral Hammer
Questlords of Inverness, Ride to the Galactic Fortress!
Hail to Crail
Magic Dragon
The Hollywood Hootsman
Universe on Fire
Angus McFife
Song played from tape
The National Anthem Of Unst

 

Onslaught


Pouvoir passer  d’une scène à l’autre sans avoir à courir est appréciable autant qu’exceptionnel. Ces petits instants précieux permettent aussi d’échanger avec les autres photographes, la sécurité et les fans du premier rang. C’est à chaque fois une douce sensation que de se découvrir si proches par nos passions au-delà de notre culture.

Toutes les mains se tendent en avant à l’arrivée de Nige Rocket, impressionnant de présence. L’unique membre d’origine restant dans le groupe n’a que faire de la salle clairsemée. Ce dernier jour, la fatigue se fait sentir et comme le public présent envers et contre tout, Nige est là et bien là. La voix de Sy Keeler semble se bonifier avec le temps, il est en grande forme comme tous les membres du groupe et le son puissant du thrash metal anglais se répand dans le mosh-pit déchaîné, sur vitaminé. Le thrash c’est la vie!
 


 

Setlist Onslaught 01.02.19:  
Killing Peace
The Sound of Violence
Let There Be Death
Destroyer of Worlds
Metal forces
Burn
66'Fucking'6
Onslaught (Power From Hell)
 

 

Kamelot


C’est la dernière chance de voir Kamelot ce soir ayant raté leur premier concert sur la Pool Deck. Malgré un petit chevauchement, le concert est à peine commencé et la scène est magnifique, les décors somptueux, les musiciens charismatiques. Il aura fallu du temps pour que l’ombre de Roy Khan s’estompe, que Kamelot retrouve son public, et que Tommy Karevik soit enfin reconnu à sa juste valeur. Il aura fallu que Roy soit de retour avec Conception pour que les âmes apaisées s’autorisent à aimer le groupe à nouveau. Il faut dire que Tommy irradie de présence bienveillante, son sourire et sa voix pure emportent la salle. Même Thomas Youngblood est heureux et détendu, échangeant quelques regards complices avec les fans quand commence  "March of Mephisto".


 

Setlist Kamelot 01.02.19: Setlist Kamelot 03.02.19:
Knight's March
Phantom Divine (Shadow Empire)
Rule the World
Insomnia
The Great Pandemonium
When the Lights are Down
Amnesiac
Veil of Elysium
Center of the Universe
March of Mephisto
Forever
Liar Liar (Wasteland Monarchy)
Ministrium (Shadow Key)
Knight's March
Phantom Divine (Shadow Empire)
Rule the World
Insomnia
The Great Pandemonium
When the Lights are Down
Karma
Burns to Embrace
Veil of Elysium
Keyboard and Drum Performance
March of Mephisto
Forever
Ministrium (Shadow Key)

 

Max & Igor Cavalera


La Pool Deck est bondée quand Igor Cavalera s’élève au-dessus de sa batterie et déclare la fête ouverte avec "Roots Bloody Roots", premier titre de l’album Roots qui sera joué presque en entier ce soir. Le son de Sepultura enveloppe peu à peu l’assemblée, une transe crépusculaire descend insidieusement jusqu’aux spectateurs confortablement installés dans les jacuzzis, un cocktail à la main. Max Cavalera est à son aise, il a sa voix des bons jours. Cette prestation tribale est lumineuse et prend au ventre, c’est un moment unique acclamé par le public. Après un bref clin d’œil à Napalm Death et Motörhead, le groupe clôture le concert avec à nouveau "Roots Bloody Roots", plus puissant encore. Ce concert des frères Cavalera est assurément l'un des grands moments de cette édition qui n'a pas occasionné de véritables déceptions par ailleurs.



 

Setlist Soulfly 31.01.19: Setlist Max & Iggor Cavalera 03.02.19:
The Summoning
Under Rapture
Fire / Porrada
Prophecy
Babylon
I and I
Arise Again
Rise of the Fallen
Dead Behind the Eyes
Back to the Primitive
No
Jumpdafuckup / Eye for an Eye

 
Roots Bloody Roots
Attitude
Cut-Throat
Ratamahatta
Straighthate
Spit
Itsári
Breed Apart
Born Stubborn
Dictatorshit
Procreation (of the Wicked)
Ace of Spades
Refuse/Resist
Roots Bloody Roots


Eluveitie


Eluveitie l’a annoncé : le festival est l’occasion pour le groupe de présenter des titres du nouvel album Ategnatos. En effet, le concert débute par "Ategnatos" et "King", qu’une bonne partie du public semble avoir déjà mémorisé lors du premier concert. Le groupe a subi de nombreux changements depuis trois ans, le dernier en date étant l’arrivée de Fabienne Erni à la harpe. Alors que le nombre d’artistes à avoir traversé la vie du groupe est impressionnant, nulle impression d’instabilité ne transparaît, bien au contraire. Les nombreux musiciens présents sur scène semblent se mouvoir avec aisance, chacun prend sa part du spectacle orchestré par Chrigel Glanzmann et le public est conquis. On note l’absence de Kay Brem à la basse, semble-t-il pour cause de mal des transports.


 

Setlist Eluveitie 01.02.19: Setlist Eluveitie 03.02.19:
Ategnatos
King
Nil
Omnos
Artio
Quoth the Raven
Ambiramus
A Cry in the Wilderness
Kingdom Come Undone
Breathe
Black Water Dawn
Drum Solo
Havoc
Rebirth
Inis Mona
 
Ategnatos
King
Nil
Omnos
Lvgvs
Epona
Thousandfold
The Call of the Mountains
A Rose for Epona
Kingdom Come Undone
Alesia
Drum Solo
Havoc
Helvetios
Rebirth
Inis Mona


Accept


Le moment est venu pour la dernière performance de la tête d’affiche du 70000 Tons of Metal 2019. Accept livre encore une fois un concert où s’enchaînent tous les titres qui ont fait leur carrière, dont les cultissimes "Princess of the Dawn" et "Balls to the Wall". Les hits de l’excellent Blood of the Nations sont repris par la foule, galvanisée par Mark Tornillo et Wolf Hoffmann, satisfaits de constater à chaque fois la fidélité de leur public.



A la fin du concert, comme à son habitude, Andy Piller, le fondateur du festival en 2011, vient rejoindre le groupe sur la scène de la Pool Deck et annonce les dates et la destination de l’édition 2020 : celle-ci se tiendra du 7 au 11 janvier et fera escale à Cozumel au Mexique.

L’édition 2019, elle, aura rassemblé encore une fois les metalleux du monde entier, venant de soixante-treize pays, dont le top trois : les Etats-Unis, le Canada et l’Allemagne.

La soirée se poursuit par un karaoké jusqu’au petit matin. Après un dernier petit-déjeuner au Windjammer, il est temps pour les passagers du Independance of the Seas de rejoindre le port de Fort-Lauderdale. Notre petit groupe s’engouffre dans un uber pour Miami où nous retrouvons notre bar attitré pour un dernier verre avant de nous envoler pour l’Europe. L’année prochaine, nous resterons une journée supplémentaire à Miami pour amortir en douceur le retour sur la terre ferme.

Ce fut encore une belle édition, avec beaucoup de rencontres, y compris des artistes, tous animés par le même amour de la musique. Rendez-vous début janvier 2020 pour le dixième 70000 Tons of Metal, nul doute que ce dixième anniversaire nous réservera de belles surprises.

< 1 2 3 4 >

Textes et Photos : SAMM
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.

 

 forum metal
 webzine metal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
70000 Tons, Accept, Coroner, Dark Funeral, The Black Dalhia Murder, Warbringer 70000 Tons of Metal à bord du Independance of the Seas, Caraïbes (31.01.2019 au ...
02/01/2019 - La neuvième édition du 70000 Tons of Metal débute dans moins d'un mois, le 31 Janvier, pour quatre jours. Au départ de Fort-Lauderdale en Floride, The Independance of the Seas embarquera sur la mer des Caraïbes 3000 festivaliers et 60 groupes. 60 groupes ...
Lire l'article
Artistes mentionnés :
 webradio metal Cavalera Conspiracy
Groupe symbolisant les retrouvailles des frères Max et Igor Cavalera (respectivement guitariste/chanteur et Batteur du SEPULTURA "historique") On retourve également Marc Rizzo ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Cavalera Conspiracy
 webzine metal Eluveitie
Eluveitie est un groupe de death metal folk-melodique suisse créé en 2002 et composé de 8 membres. Eluveitie où la "fusion" (par Chrigel Glanzmann) du groupe ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Eluveitie
 musique métal Kamelot
Kamelot est un groupe de power metal américain fondé à Tampa (Floride) en 1991 par le guitariste Thomas Youngblood et le batteur Richard Warner.
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Kamelot
 webzine metal Krisiun
Krisiun est un groupe brésilien de death metal.
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Krisiun
 webzine metal Nile
Nile est un groupe de Brutal Death américain mené par Karl Sanders, incluant des motifs musicaux évoquant l'Egypte.
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Nile
Vos commentaires
 vidéo métal
NOS CHRONIQUES METAL
 musique métal
NOS INTERVIEWS METAL
 webzine metal
NOS LIVE REPORTS METAL
 musique métal
NOS ACTUS METAL
radio metal
NOS VIDEOS METAL
radio metal
NOS FLASHBACKS METAL
radio metal
NOS HUMEURS METAL
 webzine metal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 webradio metal Tout le webzine de la grosse radio
 écouter radio métal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2019