musique métal
La Grosse Radio METAL sur  forum metal La Grosse Radio sur Twitter  forum metal  webzine metal  webradio metal
  • Zebra Podcast LDTDZ
  • Gros clips
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Live report / Slayer au Hellfest 2019
Slayer au Hellfest 2019


Dimanche 23 juin - Mainstage 2 - 23h00

Slayer

Monumental set final pour les patrons du thrash




 

Ça y est, le festival touche à sa fin après une journée très fournie dans le genre thrash. Il ne reste plus qu'une dizaine de concerts quand Slayer arrive, clotûrant par son ultime concert en France la MainStage 2 pour cette édition 2019 du festival. C'est une position d'exception, à la hauteur de la référence qu'est et a toujours été Slayer. Les Américains sont de vrais piliers du Hellfest, à l'affiche en moyenne tous les deux ans, mais cette fois est vraiment à part. La gravité de l'instant comme l'émotion se lisent sur les visages d'une grande partie du public, venue en masse ce soir. Récit du dernier Hellfest des patrons du thrash, un des plus mémorables que le groupe nous a offert de longue date.

 

Slayer



D'abord, il y a cette scénographie qui impressionne ! Le groupe n'est pas connu pour vraiment exploiter les éléments de scène, préférant se concentrer sur la violence des textes et la puissance des riffs pour transmettre toute son énergie. Même lors de leurs précédents concerts au Hellfest. Mais cette fois c'est différent, dès l'introduction sur la bande enregistrée de "Delusions Of Saviour" on repère les croix tournantes et plus globalement les projecteurs qui imposent partout le logo historique et son pentagramme pourfendu par les épées. La pression monte, puis le rideau tombe sur le riff incisif de "Repentless" qui démarre : c'est parti ! Le son est vraiment propre, réglé assez nettement moins fort que lors des précédentes éditions (ce ressenti global s'applique à tous les groupes du festival, en particulier sur les mainstage). L'énergie du titre n'est plus à démontrer et embarque tout le public dès les premiers phrasés. Toute la fatigue accumulée pendant le festival, en particulier lors de cette dernière journée de folie, disparaît : les nuques se secouent et la foule se déchaîne déjà. Tom Araya (qui a abandonné sa grosse barbe blanche) est vraiment en voix, le concert s'annonce épique.

 

Slayer



On n'est pourtant qu'au début du set, et les choses sérieuses commencent vraiment quand le groupe entame "Evil Has No Boundaries", ouverture du tout premier album. On peut le dire, c'était inattendu : ça faisait pratiquement vingt ans que ce titre n'avait plus été joué sur le sol français, Slayer le boudant en live depuis God Hates Us All. Les amateurs sont ravis, scandant ensemble les "EVIL!" hurlés par Tom ! "Repentless" puis "Evil has No Boundaries" : il devient clair qu'on va avoir droit à une setlist mémoire (on pourrait même dire best-of), et le groupe devrait en toute logique enchaîner avec des représentants issus de leurs autres albums. Effectivement, si la setlist qu'ils avaient joué il y a deux ans était quasi-exclusivement centrée sur les classiques, avec surtout du Seasons In The Abyss et du Raining Blood, cette fois la bande met à l'honneur pratiquement toute sa discographie : "Hate Worldwide" et le morceau éponyme pour représenter World Painted Blood, "Hell Awaits" et "Chemical Warfare" pour les plus anciennes pépites, "Disciple" et enfin "Payback" de God Hates Us All. Du lourd ! On retrouve même le surpuissant "Gemini", sorti des fagots pour cette tournée d'adieu après 21 ans d'absence sur scène, et que personne n'imaginait retrouver un jour au Hellfest.

 

Slayer



Cette setlist exceptionnelle associée à l'imposant background scénique, pourtant en apparence si simple, appuie le caractère monumental du set. Alors que le groupe ne marque que des pauses minimales entre les titres, (Tom, ému, ne s'autorisant sa première prise de parole qu'après cinq morceaux, soit un quart du concert), ceux-ci s'enchaînent et l'intensité monte jusqu'au premier gros classique : "War Ensemble". La quantité de flammes sur scène augmente alors d'un coup pour atteindre des proportions énormes. Les feux pyrotechniques ne se limitent plus aux deux aigles portant le pentagramme mais s'étendent désormais à toute la rangée surélevée derrière Kerry King et Gary Holt, des deux côtés de la batterie de Paul Bostaph. Impressionnant, surtout que le feu reste et s'installe dans un véritable brasier, loin des jets de flamme ponctuels que l'on retrouve souvent maintenant. Le groupe a vraiment bien pensé sa pyrotechnie et certains morceaux s'en retrouvent magnifiés : on pense à "Disciple" et ses croix enflammées du meilleur effet, mais aussi et surtout à "Hell Awaits", déjà bien démoniaque à la base et qui n'a probablement jamais aussi bien porté son nom. L'enfer est là ce soir !

 

Slayer



Il aurait pourtant pu y avoir une ombre au tableau, et une grosse. Pour remettre en perspective, l'après-midi du dimanche a été très chaud et humide, et les prévisions météo étaient claires : l'orage va finir par tomber. Un coup d'œil au ciel passée la première demi-heure confirme les craintes, on ne va vraisemblablement pas échapper aux averses. Mais si les premières gouttes se font effectivement bien sentir pendant "Seasons In The Abyss", la pluie reste en attente du moment opportun pour frapper telle l'épée de Damoclès sur les corps des festivaliers. Ce moment opportun, Slayer l'amène en démarrant l'inévitable "Raining Blood", alors en synchronisation parfaite avec la pluie s'abattant sur la foule, pour une session inoubliable. "Black Magic" s'invite avant la fin du titre, puis "Dead Skin Mask", et enfin "Angel Of Death" qui termine ce tout dernier set du groupe. Après 90 minutes vraiment bien remplies, sans fioritures, il est maintenant l'heure de se quitter. Le long feu d'artifice se déclenche et Tom revient une dernière fois, avec une émotion certaine, remercier le public d'avoir suivi Slayer aussi longtemps.

 

Slayer


Le monumental set final des patrons du thrash va rester dans les annales, comme non seulement un des meilleurs concerts de cette édition 2019 du Hellfest, mais aussi et surtout comme le meilleur show de Slayer depuis vraiment longtemps, au moins depuis le départ de Jeff Hanneman. Merci à vous pour ces décennies d'agression, vous avez largement mérité le repos maintenant ! Vos hymnes sont immortels et resteront incontournables pour longtemps encore.


Setlist:
Delusions Of Saviour
Repentless
Evil has no boundaries
World Painted Blood
Postmortem
Hate Worldwide
War Ensemble
Gemini
Disciple
Mandatory Suicide
Chemical Warfare
PayBack
Born of fire
Seasons In The Abyss
Hell Awaits
South of Heaven
Raining Blood
Black Magic
Dead Skin Mask
Angel Of Death



Crédits photos : Lukas Guidet
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.

 écouter radio métal
 vidéo métal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
hellfest, 2019, barbaud, clisson, festival, manowar, slayer, pass Hellfest 2019 : running order
24/03/2019 - Update du 24 mars 2019 : Et voici le dernier update, celui du dimanche 23 juin, où se produira notamment Tool, ou encore Slayer pour leur dernier concert en France ! Update du 23 mars 2019 : Le running order de la journée du samedi 22 juin est maintenant en ...
Lire l'article
slayer, hellfest, 2019, samedi Rectif : Slayer jouera le dimanche au Hellfest.
17/11/2018 - Update du 26.11.2018: Comme quoi il ne faut jamais vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué... L'information initiale sur le site du groupe s'est avérée être erronée. Slayer sera la tête d'affiche du dimanche 23 juin de la ...
Lire l'article
Hellfest, 2019, Slayer, Manowar, Carcass, Dropkick Murphys, Mass Hysteria, festival Hellfest 2019 : les premiers noms !
25/06/2018 - L'edition 2018 du Hellfest vient à peine de se terminer que déjà les exclus 2019 tombent ! Fort de leur volonté d'accéder aux requêtes de leurs fans, le Hellfest annonce d'ores et déjà 5 noms pour l'édition ...
Lire l'article
Hellfest, Salyer, Tom Araya, Kerry King, hellfest 2017, mainstage Slayer au Hellfest 2017
24/07/2017 - Dimanche - 00h45 - Mainstage 2 En ce dernier créneau du Hellfest trois choix s’offrent aux festivaliers : la découverte, les adieux et la valeur sûre. C’est cette dernière qui se déroule sur la Mainstage 2, probablement l’un des ...
Lire l'article
slayer, thrash, araya, big, four, metal, festival, france, 2016, hellfest Slayer au Hellfest 2016
18/07/2016 - Dimanche - 18h30 - Mainstage 1   Blind Guardian n’a pas fini son set que nous sommes déjà en train de nous frayer un chemin vers la Mainstage 1, pour voir Slayer le plus près possible. Le soleil tape encore fort à cette heure-là mais la ...
Lire l'article
Slayer, Repentless, Thrash, Metal, Kerry King,Tom Araya, Jeff Hanneman Slayer - Repentless
14/09/2015 - Le repenti dans ton froc   L'un de ses deux compositeurs parti vers un monde meilleur, un batteur iconique évincé, on se demande encore aujourd'hui comment Slayer peut prendre le risque de sortir un nouvel album. Un risque pourtant relevé par les ...
Lire l'article
Slayer, Hellfest, Thrash, Metal, Kerry King, Jeff Hanneman, Tom Araya Slayer au Hellfest 2014
27/06/2014 - Vendredi : 23h, Mainstage 2 Apocalypse thrash Alors que les festivaliers peinent à se remettre de la claque administrée par Iron Maiden, Slayer entre en scène, bien décidé à montrer qu’il peut leur succéder avec sa musique agressive ...
Lire l'article
Vos commentaires
 forum metal
NOS CHRONIQUES METAL
 écouter radio métal
NOS INTERVIEWS METAL
 webradio metal
NOS LIVE REPORTS METAL
 webzine metal
NOS ACTUS METAL
 vidéo métal
NOS VIDEOS METAL
 webzine metal
NOS FLASHBACKS METAL
 webzine metal
NOS HUMEURS METAL
 écouter radio métal
NOS GROSSES SELECTIONSS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 écouter radio métal Tout le webzine de la grosse radio
 webradio metal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2021