forum metal
La Grosse Radio METAL sur  musique métal La Grosse Radio sur Twitter  webradio metal  webzine metal
La Grosse Radio / Metal / Webzine metal / Live report / Dream Theater à l'Olympia de Paris (07.07.2014)
Dream Theater à l'Olympia de Paris (07.07.2014)
Quelques mois après leur passage au Zenith de Paris puis à Lille, les américains de Dream Theater viennent poser leurs valises une nouvelle fois dans la capitale. En raison d’une setlist figée depuis le début de la tournée, l’intérêt principal de ce concert réside dans le côté intimiste de la salle, puisque le groupe est abonné depuis déjà plus de 10 ans au Zenith à chaque passage parisien. Ce soir, la salle est pleine et l’enseigne aux néons rouges illumine le trottoir du boulevard des Capucines, indiquant « An Evening with Dream Theater ». Tout est là, ce soir pas de première partie, le Théâtre de Rêve offre pas moins de trois heures de concert à ses fans pour promouvoir leur album éponyme sorti l’année dernière.

Une fois dans la salle, un grand drap cache la scène. Lorsque les premières notes de "False Awakening Suite" retentissent, celui-ci sert à projeter des animations retraçant l’ensemble des pochettes de la discographie désormais importante de Dream Theater. A l’applaudimètre, ce sont celles de Images & Words et de Scenes from a Memory qui suscitent le plus de réactions. Une fois cette rétrospective achevée, le rideau tombe et le riff de "The Enemy Inside" retentit.



Comme à leur habitude, les membres du groupe sont statiques, John Petrucci est positionné sur le côté droit de la scène, John Myung à gauche et Jordan Rudess en retrait derrière le bassiste. Le son beaucoup trop fort empêche de bien profiter du morceau, puisque la frappe de Mike Mangini écrase les autres musiciens dans le mix. Quant au chanteur, James Labrie, il est noyé dans la réverb, ce qui n’empêche cependant pas le public de s’apercevoir qu’il est dans un bon jour. En effet, James LaBrie sera juste sur la majeur partie des titres, sa voix montrant des signes de faiblesse uniquement sur les parties les plus aigües de "Illumination Theory" en fin de concert.

Il tentera d’ailleurs à plusieurs reprises de réveiller le public, toujours statique, notamment les spectateurs en mezzanine, en jouant avec son pied de micro et en bougeant de droite à gauche sur la petite scène de l’Olympia. Sur un des titres, il s'empare même d'un masque de renard et le coiffe (il s'agit du même masque que ceux aperçus dans le public aux concerts parisiens de Transatlantic, Haken ou encore Crimson ProjeKCt), rappelant ainsi Peter Gabriel sur la pochette du Foxtrot de Genesis.



Comme en Janvier dernier au Zenith, le groupe projette des animations sur l’écran positionné derrière l’impressionnant kit de batterie de Mike Mangini. Le groupe enchaine avec "The Shattered Fortress", titre lié à l’ancien batteur du groupe Mike Portnoy et résumant la suite entamée en 2002 avec "The Glass Prison", traitant de la dépendance de l’ancien leader à l’alcool. Malgré l’étrangeté d’un tel choix, les musiciens sont, comme à leur habitude, impériaux.

John Petrucci est toujours impressionnant de maîtrise, aussi bien en solo qu’en rythmique, tout comme John Myung dont les doigts bougent à vitesse grand V sur son manche de basse. Jordan Rudess lui est beaucoup plus sobre dans ses interventions que lors des récentes tournées du groupe, n’utilisant son Zen Riffer (clavier portable) qu’avec parcimonie. Le premier set met l’accent sur la carrière récente du groupe, à de rares exceptions, alternant ainsi l’excellent ("Trial of Tears", "Breaking all Illusions") et le moins bon ("On the Backs of Angels", "Enigma Machine"). On s’interroge notamment sur la pertinence de rejouer "On the Backs of Angels", pratiquement interprété à chaque concert depuis l’intégration de Mike Mangini, tout comme de l’utilité de placer un solo de batterie en plein milieu d’"Enigma Machine". De plus, la frappe du batteur semble manquer de dynamique, ce qui apporte de l’eau au moulin de ses détracteurs et des adeptes de son prédécesseur.



"Along for the Ride" n’est pas la meilleure ballade composée par Dream Theater et, si elle donne son nom à la tournée, fait clairement tâche au milieu de la setlist.
Mais s’il y a bien un titre qui met tout le monde d’accord, c’est "Trial of Tears". L’ombre d’un Pink Floyd, sa montée en puissance parfaitement interprétée, un James Labrie qui fait preuve de grande classe et un John Myung habité sur ce titre le place encore une fois comme l’un des meilleurs de la discographie de Dream Theater. Sur "Breaking All Illusions", John Petrucci fait preuve également d’un grand feeling lors de son solo de guitare, lui qui a souvent été critiqué pour sa technique trop poussée au détriment de la musicalité. Ce morceau permet de conclure en beauté un premier set malheureusement mitigé, non pas au niveau de l’interprétation, mais au niveau du choix des titres.



Après une courte pause, les américains reviennent pour le plat de résistance, à savoir la fin de Awake jouée ici en vue de célébrer le vingtième anniversaire de sa sortie. L’ambiance froide de cet album est recréée à la perfection. James Labrie est excellent sur les titres rares que sont "Lifting Shadows of a Dream" ou "Scarred". Sur ce dernier titre, c’est John Myung qui s’illustre sur l’introduction, lui qui est tout de même sous mixé par rapport à la guitare de John Petrucci. Le groove du morceau nous fait penser que c’est peut être cet aspect qu’il manque désormais dans les nouvelles compositions du quintet. Tout comme lors du concert au Zenith de Paris, le groupe choisi de jouer "Space Dye Vest", jamais interprété avant cette tournée, car trop liée à Kevin Moore l’ancien claviériste du groupe. L’interprétation de ce titre est ici très bonne. On a souvent reproché au groupe de ne pas prendre de risque, mais c'est bien ce qu'ils tentent ici, à travers une réinterprétation différente de la version studio, incluant un solo de guitare en conclusion. Ce choix ne plaira peut être pas aux puristes, mais il a au moins le mérite d’exister. Ce deuxième set se termine sur "Illumination Theory", nouvel epic du groupe, malheureusement plombée par un long passage orchestral sur bande en plein milieu, qui coupe totalement la dynamique du concert. Ce morceau est d’ailleurs le seul sur lequel James Labrie donne des signes de faiblesse vocale (il faut dire qu’il chante depuis plus de 2h et que ses parties sont relativement hautes).


Les américains prennent congé du public après ce morceau pour mieux revenir avec un rappel faisant la part belle à Scenes From a Memory, le chef d’œuvre de Dream Theater. Si le public était resté jusque là passif (le public prog n’est pas réputé pour bouger tant que ça, hormis la tête de temps en temps), c’est carrément l’explosion dans la fosse, tout comme en mezzanine où les spectateurs se lèvent sur "Strange Déjà Vu" et son pont qui contient l’un des riffs les plus groovy de Dream Theater.

"Finally Free" achève le concert de trois heures. Ce titre, l’un des meilleurs de la discographie du groupe est un excellent choix pour achever ce concert. Malheureusement, le final composé d'un solo de batterie est trop modifié par Mike Mangini qui ne parvient pas à trouver la subtilité de son prédécesseur et utilise les doubles pédales pour un résultat manquant de finesse.



Au final, ce concert a alterné entre le bon et le moins bon. Si les choix de setlist sont peu judicieux et ne laissent plus la place à l'improvisation, le groupe a tenté de se rapprocher de son public et a assuré une fois de plus une interprétation sans faille de ses morceaux. Les musiciens étaient visiblement heureux d'être là et de retrouver une certaine proximité avec leur public. On peut ainsi espérer que les prochaines tournées passent dans des lieux plus intimistes tels que l'Olympia, afin que Dream Theater puisse reconquérir une partie de son public, déçue par les dernières sorties studios. Si désormais le Théâtre ne fait plus autant rêver qu'avant, il lui reste tout de même de beaux jours devant lui. 




Setlist : 


False Awakening Suite [sur bande]
The Enemy Inside
The Shattered Fortress
On the Backs of Angels
The Looking Glass
Trial of Tears
Enigma Machine
Along for the Ride
Breaking All Illusions

The Mirror
Lie
Lifting Shadows Off a Dream
Scarred
Space-Dye Vest
Illumination Theory

Rappel :

Overture 1928
Strange Déjà Vu
The Dance of Eternity
Finally Free



Photos : Arnaud Dionisio / © 2014 http://anantaphoto.deviantart.com/
Toute reproduction interdite sans autorisation écrite du photographe.

Un grand merci à Nidhal Marzouk.
 
 webradio metal
 webzine metal
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Crimson ProjeKCt, King Crimson, Tony Levin, Le Trabendo, Mastelotto, Adrian Belew, Stick Men Crimson ProjeKCt au Trabendo (13.03.2014)
25/03/2014 - A l’annonce d’une tournée estampillée Crimson ProjeKCt et passant par Paris, les fans français du Roi Pourpre avaient de quoi se réjouir. En effet, King Crimson était officiellement en pause ces dernières années suite au désir ...
Lire l'article
Transatlantic, Flower Kings, Neal Morse, Marillion, Dream Theater, Spock's Beard, Portnoy, Stolt, Kaleidoscope Transatlantic au Bataclan de Paris (15.03.14)
25/03/2014 - Résolument abonné à Paris & la France, il ne peut s'écouler 6 mois sans que notre légendaire ami Américain Mike Portnoy ne vienne nous rendre une petite visite pour nous présenter sa nouvelle collection de motifs & couleurs ...
Lire l'article
Dream Theater, James LaBrie, Metal, interview, prog, Zénith James LaBrie, chanteur de Dream Theater
16/03/2014 - Metal et discipline La tournée européenne de Dream Theater est finie. James LaBrie revient dessus en communicant ses impressions avant le concert du Zénith de Paris. Il y évoque le retour aux concerts de trois heures, sa manière de les appréhender le ...
Lire l'article
dream theater, along for the ride tour, petrucci, Myung, Rudess, Olympia Dream Theater à l'Olympia de Paris le 7 Juillet prochain
11/03/2014 - Après leurs récents passages en France, à Paris et à Lille, les américains du théatre de rêve, toujours en tournée promotionelle de leur album éponyme, ont prévu de poser une nouvelle fois leurs valises dans la ...
Lire l'article
Dream Theater, Zénith, Along for the ride, metal, prog, John Petrucci, James LaBrie Dream Theater à l'Aéronef (12.02.2014)
24/02/2014 - Dream Theater fait décoller l’Aéronef   Quelques jours après son triomphe au Zénith de Paris, le groupe de metal progressif new-yorkais a remis le couvert à Lille, dans une ambiance plus intime à l’Aéronef, salle à ...
Lire l'article
Dream Theater, Zénith, Along for the ride, metal, prog, John Petrucci, James LaBrie Dream Theater au Zénith de Paris (31.01.2014)
04/02/2014 - Double-anniversaire à Paris   A l’occasion de sa nouvelle tournée, Along for the Ride tour, Dream Theater est revenu à Paris deux ans après son dernier passage. Le line-up reste le même, mais la formule est complètement revue, puisque les ...
Lire l'article
Dream Theater, Mike Mangini, Metal, Prog, Batterie, concert, tournée Mike Mangini, batteur de Dream Theater
24/01/2014 - "Dream Theater est le groupe dans lequel je peux m’exprimer le plus"   En pleine tournée européenne, Mike Mangini, batteur connu pour avoir battu des records de vitesse dans son instruments, a pu accorder quelques minutes à La Grosse Radio, pour ...
Lire l'article
Dream Theater, Zénith, Aéronef, Caramba Spectacles, Metal, Progressif, Mike Portnoy, James LaBrie Dream Theater : deux dates en France
24/11/2013 - [EDIT de la news du 25/06/203] ajout du visuel + liens billetterie Le groupe de metal progressif américain donnera deux concerts dans l'hexagone début 2014, à Paris et à Lille. -An Evening with - Dream Theater "Along For The Ride". Evènements ...
Lire l'article
peter gabriel, paris 2013, bercy, grosse radio, report Peter Gabriel à Paris Bercy (15.10.2013)
24/10/2013 - Un live report signé de notre collègue de LGR Metal Watchmaker. Merci à lui ! So what ? Nombreuses sont les tournées anniversaires pour lesquelles les artistes interprètent l’intégralité d’un album. Entre les concerts ...
Lire l'article
dream theater, john petrucci, john myung, james labrie, mike mangini, jordan rudess, metal, the enemy inside Dream Theater - Dream Theater
23/09/2013 - Pour son douzième album studio, Dream Theater a finalement fait le choix de la sobriété en le nommant de façon éponyme. John Petrucci s'est confié à ce propos, et a déclaré qu'il ne voyait pas "de meilleur moyen ...
Lire l'article
Dream Theater, John Petrucci, Mike Mangini, Images & Words, Metal, Progressif, Mike Portnoy, James LaBrie Dream Theater : nouvel album annoncé
09/07/2013 - Les leaders du metal progressif ont annoncé qu'ils sortiraient leur 12e album studio le 24 septembre. Il s'intitule sobrement Dream Theater. EDIT du 9 juillet : Dream Theater a révélé la tracklist et la pochette de l'album. Roadrunner, le label du ...
Lire l'article
Dream, Theater, Zénith, Periphery, Metal, Progressif, Roadrunner, Petrucci Dream Theater (+ Periphery) au Zénith de Paris (03.02.2012)
15/02/2012 - Dream Theater : Le drame évité   Parti sur un train (of thought) d’enfer depuis le début de la carrière, les membres de Dream Theater suivent toujours le rythme effréné d’écriture/album/tournée. Après la sortie ...
Lire l'article
progressive metal, américain, roadrunner, a dramatic turn of events, 2011, portnoy, petrucci, mangini Jordan Rudess, claviériste de Dream Theater
23/09/2011 - Interview Jordan Rudess - Dream Theater - 30 Août 2011 (Phoner) Réalisée par Nidhal Marzouk Retranscrite par Nidhal Marzouk et Ju de Melon A l'occasion de la sortie du tant attendu nouvel album de Dream Theater, A Dramatic Turn of Events, chez Roadrunner Records, le ...
Lire l'article
Dream Theater, A Dramatic Turn Of Events, Petrucci, Myung, Mangini, Rudess, Labrie, Portnoy, Roadrunner Dream Theater - A Dramatic Turn of Events
12/09/2011 - Inutile de présenter ce groupe mythique de Metal Progressif qu'est Dream Theater ("DT" n'est-il pas l'une des définitions de "prog" dans le nouveau petit Larousse ?) Par contre, il semble judicieux de rappeler qu'il y a de cela quasiment un ...
Lire l'article
progressive metal, us, roadrunner, labrie, mangini, portnoy, dream theater James LaBrie (chanteur de Dream Theater) au Sonisphere 2011
05/08/2011 - Interview réalisée par Nidhal Yog le 8 juillet 2011 Retranscrite par Ju de Melon Quelques minutes après le show de Dream Theater au Sonisphere France 2011, son chanteur James LaBrie est venu converser avec La Grosse Radio Metal une petite dizaine de minutes. Au programme, ...
Lire l'article
Artistes mentionnés :
 écouter radio métal Genesis
Genesis est un groupe de rock britannique à classer parmi les créateurs du genre progressif, qui a connu un succès important durant les années 1970, mais surtout dans les décennies 1980 et ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Genesis
 webzine metal Haken
Haven est un groupe de metal progressif anglais basé à Londres.
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Haken
 écouter radio métal Peter Gabriel
Peter Gabriel est un auteur, compositeur, et interprète anglais. Né le 13 février 1950, il devient célèbre en créant le groupe Genesis: une (sinon LA) référence dans le monde du rock ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Peter Gabriel
Vos commentaires
 écouter radio métal
NOS CHRONIQUES METAL
 écouter radio métal
NOS INTERVIEWS METAL
radio metal
NOS LIVE REPORTS METAL
 forum metal
NOS ACTUS METAL
 webradio metal
NOS VIDEOS METAL
 écouter radio métal
NOS FLASHBACKS METAL
 forum metal
NOS HUMEURS METAL
Les Newsletters
Les flux RSS
 écouter radio métal Tout le webzine de la grosse radio
 webzine metal Le webzine METAL
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2017