forum reggae
La Grosse Radio REGGAE sur  webradio reggae La Grosse Radio sur Twitter radio reggae  forum reggae
La Grosse Radio / Reggae / Webzine reggae / Chronique / The Black Seeds - Fabric
The Black Seeds - Fabric
Etabli comme des acteurs pricipaux en Nouvelle Zélande, The Black Seeds font figure de pionniers dans le reggae du Pacifique Sud, leur réputation allant crescendo au fil de leurs multiples albums platinium et de leurs performances scéniques remarquables et remarquées depuis plus d'une décennie.



Le band "Kiwi" se compose de la façon suivante: Barnaby Weir (chant/guitare), DanielWeetman (chant/Percussions/MPC), Jarney Murphy (batterie), Nigel Patterson (claviers), Ned Ngatae (guitare), Françis Harawira (basse), Barrett Hocking (trompette), et Lucien Johnson (sax).


N'oubliant pas leurs fondations, ils n'hésitent pas dans leur reggae, à apporter des influences autres comme la soul ou l'afrobeat, infusant une énergie alliée à de bonnes vibrations. 
Depuis 1998, le duo vocal est un peu la locomotive pour transmettre toute l'expression du groupe. Les paroles conscientes relatent les réussites et les échecs personnels, statuent sur les relations humaines qu'elles soient bonnes ou mauvaises, avec toujours une pointe d'optimisme.

Afin de mieux connaître leur déjà longue carrière, un point discographique s'impose. Avec un budget minime, ils sortent Keep On Pushing en 2001, suivi trois ans plus tard par On The Sun où ils ajoutent une bonne dose de funk. Le troisième album Into The Dojo sorti sur le label Sonar Kollektiv leur ouvre les portes de l'Europe et est acclamé par la critique, principalement en France et en Allemagne.

En 2008, Solid Ground continue à souder le groupe après son transfuge chez Easy Star Records. L'année suivante, ils ressortent des enregistrements live datés de 2001 à 2009 et un album de remixes Solid Ground Special. La sortie en 2012 du psychédélique Dust And Dirt augure une nouvelle ère.
Un nouveau chapitre s'ouvre donc demain avec la sortie du très attendu Fabric, toujours sur le label Easy Star Records, enregistré à Wellington au Surgery Studio par Lee Preeble. Un album que nous vous faisons découvrir aujourd'hui au travers de cette chronique.


The Black Seeds



Rentrons dans le vif du sujet à présent. Nous vous parlions d'optimisme en préambule et le premier titre "Better Days" se teinte de cette couleur nuancée par un brin de nostalgie perceptible, d'un temps où les gens parlaient et se rencontraient, aspirant à des choses simples.
Le one drop se marrie à des accents dub, accompagnant une voix à la robe céleste.


The Black Seeds - "Better Days" [ Official Lyric Video ]



Au fil de leurs albums, The Black Seeds n'ont eu de cesse d'apporter des sonrités nouvelles et des nouvelles couleurs à leur musique. "Everybody Knows" nous emmène dans une tendance un peu plus actuelle. Malgré le skank qui nous ramène au reggae, on sent bien l'influence des nouvelles techniques, qui soulignent leur travail avec une certaine vision de la diversité.

"Freakin" se veut quant à lui résolument funky, voir disco, de quoi nous replonger dans les années 70 voir 80. Un dress code s'impose sur ce dernier pour enflammer vous aussi le dancefloor; des grosses lunettes de soleil pour les spotlights, une paire de Stan Smith aux pieds, et vous serez prêts à faire un bon dans le temps à l'époque du breakdance.
C'est sur que nous sommes loin du reggae pur, mais ce titre fait aussi partie intégrante de l'âme du groupe.


The Black Seeds - "Freakin" [ Official Music Video ]



Ils savent nous entraîner dans différentes ambiances, ils le font bien et en plus ils aiment çà, ce qui fait le charme de cet opus. "Lightning Strikes" nous emmène dans une atmosphère plus lounge, plus feutrée. On flirte presque avec l'ambient, la house, un style que beaucoup croyaient révolu et auquel le groupe redonne vie.

Le retour à la musique que vous aimez n'est jamais loin. En atteste les deux titres suivants à commencer par "Moving On" qui nous ramène dans une extrême douceur au style initial qui a fait leur renommée avec ce timbre vocal toujours aussi vaporeux.

"Ride On" lui emboîte le pas. Répondant à l'envie folle de passer à autre chose, le lead vocal s'auto invective à aller voir plus loin, à oser. Les percussions et les cuivres se mêlent aux claviers omniprésents. Un titre à l'aspect qui pourrait paraître destructuré, les changements de rythmes étant fréquents.

Comme nous l'évoquions également, The Black Seeds savent soupeser le pour et le contre pour mieux retracer les échecs parfois personnels et les retranscrire en musique. Le soin de réflexion ressenti se retrouve dans le texte de "Back To You". Un dancehall tout en sobriété.

Puis c'est au tour du titre éponyme "Fabric" de subir les expérimentations du groupe. Nous voilà soudain comme en apesanteur dans une sorte de dub électro lunaire, à la basse abondante.
Les relations humaines sont aussi un thème qu'ils aiment exploiter. "Beleza" signifiant "beauté" au Portugal, ce titre parle d'amour, avec des mots que seule une oreille attentive saura discerner, la texture vocale développant un chant presque voilé.

"Wake Up" est un constat sur le monde actuel et ce que l'homme en a fait. A force de piller toutes les richesses de la planète au nom du profit, notre bonne vieille Terre se meurt. Une once d'optimiste pointe encore, une notion que le groupe a parfaitement assimilée.

La guitare reprend un tempo funky, vite rejointe par une basse entraînante. "The Weaver" traite de la vie, comme vue depuis l'oeil du tisserand entremêlant ses fils pour en faire un cordage solide, tout en étant très fin, assez compact et bien tendu pour ne pas qu'il s'effiloche.

"Lost In The Bush" prend une couleur soul pour finir cet album. Avec un jump reggae, le groupe du Pacifique Sud n'oublie pas que c'est cette musique qui les anime et leur sert de base. Une fin qui vous donnera envie de claquer des doigts tout en bougeant la tête sur le groove.


The Black Seeds - Fabric
 


Nous avons demandé au groupe la définition du dessin de la pochette:
"L'Artwork a été réalisée par Daniel Weetman, un des membres du groupe. Il a découpé le papier, l'a arrangé puis l'a photographié pour en faire la couverture. Il voulait avoir un regard abstrait, influencé par les conceptions du Pacifique. Mais il ressemble aussi à un bouclier ou des armoiries que vous obtenez avec certains modèles traditionnels de reggae. Je pense que çà fait partie de notre histoire".


Avec Fabric, le groupe nous injecte une déferlante de sonorités groovy, de la pop aux tournures funk, avec en toile de fond un reggae dub des plus classiques. Au travers de ces douze pistes, The Black Seeds continuent leur explorations musicales dans une démarche positive.


Fabric - Disponible le 8 Septembre



    Tracklist:

    1 - Better Days
    2 - Everybody Knows
    3 - Freakin'
    4 - Lightning Strikes
    5 - Moving On
    6 - Ride On
    7 - Back To You
    8 - Fabric
    9 - Beleza
  10 - Wake Up
  11 - The Weaver
  12 - Lost In The Bush
Note de la rédaction :
 webradio reggae
7 / 10
 webzine reggae
 musique reggae
COMMENTER CET ARTICLE
Vos commentaires
 webzine reggae
NOS CHRONIQUES REGGAE
radio reggae
NOS INTERVIEWS REGGAE
 webzine reggae
NOS LIVE REPORTS REGGAE
radio reggae
NOS ACTUS REGGAE
 écouter radio reggae
NOS VIDEOS REGGAE
 écouter radio reggae
NOS FLASHBACKS REGGAE
Les Newsletters
Les flux RSS
 écouter radio reggae Tout le webzine de la grosse radio
 webradio reggae Le webzine REGGAE
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2017