forum reggae
La Grosse Radio REGGAE sur  écouter radio reggae La Grosse Radio sur Twitter radio reggae  vidéo reggae
La Grosse Radio / Reggae / Webzine reggae / Chronique / Various Artists - Step Forward Youth
Various Artists - Step Forward Youth

"Roots rock reggae" comme le toaster Dillinger ou encore "Punk reggae party" comme le chantait Bob Marley, l'année 1976 a vu l'explosion du punk rock et son improbable défense du reggae roots dans ce qui allait devenir une union anti-culturelle durable. Surtout en Angleterre où les deux mouvements se sont cotoyés à l’occasion du rock against racism, festival où des groupes de punk et de rock ont invité des groupes comme Steel Pulse, Aswad, Merger ou encore Misty in Roots.


VPs Records a eu la géniale idée de compiler via l’ancien label Uk Greensleeves, dont il s’est porté acquéreur, le reggae populaire de la fin des années 70  au Royaume-Uni. Autant le dire tout de suite, on va dans le gratin, 36 titres, pas un seul de faible et si pour beaucoup d’anciens, cela permet de se remémorer de belles soirées dansantes (et/ou enfumées), pour les plus jeunes, c’est l’occasion de découvrir l’âge d’or du reggae avec des titres d’anthologie.

Détailler les 36 titres serait peut être un peu lourd, quoique, mais on peut plus facilement détailler cette compilation en plusieurs thèmes.
 

Step forward youth, Vp records, greensleeves, reggae 2018


Tout d’abord le dub et l’instrumental avec le maître du Melodica, Augustus Pablo, que l’on peut entendre sur le "King Tubby Meets Rockers Uptown" qui est en fait la face B du titre de Jacob Miller "Baby i love you so", mais la version est devenue un classique dub, mixé par le regretté King Tubby tout comme le "Pablo Meets Mr Bassie, ou là encore on se rend compte de la force de ce qui a donné la signature musicale d’Augustus Pablo, le mélodica.

Avec The Aggrovators, groupe réunissant de nombreux musiciens (et pour n’en citer que quelques uns, les frères Barrett, Robbie Shakespeare ou Lloyd Parkes à la basse, Carlton Davis à la batterie , Tommy McCook, Vin Gordon, Bobby Ellis, aux cuivres, Earl Chinna Smith à la guitare, Winston Wright, Bernard Harvey, Willie Lindo  ou encore Ansell Collins aux claviers) et sous la houlette du producteur Bunny Lee, ils ont sorti d’innombrables albums pour bon nombre d’artistes jamaicains et de superbes sessions instrumentales et dub  dont "None Shall Escape Dub" version du titre de Johnny Clarke avec ses fameuses flying cimbals et une ligne de basse inoubliable. Et que dire de la version "Beat Them in dub" du titre de Cornel Campbell "Jah Jah A Go Beat Them".
 


Côté Groupes reggae anglais, les basses sont plus rudes qu’en Jamaïque, un peu comme le climat régnant sur la Tamise,  la compil n’est pas en reste et nous propose le gros classique de Steel Pulse, "Ku klux kan", auprès desquels viennent se greffer Aswad  avec "Three Babylon", titre de 1976 que l’on a pu redécouvrir ensuite dans leur album Showcase de 1981, Capital Letters et le titre le "UK Skanking", moins connu que leur "run, run" ou alors leur fumant "smoking my ganja", le très bel hommage de Marcus Garvey par Reggae Regular avec le très bon "The Black Star Liner" et une basse très ronde. Moins connu mais tout aussi intéressant, le "Rebel" par  le  Barry Ford Band, emmené par son chanteur charismatique (qui est aussi derrière les guitares et la batterie) et qui a été l’un des membres du groupes Merger (hautement conseillé leur Exiles Ina Babylon édité par Makasound).

 


Dans les chanteurs et groupes jamaïcains On atteint le sommet de la montagne avec des titres inoubliables qui ont fait qu’aujourd’hui le reggae est même reconnu à l’UNESCO.

Que dire de l’apocalyptique rencontre des deux 7 avec le "Two seven clash" de Culture, avec à leur tête leur prophète chanteur Joseph Hill. Les fameux frères Dennis Brown et Gregory Isaacs sont aussi présents avec "Mr Cop" pour le Cool Ruler et The Meditations aux chœurs, et "Equals rights" des Heptones pour le Prince couronné du reggae avec en prime la version DJ du grand Big Youth.

Lloyd Parkes, bassiste de We the people, vient nous chanter un superbe "mafia", le tout saupoudré du mélodica d’Augustus Pablo. Moins facile d’accès mais tout aussi plaisant, le chanteur/musicien/producteur Keith Hudson connu comme le «prince noir du reggae» nous envoie un très bon "Turn The Heater On".

Junior Murvin, à la voix falseto, tout aussi rare que celle d’un Cedric Myton ou d’un Pablo Moses, nous vient avec deux titres, "police & thieves" connu mondialement et "cool out soon" sur le "real rock" riddim.

Et puisque nous sommes dans les junior, Junior Byles est aussi de ce superbe double album avec un "fade away" toujours aussi émouvant et attachant comme l’est l’artiste. Des frissons garantis pour un titre qui n’a pas pris une ride et a été à l’origine de nombreuses versions dont le redoutable "Jah glory" de Glen Washington. Un must pour tous les Sound System du monde entier.

 


Autre belle voix, celle haute, d’Horace Andy qui nous envoie son classique "zion gate" qui date tout de même de 1973, accompagné ici de la version DJ par Jah Stitch, intitulé "Every Wicked Have To Crawl" qui a été fortement influencé par Big Youth à ses débuts et cela s’entend dans le phrasé.

Un Mikal Rose encore tout, jeune avant la période Black uhuru vient nous envoyer la première version du "guess who s coming to dinner" produit à l’époque par Niney the Observer et dont on a pu réentendre une interprétation sur le titre de Tarrus Riley "Guess who". Parmi les voix fortes, nous avons aussi Leroy Smart, avec son  "ballistic affair", là aussi, gros riddim qui a servi des Luciano, Buju Banton, Anthony B, Dillinger, Sizzla et bien d’autres sur leur version.

 


Dans les groupes vocaux, nous avons The Wailing Souls aussi un magnifique  "war" emmené par le lead vocal Winston 'Pipe' Matthews et pour appuyer sur ce titre la version par Ranking Trevor dont on sent la très forte influence d’U-roy dans sa façon de toaster.

Pour finir parmi les chanteurs, le fou génial Lee Perry vient nous balancer son fameux "Roast Fish & Cornbread". Le son Upsetter reconnaissable entre mille avec 4 pistes que lui inspiraient les points cardinaux d’une boussole pour ses mixages.

Arrive le point culminant avec de nombreux DJ, parmi eux, un des grands maitres des années 1970, le grand I-Roy. Une façon particulière de poser sa voix sur les versions, de raconter des histoires et se mettre dans différents rôles et même s’il meurt seul et pauvre juste avant les années 2000, oublié d’une large partie de ces compatriotes, il reste un des meilleurs DJ de tous les temps. Sur "A Noisy Place", il donne sa version du "man next door" des Paragons, portés par un chanteur d’une très grande qualité vocale, John Holt. L’intro du "Point Blank Observer Style" est magistrale et reprend le riddim "slave master" de Gregory Isaacs. 

 


Avec "The Barber Feel It", ce n’est pas un mais deux DJ qui font leur numéro,  Dr Alimantado & Jah Stitch sur une version délirante qui aurait pu figurer dans le film cultissime Rockers, on entend les motos entre les dialogues, un peu à la façon du titre "S90 Skank" de Big Youth ou l’ingénieur du son avait eu la géniale idée de mettre la moto dans le studio pour l’enregistrement.

Tapper Zuckie est un dur du ghetto, un qui n’hésite pas à sortir les muscles. En même temps il peut envoyer des messages d’amour et d’espoir tel ce "Jah is I guiding star"qui est sa propre vision du titre "guiding star" d’Horace Andy.

Est il besoin de présenter le Dj suivant, Dillinger qui a sorti ce terrible "Cokane in my brain" (il en fera d’ailleurs par la suite des déviantes avec "mariajuana in my brain", et "LSD in my brain" même s’il faut bien reconnaitre que le titre premier est de loin le meilleur. D’ailleurs l’album CB 200 où figure ce titre est un incontournable.

Prince Far I avec sa voix de tonnerre était vraiment un phénomène, il s’approche même sur ce titre de la Dub Poetry, tant le toast se rapproche du parler normal.

Avec Trinity et son "tree piece suit ", on chevauche la version du "I am stil in love" d’Alton et Hortense Ellis. Il a été un DJ très prolifique dans les années 70’s et a influencé son jeune frère, Clint Easwood dont les voix sont similaires, bon sang ne saurait mentir. Et la version du regretté Rangin Trevor est tout a fait différente sur la même version de la fratie Ellis même si on retrouve l’essence même des DJ années 70 dans ce morceau.

 


Parmi l’un des classiques reggae, nous retrouvons une version Dj du "Money in my pocket" de l’inimitable Dennis Brown, et c’est Prince Mohammed qui s’y colle, et derrière ce nom qui ne parle peut être pas à grand monde se cache en fait Georges Nooks qui, quand il pose sur des versions plutôt qu’il ne chante a choisi un nom plus approprié.

Dennis Brown en a inspiré plus d’un puisque nous avons droit à une très belle interprétation de son "ain’t that loving you", par Kojak (DJ au crane rasé, comme le célèbre flic de la série TV des années 70) et  Lizza. Deux Dj à la manière forte aux voix complémentaires pour mash up ce titre.

Militant Barry nous raconte l’histoire de Sid and Nancy, les romeo & juliette punk où leur mort fit l’objet de plusieurs versions. Sid Vicious étant le chanteur du célèbre groupe Sex pistols d’où le titre "pistol boy". ce titre a été produit par Keith Hudson.

Les deux derniers titres, celui de Ranking Joe "drunken master"» d’abord, nous montre un DJ très influent sur l’île mais qui n’est pas vraiment connu à l’extérieur et c’est tout à fait regrettable car il est  l’influence majeur d’Eek-a-Mouse, le sinjay mondialement connu. La compilation se termine par un titre de Prince Jazzbo qui nous a quitté il y a quelques années et qui a été un DJ majeur de l’île depuis ses début pour studio One. Il reprend le magnifique "memories by the score" des Paragons/John Holt sur son sublime good mémories.

La pochette est magnifique ou l’on peut y voir un voir un Dr Alimentado adossé à un fameux bus à l‘impérial.  Comme un livre avec sa couverture, cela donne tout de suite envie de l’ouvrir. Et personne ne sera déçu de ces 36 pistes.

Regret ? Aucun et même si on voulait chercher la petite bête, on pourrait juste dire qu’il manque le titre "step forward youth" de Prince Jazzbo. Hautement conseillé pour les anciens comme pour les plus jeunes, "Step Forward Youth", le nirvana du reggae !


Cela permet de revenir  et de rendre hommage à certains artistes disparus, qui font partie de cette compilation :

1984 : Keith Hudson, Prince Far I
1989 : King Tubby
1993 : Winston Wright (Supersonics, Harry JK All Stars, Aggrovators)
1998 : Tommy McCook (skatalites, Supersonics, Aggrovators)
1999 : Dennis Brown, Augustus Pablo, I-Roy
2006 : Joseph Hill (Culture)
2010 :  Gregory Isaacs
2012 : Ranking Trevor
2013 : Prince Jazzbo
2014 : John Holt (Paragons)
2016 : Bobby Ellis (Black Disciples, Aggrovators)
2018 : Steve "Grizzly" Nisbett (Steel Pulse)
R.I.P.




Various artists - Step Forward Youth
Label VP records

Sortie le 30 novembre 2018
Disponible en  2xCD, 2xLP ou sur toutes les plateformes de téléchargement légal

Tracklist :

CD#1
01 King Tubby Meets Rockers Uptown - Augustus Pablo
02 Mafia - Lloyd Parks
03 A Noisy Place - I Roy
04 Turn The Heater On - Keith Hudson
05 Fade Away - Junior Byles
06 None Shall Escape Dub - The Aggrovators
07 The Barber Feel It - Dr Alimantado & Jah Stitch
08 Jah Is I Guiding Star – Tappa Zukie
09 Cokane In My Brain - Dillinger
10 Police And Thieves - Junior Murvin
11 Ballistic Affair - Leroy Smart
12 War - Wailing Souls & Ranking Trevor
13 Heavy Manners - Prince Far I
14 Guess Who’s Coming To Dinner - Michael Rose
15 Roast Fish & Cornbread - Lee Perry
16 Three Piece Suit - Trinity
17 Three Piece Chicken & Chips - Ranking Trevor
CD# 2
01 Rebel - Barry Ford Band
02 Three Babylon - Aswad
03 Two Sevens Clash - Culture
04 Mr Cop - Gregory Isaacs
05 Point Blank Observer Style - I Roy
06 Beat Them In Dub - The Aggrovators
07 Cool Runnings - Prince Mohammed
08 Hole In The Bucket - Nigger Kojak & Liza
09 Equal Rights Style - Dennis Brown & Big Youth
10 Pablo Meets Mr Bassie - Augustus Pablo
11 The Black Star Liner – Reggae Regular
12 UK Skanking - Capital Letters
13 Ku Klux Klan - Steel Pulse
14 Cool Out Son - Junior Murvin
15 Pistol Boy - Militant Barry
16 Zion Gate - Horace Andy & Jah Stitch
17 Drunken Master - Ranking Joe
18 Good Memories - Prince Jazzbo
Note de la rédaction :
 webzine reggae
10 / 10
 webzine reggae
 webzine reggae
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
tarrus riley, mikal rose, guess who, reggae 2018, video reggae 2018 Tarrus Riley feat. Mikal Rose - Guess who ?
19/11/2018 - Il y a des classiques indéboulonnables qui traversent aisément les décennies. Pour Black Uhuru, les premiers qui viennent en tête sont sûrement pour beaucoup "Sinsemilia", "I love King Selassie", "Shine Eye Gal" ou encore leur ...
Lire l'article
King jammy, Dennis Brown, Damian marley, Protoje, Alborosie Nouvel album, King Jammy presents Dennis Brown, Tracks of life.
09/09/2018 - King Jammy maître en sa matière depuis plus de 30 ans, revient au-devant de la scène avec une idée de génie, celle de mêler la voix de Dennis Brown (Grand artiste parti trop tôt) à d'autres chanteurs du moment comme : Alborosie, Protoje, ...
Lire l'article
Sugar Shack Records, Roots Reggae, Capital Letters - Judgement Day
31/08/2017 - Capital Letters a assuré son retour sur le devant de la scène avec la sortie en 2015 de leur nouvel album - Wolverhampton -  et de son homologue dub. Sorties que la Grosse Radio Reggae avait suivies avec beaucoup d'enthousiasme. Depuis, ils ont continué à ...
Lire l'article
Reggae, U.K, Mars 2015 Capital Letters / Nouvel album : Wolverhampton
01/09/2015 - Le groupe britannique Capital Letters, fondé en 1972 à Wolverhampton, est de retour avec un nouvel album au titre hommage de leur ville natale. Poursuivons notre redécouverte de ce groupe "made in U.K" qui s'est reformé en 2013. La Grosse Radio Reggae ...
Lire l'article
Vos commentaires
 écouter radio reggae
NOS CHRONIQUES REGGAE
 forum reggae
NOS INTERVIEWS REGGAE
 webzine reggae
NOS LIVE REPORTS REGGAE
 forum reggae
NOS ACTUS REGGAE
 écouter radio reggae
NOS VIDEOS REGGAE
 webzine reggae
NOS FLASHBACKS REGGAE
 vidéo reggae
NOS GROSSES SELECTIONSS REGGAE
 écouter radio reggae
NOS DEPECHES REGGAE
Les Newsletters
Les flux RSS
radio reggae Tout le webzine de la grosse radio
 forum reggae Le webzine REGGAE
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2018