forum reggae
La Grosse Radio REGGAE sur  vidéo reggae La Grosse Radio sur Twitter  écouter radio reggae  webzine reggae
La Grosse Radio / Reggae / Webzine reggae / Chronique / Toko Blaze - Tropical Cut
Toko Blaze - Tropical Cut

Toko Blaze est un artiste qui prend le temps. Son dernier album Easy Steady (la grosse chronique ici) date de 2015 et il a décidé de prendre tout le monde à contre-pied en nous proposant une vision toute nouvelle par rapport à la  musique qu’il a pu faire auparavant.

Tel un griot urbain, il nous racontait ses histoires, sur du reggae roots et nu-roots, sur du dancehall ou hip-hop, parfois teinté d’autres influences, Une nouvelle expérience musicale pour un nouvel envol. Est-elle gagnante ? Il suffit d’écouter pour trouver la réponse. On embarque sur la planète Tropical Cut.

L’album s’ouvre sur "Origine" avec un guitare très Afrique de l’Ouest, un rythme soutenu de la batterie, ou originaire d’une double culture (Côte d’Ivoire et Cameroun),  le chanteur nous clame la fierté qu’il en a et que tout le monde devrait avoir, même s’il doit s’exiler, affronter les préjugés et combattre le racisme.

"Beng Beng Beng" se la joue plus jazzy et makossa et nous raconte comment il fait ses morceaux, tout en parlant de ce qui le fait vibrer. Avant que le sax de nous donne le frisson d’un Manu Dibango, disparu suite à ce satané virus, et que n’intervienne plus Pascal Perez connu sous le nom de scène d’Imhotep (du groupe IAM, pour finir d’enfoncer le clou) avec de purs lyrics venant de la cité phocéenne, suivi d’Arcenio De Almeida, le Mozambicain à la voix qui amène au voyage.

Toko Blaze, Reggae 2020, tropical Cut, red Sugar, Imhotep


Petite flûte, beat minimaliste mais rentrant bien dans la tête pour une chanson/interlude plus lègère, quoi qu'en écoutant bien le texte, pas si légère que cela pour une soit-disant "Chanson de merde" qui vire au calypso ou mento avec son steel drum.

Avec "Reflet Du Pouvoir", on revient sur du reggae avec une basse très lourde qui vous coupe agréablement le souffle, tandis que les percussions font battre votre cœur à l’unisson. Toko Blaze dénonce les travers du pouvoir tandis tout comme son acolyte Duval MC, rappeur du sud aux paroles conscientes qui a sorti son premier album  Matières Premières en 2008. Celui-ci est nommé même par les grands frères IAM et son album Etat second, a même vu des collaborations avec Imhotep sur les titres "Quand j’entends le mot France" et "Paye ton pas Apache".

Avec "Legwololo", petit interlude où l’on repart sur de la légèreté avec un hymne à la beauté féminine, on sent que l’artiste aime à se faire plaisir et à faire plaisir.





"RDV", lui aussi est une pure lover’s song avec un très bon roulement de la caisse claire contrecarrée par la ligne de basse et des chœurs qui réchauffent le cœur et qui donnent envie de danser, de s’entrelancer tout comme le titre "You & me" basé sur le même thème avec une basse plus enveloppante et un petit solo guitare qui met les chœurs en valeur.

Début façon mento pour "Misère au soleil", avec ses cuivres, est un appel au voyage tout comme la voix sensuelle de la Marseillaise aux racines arméniennes, Dawta Jena, que l’on retrouve ici sans son groupe Urban Lions (et pour ceux qui veulent se faire une grosse idée de ses prouesses vocales, on se saurait que trop vous conseiller son album Feelin' Roots).

Petit début en piano et orgue digne du reggae des années 70’s pour un phrasé typique du grand Toko Blaze sur "Money (No Money)", les chœurs appuyant sur le "money", on est sur un pur chevauchement du riddim.

Toko Blaze, Reggae 2020, tropical Cut, red Sugar, Imhotep


Pour "Démons du passé", le début sonne comme un morceau venant du studio de chez Lee Perry, Toko Blaze nous envoie un rap avant de partir sur un chant plus classique sur le refrain. Don Maleko, veritable raggamuffin qui a écrit ses premiers texte à l’âge de 10 ans et qui peut rappeler dans son phrasé et la tessiture le grand Big Red est aussi de la partie pour un morceau dénonçant la montée du racisme, et même fascisme de façon décomplexée.  Là où  "ils ne veulent pas de femmes voilées mais passent leurs vacances en Tunisie"  flirte avec  "Nostalgie de Vichy comme héritage de famille". Un texte fort qui ne doit pas nous faire oublier qu’il n’y a qu’un seul peuple, L’HUMAIN.

Grosse basse et guitare à pédale whouawhoua pour "Menace Fantôme" qui n’est pas sans rappeler les paroles de la chanson "Who the cap fit" de Monsieur Bob Marley,  "Ton pire ennemi peut  être ton meilleur ami", cela part sur du scratch, du solo guitare, les paroles prennent alors tout leur sens poussées par les performances de DJ Djel & K-méléon MC.

L’abum se termine sur "Maintenant" est la voix angélique de la Sud-Africaine  Sibongile M’Bambo, que l’on avait déjà pu entendre sur le précédent album de Toko Blaze, les voix sont en parfaite alchimie avec une musique qui mêle le reggae avec une multitude d’influences africaines. Sibongile Mbambo fait tous les chœurs de cet album


Toko Blaze, Reggae 2020, tropical Cut, red Sugar, Imhotep


Le chanteur a repris en grand majorité les musiciens de l’album précédent à savoir  Laurent Dapelo à la guitare, basse claviers et programmation, que l’on a pu entendre derrière 38 Dub Band, Raspigaous ou encore Red Light, Denis Filosa aux claviers et programmation qui a joué pour Sons of Gaïa, Super Kemia et Red Light) et Loïs Wostrowski à la batterie et percussions qui a travaillé avec Raspigaous et IAM.

Sont venus en plus sur cet album Nicolas Dolce à la batterie et percussions, Fred Buran au saxophone et chœurs et Imhotep à la programmation.

L’enregistrement et les mixes ont été effectués par Lee Milice et Red Sugar au Labo Klandestino et au Small Studio tandis que le mastering a été confié à Eric Cheve.

L’artwork est de Mr Lo, la photo magnifique de Fred Perry et le graphisme d’Anthony Suarez.

Vous l’aurez compris, cet album n’est pas uniquement un album de reggae/hiphop mais teinté d’afro zouk, de kuduro, merengue, makossa et autres sonorités africaines, un style unique le tropic’urbain et l’essayer, c’est l’adopter !



Sorti le 13/03/2020
Disponible en CD, vynil
Et sur toutes les plateformes de téléchargement légal

Track list :
01. Origines
02. Beng ! Beng ! Beng ! Feat. IMHOTEP & ARCENIO DE ALMEIDA
03. Chanson de merde
04. Reflet du pouvoir Feat. DUVAL MC (3:26)
05. Léggwololo
06. Rdv
07. Misère au solein Feat. DAWTA JENA
08. Money (No Money)
09. Démons du passé Featr. Don Maleko
10. Menace fantôme Feat DJ DJEL & K-MÉLÉON MC (3 :17)
11. You & Me
12. Maintenant (Ngoku) Feat. SIBONGILE M’BAMBO (3 :37)

Photos avec l’aimable autorisation de Toko Blaze

Note de la rédaction :
radio reggae
8 / 10
 écouter radio reggae
radio reggae
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
Toko Blaze, album 2015, griot, Marseille Toko Blaze - Easy Steady
05/10/2015 - Easy Steady , sixième album studio pour l'homme qu'on appelle Toko Blaze, artiste discret mais avec une carrière de près d'un quart de siecle qui nous revient "O'Top" comme le dit la 1ère chanson de l'album. 10 titres aux multiples ...
Lire l'article
Artistes mentionnés :
 webradio reggae Dawta Jena & Urban Lions
Dawta Jena & Urban Lions, nom composé, faisant allusion aux groupes Rock ou Reggae des années 70, ces années étant pour elle une source d’inspiration de Janis Joplin à Bob Marley. Le tout ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Dawta Jena & Urban Lions
 musique reggae Toko Blaze
Comment ? Pourquoi ? Toko Blaze cet éternel - jeune - griot - urbain - africain - de - Vitrolles, artiste essentiel de la scène marseillaise, lui, qui ayant écumé les ...
Plus d'infos, d'images, de news sur la page de Toko Blaze
Vos commentaires
 écouter radio reggae
NOS CHRONIQUES REGGAE
 vidéo reggae
NOS INTERVIEWS REGGAE
 webzine reggae
NOS LIVE REPORTS REGGAE
 webzine reggae
NOS ACTUS REGGAE
 forum reggae
NOS VIDEOS REGGAE
 forum reggae
NOS FLASHBACKS REGGAE
 webzine reggae
NOS GROSSES SELECTIONSS REGGAE
 forum reggae
NOS DEPECHES REGGAE
Les Newsletters
Les flux RSS
 webzine reggae Tout le webzine de la grosse radio
 musique reggae Le webzine REGGAE
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2020