musique reggae
La Grosse Radio REGGAE sur  webradio reggae La Grosse Radio sur Twitter  écouter radio reggae radio reggae
La Grosse Radio / Reggae / Webzine reggae / Interview / Entretien avec Judi.K du label Old Capital
Entretien avec Judi.K du label Old Capital

Judi.K. Old Capital interview

Après avoir été à la rencontre d'Edwin Cardot pour en savoir un peu plus sur Riddim Maker pour lequel il a entrepris un voyage en Jamaïque avec quelques riddims en poche pour y faire poser des voix,  La Grosse Radio s'est intéressée au travail de Judi-K, le créateur du label Old Capital Records.

Cet activiste du reggae qui travaille beaucoup en collaboration avec Irie Ites va faire parler de lui avec son prochain projet perso à paraitre le 22 mars qui s'intitulera Gangstas Paradise. L'occasion pour nous d'en savoir un peu plus sur lui et sur ce projet à venir.


Notre entretien avec Edwin Cardot à (re)voir ici
 

Bannière promo Gangstas Paradise Riddim


LGR : Bonjour Judi.K, merci de prendre de ton temps pour répondre à nos questions. Perso, je te suis sur You Tube et surtout les freestyles que tu balances, ils sont énormes ( un p’tit conseil, allez voir ça vite en cliquant ici ). Alors, du coup, je t’appelle pour en savoir un peu plus sur ton taf.

Judi.K : Merci, c’est cool. Je sais que La Grosse Radio avait chroniqué la dernière sortie que j’avais faite avec King-Kong en mai 2017. Ça s'appelait King Kong in the Old Capital , vous aviez eu les infos via Jérôme d'Irie Ites.
 

La chronique de King-Kong in the Old Capital à (re)voir ici.


King Kong in The Old Capital, cover


LGR : Je trouve ça bien que ça t’ai motivé. Alors moi, je te connais surtout au travers des freestyles que tu publies sur facebook, mais tu m’as aussi parlé de projets à venir, on peut en savoir un peu plus ?

Judi.K : Oui, il y a des choses à venir dans les mois qui arrivent. Il y a une série qui sort uniquement en digital le 22 mars sur laquelle, j’ai enregistré 4 artistes. C’est une série que j’avais dans les tiroirs parce que j’ai accumulé ces dernières années pas mal de morceaux que je n’ai pas encore sortis et là, je vais m’atteler à sortir tout ça.

Donc une première série qui sort le 22 mars avec Mark Wonder, Skarra Mucci, un gars avec qui je bosse beaucoup et qui s’appelle Judah bownny, d’ailleurs j’ai mis une vidéo freestyle de lui avant celle de Lyricson, je ne sais pas si tu as vu ?

LGR : Écoute, j’en ai vu pas mal, de tête comme cela je te dirais que si tu as partagé la vidéo, je l’ai sûrement regardée mais bon je vais aller jeter un oeil.
 

Judi.K : Tu iras jeter un œil. C’est un gars qui n’est pas du tout connu, qui n’a pas beaucoup de contacts et qui est vraiment un talent excellent et le quatrième artiste, c’est Anthony John parce que je bosse pas mal avec lui quand il revient dans le coin. Cette année, je vais essayer de sortir plusieurs séries que j’ai de côté, qui sont terminées et puis un EP après septembre avec Lilly Melody aka Isiah Mentor.
 

Et d'ailleurs, on va en faire profiter tous nos auditeurs et nous mettre devant ce p'tit son qui vaut le détour.



Judah Brownny in the Old Capital - Freestyle 
 

 


Pour découvrir son taf et plein de bigs freestyles de ouf, rendez-vous sur
sa page You Tube. Vous ne serez pas déçu !!!!
 


LGR : Bon, bah du coup, on a fait un peu les choses à l’envers, on a démarré par tes projets mais tu peux nous dire un peu plus qui tu es pour que l’on te connaisse un peu plus ?

Judi.K : Pour la présentation, pour faire rapide. Moi, c’est Judi.K et j’ai mon label Old Capital Records que je suis en train de mettre en place. J’ai commencé les activités musicales en 1996-97 où je jouait en groupe à l’époque avec Don Pako.
Arrivé vers 99, tous les groupes se sont un peu arrêtés chez nous un peu prés à ce moment et ça a laissé la place aux selecteurs et sounds-system qui étaient vraiment émergeants à ce moment-là. Et moi, j’ai commencé à linker avec les sounds-systems dès le début comme ça en tant que MC un peu, j’avais deux-trois chansons donc j’allais chanter avec les sélecteurs.
Pis à côté de ça, j’ai développé, comme j’ai acheté ma première MPC 2000 en 98 et donc commencé à faire des riddims avec les machines, etc… Et comme j’étais pratiquement le seul à faire des riddims et avoir un quatre pistes pour enregistrer, du coup, on s'est retrouvé tous chez moi et on s’est très vite connecté avec tout le monde, au moins au Mans parce qu’internet n’avait pas autant d’importance qu’aujourd’hui, c’était très local.

Donc à l’époque, il y avait justement Don Pako qui avait son crew, il y avait une équipe qui s’appelle Broken Stick aussi, il y avait Irie Ites qui était à Angers avec qui on a connecté en 99 et depuis je bosse en collaboration avec Irie Ites.

Donc voilà, j’ai travaillé avec beaucoup de monde en tant que bidouilleur de riddims, enregistreur et puis avec le temps, j’ai continué à acheter du matériel et faire mon truc petit à petit et j’ai bossé beaucoup en sous-marin avec différents artistes que j’ai rencontré via Irie Ites et quelques autres personnes jusqu’en 2006-2007 où là, j’ai eu envie de faire mon truc plus personnel avec mes riddims, avec mon blaze pour officialiser la chose et mettre tous les atouts de mon côté pour pouvoir me faire une sorte de salaire, tu vois. Pour pouvoir essayer de manger avec la musique, ne serait ce que manger un peu.


Lyricson in the Old Cpital - Freestyle


Trinity in the Old Capital - Freestyle


J’ai la chance d’avoir l’équipe Irie Ites derrière qui me fait beaucoup travailler sur leurs enregistrements d’artistes, les sessions avec pas mal d’artistes, King-Kong, Trinity et cette équipe m’a donné l’occasion de rencontrer des artistes que j’écoute depuis que j’ai 14 ans et ça c’est une opportunité excellente pour quelqu’un comme moi qui n’est pas super entreprenant.

J’aime bien être dans mon studio, j’aime bien bidouiller tout seul tranquille, je ne suis pas trop celui qui va chercher les gens, eux justement sont moteurs. Maintenant quand tu travailles avec une équipe comme ça, si tu veux te donner les moyens d’aller un peu plus loin, bah tu as moyen d’aller un peu plus loin. Tu passes des moments privilégiés avec les artistes et tu peux te permettre de les aborder plus facilement quand tu passes une journée entière avec eux.

LGR : Donc, pour cette année, tu relances ton activité perso ?

Judi.k : Aujourd’hui, je me mets dans cette activité-là, je vais essayer de bien relancer cette partie là mais ce n’est pas ce qui me fait manger tous les jours, c’est vraiment une partie plaisir en passe de professionnalisation. Le reste du temps, mon activité principale, c’est la technique. Je mixe beaucoup pour les sélecteurs, pour les DJ’s, je fais beaucoup de mixes, de Dubplates, je travaille beaucoup dans le Dubplates, pour tout te dire, c’est un peu mon kiff ultime, le Dubplate.

Donc, j’ai pas mal de gens autour de moi qui me font bosser et j’arrive à faire mon petit bonhomme de chemin et j'essaie d’élargir mon panel d’activités afin que mon truc soit pérennisé au bout de plusieurs années. En tout cas, ça fait des années que je travaille dans ce sens-là et ça commence à fonctionner, à se mettre en place.

LGR : Tu parles d’élargir tes compétences ?

Judi.K : Il faut !!! Il faut que chaque activité soit vitrine d’une autre en fait je pense. Quand tu fais des sessions dubplates ou des mixes de dub pour des sélecteurs, bah les sélecteurs, ils vont....

En fait, il s’agit là encore d’un contact privilégié au bout d’un moment, il ne s’agit plus uniquement que d’un truc de business. Parce que tu discutes beaucoup avec les sélecteurs. On part d’une base où on est des passionnés chacun, on sait de quoi on parle. Moi, je kiffe recevoir les sélecteurs, leurs dubplates à mixer, parce que déjà d’une part tu mixes des voix de ouf que tu ne mixeras pas forcément pour toi parce que les moyens manqueront et que tu ne pourrais jamais enregistrer tous les artistes que tu veux mixer. Et là par procuration, ça te permet d’avoir des supers a capella excellent dans les mains et c’est quand même super agréable de mixer des voix toute la journée.

Ça met du temps à se mettre en place. Le bouche à oreille, les partenaires, tout seul je ne pourrais pas pérenniser le truc et j’ai la chance d’avoir du monde autour de moi qui connait la musique. Le monde du reggae étant une niche, c’est-à-dire que l’on connait vite rapidement beaucoup de monde et on arrive vite à faire des choses mais on se grille aussi très vite, aussi donc, il faut faire attention de bien faire les choses avec un bon état d’esprit. En tout cas, ça prend bonne forme, je garde espoir.

LGR : Merci à toi de m’avoir répondu, j’ai beaucoup aimé échanger avec toi, c’était passionnant de parler musique avec toi.

Depuis ce midi, on peut se régaler devant la vidéo du live de Mark Wonder sur le titre éponyme " Gangstas Paradise " tout récemment publiée par Judi.K, Boooom !!!!

Cover Gangstas Pradise Riddim


 

 webradio reggae
 forum reggae
COMMENTER CET ARTICLE
Sur le webzine :
reggae, King Kong, Dennis Anthony Thomas, In The Old Capital, Judy K King Kong - In The Old Capital
27/06/2017 - De son vrai nom Dennis Anthony Thomas, King Kong est né en 1964 à Kingston. Celui qui reçu tout jeune le surnom de Junior Kong par son père commence sa carrière de DJ en 1982 en enregistrant le titre "Pink Eye" pour Tuff Gong. Par la suite, il ...
Lire l'article
Reggae, Deejay, Jamaica, Old Capital Records King Kong - In the Old Capital
17/05/2017 - "Quand une légende vivante du reggae Jamaïcain passe par la vieille ville.... ". Le nouvel EP de l'artiste jamaïcain King Kong. Produit par le label français Old Capital Records basé au Mans, ce projet comporte 5 tracks + 5 dubs.   Cet Ep ...
Lire l'article
Label mentionné :
Vos commentaires
 vidéo reggae
NOS CHRONIQUES REGGAE
 webradio reggae
NOS INTERVIEWS REGGAE
 webradio reggae
NOS LIVE REPORTS REGGAE
radio reggae
NOS ACTUS REGGAE
radio reggae
NOS VIDEOS REGGAE
 vidéo reggae
NOS FLASHBACKS REGGAE
 musique reggae
NOS GROSSES SELECTIONSS REGGAE
 webzine reggae
NOS DEPECHES REGGAE
Les Newsletters
Les flux RSS
 forum reggae Tout le webzine de la grosse radio
 webradio reggae Le webzine REGGAE
***
La Grosse Radio ® est une marque déposée, tous droits réservés © 2003-2019